Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Avignon ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Monuments historiques à Avignon

50 Monuments historiques à Avignon

Monuments historiques à Avignon
Pont Saint-Bénezet
(21)
Le Pont Saint Bénezet, appelé Pont d'Avignon, est un pont médiéval qui enjambe (ou plutôt enjambait) la rivière du Rhône à Avignon. Le pont a été construit pendant le 12ème siècle, et il ne lui reste plus que quelques arches et n'atteint donc plus le côté opposé de la rivière. Il fut ouvert à la circulation en 1184, et servait notamment de lien entre les résidences des cardinaux et le Palais des Papes. Il a été pendant de nombreuses années le seul et unique pont traversant le Rhône entre la ville de Lyon et la mer Méditerranée. Le Pont s'effondra sous la pression des nombreuses crues entre 1603 et 1669. Aujourd'hui le pont est une attraction touristique populaire à Avignon, visible depuis les rives du Rhone. Cependant, si vous voulez marcher et danser dessus, le tarif est de 4€50.
Monuments historiques à Avignon
Remparts d'Avignon
(2)
Encerclant le centre historique d'Avignon, les remparts de la ville sont l'un des principaux monuments historiques de la ville et l'un des plus impressionnants également. La première enceinte romaine de la ville aurait été édifiée au 1er siècle après Jésus Christ, alors que les remparts actuels datent vraisemblablement du XIIème siècle, et auraient été modifiés aux XIIIème et XIVème. Le visiteur est nécessairement impressionné par leurs proportions, leur très bon état de conservation et le charme tout particulier qu'ils donnent à la ville.
Monuments historiques à Avignon
Hôtel de ville d'Avignon
(1)
L’hôtel de ville d’Avignon est situé au beau milieu de la cité des Papes, sur une place piétonne où s’étendent de nombreuses terrasses. L’endroit est à la limite entre la face touristique d’Avignon et sa part d’authenticité : Son quartier d’habitués. Son horloge en fait le lieu idéal pour s’y trouver, non seulement un point de repère mais bel et bien un lieu de rendez-vous. C’est d’ailleurs son horloge plus que sa mairie elle-même qui donne son nom à sa place. Pourtant, son architecture est remarquable, toute en démesure. Un passage obligé.
Monuments historiques à Avignon
Place du Palais
(1)
A Avignon, on ne peut pas manquer de voir le Palais des Papes et ses environs. Le palais se trouve sur une place avec un charme particulier tout comme l'est Avignon, c'est l'une des plus belles villes médiévales que j'ai vu. Sur la place on peut prendre un petit train pour faire un tour. C'est assez amusant et pas cher.
Monuments historiques à Avignon
Place des Carmes
(1)
La place des carmes est une jolie place du vieux centre d’Avignon, dominée par l’emblématique clocher des Grands Augustins. A cet endroit se trouvait avant le couvent des augustins, détruit durant la révolution française. Au centre de la place, il y a une structure de fer, qui abritait avant un petit marché aux puces. Elle provient de la place Pie, et a servi depuis le XIXe siècle de marché aux légumes sur l’autre place. Elle a été transférée ici par manque de place. Maintenant certains jours de la semaine c’est un marché provençal. Mais le plus joli de la place, c’est l’église et le couvent des Carmes, converti en une sorte de square public. Les gens se rassemblent dans ce monument historique pour discuter a l’ombre les jours chauds. Derrière, on revient vers les murailles et le Rhône.
Monuments historiques à Avignon
Hôtel des Monnaies
(1)
Bénéficiant d'un emplacement de premier choix, au cœur du centre historique et touristique d'Avignon, sur la place du Palais, et faisant face à l'imposant Palais des Papes, l'hôtel des monnaies est également l'un des principaux monuments historiques de la ville et mérite de fait que l'on s'y attarde quelques instants. C'est en effet une belle bâtisse majestueuse, datant du début du XVIIème (le batiment originel est bien plus ancien, mais il fut rénové à cette époque par Jean François de Bagni), construite dans le style baroque italien. On aime ses sculptures impressionnantes, avec ses lions, ses dragons et ses aigles.
