Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Maroc ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire au Maroc

4.012 contributeurs

2.006 choses à voir au Maroc

Places à Marrakech
Place Jemaa El Fna
(118)
Quand le soleil se lève, la place Jemma el-Fna, l'une des plus célèbres de Maroc, est rempli de jeteurs de menus, de vendeurs d'onguents, de dentistes, de prêcheurs, de guérisseurs ... C'est tout un spectacle de les voir en action! Je vous recommande de voir cela car vous n'allez pas regretter le spectacle.
Quartiers à Chefchaouen
Médine Chefchaouen
(45)
Chefchaouen est une ville qui se trouve à 50 km de Tétouen "nord du maroc"....Une ville si calme agréable entouré de couleur comme le bleu orange blanc ou vert des couleur reposantes......Une si belle lumière pour prendre des photos a coupé le souffle.......Les meilleurs heures pour des balades dans ces ruelles de ce petit village sont 6h voir 7h du mat tout est vide calme un soleil tapant sur les murs bleu.......Et 8h30 petite déjeuner a la place de pigeon.....Mmmmm quel bonheur.....Je vous conseille dy aller......Une semaine de repos la bas ça fait énormément du bien.....Une idée sur les prix du logement nourriture ça dépasse pas les 10 euros......Voila c une ville ou jy vais 3 à 5 fois par an.....Reposant.....A travers ces photos vous retrouverez mon œil artistique mes balades dans les ruelles.......Rencontre avec des chats.....Ou détails sur les poignées de porte je vous souhaite une bonne balade :) paix et lumière Sifeddine Elamine
Jardins à Marrakech
Jardin Majorelle
(51)
Le jardin Majorelle est l´un des plus beaux jardins de Marrakech, il se trouve en dehors de la médina, dans la ville nouvelle. Avant il était perdu dans la nature, désormais il est entouré d´immeubles et de constructions diverses. C´est un peu loin pour y aller à pied depuis la médina, et la ballade ne vaut franchement pas l´effort, c´est bien plus pratique de prendre un bus ou un petit taxi. Le jardin est à l´abris du trafic incessant de la ville. C´est un havre de paix, ombragé, avec le bruit de l´eau pour seule musique de fond, c´est très apaisant. Le jardin était une œuvre du peintre français Jacques Majorelle, qui l´a acquis dans les années 30. Le fameux bleu qui recouvre les murs de sa maison et les séparations du jardin a été renommé « bleu Majorelle » en son honneur. Depuis 1980 le jardin appartient à Yves Saint Laurent, qui l´a ouvert au public et assure son maintien. Il y a plus de 300 espèces différentes d´arbres et de plantes, des palmiers pour leur faire de l´ombre, des orchidées, et beaucoup de plantes de types nénuphars, posées sur les nombreux bassins du terrain. On peut visiter la maison adjacente, qui est un petit musée sans grand intérêt, mais les jardins font partie de la visite obligée lors d´un passage à Marrakech.
