Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Gifu ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Gifu

105 contributeurs
Musées à Shirakawa
Gasshō-zukuri Minka-en - Ogimachi
(1)
Musées à Takayama
Musée du festival Doburoku
(3)
Musées à Takayama
Musée de la cérémonie du thé
(1)
Musées à Ono
(1)
Musées à Takayama

42 choses à voir à Gifu

Villes à Takayama
Takayama
(3)
Takayama est une petite ville de la préfecture de Gifu que vous apprécierez si vous aimez le Japon classique. Lorsque vous arrivez, elle vous donne la sensation d'avoir voyagé dans le temps. C'est une ville pour se promener tranquillement et l'idéal pour se reposer du tumulte de Tokyo : beaux paysages, maisons anciennes. Je vous recommande d'y passer quelques jours.
Musées à Shirakawa
Gasshō-zukuri Minka-en - Ogimachi
(1)
Près de la ville de Takayama on peut se retrouver face à ce lieu insolite au milieu des montagnes. Le village historique de Shirakawa-go, patrimoine mondial de l'humanité, regroupe plusieurs populations : Ogimachi, Suganuma et Ainokura regroupant entre elles 150 maisons originales Gassho Zukuri des 1500 qu'il y avait initialement. Parmi elles se trouve la plus importante : Ogimachi qui est celle qui compte le plus d'habitants. C'est un lieu incroyable, magique, qui vous transporte dans une autre époque. La région était un refuge historique pour les vaincus et les persécutés. Je vous conseille vivement de dormir dans une maison traditionnelle Gassho Zukuri. Moi je suis resté dans le Minshuku Nodaniya. Les maisons sont gérées par des familles typiquement japonaises et c'est une expérience incomparable. Nous avons eu la chance que notre chambre donne directement sur un champ de riz et c'était comme un rêve éveillé. Beaucoup de familles vivant dans le village se dédièrent à la production de la soie jusqu'aux années 70. Les toits de ces maisons sont faits de paille et certains d'entre eux sont reposés en Avril et mai par environ 200 villageois et bénévoles. Voir cela doit être merveilleux, parce que dans de nombreux foyers vous pouvez voir des photos prises de personnes travaillant sur les toits et c'est très beau. Il y a des musées où vous pouvez voir comment les gens vivaient autrefois chez eux. Une des expériences les plus inoubliables que j'ai vécues lors de mes voyages au Japon.
Villages à Shirakawa
Shirakawa-gō
(5)
Shirakawa-go est une petite ville, un site classé au patrimoine mondial par l'UNESCO, situé dans la préfecture de Gifu. Cette ville est célèbre pour ses 100 bâtiments Gassho-zukuri, des structures en bois, spécialement conçues pour lutter contre l'hiver rigoureux dans la région de Hida. Sa principale caractéristique est les toits inclinés en paille, idéal pour éviter l'accumulation de neige. Le village de Shirakawa-go est très petit, environ 600 personnes, de sorte que vous pouvez marcher tranquillementdans le village. En descendant de l'autobus, vous avez l'office de tourisme et un musée qui abrite des bâtiments de style Gassho-zukuri. Mais ce qui est vraiment bien, c'est l'autre partie de la rivière Sho-kawa. La première consiste à traverser le pont suspendu et vous arrêter un instant pour voir l'eau. Juste de l'autre côté, se trouve le centre névralgique de Shirakawa-Go. Le règlement de Ogimachi. Si jamais vous deviez choisir un charmant village, Shirakawa-go sera un endroit complètement différent de ceux que vous avez visité. C'est un Japon différent, un Japon rural, montagneux, traditionnel et beau, très beau. Shirakawa-go est un petit village, un site qui fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO, il est situé à Gifu, au Japon. Le village est célèbre pour ses nombreuses maisons spécialement conçues pour lutter contre l'hiver rude dans la région de Hida. La caractéristique principale des bâtiments c'est le toit incliné, recouvert de paille pour empêcher l'accumulation de neige. Le village de Shirakawa-go est très petit, il y a environ 600 personnes. Je dois dire que c'est un endroit très charmant complètement différent des autres lieux où je suis allé.
Rivières - Fleuves à Takayama
Fleuve Shokawa
(6)
La rivière Shokawa donne son nom à la vallée où l'on trouve les villages historiques de Shirakawa-go et Gokayama, y ​​compris Ogimachi inscrit au patrimoine mondial, et 59 maisons gassho zukuri. Ce jour-là, je me suis levé tôt à 6h, je suis allé dans le petit jardin Nodaniya, où je logeais sans enlever mon yukata, le pyjama japonais, je suis allé faire une promenade. L'un des plus incroyables panoramas dont je pouvais profiter ce matin, c'était la rivière Shokawa avec les maisons traditionnelles. Le nom de cette rivière coïncide avec celle d'un genre de petits fossiles de dinosaures, que l'on pouvait trouver dans cette zone. C'est déjà loin, maintenant vous ne pouvez pas trouver de dinosaures ;) mais c'est une destination populaire pour la pêche. Vous pouvez également trouver de nombreuses grenouilles dans leurs étangs à proximité qui offrent à la vie nocturne une bande sonore dans la région.
