Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Entrer avec Google Plus
Recommander un lieu
Aimez-vous Djénné et sa mosquée ?
Partagez-le avec le monde entier
Où allez-vous ?

Djénné et sa mosquée

info
sauvegarder
Enregistré

10 avis sur Djénné et sa mosquée

12
Voir les photos de paulinette
12 photos

Djenné est une ville plutôt petite pa...

Djenné est une ville plutôt petite par rapport à son aura intellectuelle et son importance au Mali. Elle se trouve entre deux bras du fleuve Niger, au bord de la riviere Bani.

A l´arrivée, a 5km de la ville, il y a un faux poste de douane qui vend des « tickets d´entrée pour visiter la ville », sans honte, comme si c´était un musée, et un faux flic qui dit que oui oui, il faut payer. Comme si Paris avait un ticket… arnaque donc.

Djenné était une université très reconnue, une ville construite en boue séchée, à commencer par sa mosquée, construite au XIIIème siècle, et reconstruite par la suite. Certaines maisons sont reconstruites tous les ans, car la pluie fait couler la boue ! Certaines ont le toit qui s´arrondit avec le temps. On les refait à la saison sèche.

Djenné est toujours un lieu d´échanges commerciaux important, et la majorité ethnique de la ville sont les Bozos, un peuple de pécheurs du fleuve. Djenné a eu une histoire mouvementée, n´a jamais fait partie de l´empire du Mali, il a fallu 7 mois de siège pour que les Songha puissent la conquérir.

Elle est aujourd’hui patrimoine mondial de l´UNESCO.
paulinette
9
Voir les photos de Zoé Cohen-Solal
9 photos

Djénné est construite sur une île. l’...

Djénné est construite sur une île. L’architecture spécifique a permis l’inscription en 1988 de cette ville sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les bâtiments sont construits en banco, mélange de terre crue et de paille. Des morceaux de bois, les « terrons », traversent les murs. Les éléments en façades représentent les différents éléments de la famille : Père, mère et enfants. Ainsi le nombre de pointes correspond au nombre d'enfants et le nombre de piliers, aux femmes.
Il y a aussi une très belle mosquée, construite vers 1280, par Koi Komboro qui se convertit à l'Islam. La grande mosquée peut accueillir environ 1 000 fidèles. Elle mesure 75 mètres de côté et 20 mètres de hauteur. Son toit est soutenu par 100 piliers. Entièrement réalisée en banco, la mosquée bénéficie chaque année d’un crépissage auquel participent tous les habitants de la ville. Nous nous baladons dans les rues, écrasés par la chaleur. La couleur de la ville est belle, les appels du muezzin scandent le temps.

L'agence La Balaguère organise notre séjour sur place. Le Mali a vu son aura un peu terni ses derniers temps par la peur de problèmes terroristes, mais désormais, il n'y a plus de souci. On est heureux que tout soit redevenu plus serein...
Zoé Cohen-Solal
3
Voir les photos de GERARD DECQ
3 photos

J'en avais rêvé. m'y voici. le bâtime...

J'en avais rêvé. M'y voici. Le bâtiment est superbe, à toute heure de la journée. Je ne m'en lasse pas, tandis que, sur la place, la vie quotidienne déroule son lot d'activités.
Très grande mosquée, toute en banco, hérissée d'une armature en bois de rônier : les morceaux qui dépassent facilitent la pose d'échaffaudages pour la réfection annuelle de l'enduit.
L'intérieur est hélas interdit aux non-musulmans : je dois me contenter d'assister à la sortie de la prière de l'après-midi, tandis que, le matin, une petite classe coranique siège dans un angle de la place.
GERARD DECQ
11
Voir les photos de Alicia Ortego
11 photos

Jour de marché

Djenné est célèbre pour sa Grande Mosquée, du patrimoine et de la construction de la plus grande adobe du monde. Il a été construit en 1905. Le jour du marché de la place s"étendant dans un côté de la mosquée est rempli avec des stands et des personnes, des biens de toutes sortes, y compris les positions magiques / guérisseurs ... d"une valeur de l"une des entourant les bâtiments, le paiement d"une petite entrée, et regarder à partir du toit du rythme et de l"agitation des marchés africains. Aussi la peine d"acheter un sac d"arachides :-) (très populaire dans cette partie de l"Afrique, et en effet, cultivé dans Burkina Faso voisin sont exportés principalement vers l"Espagne!), Et flâner parmi les étals.

