MONNUAGE
Continuer sur l'appli
Ouvrir
Où allez-vous ?
Aimez-vous Bukarest ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Monuments historiques à Bucarest

Destinations populaires

17 monuments historiques à Bukarest

Monuments historiques à Bucarest
Arc de Triomphe
(15)
S’il n’a rien à voir avec notre bon vieil arc de triomphe parisien, celui de Bucarest est tout de même impressionnant de par sa taille. Beaucoup moins emprunté toutefois, il faut aller jusqu’au parc Herastrau pour l’apercevoir. A notre passage, il était en travaux mais malgré les échafaudages, on a bien pu remarquer sa grandeur.
Monuments historiques à Bucarest
Athénée Romain
(5)
Non loin, de la Sala Palatului, l’Atheneul Roman est un peu son penchant classique qui vient compléter l’offre culturelle de la capitale roumaine. Le bâtiment est autrement plus impressionnant par son architecture de style gréco-romaine assez massive qui détonne avec le reste de la ville. Quand nous y sommes passés l’endroit servait d’ailleurs de décor à une séance photo.
Monuments historiques à Bucarest
Le Sénat de Roumanie
(2)
Le Sénat se trouve sur la place de la Révolution, en face du musée national d´art de Roumanie. C´est un bâtiment de style néo classique qui a été terminé en 1948, a la fin de la seconde guerre mondiale quand les roumains sont passés au communisme. Il abritait alors le siège du Comité central du parti communiste. On remarque, au centre, un balcon tristement célèbre, c´est de la que le 21 décembre 1989, Nicolas Ceausecu, déjà dépassé par la révolte populaire et les évènements en Allemagne qui avaient fait boule de neige sur tout le bloc soviétique, a prononcé son dernier discours, avant d´être interrompu par la foule en colère. Devant le bâtiment, des croix, des fleurs et des bougies qui sont remplacées en permanence, rappellent les évènements, et le fait que des dizaines de roumains sont morts sur la place, qui a été le point de départ de « la transition », le passage a la démocratie. Ceaucescu tentera ensuite de s´échapper, on le retrouvera quelques semaines plus tard, il sera immédiatement jugé dans une école et abattu. Aujourd´hui, le bâtiment est utilisé pour le Sénat qui vote les lois du pays.
Monuments historiques à Bucarest
Place Charles de Gaulle
(7)
La place Charles de Gaulle (Piata CDG en roumain) est une place du nord de Bucarest qui fait l’intersection entre l’avenue Aviatorilor et Constantin Prezan. Elle est a l’entrée du beau parc Herastrau et si tu continues par les jardins tu arriveras au lac. Au centre de la place on trouve la Croiz du Millénaire, une sculpture de Neagu construite dans les années 90. En 2006, en hommage a la réunion de la Francophone sise a Bucarest, on a inauguré une statue du Général de Gaulle, œuvre de Mircea Spataru. La statue fait presque cinq mètres de haut. La place s’appelait avant la Piata Jiano, du nom d’un héros populaire de la révolution de Valachie. Durant la seconde guerre mondiale, elle a pris le nom d’Adolf Hitler, changé a la libération pour Staline, celle des aviateurs, et enfin Charles de Gaulle depuis les années 90. L’arc de triomphe est a quelques pas, sur une autre place.
Monuments historiques à Bucarest
Curtae Veche
(2)
On attribue la création de l´ancienne cour princière a Vlad Tepes, aux environs du XVème siècle.On l´appelait Vlad l´empaleur, ou encore Dracula. Il accède au trône dans un bain de sang mais refuse de payer le tribut aux ottomans. Ces derniers envoient des émissaires chargés de lui trancher la tête, à l´inverse, il les fera tous empaler ! D´où son surnom et sa réputation. Son ancienne cour princière se trouve dans l´une des plus anciennes parties de la ville, dans la rue Smardan. Il en reste des murs, des voutes, des pierres tombales et une colonne. La zone est sismique, ce qui explique qu´il ne reste pas grand-chose de plus. Mais ce site atteste toutefois de l´ancienneté de la présence humaine a Bucarest. En choisissant cet endroit pour construire son palais et sa cour, Vlad Tepes trouvera des poteries datant de la période antique des Daces, des monnaies romaines, et des traces de fortifications, les premières de la ville. Si on a du temps, on peut visiter l´endroit plus en profondeur, mais il n´est pas très étendu ni tres bien mis en valeur, et il vaut mieux se consacrer a sa voisine, l´église de l´ancienne cour princière, bien plus vivante.