D'intérêt culturel à Nakatsugawa
Route du Nakasendo
(1)
La route Nakasendo est une des cinq plus anciennes qui unissaient antérieurement plusieurs endroits du Japon. Elle connectée Edo avec Kyoto. Cette route était le chemin original qu'utilisaient les samouraïs et marchands qui voyageaient de ville en ville. À un moment donné, des affiches nous montrent le chemin jusqu'à Kyoto (à plusieurs centaines de kilomètres). Logiquement, tout ne s'est pas conservé mais depuis le village de Magome, en traversant la vallée de Kiso on peut en faire un tronçon. La première partie du chemin depuis Magome est absolument magnifique car il est plein de montagnes et de rizières qui dans le temps où j'y suis allé, ils étaient en train de pousser et complètement vert. En sortant de Magome et après avoir gravi une petite colline il y a une beau petit temple rustique shintoïste. Une partie de la route est rétablie et conserve le pavé original de la période Edo.
Monuments historiques à Takayama
Takayama Jinya
(1)
Le Takayama Jinya n'est pas difficile à trouver, il est situé tout près de l'un des ponts qui traversent le Miyagawa, plus précisément le Naka Bashi. Il est à 15 minutes de marche de la gare jusqu'au sud du district Sanmachi. L'entrée coûte 420 yen. Il s'agit d'un ancien édifice gouvernemental, le dernier qui reste du shogunat Tokugawa dans la ville. Aujourd'hui, il est considéré comme un monument historique national et contient quelques vestiges du style de vie de la période Edo. De l'extérieur, le bâtiment est beau et encore bien conservé. Le Takayama Jinya est désormais une sorte de musée avec jardin où vous pouvez voir les anciennes salles de l'édifice gouvernemental et ses fonctions d'antan. On y trouve également de vieilles cartes, des armes, des bijoux et des manuscrits dispersés dans toute la salle. Vous pouvez également visiter le grenier et une sorte de salle de confession ou de torture.
D'intérêt culturel à Takayama
Sanmachi Suji
(1)
Le Suji Sanmachi de Takayama est l’un des plus charmants quartiers de la ville. Il est idéal pour une petite promenade, avec de nombreux vestiges de la période Edo. Imaginez ces toits des bâtiments japonais, les cerisiers dans tous les coins, le bruit de la rivière Miyagawa, et les rues bien décorées. Le Suji Sanmachi dispose d’attractions différentes à seulement quelques mètres, telles que les quatre musées, les deux maisons de marchands de la période Edo, les marchés matinaux et les ponts à travers la belle Miyagawa. Vous pouvez également visiter les boutiques de souvenirs, les magasins et les distilleries de la vieille ville de Takayama.
Villes à Takayama
Ville de Takayama
(2)
Takayama est un endroit très beau et très pittoresque de la région montagneuse, qui peut servir de point de départ pour visiter les montagnes environnantes avec ses paysages spectaculaires. La vieille ville est magnifique avec ses temples, de beaux bâtiments, le tout très propre et bien entretenu, notamment au printemps et à l'automne, quand il n'y a pas trop de touristes et que les arbres sont en fleurs ou que les feuilles commencent à se décolorer. C'est un cadre unique dans un Japon plus rural, loin des grandes villes.
Musées à Takayama
Musée archéologique populaire de Hida
Nous avons trouvé ce musée un peu par hasard, en nous promenant à Takayama pour aller voir le Sanno Matsuri, dans le quartier de Sanmachi-Suji. L'entrée est de 500yens et le musée contient des objets très intéressants de la période Edo comme des katanas, des outils agricoles et des ustensiles. Il est installé dans ce qui était autrefois une maison de samouraï, avec des passages secrets et une terrasse agréable avec un ancien puits.
Musées à Takayama
Musée du festival Doburoku
(3)
Ce petit coin du village historique de Shirakawa-go a été formé par un petit temple et une maison dont l'intérieur est dédié au festival. C'est dans ce sanctuaire qu'est produit le "saké Doburoku" qui peut être dégusté directement au musée. Le festival a lieu chaque année entre le 14 et le 15 Octobre. Entre les mois de Décembre et Mars le musée est fermé mais vous pouvez quand même continuer à jeter un œil sur le sanctuaire par l'extérieur.
