MONNUAGE
Continuer sur l'appli
Ouvrir
Où allez-vous ?
Aimez-vous Istrie ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire en Istrie

232 contributeurs
  • Monuments
    25 lieux
  • De plein air
    12 lieux
  • Plages
    9 lieux
Le plus visité
Monuments historiques à Pula
Amphithéatre de Pula
(15)
Villages à Rovinj
Rovinj
(9)
Villages à Pazin
Motovun
(1)
Villes à Pula
Pula
(6)
Routes à Pula
Rijeka-Pula
Monuments historiques à Pula
Temples romains
(5)
Offices de Tourisme à Pula
Office du tourisme
Palais à Pula
Le Palais communal
(1)
Réserves naturelles à Pula
(2)
Calanques à Premantura
Premantura
Monuments historiques à Pula
Les Murailles romaines
(1)
Monuments historiques à Pula
Monastère Saint Francois d'assise
Monuments historiques à Pula
Forum Romain
(1)
Châteaux à Pula
Château de Pula
Jardins à Rovinj
Pointe dorée
(1)
Monuments historiques à Pula
Amphithéatre de Pula
(15)
Monuments historiques à Pula
Temples romains
(5)
Monuments historiques à Pula
Les Murailles romaines
(1)
Monuments historiques à Pula
Monastère Saint Francois d'assise
Monuments historiques à Pula
Forum Romain
(1)
Monuments historiques à Pula
Porte Dorée
(1)
Monuments historiques à Pula
Temple d'Auguste
(1)
Monuments historiques à Pula
Musée Archéologique de Pula
(1)
Villages à Rovinj
Rovinj
(9)
Villages à Pazin
Motovun
(1)
Villages à Brseč
Brsec
Villages à Grožnjan
(3)
Villages à Umag
(1)
Villages à Bale
Villages à Buje
Villages à Rovinj
Villages à Pula
(1)
Eglises à Pazin
San Stefano
Eglises à Pula
Chapelle Sainte Marie Formose
1 activité
Eglises à Umag
Eglises à Fažana
Eglises à Fažana
Eglises à Bale
Eglises à Buje
Eglises à Umag
Eglises à Porec
Eglises à Buje
Eglises à Pazin
L'Eglise de San Stefano