Día de mercado

Djenné es famosa por su Gran Mezquita, Patrimonio de la Humanidad y el edificio de adobe más grande del mundo. Fue construida en 1905.
El día de mercado la plaza que se extiende en uno de los laterales de la mezquita se llena de puestos y gente, mercancías de todo tipo, incluyendo puestos de magia/curanderos...
Merece la pena subir a alguno de los edificios aledaños, previo pago de una pequeña entrada, y contemplar desde la azotea el ritmo y bullicio de los mercados africanos.
También merece la pena comprar un cucurucho de chufas :-) (muy populares en esta zona de Africa, y por cierto, cultivadas en la vecina Burkina Faso se exportan en su mayoría a España!), y pasear tranquilamente entre los puestos.
Alicia Ortego
Traduire
Voir l'original
Lire 6 autres
Publier
9
Voir les photos de Angel García
9 photos

Total afrique

L"un des points forts de tout voyage au Mali, est la Grande Mosquée de Djenné. Déclaré site du patrimoine mondial par l"UNESCO, il est le plus grand édifice religieux construit en pisé du monde Une fois par an, les habitants de Djenné ont organisé une fête spectaculaire pour rénover les murs de plâtrage. En face de la façade principale a beaucoup de boue qui est frénétiquement assurée par des groupes de jeunes qui recueillent la rivière Bani à proximité accumule. Voici piétiné lors du mélange avec l"enveloppe des céréales et de l"eau pour obtenir la consistance désirée. Au signal de l"aimant les gens grimpent lestement par le squelette en bois de la mosquée et commencent à étendre l"adobe.

África total

Uno de los mayores atractivos de cualquier viaje a Malí, es la Gran mezquita de Djenné. Declarado Patrimonio de la Humanidad por la UNESCO, es el mayor edificio religioso construido en adobe del mundo Una vez al año los habitantes de Djenné organizan una espectacular fiesta para renovar el enlucido de sus muros. Frente a la fachada principal se acumula una gran cantidad de barro que es frenéticamente aportada por grupos de jóvenes que la recogen del cercano río Bani. Aquí se pisotea mezclándola con cáscaras de cereal y agua hasta conseguir la consistencia necesaria. A una señal del imán la gente trepa ágilmente por el esqueleto de madera de la mezquita y comienzan a extender el adobe.
Angel García
Traduire
Voir l'original
5
Voir les photos de Alfonso Navarro Táppero
5 photos

Djenné est connu dans le monde entier...

Djenné est connu dans le monde entier pour sa grande mosquée, un chef-d"œuvre de l"architecture soudanaise, pas en vain et comme nous le rappelle "Wikipedia" détient le titre honorifique d"être l"édifice religieux fait dans la plus grande adobe du monde. Le nom "Mosquée Komboro" qui reçoit les habitants Grande Mosquée, a été déclarée par Patrimoine mondial de l"UNESCO en 1988. Djenné a été fondée au XIe siècle et à ce moment doit avoir été construite la mosquée d"origine, bien que le bâtiment actuel est il a commencé en 1906 suivant les techniques anciennes qui ont été transmises de génération en génération et ont fait certains clans familiaux de la ville dans les meilleurs maçons spécialisés dans la construction avec de l"argile qui ne sont jamais existé. Le bâtiment se trouve sur un grand piédestal construit, comme le reste de la mosquée, avec adobe (briques fabriquées avec de la paille, l"eau, l"huile et l"argile séchée au soleil). Ses tours crénelées minces surmontées d"œufs d"autruche debout façade altière et semblent vouloir dominer toute la ville. Ses contours sinueux et sensuelle, sa taille énorme (56 x 56 m), ses murs décorés avec des troncs de palmiers et sa situation privilégiée font de la Grande Mosquée Dejnné dans un bâtiment unique dont le profil peut difficilement oublier. La Grande Mosquée est restée en grande partie des changements structurels afin d"adapter aux temps modernes, le zèle des habitants de Djenné a réussi à préserver le bâtiment sans câblage électrique et des tuyaux inutiles ayant des haut-parleurs de l"installation relique technologiques uniques utilisées pour appeler prière. Cependant, la beauté de Djenné est fragile et vulnérable, des pluies torrentielles et violentes se détériorer façades et toitures saisonnières forçant un travail et plâtre dur de restauration impliquant grande partie des habitants de Djenné. Sur la façade de la Grande Mosquée invitent échafaudage en bois faisant saillie de celui-ci et dont le but, en dehors de la simple décoration est autre que de servir de point d"appui pour les restaurations qui ont lieu année après année . Alors que les adultes font réel équilibre sur l"échafaudage qui fournit la façade elle-même et sont dédiés à revêtir les murs, jeunes efforçons d"apporter l"agglomérat avec laquelle les zones érodées du bâtiment seront renforcés. Nous sommes certainement confrontés à un véritable joyau de l"architecture mondiale.

