Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Entrer avec Google Plus
Recommander un lieu
Aimez-vous Pain de Sucre ?
Partagez-le avec le monde entier
Où allez-vous ?

Pain de Sucre

info
sauvegarder
Enregistré

90 avis sur Pain de Sucre

1
Voir les photos de Mini Whales
1 photo

Randonnée sur le pain de sucre à rio

Il fait un echaleur écrasante à Rio, on a atteint les 44° en journée. Les plages sont surpeuplées en ce début d’été à Rio, heureusement l’eau est fraîche. La petite plage de Vermelha est entourée de montagnes, située au pied du fameux Pain de Sucre, elle attire de nombreux touristes et locaux en quête de fraîcheur.
Le Pain de Sucre, Pão de Açúcar en portugais, doit son nom à sa forme très particulière évoquant les blocs de sucre raffiné et placés dans des moules en argile pour être transportés par bateau à l’époque du commerce de la canne à sucre.
Je décide de prendre le chemin qui permet d’accéder à pied au premier niveau, le sommet de Morro da Urca à 220 mètres d’altitude. Bien sûr, je me perds un peu… N’ayant pas pris la peine de lire quoique ce soit sur cette petite rando, je me mets en route. Très beau point de vue sur la plage de Vermelha. Très vite, j’arrive à un croisement avec un panneau explicatif indiquant qu’à partir d’ici la marche va durer 50 minutes pour arriver au sommet de Morro da Urca. Et c’est là où l’on a le choix entre prendre les escaliers qui s’enfoncent en montant dans la forêt sur la gauche ou continuer sur la route principale. J’ai choisi de suivre la route principale: mauvais choix. Je me suis retrouvée au bout de 15 minutes à la fin de la route, bouchée par une tour. Je contourne donc la tour et commence à grimper un minuscule chemin assez raide direction la falaise. Je finis bloquée sur une voie d’escalade, où à part sortir ma corde, mes chaussons et mon baudrier imaginaire, je n’ai pas eu d’autre choix que de faire demi tour. Je repasse devant la tour, je fais un peu de skate le long de la route pleine de gravillons et trous en tous genres et j’arrive de nouveau devant le fameux panneau des 50 minutes. Je prends enfin le bon chemin jusqu’à la première plateforme pour accéder au Pain de Sucre. 35 minutes plus tard je suis en haut, mourant de chaud, mais profitant du magnifique panorama de Rio de Janeiro. Après avoir aidé une vingtaine de touristes à se prendre en photo devant le Christ Rédempteur du Corcovado, devant les plages, devant la ville de Rio et devant le Pain de Sucre, je prends le téléphérique pour accéder au sommet du pain de Sucre à 396 mètres d’altitude. La vue là-haut est plus dégagée, les plages d’Ipanema et Copacabana apparaissent alors. Un petit tour au sommet et je redescend jusqu’à la plage de Vermelha sous la pluie.
Mini Whales
2
Voir les photos de Marie & Matt
2 photos

Le pain de sucre vu d'en bas

Deuxième attraction touristique immanquable à Rio après le Corcovado, le Pain de Sucre offre paraît-il un panorama impressionant sur toute la ville et ses plages. Nous nous sommes contentés de nous balader autour après avoir hésité à emprunter la balade dans la forêt qui mène au premier stop du téléphérique. Finalement, la vue sur le Pain de Sucre est tout aussi belle d'en bas.
Marie & Matt
2
Voir les photos de Céline
2 photos

Le mont du pain de sucre ou simplemen...

Le mont du Pain de Sucre ou simplement le Pain de Sucre est un pic situé dans la ville de Rio de Janeiro au Brésil, sur une péninsule à l'entrée de la baie de Guanabara. Il se trouve à 395 mètres et vous offre une vue panoramique sur la baie de Rio. Vous y accèderez par un téléphérique. Son nom provient de sa forme qui nous fait penser à un bloc de sucre.
Céline
6
Voir les photos de 2weltenbummler
6 photos

Le pain de sucre est le symbole de ri...