Monuments historiques à Bucarest
Casa Presei libere
(2)
La casa prèsei libre veut dire la maison de la presse libre. C’est un énorme bâtiment construit a coté du lac Herastrau et du grand parc public du même nom. Entre sa construction en 1956 et 2007, c’était le plus haut monument de Bucarest. La construction a duré de 1952 a 1956. L’immeuble portant le nom du journal communiste Scinteia. Il a été construit par l’architecte Maicu, dans un style typique des états soviétiques socialistes. Il ressemble d’ailleurs au bâtiment de l’université de Moscou. Il a été construit pour héberger toutes les équipes de presse de la capitale. En tout, il fait 32000 mètres carrés, et mesure 92 mètres de haut sans les 12 mètres d’antenne. Il était si célèbre qu’il apparaissant sur les billets de 100 LEI. Il y avait une statue de Lénine entre 1960 et 1990, qui a été enlevée après la Révolution. Maintenant c’est le siège de la presse indépendante et de la bourse de la ville.
Monuments historiques à Bucarest
Le Mémorial de guerre
(2)
Le mausolée du parc Carol I a été construit durant l'époque communiste comme un monument aux héros de la liberté du peuple et de la ère patrie. Il a été construit dans un endroit où se trouvait auparavant un palais d'arts et puis un musée militaire. Le mausolée fut construit en l'honneur des socialistes révolutionnaires. Il a été inauguré en 1963. La base du monument est circulaire et argenté de granit noir et au-dessus, il y a cinq arches couvertes de granit rouge. Le plafond est décoré de mosaïques dorées. Avant la révolution de 1989, il fut le site des cryptes des dirigeants communistes. Les représentants du gouvernement communiste étaient également enterrés à proximité. Il y avait une flamme éternelle en mémoire de tous ceux qui avaient combattu pour la classe ouvrière. En 1991, les reliques des communistes ont été enlevés et remplacés par le corps des soldats de la Première Guerre mondiale. En face se trouve une inscription au soldat inconnu. L'endroit a été rénové en 2005. Il est magnifique la nuit illuminant l'ensemble du parc.
Monuments historiques à Bucarest
Maison Lens Vernescu
La maison Lens Vernescu, ou Casa Lens Vernescu en roumain, se trouve au numéro 133 de la rue de la victoire, sur la droite quand on descend la rue depuis la place de la Victoire. C´est un superbe hôtel particulier, une des maisons typiques de cette rue qui en son temps fut l´une des plus bourgeoises et fastueusement décorées de Bucarest. Elle a été construite en 1820 pour la famille de Filip Lens, dont le père, Jean Baptiste de Linche de Moissac, était le secrétaire du prince Ypsilanti, un français venu habiter en Roumanie au XVIIIème siècle. L´immeuble a par la suite été refait en 1889 sous la direction de Ion Mincu, grand expert du style « néo roumain ». Au milieu du XIXème siècle, la plupart des artistes roumains allaient étudier en France ou en Allemagne, mais voulaient en même temps revendiquer un style propre, témoin de la récente indépendance de leur pays. Ils mettent en relief les valeurs fortes de la nation, a mi chemin entre la tradition nationale et l´expérience acquise en Europe. La maison Lens Vernescu témoigne de cet héritage, mais c´est aujourd´hui un casino palace, qui tente de recréer les décors de la période faste d´avant guerre. L´intérieur est seulement accessible aux clients.
Monuments historiques à Bucarest
Monastere antim
(1)
Cet ensemble est l´un des rares immeubles qui reste de l´ère pré Ceaucescu dans ce quartier, proche du palais du parlement. En effet, avec le prétexte de vouloir construire le « centre civique » de la ville autour de son palais, le dictateur a fait raser la plupart des petites maisons qu´il y avait dans la zone. Le monastère illustre donc le dicton « un peu de finesse dans un monde de brutes ». Originaire de Géorgie, Antim Ivireanul était au XVIIème siècle un artiste polyvalent et érudit. Peintre calligraphe et sculpteur, c´était aussi un homme d´église. Devenu évêque d´une métropole, la plus grande église de la circonscription, il fit construire cette église dans le même style que celles de Constantin Brancoveanu dont il était un proche conseille. La pierre est finement décorée et les ouvertures très recherchées. On dit qu´Antim lui-même aurait mis la main a la pate et aidé a construire l ´église, et qu´il serait responsable des décorations de cette dernière, sculptant les deux battants de la porte d´entrée.