Déserts à Merzouga
Dunes de Merzouga
(29)
L'association TIMLALINE développe ses actions d'entraide dans la Région Meknès - TAFILALET (60 000 km² - 2 millions d'habitants), plus précisément la Province d'AR-RACHIDIA (ex. Ksar Es Souk - 62 000 habitants) au sud est marocain. Porte principale du Sahara, le Tafilalet, pendant de nombreux siècles, a servi de lieu d'échange entre le nord et l'extrême sud, et, c'est par cette région que s'effectuait le transit de l'or, des épices et des esclaves vers le Soudan et la Grande Guinée (côte du Golf de Guinée). Le Tafilalet, plus particulièrement la ville de RISSANI (ex. Sijilmassa), est le berceau de la dynastie Alaouite, d'où est originaire la famille royale. Rissani, ancien carrefour trans-saharien, est situé entre ARFOUD et MERZOUGA; La palmeraie du Tafilalet est la plus grande palmeraie du Maroc (circuit touristique de Rissani à ne pas manquer) productrice de palmiers dattiers (Fête des dattes en octobre). Arfoud est la dernière ville de moyenne importance (10 000 habitants) avant le "grand sud"; c'est le centre administratif et touristique du sud Tafilalet. Il y est développé un commerce important de fossiles avec la mine de MERZANE située à 14 kilomètres au sud est. Merzouga et l'ERG CHEBBI peuvent être rejoints soit par la piste, soit par le ruban de bitume, tout comme TAOUZ. L'Erg Chebbi mesure environ 27 kilomètres de long, 7 de large et comporte les plus grandes dunes du Maroc, pouvant atteindre 150 mètres de hauteur. (en cas de rhumatismes "les bains" de sable chaud sont fortement recommandés). A l'ouest de Merzouga, on peut également découvrir un surprenant lac accueillant des flamants roses: Le DAYET SRJI. Une région authentique, aux mille et uns contrastes, à découvrir absolument pour sa diversité et l'accueil de ses habitants. Pour les véhicules tout-terrain, l'accès à l'Erg Chebbi est normalement règlementé, quoiqu'il en soit, évitez de tourner en rond à proximité des auberges et campements - Attention aux trekkings et autres méharées, laissez leur la priorité. Respectez le désert, il vous le rendra - Pensez à récupérer vos déchets.
Marchés aux puces à Marrakech
Les souks de Marrakech
(49)
Souk signifie marché en arabe. Le ou plutôt les souks de Marrakech en sont l´une des meilleure représentation, avec leur animation, leurs cris, leurs odeurs, leurs couleurs, et tout un labyrinthe de rues où tu te perdras certainement plus d´une fois. Avant, le souk se divisait par activité, la rue des tanneurs, la rue des forgerons, la rue des coiffeurs ou des tailleurs, le quartier des poulets ou des légumes. Maintenant les vieux commerces laissent la place aux boutiques touristiques, aux mauvaises contrefaçons de marques de sport, vendeurs de dates, loukoums et autres gâteaux typiques que les marocains dégustent lors des fêtes, et que tu pourras rapporter si ton voyage se termine à Marrakech. Si tu entends « balek, balek », pousse toi vite et colle toi contre un mur, surtout dans une rue étroite, c´est un chariot, tiré par un âne fatigué, ou un vieux encore plus fatigué, qui arrive à toute vitesse et veut se frayer un chemin, sans se préoccuper de qui il rencontre. Il est possible que les enfants, contre quelques pièces, t´invitent à prendre un té sur le « stah », le toit de leur maison, pour profiter de la vue sur la médina, ou à rentrer dans un atelier de babouches ou de fer forgé pour admirer le travail des artisans.
Déserts à Merzouga
Désert de l'Erg Chebbi
(26)
Le permier jour on a partir de hassi labied avec les velo pour faire le tour de l erg chebbi 10de matin ver le lac qui se trouve dans un 1km avant merzouga et apres le lac on rejoinde les dunes de merzouga ver le village des noir jhamlia pour boir un the et ecoute un peut de la music des gnawa et pres jhamlia on rejoinde le oued de talghoumte jusqu a le chemin qui ramin a baguaet on a prendre le chemian ver le village abondannerpour voir les maison ensien qui sont les forme des petit kasbahet apares suive le chemin ver les nomade on rejoinde le desert noir et on arivver chez les nomde on passer un nui nomdien et a l rivver un the de l hospitamity des nomde et le dinner un grande couscous et la nuis on a vu un ciel maifique le matin le petit dejeunner et prendre notre velo pour fini le tours des dunes on rejoinde le oued sur le desert noir ver le lac de yassmina .................................... Imaginez un séjour dans le désert marocain, voyageant par le chameau au-dessus des dunes de sable et dormant dans des tentes traditionnelles de Berber. Vous observez le ciel et le sable tournant roses et le rouge pendant que le soleil place. Alors la lune se lève sur un fond incroyable des étoiles dans le refroidissement, air de nuit clair. Vous admirez la paix et la beauté du monde, appréciant un repas marocain délicieux cuit au-dessus d'un feu intemporel de camp. Partout où votre imagination vous a juste pris, nous sommes uniquement placés pour vous aider à la faire venir vrai. Hassan et son famille ont vécu comme nomades de désert pour des générations, mais avec le manque croissant de l'eau dans le désert, le père de Hassan a dû laisser son forçat à perpétuité nomade aimé pour prévoir son famille. Il a fait ceci par le travail comme conducteur de guide et de chameau, plus tard aidé par jeune Hassan, qui a appris l'anglais, Français et Italien des voyageurs qu'il a accompagnés. Plus récemment Hassan a travaillé pour se, donnant à des voyageurs un choix indépendant et la possibilité d'apprécier des vacances inoubliables conçues en fonction complètement leurs préférences au Sahara marocain.