Monuments historiques à Avignon
Place Pie
Située en plein cœur de la Cité des Papes, non loin de la principale zone piétonnière et commerçante, la place Pie est l'une des plus jolies et plus agréables places avignonnaises. On aime surtout ses énormes platanes vieux de plusieurs dizaines d'années, qui lui confèrent un charme tout particulier, ainsi que ses nombreuses terrasses de restos sur lesquelles il fait bon flâner autour d'un verre, profitant ainsi d'une escale rafraichissante bien agréable.
Monuments historiques à Avignon
Maison du Quatre de Chiffre
Située à l'intersection stratégique entre la très belle et charmante rue des teinturiers, avec ses magnifiques roues à aube, et la non moins jolie rue Guillaume Puy, la maison du quatre de chiffre est un monument historique à ne pas manquer. Difficile, en outre, de passer à coté de cette maison aux tourelles crénelées sans la remarquer, avec ses deux petites échauguettes qui lui donnent un charme tout particulier. La construction de la maison, qui doit vraisemblablement son nom à des inscriptions qui ornaient autrefois la façade, daterait de 1493. Un joli souvenir de plus de cinq siècles qui impressionne notamment de par son excellent état de conservation.
Monuments historiques à Avignon
Temple Saint Martial
Situé dans le square agricole Perdiguier, en plein centre du coeur historique d'Avignon, le temple Saint-Martial est un très beau monument d'architecture gothique, tout blanc, qui se visite seulement à l'heure des offices. On pourra le reste du temps profiter de ses marches pour y déjeuner sur le pouce, au vert et au soleil. C'est l'un des rares temples protestants en France à être plus important qu'une église catholique.
Monuments historiques à Avignon
Cloître Benoît XII
(1)
Le cloître porte le nom du pape Benoit XII qui en a demandé la construction. Ce pape s’est chargé de l’une des plus grandes expansions du palais, faisant de la forteresse médiévale un vrai palais. Le patio était fermé par des murs plus hauts et on peut toujours voir les mâchicoulis comme si c’était un château fort. Par les trous, les défenseurs du pape jetaient de l’huile bouillante sur les attaquants. Benoit XII a régné au XIVe siècle et après lui d’autres travaux importants ont modifié le palais. Mais c’est enfin un lieu ouvert dans ce grand palais froid, avec un peu de verdure et une pelouse. Les fenêtres gothiques en haut sont celles des appartements privés du Pape. On peut y voir les plus belles fresques du palais. Les escaliers nous mènent vers une autre chapelle abandonnée.
Monuments historiques à Avignon
Magna Porta
C’est la Magna Porta, la grande porte du palais des Papes. Sous un arc gothique finement sculpté, on trouve des statuettes d’anges qui semblent supporter tout le poids des arcs. Cinq grands trous accueillaient les statues, sur un piédestal d’animaux fantastiques. Il reste seulement quelques-unes d’entre elles, et assez abimées. Durant la révolution, le peuple s’est rebellé contre l’église et beaucoup d’œuvres d’art ont été détruites. La partie supérieure a aussi perdu la plupart de ses décorations. Au XIXe siècle la chapelle est divisée en trois quand elle devient un dortoir militaire, et on construit un escalier pour atteindre les chambres. La porte est par la suite rouverte, et on distingue bien les parties rénovées des anciennes.
Monuments historiques à Avignon
Place Crillon
(1)
La Place Crillon est l’une des premières places que l’on rencontre, lorsque l’on découvre Avignon en arrivant depuis le Gard. C’est une vaste place abritée par les célèbres remparts de la ville, à l’ombre des platanes, jouxtant une ruelle pavée pleine de charme, et entourée de monuments historiques et de façades anciennes. Pas étonnant donc que les bars et restaurants aient investi le lieu, particulièrement agréable à l’ombre, dans l’après-midi, ou à la nuit tombée. Idéal pour prendre un verre.
Monuments historiques à Avignon
Le Petit Louvre
Le Petit Louvre est une grande maison historique située à la hauteur de l'église Saint Agricol dans la rue Saint Agricol. Dans la cour, se trouve la chapelle des chevaliers templiers. On entre par un passage décoré de fresques murales. Il y a un bon restaurant au fond de la cour, qui a une terrasse très agréables en été, et quelques boutiques dans le couloir d'entrée. Mais c'est surtout un centre de séminaires et de conférences aux étages supérieurs. On peut profiter d'un emplacement assez central, avec la dernière technologie, des salles confortables le tout dans un bel immeuble ancien. Les salles de réunion ont différentes tailles et vues sur la ville, que l'on peut choisir sur leur site web avec visite virtuelle.