Le Pain de Sucre est le symbole de Rio de Janeiro. De lui, vous avez une vue fantastique sur la Cidade Maravilhosa avec ses montagnes et ses belles plages! Avec la légendaire voiture de câble vous emmène d'abord à la petite colline en amont "Morro da Urca" avant qu'il ne passe au sommet de 396 mètres de Pain de Sucre. Sur le Pão de Açúcar ou Sugarloaf nombreux touristes convergent. Pas étonnant, car la vue est vraiment spectaculaire: vous pouvez voir la baie de Guanabara, les plages des quartiers de Copacabana, Botafogo et Flamengo. Last but not least, vous avez une vue claire de la deuxième symbole de la ville: Le Corcovado avec la statue du Christ. Rio n'est pas sans raison appelée «la plus belle ville du monde"! Même si elle est grouillant de touristes (et que vous avez à faire la queue pour le téléphérique longtemps si vous n'est pas là le même début), on découvre une nature préservée ici. Il n'est donc pas surprenant quand tout à coup doux petits singes sauter dans les arbres.

Der Zuckerhut ist das Wahrzeichen von Rio de Janeiro. Von ihm aus hat man einen phantastischen Blick über die Cidade Maravilhosa mit ihren Bergen und Traumstränden!
Mit der legendären Seilbahn fährt man zunächst auf den vorgelagerten kleineren Berg "Morro da Urca" bevor es bis zum 396 Meter hohen Gipfel des Zuckerhuts geht. Auf dem Pão de Açúcar oder auch Sugarloaf tummeln sich zahlreiche Touristen. Kein Wunder, denn der Ausblick ist wirklich spektakulär: Man sieht die Guanabara-Bucht, die Strände der Stadtteile Copacabana, Botafogo und Flamengo. Nicht zuletzt hat man einen freien Blick auf das 2. Wahrzeichen der Stadt: Der Corcovado mit der Christusstatue. Rio wird nicht grundlos die "am schönsten gelegene Stadt der Welt" genannt!
Auch wenn es vor Touristen nur so wimmelt (und man für die Seilbahn lange anstehen muss, wenn man nicht gleich früh dort ist), so entdeckt man auch hier unberührte Natur. So wundert man sich nicht, wenn plötzlich kleine süße Äffchen in den Bäumen umherspringen.
2weltenbummler
Traduire
Voir l'original
Lire 10 autres
Publier
1
Voir les photos de viajesyfotografia
1 photo

Panormica du pan de azucar

Nul doute que ce sera l'un des endroits les plus visités au monde ce 2014. Et est que les points de vue de la Pan de Azucar offrent une vue imprenable sur la ville de Rio de Janeiro et la baie de Guanabara sur. La voiture montée de câble entre les deux arrêts est une autre des attractions de cette visite à l'un des symboles de la capitale carioca. Le seul problème est, et qui permettra d'augmenter sont les longues lignes qui sont montés à certains moments de la journée. Au crépuscule devient certainement l'un de mes endroits préférés à Rio

Panorámica desde el pan de azucar

Sin duda este será uno de los lugares más visitados del mundo durante este 2014. Y es que los miradores del Pan de Azucar ofrecen unas vistas increíbles sobre la ciudad de Rio de Janeiro y la bahía de Guanabara.
El ascenso en teleférico entre las dos paradas es otro de los alicientes de esta visita a uno de los símbolos de la capital carioca. El único problema que hay, y que irá en aumento, son las largas colas que se montan en determinadas horas del día.

Al atardecer se convierte sin duda uno de mis rincones favoritos de Rio.
viajesyfotografia
Traduire
Voir l'original
6
Voir les photos de Juan Manuel Sole
6 photos

Son nom portugais ne se réfère pas au...