Djenné es conocida en el mundo entero por su Gran Mezquita, obra cumbre de la arquitectura sudanesa, no en vano y tal como nos recuerda “la Wikipedia” ostenta el título honorífico de ser la construcción religiosa realizada en adobe más grande del mundo.

La “Mezquita de Komboro” apelativo que recibe la Gran Mezquita entre los lugareños, fue declarada por la UNESCO Patrimonio Mundial en el año 1988.

Djenné se fundó en el siglo XI y en esa época se debió construir la primitiva mezquita aunque la edificación actual se inició en el año 1906 siguiendo técnicas milenarias que han sido transmitidas de generación en generación y que han convertido a ciertos clanes familiares de la ciudad en los mejores albañiles especializados en la construcción con arcilla que jamás hallan existido.

El edificio se asienta sobre un gran pedestal construido, al igual que el resto de la mezquita, con adobe (ladrillos hechos con paja, agua, aceite y arcilla secados al sol).

Sus esbeltas torres almenadas rematadas con huevos de avestruz sobresalen altivas de la fachada y parecen querer dominar toda la ciudad.

Sus contornos sinuosos y sensuales, su enorme tamaño (56 x 56 m), sus paredes decoradas con troncos de palmera y su privilegiada situación convierten a la Gran Mezquita de Dejnné en un edificio singular cuyo perfil difícilmente podremos olvidar.

La Gran Mezquita no ha sufrido apenas cambios estructurales para adaptarse a los tiempos modernos, el celo de los habitantes de Djenné ha logrado preservar el edificio libre de cableados eléctricos y canalizaciones innecesarias teniendo como único vestigio tecnológico la instalación de unos altavoces utilizados para la llamada a la oración.

Sin embargo, la belleza de Djenné es frágil y vulnerable, las torrenciales y violentas precipitaciones estacionales deterioran fachadas y techumbres obligando a un esforzado trabajo de restauración y revoque que implican a gran parte de los habitantes de Djenné.

En la fachada de la Gran Mezquita llaman la atención los andamios de madera que sobresalen de la misma y cuya finalidad, a parte de la meramente decorativa no es otra que la de servir de punto de apoyo para las restauraciones que se llevan acabo año tras año. Mientras los adultos hacen verdaderos equilibrios sobre el andamiaje que proporciona la propia fachada y se dedican a recubrir las paredes, los más jóvenes se afanan en acarrear el aglomerado con el que se reforzarán las zonas erosionadas del edificio.

Estamos sin duda ante una auténtica joya de la arquitectura mundial.
Alfonso Navarro Táppero
Traduire
Voir l'original
9
Voir les photos de E.Sonia Requejo Salces
9 photos

La sœur de tombouctou!