Monuments historiques à Avignon
Consistoire
Le consistoire est l'endroit où le Comité des cardinaux se réunissait pour des questions juridiques et théologiques politiques de grande importance. Ils étaient comme les juges de l'Église catholique, pour les exécutions de ceux qui offensaient l'église, et ont également décidé sur les Saints et la sanctification. Ici c'est l'endroit où le pape était un conseil de l'église pour choisir les rois et les ambassadeurs. Le légat qui suivait le pape dans le monde entier sur ses missions, est venu ici pour rapporter ce qui s'était passé. Vous pouvez voir des reproductions d'images, avec sa Majesté sur son trône du ciel, de Giovannetti, qui a brûlé en 1413. Alors qu'à la période séculaire le site a été utilisé comme un dortoir pour les militaires.
Monuments historiques à Avignon
Hôtel de Vervins
L’hôtel de Vervins est un hôtel particulier, résidence de grands bourgeois construite a partir du XVIe siècle, et qui porte les écus de la famille sur la façade principale. Maintenant c’est un hôtel privé qui accueille des hôtes, mais c’était une résidence familiale durant des siècles. Il s’appelle l’Hôtel de la Mirande, et se trouve sur la place du même nom. C’est une œuvre qui a été demandée par Pierre de Vervins, d’où son nom, au fameux architecte de la ville Pierre Mignard. Mignard l’a construit en 1687, et la façade est très spéciale. Les fenêtres du premier étage ont des médaillons avec des branches de palmier et une tête d’Apollon.
Monuments historiques à Avignon
Mur de gardes
De hauts remparts fortifiés, et de hautes tours forment la ville d'Avignon. Lieu ou à l’époque les papes avaient établi leur résidence principale dans un Palais , Rome n'était donc plus être considérée comme le centre de l'Église catholique. les remparts longs de 4330 mètres, ont été construits sur plusieurs époques. Des rénovations devaient remplacer le mur existant qui n'était plus apte à servir de bouclier protecteur à la ville dans les situations de crises. Avignon, connu comme un centre historiquement important et riche de part l’implantation du Palais, était perpétuellement prisé par de nombreux bandits, se qui préoccupaient constamment les Papes, et les rendaient anxieux, eux et leurs gardes du corps se sentaient menacés. Le site était rempli de richesses jusqu'aux tours,les trésors étaient cachés jusque dans les murs. Pendant le règne d'Urbain V les objets, furent perdus dans les parois originales. Avec ses 150 hectares autour de la ville, Avignon possède la deuxième plus grande muraille de la France.
Monuments historiques à Avignon
Cloître des Carmes
L'ordre religieux des Carmes était à Avignon en 1267. A cette époque, de nombreux monastères ont été construits dans la ville ainsi que la résidence officielle du Pape et le siège de l'Eglise catholique récemment déménagé depuis Rome. Ce couvent se trouve en dehors de la première muraille de la ville, entre la porte Matheron et la porte des Infirmières. Le cloître se trouve dans la partie nord de l'église et a été récemment rénové. Il est utilisé tous les ans pour des œuvres de théâtre durant le festival d'Avignon.
Monuments historiques à Avignon
Fenêtre de l'indulgence
Par la fenêtre de l’Indulgence, le Pape donnait sa triple bénédiction au peuple, rassemblé sur la place du palais qui est maintenant la cour d’honneur. C’est aussi ici qu’après avoir célébré sa première messe le jour de son élection, il participe a la cérémonie de la tiare, où on lui remet sa couronne pontificale. Assis sur une estrade en face de la grande porte, il reçoit la couronne de la main du premier cardinal. Au XIXe siècle, la loggia est convertie en grand escalier, car la chapelle servait de dortoir aux militaires. La fenêtre de l’indulgence a donc été détruite. Pour la restaurer autour de 1910, Nodet utilise les œuvres d’art qui la représente. Et la façade de l’abbaye de la Chaise-Dieu, construite également par le pape Clément VI.