Son nom portugais ne se réfère pas au pain, mais la ressemblance de sa forme monticules que pendant les XVIe et XVIIe siècles étaient avec le sucre pour l'expédition vers l'Europe. Toutefois, certains croient que le nom dérive en fait de «Pau-nh-Acuqua" signifiant colline élevée dans la langue Tupi-Guarani, utilisé par le Tamoios Indiens. Ce pic est seulement une des nombreuses collines de granit monolithiques qui s'élèvent directement de la mer à Rio de Janeiro. Un lambrissé téléphérique de verre (appelé «Sugarloaf bondinho" dans le Portugais populaire) avec une capacité de 75 passagers, longe une route de 1400 mètres entre les collines de Babylone et Urca toutes les cinq minutes. La ligne de tramway a été construite en 1912. Les visiteurs peuvent monter le Pain de Sucre et les deux autres sommets dans la région: Le nez de Babylone et le nez de Urca. Ensemble, ils forment l'un des plus grand grimpeur urbain dans le monde, avec plus de 270 routes, entre 1 et 10 en attente depuis longtemps. Certaines routes classique Sugarloaf Mountain sont: italien, 5.10a, 2 emplacements. Alpinisme beau visage et bien protégé. Peut être lié (connecté) à d'autres routes un général 6 emplacements en haut de page. Arrêtez Cheminée, 5.6, 7 tir. Classique mais course facile de cheminée. Lagart ã o, 5.11c, 7 emplacements. Les deux premiers emplacements sont escalade traditionnelle, le reste est boulonné. Ibis, 5.10o A1, 10 emplacements. Dash et engagée. Certains matches en place en deux jours, dormant sur une des étagères dans la première moitié de l'itinéraire.

Su nombre en portugués no hace referencia al pan, sino a la semejanza de su forma con los montículos que, durante los siglos XVI y XVII se formaban con el azúcar para su envío a Europa. Sin embargo algunos consideran que el nombre en realidad deriva de "Pau-nh-acuqua" que significa la alta colina en la lengua de Tupi-guaraní, usada por los indígenas Tamoios.
Este pico es el único de varios morros monolíticos de granito que se elevan directamente del borde del mar en Río de Janeiro. Un teleférico de cristal artesonado (llamado "bondinho del Pan de Azúcar" en el portugués popular) con capacidad para 75 pasajeros, recorre una ruta de 1.400 metros entre los morros de Babilonia y Urca cada cinco minutos. La línea del teleférico original fue construida en 1912.

Los visitantes pueden escalar el Pan de Azúcar y los otros dos picos en el área: El morro de Babilonia y el morro de Urca. Juntos forman una de las áreas urbanas trepadoras más grandes en el mundo, con más de 270 rutas, entre 1 y 10 pendiente mucho tiempo. Algunas rutas clásicas de la montaña Pan de Azúcar son:
Italianos, 5.10a, 2 lanzamientos. Montañismo de cara hermoso y bien protegido. Puede ser unido (conectado) a otras rutas, un en general de 6 lanzamientos a la cima.
Parar la Chimenea, 5.6, 7 lanzamientos. Carrerilla clásica pero chimenea fácil.
Lagart ã o, 5.11c, 7 lanzamientos. Primero dos lanzamientos son el montañismo tradicional, el resto es echado el cerrojo.
Ibis, 5.10o A1, 10 lanzamientos. Carrerilla y comprometido. Algunos partidos lo suben en dos días, que duermen sobre una de las repisas en la primera mitad de la ruta.
Juan Manuel Sole
Traduire
Voir l'original
12
Voir les photos de macgreg
12 photos

Un des symboles incontestés de rio de...

