Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Ouarzazate ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Vallée du Drâa

7 avis sur Vallée du Drâa

paulinette

La vallée du fleuve Draa s ´étend sur pl...

La vallée du fleuve Draa s ´étend sur plus de 100km entre Ouarzazate et les portes du désert. C´est une vallée verdoyante, avec des palmiers dattiers, une région pauvre des que l´on s´éloigne de l´eau, désertique et rouge, mais plutôt riche aux abords du fleuve.

Je suis descendue du bus qui m´emmenait a Mahmid pour pouvoir la visiter, aux alentours d´Agdz. Agdz possède un camping et quelques hôtels, on sent déjà l´influence du désert, les bédouins ont leur chèche sur la tète, d´un bleu profond, et les gens sont plus mat de peau que sur la côte.

On peut se promener dans la palmeraie, c´est agréable car il fait beaucoup plus frais que sur la route, il n´y a pas de poussière, et on peut plonger les pieds dans l´eau si besoin. Il y a beaucoup de chemins pour se promener, car ce sont les chemins qu´empruntent les ânes et les paysans pour aller dans leur plantation de palmier, ou faire paitre leur petit troupeau de chèvres.

Lire tout
+8
jeanyves75

Non ! Ce n’est pas un bivouac comme les a...

Non ! Ce n’est pas un bivouac comme les autres… l’Erg Lihoudi, au fond de la vallée du Draa, est l’un des premiers et immenses massifs de dunes qui bordent le Sahara, au sud du Maroc, tout près de la ville frontière de M’hamid. Au pied de l’Erg, se dressent sept tentes, toutes jonchées de merveilleux tapis multicolores, épais et soyeux comme seuls savent les fabriquer les Berbères d’Afrique du Nord.

Ce fût une expérience extraordinaire que de dormir dans ce désert, sous une tempête de sable chaud qui soulevait des vagues de poussières rouges tourbillonnantes, recouvrant tout sur leur passage, paquetages, draps, et autre impédimenta. Les derniers soubresauts de vents fouettaient encore ma tenture, à la fin de la nuit, lorsque je vis surgir de nulle part deux dromadaires, qui ballottaient de droite et de gauche leur équipage imperturbable, vers une destination inconnue, guidé peut-être par les dernières étoiles encore visibles à cette heure matinale… Imperturbable, car il faut savoir que le vent souffle seulement au raz de terre, et que le dromadaire devient alors un agréable refuge au sommet duquel on peut contempler les immensités sableuses.

Lire tout
GERARD DECQ

Longue oasis

Excellent

Le Drâa est un fleuve étrange qui va se perdre dans les sables du Sahara, un fleuve fantôme qui ressurgit 50 kms avant son embouchure et finit par se jeter dans l'Atlantique à plus de mille kilomètres de sa source.
C'est surtout d'Agdz à Mhamid que sa vallée est importante : une véritable oasis de 200 kilomètres de long où croissent surtout les palmiers dattiers.
Bien des gens me semblent passer vite dans cette vallée et "foncer" vers Ouarzazate et le désert. Pourtant les villages fortifiés, les ksour, qui dressent encore leur enceinte fortifiée au fil des kilomètres méritent intérêt et demandent du temps de visite.

Lire tout
+4
myphotoworld

La vallée du Drâa de Ouarzazate à Za...

La vallée du Drâa de Ouarzazate à Zagora permet de découvrir des ilots de fraicheur des palmeraies et des petits villages très accueillants
Ces oasis permettent de faire vivre ses habitants avec la cultures des dattes et du henné.
Les paysages sont très minéraux jusqu'au col de Tizi-n-Tinififft, puis s'ouvrent sur les larges plaines fertiles. La ballade en dromadaire n'est pas obligatoire, mais elle fait très couleur locale !

+14
knoum

Les mucharabia permettaient aux femmes...

Les mucharabia permettaient aux femmes de voir sans ètre vues; cette fenètre ornée d'un mucharabia très fin en fer forgé donne à voir sur un village dans la campagne, du haut d'une tour d'une casbah, près de AGDZ, à l'entrée des gorges du DRAA, au MAROC

Luis Martin Zarco

Voir l'original
Pedro Jareño

+2
Voir l'original
Vous connaissez ?
Ajoutez votre opinion et vos photos et aidez les autres voyageurs à découvrir