Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Italie ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

D'intérêt culturel en Italie

Abbayes en Italie Aéroports en Italie Aires de loisirs en Italie Ambassades en Italie Baies en Italie Bars à vins en Italie Boutiques en Italie Bowlings en Italie Cabaret en Italie Calanques en Italie Canyons en Italie Casinos en Italie Cathédrales en Italie Caves en Italie Centres commerciaux en Italie Centres de beauté en Italie Centres de secours en Italie Châteaux en Italie Chutes d'eau en Italie Cimetières en Italie Cinémas en Italie Circuits automobiles en Italie Circuits vélo en Italie Citadelles en Italie Comédies musicales en Italie Compétitions sportives en Italie Concerts en Italie D'intérêt culturel en Italie D'intérêt sportif en Italie D'intérêt touristique en Italie Discothèques en Italie Eglises en Italie Escalade en Italie Etangs-mares en Italie Expositions en Italie Falaises en Italie Fêtes en Italie Forêts en Italie Gares ferroviaires en Italie Gares routières en Italie Golfs en Italie Grottes en Italie Gymnases en Italie Hippodromes en Italie Hôpitaux en Italie Iles en Italie Jardins en Italie Jungle en Italie Lacs en Italie Lieux insolites en Italie Mairies en Italie Marais en Italie Marchés en Italie Marchés aux puces en Italie Monuments historiques en Italie Musées en Italie Offices de Tourisme en Italie Palais en Italie Parachutisme en Italie Parcs à thème en Italie Parcs aquatiques en Italie Parcs d'attractions en Italie Patios en Italie Places en Italie Plages en Italie Points de vue en Italie Ponts en Italie Ports en Italie Quartiers en Italie Rafting en Italie Réserves naturelles en Italie Rivières - Fleuves en Italie Routes en Italie Rues en Italie Ruines en Italie Salles de concerts en Italie Saunas-Hammams en Italie Sentier en Italie Sites archéologiques en Italie Spa en Italie Spectacles en Italie Stades en Italie Stations de ski en Italie Statues en Italie Synagogues en Italie Temples en Italie Théâtres en Italie Thermes en Italie Universités en Italie Vallées en Italie Villages en Italie Villages vacances en Italie Villes en Italie Vinothèques en Italie Volcans en Italie Zones commerçantes en Italie Zoos en Italie

792 D'intérêt culturel en Italie

D'intérêt culturel à Turin
Musée national du cinéma
(60)
Ce musée du cinéma reste certainement le plus intéressant qu'on ait vu au monde. Bien meilleur que la médiathèque de Paris, il propose sur plusieurs étages une exposition permanente de l'archéologie du septième art et son évolution jusqu'à nos jours, via des salles thématiques. On pourra ainsi regarder un film d'amour projeté sur le ciel de lit d'un énorme king-size en forme de coeur, une comédie des frères Coen sur des sièges en forme de cuvette de toilette, admirer les costumes originaux d'Alien et les masques de Star Wars, ou encore se mettre en scène dans un montage de Méliès ou s'allonger dans les sièges transats de la salle principale, pour assister à une projection sur le plafond de l'immense dôme du Mole Antonelliana. Ce bâtiment considéré pour le moment comme le plus grand de Turin, était destiné à devenir une synagogue. Finalement, c'est un musée du cinéma qui y fut installé. On pourra prendre un ascenseur en verre pour grimper tout en haut du dôme et admirer la vue sur Turin. Une visite indispensable de Turin !
D'intérêt culturel à Matera
Sassi di matera
(25)
Lors de mon voyage dans les Pouilles, Matera m'a particulièrement séduit pour ses décors naturels. La site a été classé au patrimoine mondial de l'Unesco pour son unicité qui attiré des savants du monde entier. C'est ainsi que l'on peut voir de superbes habitats troglodytes, creusés dans tuf. C'est magique.
D'intérêt culturel à Orgosolo
Peintures murales de Orgosolo
(4)
Orgosolo est un petit village de bergers et d'agriculteurs dans le centre de la Sardaigne (Italie). A la fin des années 70, un professeur d'art local et ses étudiants ont commencé à peindre une série de peintures murales dans les rues de la ville, activité qui se perpétue jusqu'à aujourd'hui. Au fil des ans, les murs de la ville ont été recouverts de fresques colorées qui représentent des thèmes locaux, sociaux, politiques ou tout simplement artistiques. Grâce à ces peintures, la ville a acquis une bonne réputation qui attire des milliers de visiteurs chaque année.