Un des symboles incontestés de Rio de Janeiro et sa magnifique baie est sans doute le Pain de Sucre, un des Morros les plus célèbres du monde. Les morros sont les collines de granit bizarres couvertes de jungle tropicale et caractérisent le paysage urbain. Le Pain de Sucre ne manquent jamais à l'horizon de Rio de Janeiro et augmente pratiquement de la mer. Un téléphérique panoramique en deux parties, à partir de la belle plage Vermelha, vous permet d'atteindre le sommet, d'où la vue sur la baie de Rio est impressionnant: D'une part, vous pouvez voir l'immensité de la plage de Copacabana et son parfait croissant de sable blanc, tandis que l'autre point de vue est capturé par la beauté de la baie de Botafogo, avec le port et gratte-ciel. Dans le fond vous pouvez trouver le Corcovado, le Christ Rédempteur, et toute la forêt de Tijuca. Au début du télésiège, il ya un joli chemin autour du Pain de Sucre, avec vue sur la mer. Le voyage aller et retour aux Sugar Loaf coûts réels 44. Pour atteindre la station du téléphérique, taxi ou en bus de Copacabana 512.

Uno dei simboli indiscussi di Rio de Janeiro e della sua meravigliosa baia è senza dubbio il Pan di Zucchero, uno dei morros più famosi del mondo. I morros sono delle bizzarre colline di granito ricoperte da giungla tropicale e caratterizzano il paesaggio cittadino. Il Pan di Zucchero non manca mai nello skyline di Rio de Janeiro e si innalza praticamente dal mare.
Una panoramica funivia a due tronconi, che parte dalla splendida spiaggia Vermelha, permette di raggiunge la cima, dove la vista sulla baia di Rio è impressionante: Da un lato si può osservare l'immensità della spiaggia di Copacabana e della sua mezzaluna perfetta di sabbia bianca, mentre dall'altro la vista è rapita dalla bellezza della baia di Botafogo, con il porto e i grattacieli. Sullo sfondo si trova invece il Corcovado, con il Cristo Redentore, e tutta la foresta di Tijuca. Alla partenza inferiore della funivia, si trova un bel sentiero che circonda il Pan di Zucchero, a picco sul mare.
Il tragitto di andata e ritorno fino al Pan di Zucchero costa 44 real.
Per raggiungere la stazione della funivia, taxi da Copacabana oppure bus 512.
macgreg
Traduire
Voir l'original
15
Voir les photos de Carlos Olmo
15 photos

Le second point de vue de rio de janeiro

Le sucre Pao, comparativement à la vue du Corcovado, n'est pas aussi grande ou aussi spectaculaire, mais a l'avantage que l'accès est plus pratique, moins de files d'attente et moins cher que le Christ Rédempteur. J'étais le Décembre 31, ce qui est probablement pourquoi il y avait très peu de gens, donc je ne pouvais bouger les différentes plates-formes à l'aise, relié par un funiculaire, le premier est dans le nez (Hill) Urca, et le second et directement au sommet de Pao de Azucar. Sur le chemin du retour, j'ai décidé de descendre de l'Urca, et je pouvais voir comment les gens pratiquaient l'escalade des parois verticales du nez. Je recommande descendre si on a le temps, comme la vue sur les plages environnantes est spectaculaire.

El segundo mirador de río de janeiro

El Pao de azúcar, comparado con las vistas desde el Corcovado, no es tan alto ni tan espectacular, pero tiene la ventaja de que el acceso es más cómodo, con menos colas y más barato que el Cristo Redentor.

Yo fui el 31 de diciembre, y probablemente por eso había muy poca gente, así que pude moverme por las distintas plataformas a mis anchas, conectadas por un funicular, la primera está en el morro (colina) de Urca, y la segunda ya directamente en la cima del Pao de Azúcar.