Dans la région de Mopti, une ciuadad médiévale fondée au IXe siècle, ce joyau africain de style soudanais est niché dans le centre de la ville, blottis dans les plaines du cœur du Mali a été érigé dans le S: XIII, détruit plusieurs fois . Mais aussi renaître de ses cendres, comme la première fois! Une argile blême, un bâtiment en brique appelé "Ferey" dans l"argile au soleil pour ses murs le plus grand dans le monde. Choyé par ses artisans "Baris" où chaque année après le passage des pluies; Ils arrivent, si archaïque échafaudages et de restaurer le butin, le regard et laisser comme neuf. La fierté de toute une ville, un monumental protégé par le patrimoine mondial de l"Unesco en 1988. Lorsque les bâtiments ressemblent à une forteresse entourée par l"eau des fleuves Bani - Niger dépendra de la période de l"année et de ses pluies "Yenne" semeje une île, créant un delta intérieur, une terre que les crues du fleuve périodiquement Lorsque le désert baignade dans le Niger magique et sinueuse! Aujourd"hui "Yenne" est un groupe compact de maisons autour de la Grande Mosquée, construite pratiquement sur «banque» si ancienne que la ville elle-même, un mélange constitué de paille - argile - huile. Ville de savants, marchands une merveille d"architecture née de la tradition, la soeur de banque cachés Tombouctou! Et sa plus grande fierté monument est la mosquée, le travail de la "baris" une caste d"artisans itinérants constructeurs, qui passent leurs compétences artistiques à leurs enfants, disent-ils rêvent de bâtiments restants Et puis il suffit de soulever! certainement de beaux rêves. La vérité est que quand vous le voyez, avec ses contours, ses immenses et sinueuses ses pinacles surmontés d"œufs d"autruche tours en saillie de la façade Il donne à penser à la sagesse mystérieuse! d"un peuple ancien. Son intérieur est une forêt de piliers, la honte de ne pas aller, il semble qu"il y avait là un sanctuaire musulman et était le roi "Koi Kunboro" qui convertissent à l"Islam, détruit son palais pour être construire une grande mosquée. Les ambiophoniques à plusieurs reprises, en appréciant son contour, avec des fenêtres sculptées, ses bars, ses poutres en bois de palmier, en vol stationnaire à l"extérieur. différents points de vue dans les rues ou sur la place elle-même, toujours étonné de cette réalité dans la banque, comme ils l"appellent un matériau simple. Sera le soir, quand nous sommes sortis pour marcher dans les rues, quand vous voyez ensemble les maisons de la citadelle dans la banque et ils expliquent que, selon le nombre de pinacles qui termine au large de la façade, et sa forme indiquent le nombre d"enfants - filles ont le propriétaire ! La nuit, vous voyez discrètement éclairé, mais ferme, hautain avec la beauté sinueuse depuis mon arrivée ne me laisse pas étonne jour sous le ciel si bleu. Et la nuit, il brille seul dans le silence de la nuit, je l"ai aimé! L"un des joyaux de l"Afrique .....

La hermana de tombuctu !

En la región de Mopti , una ciuadad medieval fundada en el siglo IX , esta joya Africana de estilo sudanes esta enclavada en el centro de la urbe , agazapada en las llanuras del corazón de Mali ¡ se erigio en el S : XIII , destruida varias veces .

¡ Pero también renacio de sus propias cenizas , como la primera vez ! Una cenicienta en barro , un edificio de ladrillo llamados " Ferey " en barro cocido al sol , para sus muros los mas grande del mundo .

Mimada por sus artesanos " Baris " donde todos los años después del paso de las lluvias ; llegan , suben por eso arcaicos andamios y la restauran , la miman , la lucen y la dejan como nueva .

El orgullo de una ciudad entera , que es un conjunto monumental , protegida por el Patrimonio de la Unesco en 1988 . Donde sus edificios semejan una ciudadela rodeada por el agua de los ríos Bani - Níger

Dependera de la época del año y de sus lluvias que " Yenne " semeje una isla , creandose un delta interior , una tierra que el río inunda periódicamente ¡ cuando el desierto se baña en el mágico y sinuoso Níger !

Hoy en día " Yenne " es un núcleo compacto de casas alrededor de la gran mezquita , prácticamente construida en " banco " una mezcla tan milenaria como la propia ciudad , consiste en paja - arcilla - aceite .

Ciudad de eruditos , de mercaderes un prodigio de arquitectura que nace de la tradición , en banco ¡ la hermana oculta de Tombuctu !
Y su monumento mas soberbio es la mezquita , obra de los " baris " una casta de artesanos constructores trashumantes , que pasan sus dotes artisticas a sus hijos , dicen que ellos sueñan los edificios ¡ y que luego solo queda levantarlos ! sin duda bonitos sueños .

La verdad que cuando la ves , con sus contornos , sus pinaculos descomunales y sinuosos sus torres rematadas por huevos de avestruz , sobresaliendo de la fachada ¡ da que pensar en la misteriosa sabiduría ! de un pueblo milenario .