D'intérêt culturel à Syracuse
Ortigia
(19)
Ortygie est aujourd’hui un ensemble fascinant de bâtiments grecs, normands, aragonais, vénitiens et baroques. Avec un arôme constant de la mer, et survolée par de grandes mouettes, la petite île est d’une beauté avec une atmosphère hétérogène, un mélange de marins, de simples gens de quartier, pêcheurs, touristes et jeunes modernes siciliens habillés en Dolce & Gabanna se promenant par ses rues. La place du Duomo est absolument grandiose, comme la cathédrale, les palais et la fontaine Aréthuse. Il y a également les restaurants, les épiceries traditionnelles et les poissonneries ainsi que les magasins d’objets de luxe et les hôtels de charme. Les ruelles sont un labyrinthe menant toutes à la mer. La promenade qui longe la côte est l’un des coins les plus spectaculaires. Ne manquez pas d’admirer le coucher de soleil le soir .
D'intérêt culturel à Piazza Armerina
La Villa del Casale
(7)
La Villa del Casale se trouve au milieu de l'île de Sicile, il a été déclaré comme un site du patrimoine mondial en 1997. Avec les vestiges vous pouvez découvrir de magnifiques mosaïques, il y a des peintures qui représentent des scènes de la vie quotidiennes et les fêtes. Le monument se trouve au milieu des plaines et des vallées recouvertes d'une végétation luxuriante.
D'intérêt culturel à Venise
(13)
D'intérêt culturel à Tivoli
Villa Adriana
L'empereur Hadrien lui-même s'intéressait à l'architecture et dessina des édifices à coupole. Il se fit construire un véritable palais impérial sur la colline de l'antique Tibur, aujourd'hui Tivoli. Des aqueducs en fonction amenaient l'eau nécessaire aux thermes et aux bassins. Bien pillée, la villa offre quand même des décors intéressants. L'empereur a fait représenter des lieux qu'il avait appréciés lors de ses voyages. Le bassin du Canope (canal d'Alexandrie) avec ses cariatides est empreint d'une atmosphère romantique, car le crocodile de pierre n'a rien d'effrayant.
D'intérêt culturel à Turin
Abbaye Saint-Michel-de-la-Cluse
(21)
Une partie du film "Au Nom de la Rose" y a été tourné. Les moines y vivent encore. Bien que l'endroit ait été modernisé, il faut monter un bon moment à pied et affronter beaucoup d'escaliers. Mais cela en vaut la peine.
D'intérêt culturel à Portogruaro
(2)
D'intérêt culturel à Palerme
Théâtre Massimo
(32)
Le Théâtre Massimo de Palerme est le plus ancien des théâtres d'opéra en Italie et le troisième plus grand en Europe. Il est dédié au roi d'Italie Victor-Emmanuel II. Construit au XIXe siècle, il a un style néoclassique, sa construction fut achevée le 16 Mai 1897. En outre, il a été inauguré avec l'œuvre Falstaff de Verdi.
D'intérêt culturel à Milan
Corso Venezia
(5)
Il s’agit d’une longue rue qui s'étend de Porta Venezia au Triangle d’Or de la mode. C'est une agréable promenade du Duomo, et si vous n’avez pas envie de marcher, vous pouvez prendre le métro et descendre à l’arrêt Palestro. Une autre possibilité est de louer des vélos là-bas, mais le trafic dans cette ville est assez chaotique, et je ne le recommanderais pas trop. Là-bas, vous trouverez les jardins publics Indro Montanelli et le musée le plus ancien dans la ville, le musée d'histoire naturelle. Cette rue a également de nombreux édifices intéressants et des boutiques de design et de mode.