Monuments historiques à Bucarest
Maison Monteoru
La Casa Monteoru se trouva au numéro 115 de la rue de la Victoire, la grande rue des riches et célèbres de la belle époque de Bucarest. Elle a été construite au début du XIXème siècle, et refaite en 1887 par Ion Mincu, un fameux architecte roumain, leader du style néo roumain, un style qui, s´inspirant des plus délicates techniques occidentales, met l´accent sur la « roumanitude », les valeurs de cette nation qui a l´époque venait de proclamer son indépendance après une guerre contre les turcs. La maison a des intérieurs magnifiques, et abrite le siège de l´Union des écrivains de Roumanie, de la loterie nationale ainsi qu´un restaurant au rez de chaussée, Il Gattopardo Blu. Ce dernier n´est pas hors de prix, et si l´on peut accéder facilement au hall d´entrée, afin de visiter les autres pièces de la maison il faudra au moins vous offrir une bière au bar du restaurant. On y va surtout pour le cadre de la maison, même si la cuisine, traditionnelle roumaine et italienne est plutôt bonne.
Monuments historiques à Bucarest
Temple coral
Le temple coral est l´un des seuls centres religieux juifs qui existent toujours a Bucarest. Pour le trouver, il faut se rendre a la Piata 21 Décembre 1989, puis prendre le boulevard Bratianu, jusqu´a la rue Vineri, le temple est au numéro 9. La tragédie de la seconde guerre mondiale a mis fin a des siecles de forte présence juive a Bucarest, et ce depuis le XVIème siècle. Le paysage urbain lui-même, doit un peu a l´élite juive des années 1900 – 1930. Médecins, avocats et hommes d´affaires font confiance aux architectes roumains avant gardistes, Iancu,Creanga.. Pour concevoir leurs maisons familiales. Le cœur du quartier juif a disparu comme la communauté. Ils étaient plus d´un demi million, il reste aujourd´hui environ 20000 juifs a Bucarest. Et le quartier a été rasé par Ceaucescu, qui voulait faire de cette zone le centre civique, écrasé de lourds bâtiments officiels. Le temple coral nous rappelle ce temps, et le petit cimetière la triste tragédie.
Monuments historiques à Bucarest
(2)
Monuments historiques à Bucarest
(1)
Monuments historiques à Bucarest
Cercle militaire
Le cercle militaire national est situé a l´angle de la strada Constantin Mille et de la calea Victoriei, c´est un énorme bâtiment, dont il serait difficile de déterminer un style, il y a des éléments empruntés au néoclassique, d´autres au baroque, en tout cas une fois de plus, pour la construction des bâtiments officiels, on a voulu en faire un peu trop et le résultat est la, un gros gâteau a la crème en plein centre de Bucarest. Le cercle a ouvert ses portes en 1912. Dans les salles du rez de chaussée, on trouve un restaurant, qui n´est pas très cher, et nous offre une vue splendide sur la rue Victoriei et l´impression de diner comme un roi dans un cadre somptueux. La salle est immense et peut devenir bruyante s´il y a un grand groupe, mais en général, on est tranquille, avec une musique classique discrète en fond sonore, et un service soigné. D´autres pièces autour sont également ouvertes au public le temps d´une exposition de peinture ou de sculptures. Le reste du batiment est le lieu de rencontre des officiels militaires, qui s´y retrouvent pas forcément pour parler boulot, dans les nombreuses salles en étage.
Monuments historiques à Bucarest
Maison de l’architecte Ion Mincu
En Roumanie en général (on l’a vu à Brasov également où presque une maison sur deux étaient présentée comme d’intérêt national) les maisons un peu anciennes sont signalées par une petite plaque soulignant leur intérêt architectural et historique. Si la plupart du temps elles ne valent pas vraiment le détour, il fait bon cependant s’arrêter devant si vous y passez par hasard. Celle-ci se trouve à proximité du parc Gradina Icoanei et, pour le coup, c’est une maison d’architecte.
Monuments historiques à Bucarest
L’ancienne Banque L. Berkowitz
De l’ancienne Banque L. Berkowitz on admirera surtout les anciens balcons travaillés en ferronnerie. Située dans le vieux Bucarest, il n’est pas rare que des artistes de rues se postent devant sa façade pour réaliser leurs numéros. Le bâtiment héberge aujourd’hui l’enseigne Il Spazio, ce qui pourrait vous permettre d’en visiter l’intérieur (une partie tout du moins) si vous le désirez.
Monuments historiques à Bucarest
Maison Manuc
Sur le côté droit de la place Saint-Anthony, à la limite du vieux Bucarest, se trouve l’impressionnante maison Manuc qui témoigne de l’architecture ancienne de la ville. Remarquez notamment son toit, original, et rentrez à l’intérieur pour en jauger la superficie. Aujourd’hui un petit café se trouve dans ses murs et offre une terrasse agréable où profiter du soleil. Dans sa cour, vous pourrez également admirez la petite fontaine, assez mignonne.
Activités à Bucarest
GetYourGuide
(36)
206,06
GetYourGuide
36,78