Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Apurímac ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Restaurants à Apurímac

D'intérêt culturel à Abancay
Spécialité d'Abancay
Lors de mon séjour à Abancay, j’ai eu le plaisir de partager un repas dans une famille. Bien m’en a pris puisque j’ai goûté et même participé à la fabrication d’un plat typique de la ville. Des pâtes faites maison, accompagnées de poulet, de cuy (cochon d’inde) et de « chuño ». Le « chuño » est une tradition ancestrale dans les Andes, un processus de déshydratation de la pomme de terre pour la conserver pendant plusieurs mois. La conception de cette spécialité culinaire se réalise en plusieurs étapes. Tout d’abord, le cochon d’inde. La majorité des familles de la partie andine du pays ont un élevage à la maison, spécialement dédié à la consommation. Généralement, on tue le cochon d’inde le matin même avant une cuisson de près de deux heures. Pour les pâtes, appelées « tallarines », il faut toute une journée entre la fabrication de la pâte, mais surtout un long processus de découpe et de séchage. Et enfin le poulet que l’on tue également le matin pour le diner. Le soir, place à la dégustation. Des produits frais et locaux, un vrai régal, accompagné généralement d’une boisson gazeuse et du fameux pisco ! Le tout dans une ambiance chaleureuse, conviviale et festive, typique du Pérou.