D'intérêt culturel à Cortona
Ville de Cortona
(14)
Cortone (Cortona) est une commune de la province d'Arezzo dans la région Toscane en Italie. Son histoire remonte aux Étrusques (un peuple qui vivait depuis l'âge du fer en Étrurie, territoire correspondant à peu près à l'actuelle Toscane et au nord du Latium).La date de la fondation de la ville se perd dans les nombreuses légendes qui nous sont parvenues depuis l'ère classique. La plupart de ces légendes ont acquis une certaine véracité lorsqu'elles ont été manipulées à la Renaissance (sous la domination de Cosme Ier) : D'une part par la classe dirigeante de Florence qui voulait montrer que la Toscane et ses villes étaient les héritières directes de l'antique Étrurie et ainsi obtenir du Pape Pie V pour cette région le titre de Grand-duché et pour Cosme Ier le titre de Grand-duc (chose faite en 1570),d'autre part par la classe dirigeante de Cortone qui mettait en avant l'histoire de la ville en la présentant comme la plus noble de Toscane, ce dans le but de revendiquer plus d'autonomie face au joug des seigneurs de Florence. Giacomo Lauro raconte que, 108 ans après le Déluge, Noé qui naviguait sur le Tibre emprunta le Paglia et entra dans la vallée de la Chiana ; comme ce lieu lui plaisait plus qu'aucun autre en Italie il s'y installa pendant 30 ans. Sa descendance, et particulièrement un fils du nom de Crano qui, arrivé au sommet d'une colline et y appréciant sa hauteur et sa tranquillité, décida en l'an 273 après le Déluge d'y fonder la ville de Cortone qui selon les affirmations de Stefano (grand historiographe grec 1re moitié du VIe siècle siècle ap. J.-C.) était la troisième ville en Italie à avoir été construite après le Déluge.Noé décida, au vu des compétences de Crano, de le nommer Corito, c'est-à-dire roi et successeur, ce nom étant dérivé de Curim qui deviendra en latin Quirim puis Quirino, surnom donné à Romulus. Une fois accepté le titre de Roi, Crano fit construire au sommet de la colline un palais en forme de tour dont il reste encore aujourd'hui des ruines à Torremozza. La zone sur laquelle régna Crano fut par la suite appelée Turrenia en raison des hautes tours dont étaient dotées les villes. Ce fut aussi la première appellation de la Toscane et Turreni était le nom donné à son peuple, également appelé Imbri ou Umbri. De la descendance de Crano naquit Dardano qui, suite à une dispute, s'est vu contraint de fuir à Samothrace, puis en Phrygie pour arriver en Lydie, où il fonda la ville de Troie. Depuis Troie, des descendants (devenus grecs) de Dardano revinrent en Turrenia et furent appelés Étrusques. Parmi ces Grecs venus en Turrenia et à Cortone se trouvaient également Ulysse et Pythagore. En effet, la tradition, rapportée par Aristote (IVe siècle av. J.-C.) et par Téopompe, fait émigrer Ulysse en Italie après son retour à Ithaque et le massacre des prétendants, et plus précisément en Étrurie dans la ville que Téopompe appelle en grec Curtonaia. Ulysse, qui était très respecté en Étruire, y est appelé Nanos, ce qui signifierait « errant » et sa tombe se situerait dans le Mont Perge, non loin de l'actuelle ville de Pergo. Pythagore, qui mourut à Cortone, fut enterré dans la Grotte de Pythagore, mais en réalité il s'agit probablement d'une confusion entre la ville de Cortone et la ville de Crotone, en Calabre. Selon Virgile Énée, qui descendait de Dardano, après avoir fui Troie accosta au Latium où sa propre descendance fonda Rome. Ainsi il apparaît que Cortone aurait donné naissance à Troie et à Rome.
D'intérêt culturel à Trapani
Segesta
(10)
Un autre coin incontournable à proximité de Trapani est Segesta, une ville grecque du Ve siècle av. J.C. Il est situé sur le mont Barbaro, au bord d’un profond canyon entouré des montagnes champêtres et désolées. Dans le paysage imposant, les temples et l’amphithéâtre - où ont lieu des concerts et des œuvres en mi-juin à mi-septembre, sont tellement suggestifs et magiques. Le meilleur moment pour visiter Segesta est au coucher de soleil. Le site n’est pas généralement visité et donc il est possible de se donner du plaisir en marchant entre les ruines.
D'intérêt culturel à Orosei
(7)
D'intérêt culturel à Livorno
Livourne
(4)
D'autres photos.