Mosquées à Marrakech
Mosquée Koutoubia
(51)
La Koutoubia, dont le nom signifie la mosquée des libraires, es la plus grande mosquée du Maroc. Son minaret impressionnant ressemble à la Giralda de Séville, car les andalous s´en sont inspiré pour la construire. Elle se trouve à côté de la place Jema el Fnaa, et l´imam qui appelle à la prière et rythme la vie des habitants de la médina de Marrakech lance son appel depuis sa cime. Cinq fois par jour, la vie s´arrête dans la médina, et tout le monde va prier. Ceux qui ne peuvent pas pour cause de travail ou de voyage, doivent récupérer leurs prières à un autre moment de la journée. Il y a toujours une grande activité autour de la mosquée, le plus surprenant sont les vendeurs d´eau, qui ont un habit rouge très particulier, et ont une poche en peau d´animal remplie d´eau, depuis laquelle ils servent des verres aux passants assoiffés. Ils sont surtout là pour les photos souvenirs… La mosquée est entourée de jardins où l´on vient se promener le soir, à la fraiche, pour discuter avec les voisins et manger des sucreries. Si les jeunes se mélangent un peu plus entre sexe, les adultes restent assez séparés, femmes d´un côté hommes de l´autre, à part les couples mariés.
Quartiers à Fès
Médina de Fès
(37)
La médina de Fez est la vieille partie de la ville, fondée au IXème siècle, et qui avait la plus ancienne université au monde ! Fez atteint l´apogée au XIIIème et XIVème siècle, sous la dynastie des Marinides, quand elle devient la capitale du royaume du Maroc, remplaçant Marrakech. Les monuments principaux, les écoles, les hôtels pour les caravanes de chameaux qui venaient du désert, transportant épices et argent, les fondouks, les palais, les mosquées ou encore les fontaines, presque tout dans la médina date de cette époque. La capitale politique du Maroc a été transférée à Rabat en 1912, mais Fez reste un centre culturel et spirituel très important. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l´Humanité de l´UNESCO depuis 1981, et même si elle s´est beaucoup agrandie, avec une partie ville nouvelle, la médina reste animée, agitée, grouillante comme au moyen âge. La mosquée est un centre religieux très important, on vient de tout le pays en pèlerinage à Fez, les non musulmans ne peuvent pas la visiter, elle a la réputation d´être un vrai bijou à l´intérieur. On peut voir les médersas, qui étaient les écoles religieuses, pour avoir une idée de la richesse de l´art religieux islamique.
Quartiers à Marrakech
La Medina de Marrakech
(43)
La médina de Marrakech est l´ancienne ville, dont la place centrale est Jema el Fnaa, la seule place nommée patrimoine mondial de l´oralité par l´UNESCO. Les gnawas, musiciens de la région viennent chanter et danser, entrant dans une quasi transe, les conteurs racontent les légendes du désert, les dresseurs de singes et de serpents montrent leurs tours les plus impressionnants. De jour, la place est relativement calme, on y vient prendre un jus d´orange le matin avant de découvrir les autres quartiers de la médina, les ruelles cachées, les fontaines en mosaïques, les porte de mosquées, la vie quotidienne des marocains. L´apres-midi et le soir, Jema el Fnaa se remplit de stands de nourritures, les barbecues fument, les couscous et les tajines sont servis sur de longues tables où l´on mange tous ensemble avec un thé à la menthe. Dans toute la médina, c´est le moment où il commence à faire frais, où les femmes sortent pour aller en groupe au hammam ou manger des cacahouètes dans le parc, se raconter leur journée, les couples se retrouvent furtivement sur un banc, les vieux rigolent.. La médina n´a pas un plan de ville organisée, mais c´est là tout l´intérêt, de s´y perdre, de se laisser emporter par une odeur, une personne, un détail.
