Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Entrer avec Google Plus
Recommander un lieu
Aimez-vous La Cité des Morts ?
Partagez-le avec le monde entier
Où allez-vous ?

La Cité des Morts

info
sauvegarder
Enregistré

7 avis sur La Cité des Morts

3
Voir les photos de Maris
3 photos

C'est un lieu assez déconseillé car p...

C'est un lieu assez déconseillé car plutôt dangereux, mais parfois des taxis acceptent de vous y conduire et de vous guider à travers la Cité sans que vous ne descendiez de la voiture.
Derrière la Citadelle de Saladin, il y a un grand quartier, situé à l'emplacement d'une ancienne nécropole, où vivent aujourd'hui plus de 100.00 personnes.
C'est un cimetière musulman dans lequel on trouve, entre autres, les tombes royales des Mamelouks.
Les tombes sont construites comme des maisons et ont été occupées par des familles pauvres. Dans de nombreux cas, il y a un accord entre les familles des morts et les vivants, les uns permettent aux autres de s'y installer à condition qu'ils s'occupent de l'entretien du tombeau...
Maris
2
Voir les photos de Graella Meravella
2 photos

Il est totalement subjective conseill...

Il est totalement subjective conseiller quelqu'un, quelque part ... Rappelant mon voyage en Egypte, j'ai lu à visiter la Cité des Morts est dangereux. Pour moi, c'était le contraire. Je considère que c'est l'une des vues les plus intéressantes du Caire. Nous sommes allés avec un chauffeur de taxi pour nous guider. Nous sommes sortis de la voiture, entrés dans une maison (après paiement de la gratuité) et j'ai trouvé qu'il est vrai que vivre la vie avec la mort ... Je sais que cette visite se fait par l'agence ou que nous avons fait, avec un chauffeur de taxi local. D'après mon expérience, puis plus tard en contraste avec le reste qui a par agence, je peux vous assurer qu'il vaut beaucoup, faire avec un guide local, ils abaissent votre voiture, vous enseignez les tombeaux des Mamelouks (quand le génial guide vous indique: "Go Get entre eux afin que vous preniez une photo"), laissez vous tirez calmement, etc Avec l'agence, la plupart du temps vous ne pouvez pas même descendre de l'autobus. C'est fou et ne distingue pas "à midi", mais si un chauffeur de taxi vous accompagne là, n'en doute pas un instant. Si vous êtes intéressés à "Citadelle de Saladin", cliquez sur ce lien ' http://www.minube.com/rincon/ciudadela-de-saladino-a200691'

Es totalmente subjetivo aconsejar un lugar a alguien... Recordando mi viaje a Egipto, he leído que visitar la Ciudad de los muertos es peligroso. Para mi fue todo lo contrario. La considero una de las visitas más interesantes del Cairo. Fuimos con un taxista que nos hacia de guia. Nos bajamos del coche, entramos en una de las casas (previo pago de propina) y comprobamos que es cierto que los vivos conviven con los muertos...

Se que esta excursión se hace por agencia o como la hicimos nosotros, con taxista local. Por mi experiencia y luego más tarde contrastada con la del resto que la hicieron con agencia, os puedo asegurar que merece la pena y mucho, hacerla con guía local, ellos te bajan del coche, te enseñan las tumbas de los mamelucos (impresionante cuando el guía te dice: "anda métete entre ellas para que te hagan una foto"), te dejan fotografiar con calma, etc.
Con agencia, la mayoría de veces ni siquiera puedes bajar del autobús.

Se trata de no hacer el loco y plantarse "solo ante el peligro", pero si os acompaña un taxista de allí, no lo dudéis ni un momento.

Si te interesa la "Ciudadela de Saladino" pincha este enlace
' http://www.minube.com/rincón/ciudadela-de-saladino-a200691'
Graella Meravella
Traduire
Voir l'original
2
Voir les photos de anna tozzi di marco
2 photos

De 1998 à 2006, j'ai vécu dans un cim...