Al regreso decidí bajar caminando desde el Urca, y pude ver cómo la gente practicaba escalada en las paredes casi verticales del morro. Recomiendo la bajada caminando si hay tiempo, ya que la vista sobre las playas circundantes es espectacular.
Carlos Olmo
Traduire
Voir l'original
2
Voir les photos de Joao Viegas
2 photos

Carto postal ville

Qu'en est-il de cette ville Carto postal? Plus que le paysage lui-même, nous pouvons dire qu'il est la ville elle-même. Toute la poésie de la ville elle-même. Les courbes, les paysages, le béton et la nature, la Bohême, la samba, les coins, les oiseaux et les humains. La brillance, l'exubérance, le colosse de impvido. Esto tous là, couché, immortalisé dans un berceau dans un splendide. Je ne peux pas vraiment insister sur cette description. Après tout, ce serait donner un livre, pour savoir comment résumer une ville entière en quelques mots? Donner un livre que l'histoire des 6,5 millions de personnes vivant à Rio de Janeiro devrait être en elle. Mais laissez-s, je suis photographe, l'écrivain! Peut-être un peu philosophe, mais jamais un écrivain. Puis-je laisser la photo que mes mots ne peuvent exprimer parce que chaque photo de moi a un petit morceau de mon âme. Je sais que ces 6,5 millions de vies, un petit morceau de leur âme concerne également cette image d'une certaine façon ou d'une autre. Pour nous qui sommes nés dans le sol de cette ville, nous avons été en mesure de choisir. Nous sommes tous des habitants du berceau. Et le Pô Acar notre carte postale!

Cartão postal da cidade

O que dizer desse Cartão Postal da Cidade?

Mais do que a paisagem em si, podemos dizer que
ele representa a cidade em si.
Toda a poesia da cidade em si.

As curvas, as paisagens, o concreto e a natureza,
a bohemia, o samba, os cantos, das aves e do povo.

O resplandecer, a exuberância, o impávido colosso.
Estão todos lá, deitados, eternizados em berço em esplêndido.

Não posso muito me estender nessa descrição. Afinal ela daria um livro, pois como resumir toda uma cidade em curtas palavras?
Daria um livro pois a história das 6,5 milhões de pessoas que vivem no Rio de Janeiro teria de estar nela.

Mas veja só, eu sou fotógrafo, não escritor! Talvez um pouco de filósofo, mas jamais escritor.

Então deixo em foto o que minhas palavras não conseguem expressar, pois cada foto minha tem um pedacinho da minha alma. Eu sei que dessas 6,5 milhões de vida, um pedaço pequenino da alma delas também se relaciona com essa imagem de alguma forma ou de outra.

Pois nós que nascemos no solo dessa cidade, não pudemos escolher.
Somos todos cariocas de berço.

E o Pão de Açúcar o nosso cartão postal!
Joao Viegas
Traduire
Voir l'original
6
Voir les photos de MELITHA BLASCO
6 photos

Il simples nom du corcovado et le pai...

Il simples nom du Corcovado et le Pain de Sucre, nous rappelle, au moins pour nous les Sud-Américains ..... Le souvenir de la belle Rio de Janeiro au Brésil. Ce sont deux icônes de cette ville fabuleuse, remplis de différents mélanges de vert, de brun et d'ocre. A Cerro Corcovado est situé le célèbre Christ Rédempteur, située au sommet à 709 mètres d'altitude. La statue a une hauteur totale de 38 mètres, y compris le piédestal et il a été inauguré en 1931. Selon le Livre Guinness des Records, ce Christ Rédempteur est la plus grande représentation de Jésus-Christ qui a été fait dans le monde. En Juillet 2007, la statue a été nommé en tant que membre des Sept Nouvelles Merveilles du Monde. Le deuxième symbole de Rio de Janeiro, est le Pain de Sucre, morro (colline) de 393 mètres au dessus du niveau de la mer, qui se dresse fièrement à l'entrée de la baie de Guanabara, qui est l'entrée de la mer à l' ville.

