MONNUAGE
Continuer sur l'appli
Ouvrir
Où allez-vous ?
Entrer avec Google Plus

Déserts en Bolivie

Destinations populaires

4 déserts en Bolivie

Déserts à Uyuni
Salar d'Uyuni
(194)
Lorsque l'on vient à Uyuni c'est évidement pour partir à la découverte des plus beaux paysages d'Amérique Latine regroupant lagunes, désert de sel, sources d'eau chaude et volcans. Il faut bien marchander le prix de l'escursion pour 3 ou 4 jours en 4X4 car personne ne paye le même prix dans le groupe où vous allez vous trouver. Le départ vous conduit au cimetière des trains, incroyable rassemblement de vieux trains rouillés, puis vous roulerez sur le Salar, vous grimperez la petite colline pour apprecier la vue, c'est tout blanc, des cactus en forme de pic nous montre bien que l'on est en plein désert. On a la possibilité aussi de dormir dans un hôtel de sel, tout est fait en sel, c'est original et mémorable. Enfin des kilomètres de pistes où l'on en prend plein les yeux, la laguna verde, la laguna colorada, l'arbola de piedra, les flamants roses, les geysers, les sources d'eau chaude, toutes ces merveilles de la nature en face de nous, c'est tellement beau que l'on a du mal à y croire.
Déserts à Sur Lípez
Désert Dalí, lagune verte et vallée de roches
(1)
Voilà un lieu qui porte bien son nom puisqu'il semble tout droit sorti d'une toile du fameux peintre catalan. On s'attendrait presque à voir des horloges dégouliner du ciel ! On ne pourra le voir que de loin, la route par laquelle passe le 4*4 étant assez éloignée, mais ce n'est pas plus mal puisque le recul permet de mieux admirer chaque détail des colines de sable et des rochers.
Déserts à Sur Lípez
Désert de Siloli
(4)
Après les lagunes recouvertes de flamands roses, le 4*4 du trek s'arrête en plein désert de Siloli. Le temps de jeter un oeil à l'arbre de pierres et de grimper sur les rochers pour les plus habiles, afin d'obtenir un point de vue sur les volcans et monts alentour plutôt imprenable. Un contraste total d'un stop à l'autre.
Déserts à Nor Lípez
Salar de Chiguana
(1)
Bien loin de ressembler à son grand frère le salar d'Uyuni, celui de Chiguana se rapproche plus du désert d'Atacama. On ne fera que le traverser en 4*4 (à moins d'avoir un gentil guide qui voudra bien s'arrêter !) mais on pourra toujours prendre une photo par les fenêtres pour en garder un souvenir.