Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Castelbuono ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

D'intérêt culturel à Castelbuono

4 d'intérêt culturel à Castelbuono

D'intérêt culturel à Castelbuono
Les Madonie
Le massif des Madonie s'élève brusquement au-dessus de la mer au niveau de Cefalù. Comme l'autoroute Palerme - Catane est coupée en 2015, c'est une solution assez simple de passer par les Madonie à partir de Cefalù. On a alors l'occasion de parcourir une campagne vallonnée, de découvrir des villages perchés escaladant une arête rocheuse coiffée des ruines d'un château. Le bourg de Gangi est ainsi spectaculaire. Selon la saison, la flore réserve aussi d'excellentes surprises.
D'intérêt culturel à Castelbuono
Anes cantonniers à Castelbuono
Castelbuono, perché dans les Madonie, séduit par son authenticité. Les employés municipaux utilisent des ânes bâtés pour effectuer leurs travaux dans les ruelles plus ou moins pentues de la vieille ville, et notamment le ramassage des ordures. On voit donc quatre ânes déambuler le matin, porteurs de balai et de pelle, accompagnant l'un des employés aux culottes fluorescentes qui, bien entendu, saluent tout le monde, tout le monde se connaissant à Castelbuono : Sicile authentique.
D'intérêt culturel à Castelbuono
Agriturismo Bergi
L'agriturismo Bergi a restauré l'ancienne église de Saint Joseph à Castelbuono, et en a fait sa vitrine bio. C'est à visiter car on a là, gratuitement, un musée des traditions rurales en pleine rue centrale de Castelbuono. Quantité d'outils agricoles ont été exposés sur les murs reblanchis de l'église. Il y a tant d'anciennes églises en Sicile qu'elles ne peuvent plus toutes être utilisées comme lieux de culte : en voilà une devenue showroom pour les produits d'une propriété agricole. www.agriturismobergi.it
D'intérêt culturel à Castelbuono
Manne de frêne de Castelbuono
Dans la région de Castelbuono pousse une certaine variété de frênes. A l'époque médiévale, les Arabes avaient découvert les propriétés pharmaceutiques qu'on pouvait en tirer. Ils incisaient le tronc des arbres et récoltaient une substance pâteuse, la manna, qu'ils utilisaient comme purgatif. Cette culture ancestrale se poursuit aujourd'hui et est assez rentable. Elle sert à fabriquer la mannite qui entre dans la composition de plusieurs médicaments. La récolte a lieu de juillet à septembre.