Él simple nombre de Corcovado y Pan de Azúcar, nos trae a la memoria, por lo menos a nosotros los Sudamericanos..... El recuerdo de la bella Rio de Janeiro en Brasil.
Son dos íconos de esta fabulosa ciudad, llena de mezclas de distintos verdes , marrones y ocres.
En el Cerro Corcovado está ubicado el conocido Cristo del Corcovado, situado en su cumbre a 709 metros sobre el nivel del mar. La estatua tiene una altura total de 38 metros incluyendo su pedestal y que fuera inaugurado en el año 1931.
Segun el Libro Guinness de los Récords, este Cristo Redentor es la mayor representación de Jesucristo que se ha hecho en el mundo. En julio del 2007 esta estatua fue nombrada como integrante de las Nuevas Siete Maravillas del Mundo.
El segundo símbolo de Rio de Janeiro, es el Pan de Azúcar, morro (cerro) de 393 metros de altura sobre el nivel del mar, que se erige orgulloso a la entrada de la Bahía de Guanabara, que es la entrada por mar a la ciudad.
MELITHA BLASCO
Traduire
Voir l'original
2
Voir les photos de pablo quijada
2 photos

Le vert de la nature et de la mer bleue

Nous nous sommes levés tôt et nous sommes allés à la recherche du Pain de Sucre, à une belle journée ensoleillée ..., ces jours je me réveille toutes les couleurs à Rio de Janeiro, ciel bleu à l'horizon se confond avec la mer, se réveille en vert nature et les gens ... toujours heureux .... Le soleil rend tout heureux. Nous avons pris le métro, puis un bus pour nous emmener vers le bas de la colline, où iriez-vous prendre le téléphérique jusqu'au sommet ne serait pas. Quand il commence sa voiture de câble de remontée, vous commencez à voir les curiosités de la rivière, plage ... La vie ... c'est incroyable, vous arrivez à la première étape et profiter de tous ri, et la brise fraîche de la mer. Ensuite, vous prenez la deuxième téléphérique ... qui vous emmène à la Sugar Loaf ... puis monter en téléphérique ... Voir la vue à 360 degrés de tous fleuve géant ... voir ce que la ville .... et en intégrant le vert de la nature et la mer bleue avec la ville .... Rio ...

El verde de la naturaleza y el azul del mar

Nos levantamos tempranito, y salimos en busca del pan del azúcar, hacia un día bonito…soleado, esos días que despiertan todos los colores en río de janeiro, el azul de cielo se confunde en el horizonte con el mar, se despierta en verde de la naturaleza y la gente…siempre feliz….El sol hace que todo se alegre.
Tomamos el metro y luego un autobús que nos llevaría a la parte baja del morro, donde tomarías el teleférico que no llevaría a la cima.
Cuando le teleférico empieza su ascenso, comienzas a ver las vistas de río, la playa...La vida…es increíble, llegas a la primera parada y disfrutas de todo río, además de la brisa fresca del mar.
Luego tomas el segundo teleférico… el que te lleva al pan de azúcar…en ese ascenso por el teleférico... Ves la vista en 360 grados de todo río...Ves lo gigante de esa ciudad….Y como se integra el verde de la naturaleza y el azul del mar con la ciudad….
Rio…
pablo quijada
Traduire
Voir l'original
54
Voir les photos de Javi
54 photos

Une vue imprenable sur ro

Le fameux nez de pain Azcar a des vues sur Ro vraiment impressionnant. Sa hauteur à partir du bas et étonne beaucoup encore plus haut. Prenez le téléphérique, sortez votre appareil photo, faire 100 photos et reljate, profiter. Ceci est Ro de dessus.