Su interior es un bosque de pilares , que pena no poder entrar ¡ parece que aquí hubo un templo musulmán y que fue el rey " Koi Kunboro " que al convertirse al islam , destruyo su palacio para que se edificase la Gran Mezquita .

La rodee varias veces , disfrutando de su contorno , con ventanas labradas , sus cerrojos , sus vigas de madera de palma , asomando al exterior .
Visiones diferentes desde las callejuelas o la propia plaza , siempre asombrada de esta realidad en banco , como ellos lo llaman un material sencillo .

Sera al atardecer cuando salimos a recorrer sus calles , cuando ves en conjunto las casas de la ciudadela en banco y te explican que según el numero de pinaculos que remata la fachada , y su forma ¡ indicara el numero de hijos - hijas que tiene el dueño !

¡ De noche la ves discretamente iluminada , pero firme , altiva con esa belleza sinuosa que desde que llegue no me dejo de asombrar ¡ de día bajo su cielo tan azul .

Y de noche ¡ Brillando por si sola en el silencio de la noche , me encanto ! Una de las joyas de Africa .....
E.Sonia Requejo Salces
Traduire
Voir l'original
3
Voir les photos de supercoco74
3 photos

Funérailles

..recorriendo le pays Dogon, détourner le chemin d"apprendre la tenue d"un enterrement pour un vieil homme dans un village. expérience spectaculaire de toute évidence n"a pas été une femme blanco..y loin .. (ils peuvent voir la cérémonie, mais à partir d"un endroit complètement paragraphe ..)

Funeral

..recorriendo el país dogon, desviamos la ruta al enterarnos de la celebración de un funeral por un anciano en una aldea. Espectacular experiencia en la que obviamente no había ni un blanco..y ni mucho menos mujer.. (ellas pueden ver la ceremonia pero desde un lugar completamente apartado..)
supercoco74
Traduire
Voir l'original
1
Voir les photos de Beatriz San Miguel
1 photo

Grande mosquée de djenné mali

La Grande Mosquée de Djenné est le plus grand édifice sacré fait de boue dans le monde et aussi le plus grand fait de ce matériau dans une seule pièce avec une surface de 75 x 75m et est considéré comme un sommet de l"architecture soudano-sahélienne.

Gran mezquita en djenné malí

La Gran Mezquita de Djenné es el mayor edificio sagrado hecho de barro del mundo, y también el mayor hecho de este material de una sola pieza con una superficie de 75×75m y está considerada una cumbre de la arquitectura sudanesa-saheliana.
Beatriz San Miguel
Traduire
Voir l'original

Grande mosquée

Djenné est célèbre pour sa Grande Mosquée, un site du patrimoine mondial et le plus grand bâtiment en adobe du monde. A été construit en 1905. Le jour de la place du marché qui se prolonge dans un côté de la mosquée est plein de stands et des personnes, des marchandises de toutes sortes, y compris les stations de magie / guérisseurs ... Il vaut bien la montée pour tout bâtiment les environs, après avoir payé une petite entrée du toit et de regarder le rythme et la frénésie des marchés africains. Il est également intéressant d"acheter un sac d"arachides :-) (très fréquent dans cette partie de l"Afrique et, en effet, sont cultivés dans les pays voisins du Burkina Faso et principalement exportés vers l"Espagne, et encore flâner parmi les étals.

Grande moschea

Djenné è famosa per la sua Grande Moschea, Patrimonio dell'Umanità e il più grande edificio in adobe nel mondo. Fu costruito nel 1905. Il giorno del mercato la piazza che si estende in un lato della moschea è piena di bancarelle e di persone, di merci di ogni tipo, comprese le postazioni di magia/guaritori... Vale la pena salire per qualsiasi edificio dei circostanti, dopo aver pagato un piccolo ingresso e guardare dal tetto il ritmo e la frenesia dei mercati africani. Vale anche la pena acquistare un sacchetto di arachidi :-) (molto diffusi in questa parte dell'Africa e, in effetti, vengono coltivate nella vicina Burkina Faso ed esportati principalmente in Spagna, e ancora passeggiare tra le bancarelle.
Judit Ramos Lopez
Traduire
Voir l'original
Publier
Lire 6 autres

Information Djénné et sa mosquée