Villages à Ait Ben Haddou
Kasbah Aït Benhaddou
(12)
Inscrit depuis 1987 au patrimoine mondial de l’UNESCO, le ksar d’Aït Ben Haddou, situé dans la province d’Ouarzazate, est un des plus beaux exemples de l’architecture du Sud marocain. On accède à ce ksar entièrement construit en pisé (matériau de construction en terre crue équivalant au torchis) par une piste de quelques kilomètres. On se gare sur un grand parking, à l'entrée du village « moderne » d'où l'on aperçoit le magnifique ksar rouge-ocre. L’oued (rivière) « El Maleh » sépare le village du ksar qui n'est aujourd'hui habité que par quelques familles. Une fois l’oued traversé à pied ou à dos de mulet, on entre par la porte principale d’où l’on accède au musée du village. Une fois à l’intérieur du musée maison, on se rend compte de la fragilité de cette construction en terre. Il suffit d’un orage pour que les bâtiments s’effondrent… Je vous conseille de déambuler dans les rues, de monter au point le plus haut pour observer toute la vallée qui s’étend à vos pieds et de vous laisser imprégner par l'atmosphère et les habitants qui ne demandent qu’à raconter leur histoire. Ce site exceptionnel a servi de lieux de tournage à, entre autres, Lawrence d’Arabie, Le diamant du Nil, Un thé au Sahara, Indiana Jones et plus récemment Babel.
Monuments historiques à Marrakech
Médersa Ben Youssef
(27)
La medersa Ali Ben Youssef, est une école religieuse de la médina de Marrakech, fondée au XVème siecle. Les étudiants laissaient leur famille dans l´Atlas, et même ceux de la ville devenaient pensionnaires dans cette institution quasi monacale, pour vivre dans un dénuement total. Ils recevaient une éducation religieuse, et la plupart devenaient ensuite des imams, mais beaucoup de familles pauvres envoyaient également leurs enfants pour qu´ils y apprennent à lire, écrire et reçoivent un repas gratuit par jour, sans se préoccuper tellement de la facette religieuse. Aujourd’hui, l´école est vide, et c´est un musée que l´on peut visiter. C´est le plus proche qu´un étranger puisse aller dans les monuments religieux, car à part la mosquée de Casablanca, les autres mosquées et lieux de cultes sont interdits aux non musulmans. Pendant la visite, on découvre le patio central, ses fontaines au bruit relaxant, qui rafraichissaient l´endroit et aidaient à la méditation, les chambres où les étudiants s´entassaient à cinq ou six dans trois mètres carrés, et sur les murs les sourates du coran, et le nom d´Allah écrit sur des tableaux en bois, sachant qu´en islam on ne peut donner une figure à son dieu. Un endroit intéressant au calme de la médina.
Ports à Essaouira
Port d'Essaouira
(19)
Une promenade à travers le port d'Essaouira est une expérience importante à vivre. Dans le port, il y a de bateaux peints en bleu parce que, apparemment, les sardines sont fortement attirées par cette couleur et que cela facilite donc beaucoup le travail des pêcheurs. Dans les étals du quai il y a de nombreux poissons qui ont été péchés au cours de la nuit précédente que vous pourrez acheter, et que l'on pourra vous préparer dans le postes prévus à cet effet situés sous les fortification. Il y a aussi un chantier naval rudimentaire où des bateaux sont construits pour ensuite servir pour la pêche. Les mouettes remplissent le ciel et font beaucoup de bruit, à la recherche de de débris issus de la pêche.