De 1998 à 2006, j'ai vécu dans un cimetière musulman au Caire, Al Qarafah, «ville des morts» pour les touristes, d'entreprendre des recherches anthropologiques sur le terrain sur la relation entre les rituels religieux et funéraires et de l'urbanisation. La meilleure façon de savoir vraiment un endroit est le assidue, au-delà du circuit touristique, à travers le mode de l'errance sans but et sans les tracas de temps, vous laisser aller à des rencontres occasionnelles. Le cimetière du Caire ne sont pas seulement des préjugés faux mais aussi importants, tels que la mystification de povertò et la criminalité. En fait, les personnes qui partagent le territoire du cimetière avec les morts, qu'ils appartiennent à une communauté dont la culture est enraciné dans l'antique histoire de l'Egypte. Mon expérience de la vie sur place m'a conduit à l'approfondissement des nombreux aspects de cette culture. Le cimetière est habité depuis le Xe siècle et à l'époque médiévale, il a été considéré comme un endroit agréable pour passer les vacances. Le tsar, le culte des «saints», zikr, sont d'anciens rituels qui peuvent être observés et où vous pouvez participer, descrittiin deux livres, Le Jardin d'Allah et l'Egypte inédit.

Dal 1998 al 2006 ho vissuto nel cimitero musulmano del Cairo, Al Qarafa, "città dei morti" per i turisti, per svolgere una ricerca antropologica sul campo sulle relazioni tra i rituali religiosi e funebri e l'urbanizzazione. Il modo migliore per conoscere realmente un luogo è la frequentazione assidua, al di là dei circuiti turistici, attraverso la modalità del girovagare senza meta e senza l'assillo del tempo, lasciandosi andare agli incontri casuali. Sul cimitero del Cairo esistono non solo notizie false ma anche notevoli pregiudizi, quali la mistificazione della povertò e della criminalità. In realtà gli abitanti del cimitero che condividono il territorio con i defunti, appartengono ad una comunità la cui cultura è radicata nella storia millenaria dell'Egitto. La mia esperienza di vissuto sul posto mi ha condotto all'approfondimento dei molteplici aspetti di tale cultura. Il cimitero è abitato fin dal secolo X e nel medioevo era considerato un luogo piacevole dove trascorrere le festività. Lo zar, il culto dei "santi", lo zikr, sono rituali antichi che si possono osservare e a cui si può partecipare, descrittiin due libri: Il Giardino di Allah e Egitto inedito.
anna tozzi di marco
Traduire
Voir l'original

J'étais récemment en egypte. j'ai vis...

J'étais récemment en Egypte. J'ai visité ce pays d'une manière pas touristique comme la plupart des gens, je suis allé travailler à un champ de raisin. J'ai vécu un totalement différent de la plupart des étrangers qui visitent ce pays en fait. Dans le domaine savait vraiment que je vis, les habitudes et les contradictions, le traitement des femmes et de leurs traditions. Inséré deux mois, j'ai vécu dans cette société, il a été une expérience unique qui en tant que touriste, vous ne pouvez pas voir beaucoup. Je n'ai jamais pensé à connaître une culture si différente de la nôtre et être en mesure de vivre en elle. J'ai aussi eu mon temps et j'ai rencontré la ville touristique de la mort, j'étais très peu de temps, car il m'a vraiment donné un peu peur .. Je suis sorti de la voiture rapidement, et le peu que j'ai vu, moi choqué ... Personne ne l'imagine qui existent aujourd'hui ces lieux et les conditions de vie que mènent ces gens

Hace poco estuve en Egipto. Visité este país de una forma no tan turística como la mayoría de las personas, fui a trabajar a un campo de uva. Viví una realidad totalmente distinta de la mayoría de los extranjeros que visitan este país. En el campo conocí realmente como viven, sus costumbres y contradicciones, el trato a las mujeres y sus tradiciones. Viví 2 meses inserta en esa sociedad, fue una experiencia única, que como turista no se puede ver mucho. Nunca pensé conocer una cultura tan distinta a la nuestra y poder convivir en ella. También tuve mi tiempo de turista y conocí La ciudad de los muertos, estuve muy poco rato, porque de verdad me dio un poco de susto..me bajé rápidamente del auto, y lo poco que vi, me impactó... Nadie se imagina que hoy en día existan lugares así y las condiciones de vida que llevan esas personas
Pauly
Traduire
Voir l'original
Lire 3 autres
Publier

Aduve egypte 15 jours et l'un d'eux e...

Aduve Egypte 15 jours et l'un d'eux est allé pour une promenade dans une ville des morts. Il est curieux. Les tombes de musulmans ressemblent à ceux des chrétiens, mais cherchent à faire une maison pour eux et comme le paradis est censé être un jardin, ce qu'ils font est une maison-ce plus luxueux et qui peut se permettre d'enterrer leurs muertoa ce jardin. Qu'est-ce que les gens occupent ces maisons était avec la permission de la famille du propriétaire et si impeccablement entretenus. A un moment, le trajet je me suis arrêté pour voir l'une des tombes était en fait un palais et la dame qui a vécu il balayait devant sa maison et m'a dit de venir à l'intérieur comme à l'extérieur, elle a été de parler avec un voisin. Et ces gens sont vraiment gentils, très serviable et généreux. Contrairement européenne contaminé. Retour à Madrid mauvais sentiment avec tout le monde baise voisin énervé.