Impresionantes vistas de río

El famoso morro del Pan de Azúcar tiene unas vistas de Río realmente impresionantes. Su altura asombra mucho desde abajo y aún más desde arriba. Coge el cable car, saca tu cámara, haz 100 fotos y relájate, disfruta. Esto es Río desde arriba.
Javi
Traduire
Voir l'original
2
Voir les photos de Milton Lopes
2 photos

Une vue parfaite

Un des points les plus touristiques traditionnelles de la ville de Rio de Janeiro. En plus de sa beauté naturelle avec vue sur l'ensemble du sud de la ville, y compris les plages de Copacabana et Ipanema. Votre voisin colline, le Morro da Urca, a une piste pour ceux qui osent monter sur la colline avec la descente libre par téléphérique à partir de 18h. Après son arrivée là-haut, celui qui veut peut continuer à la fin par téléphérique et de compter sur la vue fournie par ce monument de la nature.

Uma vista perfeita

Um dos mais tradicionais pontos turísticos da cidade do Rio de Janeiro. Além de sua própria beleza natural oferece vista de toda a zona sul da cidade, incluindo as praias de Copacabana e Ipanema.

Seu morro vizinho, o morro da Urca, conta com uma trilha para aqueles que se aventurem a subir o morro, com descida gratuita de bondinho a partir das 18hrs. Depois de chegar lá em cima, quem quiser pode continuar até o fim pelo bondinho e contar com a vista proporcionada por esse monumento da natureza.
Milton Lopes
Traduire
Voir l'original
1
Voir les photos de Delita Vera
1 photo

Brésil ... de mes amours

C'était la première fois que j'ai mis les pieds à Rio et je suis tombé épuisé, tant de beauté tous les lieux ne sais pas exactement où regarder. Je me suis promené Belo Horizonte, Sao Paulo et Rio de Janeiro. Je pense sérieusement mouvement. Certainement le Pain de Sucre incidence moi depuis que je suis arrivé et je constate de Praia Vermelha, quand je suis monté dans la voiture de câble mon excitation a augmenté de façon exponentielle. Faites un tour qui a été offert par la plage de Copacabana et l'a trouvé moins cher d'aller faire le voyage tout seul. Je ne vais pas en dire plus parce qu'ils ont de voir par vous-même!

Brasil ... de mis amores

Fue la primera vez que pisé suelo carioca y he caído rendida, tanta belleza por todos sus lugares que no sabes bien a donde exactamente mirar. He paseado por Belo Horizonte, Sao Paulo y Rio de Janeiro. Estoy pensando seriamente mudarme. Definitivamente el Pan de Azucar, me impacto desde que llegue y lo observe desde la Playa Vermelha, cuando subí al teleférico mi emoción aumentó exponencialmente. Tome un tour que me ofrecieron por la playa de copacabana y me resultó más barato que ir haciendo el recorrido por mi cuenta. No les cuento más porque tienen que verlo ustedes mismos!
Delita Vera
Traduire
Voir l'original
1
Voir les photos de Renata Pedrosa
1 photo

Un touriste de jour en ville

Quand vous vivez dans une ville touristique typique, avec le passage du temps et avec les tâches quotidiennes que vous finissez par oublier. Je veux dire, vous souvenez-vous comment votre ville est belle et pourquoi beaucoup de gens dans le monde qui veulent venir ici, quand vous êtes coincé dans le trafic, mais vous pouvez toujours profiter de la belle vue depuis la fenêtre de votre voiture. Ou tout simplement une promenade touristique sur un dimanche ensoleillé. Oh, vous souvenez-vous comment a été honoré pour avoir été né ici.

Um dia de turista na cidade

Quando você mora em uma cidade tipicamente turística, com o passar do tempo e com as tarefas do cotidiano você acaba esquecendo disso. Quer dizer, você se lembra como sua cidade é bonita e o porquê de muitas pessoas do mundo todo quererem vir pra cá, quando você está presa no engarrafamento, mas mesmo assim consegue apreciar a bela vista da janela do seu carro. Ou simplesmente num passeio de turista num domingo ensolarado. Ai você se lembra de como foi agraciado por ter nascido aqui.
Renata Pedrosa
Traduire
Voir l'original
Publier
Lire 10 autres

Information Pain de Sucre