Mosquées à Casablanca
Mosquée Hassan II
Sous un soleil qui décline , je me suis attardée sur les détails de la Mosquée de Casablanca . Sa grandeur , sa somptuosité ses proportions élégantes , tout a été dit mais je travail des artisans qui ont contribué par leur talent à faire de cet édifice ce qu'il est méritait de s'y attarder ; Que ce soient les zelliges des fontaines , les plafonds , les cintres des portes monumentale et le travail du bronze qui les compose , les colonnades , sans oublier bien sûr le Minaret qui a été rehaussé pour en faire le plus haut du monde Musulman , tout mérite que l'on y prête attention et même si je l'ai vue sortir de terre et trois ans plus tard être inaugurée je ne me lasse pas de la saisir sous tous les angles Pour une fois que l'on peut visiter une Mosquée il ne faut surtout pas passer à côté ! Attention elle n'est pas ouverte tous les jours ! Ouverture de 9 heures à 14 heures avec visites guidées à 9, 10, 11 et 14 heures. Fermée le vendredi à cause de la prière. Prix 100 dirhams .Arrivez à l'heure!!Et prevoyez des chaussures faciles à enlever. Très bien organisées, les visites vous mèneront dans la grande salle des prières impressionnante par sa taille et son luxe de sols en marbres rutilants , plafonds en cèdre décorés et sculptés et qui oh Miracle !S'ouvre entièrement , les somptueux lustres et les stucs qui habillent les colonnes !! Les portes en bronze qui donnent sur l'esplanade et l'océan se découpent comme des dentelles laissant pénétrer la lumière du jour . Tout a été dit sur la Mosquée de Casablanca , peut être , mais peu de gens savent que ce Minaret cache un secrêt ! Mais doit on dévoiler les secrêts ?Je vais vous mettre sur la voie par un indiceQuand vous regardez bien le minaret il se pourrait que vous voyiez double !!Mais ce secrêt ne peut pas se voir il ne peut que se deviner .....Si je vous dis : Trop petit il est devenu le plus grand..... Alors vous avez trouvé? Quand vous irez la visiter posez la question au guide il vous le dira peut être mais ce n'est pas sûr !Mais moi je le connais!!!!!En attendant je vous la raconte en Photos
Palais à Marrakech
Palais de la Bahia
(25)
Le Palais de la Bahia de Marrakech est situé dans le mellah de Marrakech, l’ancien quartier juif de la ville. Il est facilement accessible depuis la place Jemaa el-Fna en prenant la rue Riad Zitoun qui débouche sur l’entrée du palais. C’est un bâtiment datant de 1880. Autrefois, il appartenait à Ba Ahmed, un ancien ministre du Maroc. Ba Ahmed avait 4 femmes et 24 concubines. Elles ont toutes vécu avec lui dans ce merveilleux palais. Il est l’un des palais les plus impressionnants de la ville caractérisé par les magnifiques cours très typiques de l’architecture arabe. En plus, la végétation est abondante dans le palais surtout l’oranger, très typiques de ce pays. Les matériaux de construction sont exceptionnels, il y a les marbres italiens, les sols de zelliges, les panneaux de stucs, les plafonds de cèdre ... L’entrée est de 10 dirhams. Il ferme à 17:45 h.
Chutes d'eau à Ouzoud
Cascades d'Ouzoud
(26)
Une oasis au milieu de nulle part. Pendant longtemps on ne voit que les sols argileux fissurés par la sécheresse, puis une voie verdoyante apparaît au loin. Ces chutes ne sont pas les plus grandes du monde, mais c'est tout de même impressionnant. Cent mètres de chute libre. En bas, vous pouvez camper si vous le désirez et profiter de la musique traditionnelle le soir, accompagné par la pleine lune et le son de l'eau qui tombe pour frapper le rocher. Magique.