Aduve por Egipto 15 días y uno de ellos fui a dar un paseo por a ciudad de los muertos. Es curioso. Las tumbas de los musulmanes se parecen a las de los cristianos pero procuran hacer una vivienda de ellas y como el paraíso se supone que es un jardín, lo que hacen es una vivienda-lo más lujosa que se puedan permitir y entierran a sus muertoa en el jardín de esta.
Lo que hizo la gente fué ocupar estas viviendas con el permiso de la familia propietaria y así la mantienen en perfecto estado. En un momento del paseo me detuve a ver una de las tumbas que era en realidad un palacio y la señora que vivía allí estaba barriendo delante de su casa y me dijo que pasara dentro mientras ella se quedaba fuera charlando con una vecina. Y es que esta gente es muy maja, muy atentos y generosos. Al contrario que los maleados europeos. Vaya mal rollo volver a Madrid con todo el mundo encabronado jodiendo al prójimo.
Luis
Traduire
Voir l'original

Retour d'egypte hier, a quitté la vil...

Retour d'Egypte hier, a quitté la ville de la mort d'un chauffeur de taxi très agréable sorti du taxi et à pied recorimos est entré dans une maison est très curieux de savoir vivre avec les morts n'ont pas à se laisser aller, mais pas en tournée

Regrese de egipto ayer , fuimos ha la ciudad de los muertos con un taxista muy majo bajamos del taxis y recorimos ha pie entramos en una casa es muy curioso como viven con los muertos no hay que dejar de ir pero no en excursión
araceli manchego camacho
Traduire
Voir l'original
4
Voir les photos de Chris
4 photos

La city of the dead

La City of the Dead est une nécropole hors-sol massive qui a une numérotation de la population de squatters dans les centaines de milliers. Beaucoup de maisons y sont en fait des mausolées qui ont été vidés de leurs occupants précédents. J'ai d'abord rencontré la Cité des morts lors de mon voyage au marché du dimanche. Vous pouvez demander à votre réception de l'hôtel pour écrire le nom de marché du dimanche en arabe pour le chauffeur de taxi. La réceptionniste sera probablement, comme cela s'est produit avec moi, essayer de vous convaincre de ne pas y aller. Ne pas écouter. Le marché du dimanche est un assez intense, mais utile, de l'expérience. C'est énorme. Les gens sont tout vendent de bibelots, de produits de marque de contrefaçon, de serpents, de chameaux. Préparez-vous à marchander! Gardez à l'esprit que vous serez probablement l'un des seuls étrangers là-bas, donc il vaut mieux ne pas aller si cette idée vous rend inconfortable. Prenant mon appareil photo et le tournage d'un grand nombre de photos, il n'a, en fait, me faire mal à l'aise, donc je n'ai tout simplement pas le faire. Préparez-vous à marchander! La City of the Dead est le bidonville qui borde le marché du dimanche et vaut un peu de votre temps. Vous vous sentez comme vous avez été transporté dans le temps. C'est un domaine extrêmement impovrished et a une réputation dangereuse, mais je n'ai pas remarqué beaucoup plus que l'aspect occasionnel étrange. Ne le manquez pas!

The city of the dead

The City of the Dead is a massive above-ground necropolis that has a squatter population numbering in the hundreds of thousands. Many of the houses there are actually mausoleums that have been emptied of their previous occupants. I first encountered The City of the Dead on my trip to the Sunday Market. You can ask your hotel reception to write out the name of the Sunday Market in Arabic for the taxi driver. The receptionist will probably, as happened with me, try to convince you not to go. Don't listen. The Sunday Market is a pretty intense, but worthwhile, experience. It's massive. People are selling everything from trinkets, to fake designer goods, to snakes, to camels. Get ready to haggle! Keep in mind that you'll probably be one of the only foreigners there, so best not go if that idea makes you uncomfortable. Taking my camera out and shooting a lot of photos there did, in fact, make me uncomfortable, so I simply didn't do it. Get ready to haggle! The City of the Dead is the slum that borders the Sunday Market and is worth a bit of your time. You feel like you've been transported back in time. It's an extremely impovrished area and has a dangerous reputation, but I didn't notice a lot more than the occasional strange look. Don't miss it!
Chris
Traduire
Voir l'original
Publier
Lire 3 autres

Information La Cité des Morts