Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Népal ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire au Népal

812 contributeurs

387 choses à voir au Népal

Gymnases à Bhaktapur
Ecole élémentaire de Panauti
(1)
"Shree Panauti Lower Secondary School", une école dont on m'a dit que les Français avaient favorisé la création. Lieu surprenant : salles de classe empilées sur trois étages, exiguës, mal éclairées. (Des ampoules faible consommation brûlent en permanence). Elèves serrés, et quelle sécurité en cas d'évacuation urgente par l'unique escalier de meunier ? Beaucoup plus de filles que de garçons dans cette école gouvernementale, ce qui semble dire que les familles se mettent davantage en frais pour une école privée pour les garçons. Les conditions de travail me semblent bien difficiles. (Le problème des toilettes en est un aussi...) Dès le plus jeune âge(4 ans), on leur enseigne écriture et lecture. Les enfants ont fait preuve de beaucoup d'application ... et dire que mes collégiens français renâclent à la tâche !
Monuments historiques à Katmandou
Asta Yogini
Ce temple rectangulaire occupe une position privilégiée sur la place du Palais, de Kathmandu. A une haute fenêtre, les statues colorées de Shiva et de Parvati regardent la foule qui déambule. De combien d'événements ont-ils été témoins ? Pour Dashein c'est à eux qu'on offre le plus grand sacrifice d'animaux, vers la fin de la matinée. Les deux lions qui flanquent le monumental escalier sont particulièrement photogéniques, de même que les bulbes dorés qui surmontent le faîtage.
Monuments historiques à Katmandou
Janabaha
(1)
Dans une cour du vieux Kathmandu, entourée d'immeubles, voici un temple dont l'activité est débordante : Janabaha, ou Machendranath Bahal. Ici, comme sur Durbar Square, les pigeons sont omniprésents et bien nourris (Aie ! les dégâts aux monuments !) Le temple s'ouvre sur une rue très animée par une porte encadrée de deux griffons cracheurs de flammes ... de bronze (!) A l'opposé, un passage (comme une traboule lyonnaise) communique avec la place au marché aux potiers. Bronze doré, moulins à prières : hindouisme et bouddhisme s'entremêlent derrière les grilles où circambulent les fidèles.
Points de vue à Bhaktapur
Namo Buda
L'excursion à Namo Buda, que l'on peut faire surtout à partir de Bhaktapur, demande courage au conducteur : les cinq derniers kilomètres sont une piste aux dénivelés raides. mais quel paysage ! Les hommes ont façonné les pentes en une multitude de terrasses cultivées, pommes de terre surtout à cette altitude. A l'arrivée, un temple et un monastère rutilants de 2008. La salle principale est encore le domaine des peintres qui, méticuleusement, peaufinent les fresques bouddhiques. Religion, politique, finances, on ne peut que se poser des questions. Le luxe des lieux inaugurés par la Dalaï Lama en sa "sainte" personne, interpelle au regard des conditions de vie de millions de Népalais. La route qui mène de Kathmandu au Tibet passe peu loin de cette éminence... Merci aux bonzes qui m'ont gentiment accueilli en leur salle de prière.
Gymnases à Bhaktapur
Shree Bramhayanee
(1)
Une école, primaire, gouvernementale avec des effectifs relativement légers (Engouement de la population pour des écoles privées - beaucoup plus nombreuses et davantage fréquentées). Il y a seulement 4 écoles gouvernementales de ce genre dans tout Bhaktapur. Sept à dix élèves par classe, mais les effectifs ne pourraient pas être plus nombreux vu l'exiguïté des locaux. J'ai l'impression qu'on se trouve dans un ancien édifice religieux reconverti en lieu d'enseignement. Une salle = une cellule de moine ? Les salles sont ventilées et le bruit d'un cours vient chevaucher les cours voisins. L'application des élèves m'a impressionné. Certes, dans le grade 1, ma présence excitait beaucoup les jeunes élèves. Grand merci aux maîtresses qui ont toléré mes regards curieux.
Temples à Katmandou
Bhrama Kumari Rajyogi Centre
(1)
Voici un centre de méditation "ouvert à tous", au fond d'une rue cossue : je n'y ai pas vu de pauvres gens ! Locaux luxueux très propres. Hommes et femmes vêtus de blanc. On a, un peu, l'impression d'une secte qui fait du prosélytisme, mais, ma foi, nous sommes bien accueillis et assistons à la fête avec imposition de la "sainte" tikka. Une jeune fille tient le rôle de la prêtressse Lachmi. Va-t-elle bien favoriser mon karma ?.. Je vais me concentrer et y réfléchir sérieusement. Comme me l'indique un adepte, si Dieu existe, il est unique et lumière... Je pense en moi-même qu'il n'a pas encore éclairé tous les taudis de Kathmandu ... et pusi que vient faire cette déesse aux bras multiples ?