D'intérêt culturel à Lecce
Lecce, la baroque
(11)
J’ai découvert Lecce il y a deux ans, dans de très belles circonstances puisque c’était pour le mariage d’une amie à Tricase, village natal de Corrado, son mari. C’était l’occasion rêvée pour moi de passer des vacances d’été sous ce soleil méditerranéen qui m’est si cher tout en découvrant les Pouilles, une région attachante et méconnue des touristes étrangers. De tous les trésors patrimoniaux des Pouilles, mon coup de cœur va assurément à Lecce, sorte de manifeste à ciel ouvert de l’étendue des extravagances décoratives offertes par l’architecture baroque. Ce petit joyau plein d’élégance et de raffinement est une délectation pour les yeux. Chaque place, chaque bâtiment, chaque façade est l’occasion d’un plaisir rétinien qui peut durer des heures si vous prenez le temps d’examiner chaque détail. Car une des caractéristiques du Baroque et plus particulièrement du « Barocco Leccese » c’est le foisonnement de décors richement ouvragés rendu possibles grâce à l’emploi de la « pietra leccese », un calcaire local si tendre qu’il offre un terrain de jeu idéal pour ces créateurs du du baroque débordants de virtuosité et de créativité. Ces architectes qui ont tous vécu au 17e Siècle, ont conféré à leur ville une unité remarquable que ce soit dans le style ou le matériau employés. L’homogénéité est telle que lorsqu’on y flâne, on a l’impression d’évoluer dans un décor de théâtre, un IMMENSE décor de théâtre qui se déploie en un dédale de ruelles ponctuées d’innombrables églises (on en compte 23 dans le vieux-centre), de places et de palais plus ou moins grands et toujours ornementés. Cet effet décor de théâtre trouve son point d’orgue à la Piazza del Duomo, une place fermée sur chacun de ses côtés par un monument : la cathédrale et le palais de l’évêque occupent le fond. Sur la gauche se dresse le campanile et à droite le séminaire. Le tout forme un ensemble époustouflant de beauté. C’est à l’église Santa Croce que le "Barocco Leccese" trouve son expression la plus éclatante. Je me souviens avoir passé une bonne vingtaine de minutes devant la façade afin d’en explorer les moindres contours : colonnes, chapiteaux, rosaces, flammes, putti, bestiaire fantastique, figures humaines, j’ai tout passé en revue, pour le plus grand plaisir de mes yeux. Cet édifice m’a tout simplement réconciliée avec le style baroque que j’associais à une surcharge décorative confinant au mauvais goût. Ici c’est l’inverse qui se produit. Les architectes ont réussi la prouesse de rendre cette profusion de décors non seulement harmonieuse mais distrayante ! Car oui je me suis véritablement amusée à observer tous ces motifs, ces personnages parfois caricaturaux (le nègre avec son nez épaté et ses cheveux crépus) et ces animaux fabuleux. Si je devais résumer mes impressions, je dirais que Lecce n’est que grâce et harmonie. Imaginez, même le soleil méditerranéen s’accorde parfaitement à l’ensemble ; il rehausse les reflets dorés de la « pietra leccese » et anime les façades d’un jeu subtil de clair-obscur. J’oubliais ! Les talents baroques ne s’expriment pas que dans l’architecture à Lecce. Un détour dans une des Gelateria de ville (je vous recommande le Caffé Alvino, piazza Sant’Oronzo) vous fera découvrir la version gourmande du génie baroque, avec des Gelatti qui débordent de générosité, de couleurs et de parfums.
D'intérêt culturel à Ischia
(16)
D'intérêt culturel à Cuneo
La ville de Cuneo
(10)
La ville de Cuneo est située dans la région de Piémont (Italie). Cette jolie ville se trouve entre les montagnes. Si vous pensez prendre la route, je vous conseille de commencer par Piazza Galimberti. La place est entourée par 10 bâtiments de style néoclassique qui lui donnent un air aristocratique. Vous pouvez voir un marché pittoresque, certains jours de la semaine, où les offres de vêtement et de repas sont une option plus qu’intéressante pour les touristes. Le week-end, la place est remplie de gens puisqu’il y a des spectacles de musique. La Via Roma est une des rues les plus importantes de la ville qui part depuis cette place, où vous pouvez voir des célèbres maisons de couture. Vu la quantité de neige qui tombait à certaines époques de l’année, Cuneo a été conçue avec des portiques pour que les gens puissent être protégés.