Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Géorgie ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Rues en Géorgie

Destinations populaires

5 rues en Géorgie

Rues à Tbilisi
Pont Baratachvili
(2)
A Tbilisi, plusieurs ponts enjambent la Koura, cette voie de communication fondamentale dans l'histoire de la ville. Celui consacré au poète romantique géorgien Nikoloz Baratashvili est le plus large et le plus central. Rive gauche, il mène vers l'aéroport international. De gracieuses statues contemporaines en bronze patiné décorent sa balustrade : c'est une réussite. Elles témoignent du vif élan artistique qui ponctue agréablement la toile de la ville actuelle. Au long des avenues, ou dans les multiples jardins publics, la statuaire du vingtième siècle, à Tbilissi, jalonne et envoûte les errances du trekkeur urbain.
Rues à Tbilisi
Avenue Roustavéli, Académie des Sciences
(1)
A l'est de la Place de la Liberté, l'élégante avenue Roustavéli aligne les édifices prestigieux des deux siècles écoulés. Le tsar avait fait de Tiflis la capitale de toute la Transcaucasie. Les architectes ont laissé des témoignages impressionnants : palais du vice-roi, éclatant de blancheur, deux théâtres, de grands hôtels et l'opéra de style mauresque. La longue promenade s'étire, monumentale et aérée : ce décor éveille l'imagination qui n'a aucune peine à faire revivre les fastes de l'empire. Calèches et robes à crinoline animaient le boulevard, en cette capitale au climat oriental si excitant pour les Moscovites. Les soviétiques, tout en respectant l'harmonie de la perspective et le respect des volumes, ont aligné ici la façade du parlement, majestueuse. Puis, en haut de l'avenue, l'académie des sciences offre un exemple réussi d'architecture stalinienne. Curieusement, à son sommet se dresse encore l'étoile soviétique. Sous les arcades de l'Académie, des peintres amateurs proposent leurs oeuvres. Juste en face de ce monument soviétique, Mac Donald a ouvert un snack !
Rues à Tbilisi
Vieille ville de Tbilisi
La vieille ville de Tbilisi attire et fascine : une véritable chasse aux trésors architecturaux s'offre à moi, aux détours du dédale des ruelles. D'antiques demeures de bois présentent des façades ornées de balcons. Elles séduisent indubitablement par leur beauté toujours présente, mais le confort, pittoresque avec les fils d'étendage dans une cour où croît un figuier séculaire, est d'un autre temps. Quelques-unes ont été restaurées mais je crains que d'autres soient purement remplacées par des demeures de béton. Je profite donc du moment présent, escaladant la colline jusqu'à l'église Kvémo Bethléem.
Rues à Tbilisi
Rues Chardin et Bambis Rigui
Les rues Bambis Rigui et Chardin constituent le pôle touristique de Tbilissi : quartier piéton, cafés et restaurants en terrasse, boutiques et galeries d'art, sous des balcons de bois peint. On s'y presse, c'est un lieu branché. En bas de la vieille ville, non loin de la rive gauche de la Koura, l'ensemble de ces deux rues historiques d'un ancien caravansérail, a été restauré et mis en valeur. Quelques façades Art Nouveau, et on note l'amusante statue de bronze du réalisateur Sergueï Paradjanov, tel un papillon enjoué. Les oeuvres sculpturales modernes jalonnent la capitale...
Rues à Tbilisi
Anciennes murailles
(1)
Les anciennes murailles de la vieille ville de Tbilisi ont été squattées depuis longtemps : des maisons aux balcons de bois s'y sont greffées. On voit leur pittoresque alignement en bordure de la large rue Baratashvili qui grimpe vers la Place de la Liberté. La nuit, c'est un délirant festival de projecteurs polychromes qui les met en valeur, comme si le président Saakachvili tenait à montrer qu'est bien révolu le temps des restrictions d'électricité.