D'intérêt culturel à Gifu
Kanda-ke
Une des attractions de Shirakawa-gō est l'intérieur d'une maison traditionnelle gasshō-zukuri, une structure en bois spécialement conçue pour lutter contre les rigueurs de l'hiver dans la région d'Hida. Sa principale caractéristique est un toit incliné en paille, pour empêcher l'accumulation de neige. A l'entrée, il y a des représentations de membres de la famille impériale. L'intérieur est très chaleureux. Le rez-de-chaussée dispose d'un salon avec 36 tapis, pour prendre le thé. Le kanda-ke n'a presque pas de décoration, afin que vous puissiez voir la structure. L'entrée coûte 300 yens et c'est ouvert de 9h à 17h.
D'intérêt culturel à Takayama
Yoshijima-ke
(1)
Yoshijima-ke est situé au nord du célèbre quartier de Sanmachi. C'est l’un des exemples les plus remarquables de maisons de marchands qui se trouvaient à Takayama au cours de la période Edo. Le Yoshijima-ke ne se distingue pas exactement de son ornementation, mais plutôt de sa structure. En fait, c'est un choix des magazines d’architecture japonaise. L’entrée nous a coûté 500 yens, et à l’intérieur, on doit se déchausser. L'élévation du plafond et de la lucarne est vraiment géniale. Si tu n’as pas trop de temps, il vaut mieux se distraire en profitant de ton séjour. Si tu aimes l’architecture, tu profiteras de ses lignes et de sa distribution.
Musées à Takayama
Musée de la cérémonie du thé
(1)
Le Musée est accessible en bus depuis la ville de Hida Takayama. Compter environ 15 minutes (vous aurez toutes les informations à l'office du tourisme). Le billet d'entrée du Musée coûte 1000 yens, mais si vous incluez une dégustation de bonbons japonais, l'entrée monte à 1800 yens. Le musée se compose de deux bâtiments, l'un plus moderne que l'autre mais tout deux respecte une architecture japonaise traditionnelle. Entre les deux bâtiments, il y a un jardin zen avec des lanternes en pierre, des arbres, etc. Il y a un bâtiment réservé pour la cérémonie du thé (il y a des petites salles et des salons beaucoup plus grand). L'autre bâtiment est le hall d'exposition. Il dispose de deux étages sur lesquels sont exposés non seulement des tasses de thé, mais aussi toutes sortes d'outils pour la cérémonie du thé et tous types d'accessoires, des peintures et des paravents. Musée hautement recommandé si vous vous intéressez à la cérémonie du thé et à tout ce qu'il y touche; cependant, il est très coûteux.
Fêtes à Takayama
Festival Sannō Matsuri
(1)
Un des principaux objectifs de visiter Takayama est d’aller à son célèbre Sannō Matsuri. Il s'agit d'un festival où défilent les célèbres yata, une espèce de kiosques mobiles où l’on place des rideaux de couleurs et des marionnettes. Dans beaucoup de lieux, on dit que cette fête, les 14 et 15 avril, est un des plus beaux matsuri de tout le Japon. Il existe une version plus réduite appelée Hachiman Matsuri qui a lieu les 9 et 10 octobre. Toutefois, le ciel n'a pas été bénévole avec les centaines de personnes car il commença à pleuvoir et un policier nous a commenté que le matsuri était temporairement suspendu jusqu'à ce que le ciel lui donne une trêve. Ainsi, nous avons seulement pu voir quelques yata dans les rues et des gens parés pour le défilé. C’est un spectacle digne d’être vu.
Marchés à Takayama
Asa-Ichi
L’Asa-Ichi ou les marchés matinaux de Takayama sont très animés, puisque dans les étalages, vous pouvez trouver des produits variés et qui sont difficiles à trouver en Espagne. Les marchés matinaux sont ouverts toute l’année de 7 heures du matin, bien qu’en avril jusqu’à octobre, ils commencent à 6 heures du matin. En Takayama, il existe deux marchés matinaux. Le plus grand est celui de Miya-Gawa, qui se trouve entre les ponts Kaji-bashi et Yayoi-bashi, tandis que le Jinya-Mae est près du Takayama. Les visites des marchés sont intéressantes pour voir les merveilles autochtones du pays. Ces marchés de Takayama étaient chers. Malgré la pluie il y avait beaucoup d’activité. Donc si vous êtes par Takayama, ne ratez pas ces marchés bruyants.
D'intérêt culturel à Takayama
(1)
Villages à Magome
(3)
Rues à Takayama
Aire de conservation Ebisutaigumi
(2)
La vieille ville de Takayama abrite de petites rues avec des maisons datant de l'époque d'Edo (1600-1828) qui sont très bien conservées et qui vous projette dans cette époque. Il y a beaucoup de vieilles maisons, des magasins, des cafés et des brasseries. Certains d'entre eux sont présents ici depuis des siècles. Les magasins de la région sont ouverts de 9h00 à 17h00 et vous pourrez acheter des objets typiques de la région tels que des "sarubobo", des sortes de poupées typiques de la région de Takayama et de Shirakawa-go qui porte chance. Certaines des vieilles maisons de la région ont été transformés en musées et sont accessibles au public.