Jardins à Marrakech
Jardins de la Menara
(34)
La Ménara est une oliveraie antique, toujours cultivée, irriguée grâce à un bassin rectangulaire, alimenté, depuis plus de 700 ans, par une conduite d'une trentaine de kilomètres, depuis les montagnes. Ce n'est pas, à proprement parler un étang, mais les eaux ne sont pas actuellement limpides. Une estrade métallique gâche ce décor princier qui a servi aux amours des sultans dans le charmant pavillon au toit pyramidal. La Ménara ouvre son allée principale dans un alignement spectaculaire avec le minaret de la Koutoubia. Ce parc, royalement dessiné, sert de lieu privilégié de promenade pour la Ville Rouge. Le "Pavillon de Plaisir" de la Ménara, édifié en 1866, se visite (entrée payante 2€). Certes, ce n'est pas un grand palais, toutefois les plafonds peints et les portes intérieures sont de qualité. Et puis on peut se prendre à jouer les sultans, qui en avaient fait un lieu de rendez-vous galant : l'endroit est fort agréable. Une cruelle légende dit qu'un sultan, dont on tait le nom, avait la fâcheuse coutume de noyer l'élue du soir au petit matin dans le bassin ! La façade sud, avec l'ombre d'un palmier, prend des allures de douceur toscane ...
Cimetières à Marrakech
Tombeaux Saadiens
(25)
L'une des visites les plus intéressantes à Marrakech sont les tombeaux Saadiens, découverts en 1917. Ils sont cachés derrière un mur et près de plusieurs bâtiments dans la ville, y compris la Mosquée de la Kasbah, qui était à l'époque leur seul moyen d'accès. Son entrée se fait à travers une ruelle étroite. On y découvre un complexe magnifique de jardins où se trouvent les tombes des soldats et serviteurs, et 3 salles, dans lesquelles on trouve les tombes de la famille royale de la dynastie Saadiens. La plus célèbre des salles est la Salle des Douze Colonnes, qui abrite le tombeau du fils de Ahmad al-Mansur. Une deuxième salle abrite le Mihrab, une salle avec quatre colonnes de marbre blanc. La troisième salle, connue comme la Chambre des Trois Niches, abrite les tombeaux des princes saadiens morts jeunes ainsi que leurs femmes et concubines.
Musées à Marrakech
Musée de Marrakech
(13)
Le Musée de Marrakech est l’un des endroits touristiques que vous ne pouvez pas manquer dans cette ville dans le sud du Maroc. Situé à côté du magnifique Madrasa Ben Youssef et de la mosquée du même nom, au cœur de la médina, au nord des souks les plus importants de la ville. Il est situé dans le palais Dar M’Nebhi sur 2.000 mètres carrés et construit au XIXème siècle pour héberger le ministre de la Défense de cette époque. Plus tard il été utilisé comme la première école de femme dans la ville. La collection du musée n’est pas exceptionnel: des expositions d’art traditionnel (bijoux berbères, des vêtements traditionnels …) et même d’art moderne, mais vraiment rien d’exceptionnel. Ce qui mérite vraiment la peine est l’édifice lui même, avec une cour impressionnante avec trois fontaines, un immense dôme avec une lampe de cuivre, les mosaïques qui sont encore conservé sur ses murs… Si vous voulez aller depuis la place Jemaa el-Fna vous devez monter tout droit à travers le souk Semmarine jusqu’au souk Cherratine, celui du cuir, et vous serez arrivé presque à la porte du musée. Je vous recommande de, si vous êtes perdu, ce qui est assez courant dans la médina, ne vous laissez pas guider par des enfants, car la seule chose qu’ils vont faire est de vous semer la confusion et de vous faire faire le tour de la médina, sinon, demandez dans les boutiques ou aux femmes. Pour y accéder, je vous recommande l’option d’un billet combiné: vous pouvez visiter la Madrasa, le Musée et la Koubba des Almoravide. Ca vous coûtera 60 dirhams (environ 5 euros et demi). L’entrée simple est d’une valeur d’environ € 3 et demi. La moitié pour les enfants de moins de 12 ans. Ouvert jusqu’à 18h en été et à 19h30 en hiver.