Monuments historiques à Bhaktapur
Wakupati Narayan
(1)
Un peu à l'écart du circuit touristique, ce temple de 1667 est fort pittoresque. Pas moins de 4 garudas sont sur des colonnes : le temple est dédié à Vishnu. Il est situé dans une cour qui s'ouvre sur la rue par un magnifique portail à deux vantaux sculptés. La cour est entourée d'habitations. Riz et maïs sont étalés sur le parvis du temple. D'industrieux habitants filent la laine ... et recueillent quelques roupies en échange d'un clic photographique, ou fabriquent des modèles réduits de chevaux à bascule, bien visibles depuis la rue. (Ces jouets suscitent davantage l'attrait des touristes que le temple lui-même, ce qui n'est pas mon cas, car la juxtaposition des colonnes m'épate.)
Rivières - Fleuves à Bhaktapur
Triveni Ghat
(1)
Triveni Ghat : un ensemble de monuments religieux en bord de rivière. Ce lieu m'a ravi : femmes à la toilette, à la lessive, au séchage du riz. Surtout, il m'a été donné d'y assister à une cérémonie privée : l'anniversaire de la mort d'un père. Il s'agit d'accomplir une série d'offrandes et de rites sous la conduite d'un brahmane. Devant un "templion", la fille aînée enduit un espace d'eau et de bouse de vache. Les deux fils, pendant ce temps, sont allés se purifier à la rivière; l'aîné revêt une robe safran, c'est lui qui va jouer le rôle principal. Il lave d'abord les pieds du brahmane puis exécute scrupuleusement ses indications dans le rite d'offrandes de grains de riz, de poudres colorées, de fleurs et autres herbes. Pouvoir de la parole du brahmane mais ambiance bon enfant.
Monuments historiques à Bhaktapur
Indreshwar Mahadev
(1)
Un très beau temple carré à 3 toits supersposés. Il date du XVè siècle et peut prétendre au titre des beaux monuments népalais. Quatre fois deux lions gardent les 4 entrées du temple-pagode. Les étais ont perdu leur polychromie et sont d'un âge respectable. Le droit de visite de 3 euros m'a paru élevé en comparaison avec Changu Narayan et Swayambu par exemple. D'ailleurs, je n'y ai pas vu de touristes et les portes du sanctuaire sont closes aux non-hindous. En tout cas, Panauti offre d'autres sites d'intérêt et mérite une ample visite en dehors de ce temple un peu trop "taxé".
Monuments historiques à Bhaktapur
Nyatapola
Le temple de Nyatapola est un monument du patrimoine mondial, le plus imposant de Bhaktapur. Quelle élévation ! 6 terrasses de briques se superposent ; la dernière accueille le temple aux 5 toits superposés. C'est, bien entendu, le plus haut temple de tout le Népal. Les clochettes tintinabulent au gré du vent et il faudrait une paire de jumelles pour admirer les sculptures de tous les étais. Les statues qui bordent le raide escalier sont particulièrement photogéniques : il y a gradation. Les personnages d'un niveau sont 10 fois plus fort que ceux du niveau inférieur. De bas en haut : les lutteurs, les éléphants, les lions, les griffons et les divinités. Plusieurs hébergements offrent des chambres avec vue sur le temple : emplacement de luxe, régal visuel et sonore !
Monuments historiques à Bhaktapur
Heritage Inn
(1)
Batsala Durga, temple connu aussi sous le nom de Siddhi Laxmi, n'est pas le plus imposant de Bhaktapur, mais c'est mon préféré. D'abord, parce que j'ai toujours apprécié la forme sikkhara que j'ai rencontrée en Birmanie (cf. Bagan), mais aussi pour la succession de statues qui scandent l'escalier. A droite, en montant, le sexe féminin, à gauche le masculin. Des personnages aux coiffures asiatiques d'un autre siècle tenant des chiens en laisse, puis des chevaux, des rhinocéros, des lions barbus(?) et un couple de dromadaires, animaux inconnus au Népal .... L'ensemble est plein de grâce. Il ne semble pas susciter la dévotion contemporaine, ce qui le laisse "propre" de toute offrande graisseuse.
Monuments historiques à Bhaktapur
Bassin royal
(1)
A l'intérieur du "durbar", le palais royal de Bhaktapur, un profond bassin présente des fontaines en forme de cobra. Le "robinet" inférieur est un joyau de bronze exceptionnel, avec des animaux sculptés. L'eau sort de la gueule d'un bouc, lui-même avalé par un dragon-éléphant. Tortue, rat, grenouille complètent le bestiaire. Une pièce digne d'un musée et restée in situ ! Vaut vraiment la visite (C'est inclus dans le tarif global). On rapporte que l'aqueduc royal avait dix kilomètres de long et desservait au passage une soixantaine de fontaines.
Monuments historiques à Bhaktapur
Golden Gate Bhaktapur
(1)
La porte d'or relie deux parties du palais royal de Bhaktapur. Admirable travail d'orfèvrerie -bien qu'il s'agisse de bronze doré - cette porte date du XVIIè siècle et a très bien traversé les ans. La déesse centrale n'a pas moins de 4 têtes. Les Népalais font parfois un geste de dévotion sur les montants extérieurs. Des militaires y montent la gardent jour et nuit. Pourquoi ? Symbolisme patriotique ? On peut librement la franchir pour gagner le temple de Taleju (réservé aux hindous et interdit de photos) et le bassin royal.
Monuments historiques à Bhaktapur
Temple de Dattatraya
Sur une des plus belles places de Bhaktapur, ce temple est un pur joyau avec ses trois toits superposés. Une avancée lui confère la forme - d'une originalité exclusive - d'un rectangle. A l'arrière, comme assez souvent au Népal, les sculpteurs hindouistes ont gravé des scènes "érotiques", qui ne sont pas à la base d'étais, autre originalité du temple. Peut-on voir une idée coquine dans cette levrette tandis que la belle se shampouine ? Ou alors, la philosophie tantrique dit-elle que la fécondation est semblable aux autres actes de la vie quotidienne ?.... C'est surtout la façade principale qui me fascine avec deux énormes statues de lutteurs débonnaires comme gardiens de la volée d'escaliers. Le dieu Garuda trône au haut d'une colonne, mais pourtant le temple n'est pas uniquement consacré à Vishnu, mais aussi à Brahma et Shiva. Même les bouddhistes y voient un cousin de Bouddha
Temples à Lalitpur
Kumbeshwar
(1)
Kumbeshwar, ce temple de Patan est dédié à Shiva. Spectaculaire succession d'étages de toiture. Il est entouré d'immeubles d'habitations. Devant lui, deux profonds bassins fontaines : en bas des escaliers, on vient faire sa toilette, laver linge et tapis. Le sanctuaire est un des rares à posséder cinq toits superposés. Les dévots s'y pressent pour faire leurs offrandes dans de fortes odeurs de beurre de yak. Il m'est donné d'y assister à un mariage. Le couple "enguirlandé, dirait-on de couronnes de sapin", a l'air heureux de cette union. Deux ou trois personnes seulement les accompagnent dans le temple. Les mariés mettent une grande application à exécuter les gestes que leur indique l'officiant (c'est bien plus long qu'un mariage orthodoxe géorgien!). Dans un coin de la cour, en plein soleil, une dévote se mortifie à réciter un livre de prières dont elle tourne les pages alors qu'elle "fait la chandelle" la tête sur le sol. Là aussi, longue application.
Temples à Lalitpur
Temples de Ganesh et de Narain à Patan
Mon livre-guide de voyage parlait de sculptures érotiques d'un temple de Durbar Square. Je n'en ai point vu : ces guides ne sont pas toujours fiables. Heureusement qu'il y a monnuage !!!! Par contre donc, à l'étroit dans une rue voisine (celle-là même qui mène au Golden Temple) et un peu à l'abandon, subsistent trois temples anciens presque côte à côte. Un sanctuaire consacré à Ganesh, un à Narain et le troisième, de l'autre côté de la rue, à Ayam Depta, la "sainte famille népalaise" (remarquable façade de bois ouvragé, mais absolument pas valorisée). Le temple de Ganesh (c'est assez souvent le cas) présente des sculptures qu'on pourrait attribuer au Kama Sutra. Comme toujours au Népal, ce sont de petites scènes en bas des étais.
Gymnases à Katmandou
Bisaune, Voice of children
En bord de rivière, ce bâtiment de quatre étages est occupé par l'association Voice of children. Une quinzaine d'éducateurs, animateurs accomplissent un travail suivi pour "sortir" les jeunes garçons de la rue. Venus des 4 coins de la vallée, ces "garçons des rues" sont estimés à 1500 dans la capitale népalaise ! Rejetés par leur famille (remariage du père notamment, pauvreté ...) ils sont livrés à eux-mêmes, fument, sniffent de la colle, sont victimes d'abus sexuels. Voice of children leur ouvre un centre sécurisé où ils peuvent se laver, se nourrir, dormir en dortoir, être accueillis de jour comme de nuit. Certains (une quarantaine) ont été convaincus de ne plus quitter le centre et sont à nouveau scolarisés sur place. Activités sportives également. Voice of children qui oeuvre en priorité contre les abus sexuels reçoit des subsides des gouvernements danois, français et luxembourgeois. Partage( www. partage.org) est une association caritative basée à Paris ; elle recueille les dons des particuliers, parrainage d'enfants, et, entre autres, aide Voice of Children.
Monuments historiques à Lalitpur
Rupbarna Bihar
Beaucoup de maisons newar sont des chefs d'oeuvre, tant à Kathmandu qu'à Patan (Lalitpur). J'ai particulièrement apprécié celle-là ; et puis, une pancarte semble mentionner son nom : Rupbarna Bihar, dans le quartier du temple Nagu Baha, non loin de celui aux 9000 bouddhas de céramique. Comme toujours, alliance judicieuse de la brique et du bois sculpté. Les sculptures semblent là pour moi seul : elles se laissent à loisir détailler, indifférentes aux passants indifférents. Figures de divinités, animaux ..., tout un travail minutieux et de goût. Quelle était l'idée du sculpteur avec ces deux poissons perroquets entrelacés ?... Beaucoup de trésors méconnus à découvrir dans le vieux quartier de Patan.