83 choses à voir en Istrie

Monuments historiques à Pula
Amphithéatre de Pula
(15)
Le monument le plus célèbre de Pula, c´est son amphithéâtre romain. Il se trouve au cœur de la ville, au nord est du centre historique, près du port, et il est incroyablement bien conservé, surtout lorsque l´on sait que la région a fait l´objet d´invasions (autrichiens, italiens, napoléon!), de tremblements de terre.... L´amphithéâtre peut accueillir plus de 20000 spectateurs et a été construit entièrement en pierres calcaires. Le mur extérieur est celui qui a le mieux resisté au temps, et en réalité, ça ne vaut pas le coup de rentrer à l´intérieur, à moins que ce ne soit pour assister à un concert. En été, il y a toute une série de festivals et de représentations théatrales, qui animent cette ruine superbe. Le mur fait 30 mêtres de haut, et le tour est composé de 72 arcs. Si on désire le visiter, on peut avoir un guide, qui rendra la visite plus intéressante, mais sans guide, c´est sans doute mieux de l´admirer de l´extérieur.
Villages à Rovinj
Rovinj
(9)
Rovinj est un joli port de pêche sur la côte d´Istrie, au nord de la Croatie. Il est vraiment touristique et il y a beaucoup de monde, surtout des italiens en croisière le long de la côte, mais c´est aussi un adorable port de pêche avec beaucoup de charme. Sur le port on trouve des gens du coin, qui reviennent de la pêche ou d´une sortie baignade avec leurs petites embarcations. On peut acheter du poisson frais tôt le matin avant que les restos ne se l´approprient. Durant la journée, la ville devenue bien trop chaude se vide et on va se baigner le long de la côte, avant d´y retourner le soir, pour diner en terrasse ou voir le coucher de soleil du haut de la superbe cathédrale de Sainte Eufemia qui domine la ville. La cathédrale est le point culminant et de celle-ci on peut partir se perdre dans les rues qui serpentent tout autour. Les maisons colorées, la vie qui reprend une fois le soleil parti, rendent cet endroit super sympa.
Villages à Pazin
Motovun
(1)
Motovun est un petit village qui se trouve au cœur de la région de l´Istrie, au nord de la Croatie. De l´Istrie, on dit qu´elle est la nouvelle Toscane, combinant des villages pleins d´histoire, de belles pierres anciennes avec une gastronomie délicieuse, et cerise sur le gâteau, une mer à 25 degrés. Motovun se trouve à 45 minutes de voiture du village de Porec. Il n´y a pas plus de 500 habitants, et une bonne partie d´entre eux parle toujours l´italien comme langue maternelle, car le village fut italien jusqu´en 1947. On est sur une colline à 300m d´altitude qui domine la région, offrant de beaux points de vue pour contempler les plaines environnantes. C´est un exemple typique de l´architecture coloniale vénitienne. L´entrée de la ville est du XVème siècle et sur les murs des bâtiments on trouve les armes des familles vénitiennes qui ont dirigé Motovun à travers les siècles. Pour y aller il faut laisser sa voiture à l´entrée du village, s´acquitter des 3 euros de parking – entrée. Il y a un seul hôtel et de luxe, mais depuis la cote c´est une visite facile qui ne prend pas plus de la journée.
Villes à Pula
Pula
(6)
Pula est la plus importante et la plus connue des villes de l´Istrie, la région de Croatie limitrophe avec l´Italie. Pour y aller, il y a une heure et demi de route depuis Rijeka, ou bien une demi heure depuis Porec, un peu plus depuis Rovinj. Pula, en réalité, n´a pas grand chose de fascinant par rapport aux charmants villages qui se trouvent dans la région. Il y a un fort au centre, depuis lequel on peut voir la ville, un joli centre historique mais sans plus, et un port qui gâche la vue! Mais si l´on vient à Pula, c´est surtout pour voir les restes des ruines romaines, les murailles qui constituent la limite orientale de la ville ancienne, l´arc de Triomphe de Sergio, qui a été construit pour la famille Sergio en -27, l´une des familles les plus influentes de la ville, et enfin les arènes de Pula, qui elles sont superbes et méritent la visite. Côté restos on a plutot été déçu, des étales à touristes plus que des établissements fiers de proposer de bons produits de la région, et les prix étaient assez chers. On a fini par aller dans une ferme pour goûter les produits typiques, saucissons secs, fromages, un régal. Enfin à Pula, on a visité la cathédrale, qui est du Veme siecle et un mélange de style, avec de belles mosaiques, et dont le clocher a été construit avec les pierres de l´amphithéâtre romain.
Routes à Pula
Rijeka-Pula
Le trajet entre Rijeka et Pula peut se faire soit par la côte, une route pittoresque à travers une forêt de pins, une voie de chaque côté et des zigzags tout le temps, ou par l’intérieur sur l’autoroute, rapide mais sans aucun charme. Alors, nous avons pris la belle route qui commence après 10 km avec le village d’Opatija. Il n’y a pas de plage mais c’est une station d’été des riches industriels de Rijeka et un joli village de pêcheurs mais qui a une vue du grand port de Rijeka et de ses réservoirs de gaz et pétrole. En poursuivant, la route monte de plus en plus, vous êtes dans les collines et dominez la mer au-dessus des falaises, déjà on ne peut pas se baigner, mais vous avez les meilleures vues sur les archipels d’en face. Pour finir, à l’intérieur, les possibilités de se baigner se terminent jusqu’à Pula, une autre très belle ville pleine d’histoire avec l’un des plus grands amphithéâtres romains hors d’Italie, beaucoup plus conservé que le Colisée. La route en vaut la peine pour ses paysages, et prend une heure de plus que par l’autoroute, ou 2h30 au total.
Monuments historiques à Pula
Temples romains
(5)
Le temple d'Auguste, les vestiges du temple de Diane, le Capitole et la Basilique constituent l'ensemble architectural le plus important et bien conservé en Croatie dans la partie historique de la ville de Pula. Les Forums sont dominés par les temples et ses basiliques, et en même temps, étaient l'espace social le plus important. C'était l'endroit où les citoyens se sont réunis pour discuter de questions importantes dans la ville. Le Temple du Capitole, consacré à Hercule a dominé le Forum tandis que la Basilique n’était pas un monument religieux, mais intègre les parties judiciaire, administrative et commerciale de la ville, très fragile mais sa belle façade est utilisée dans le Forum.
Offices de Tourisme à Pula
Office du tourisme
Le bureau d’information touristique de Pula est installé dans l’ancien fort romain. La Plaza, qui a toujours été la place centrale historique de la ville, reste aujourd’hui l’une des plus agréables de la ville. L’office d’informations touristique possède des cartes de la ville, et il peut vous aider à organiser votre voyage dans la belle région de l’Istrie. Vous pouvez les contacter avant d’arriver pour avoir les informations nécessaires sur l’hébergement et le transport. Ils parlent bien l’anglais. Beaucoup de gens viennent à Pula en avion, avec Ryanair, ou de Trieste en Italie. Ils ont des contacts pour ensuite louer une voiture et visiter les points d’intérêt à travers la région. Ce bureau est également installé dans un bâtiment d’intérêt historique. C’est un beau palais médiéval, construit à l’époque par l’une des familles les plus puissantes de Pula. Pula a fait partie de l’empire Vénitien, et était un important port commercial de l’Adriatique.
Palais à Pula
Le Palais communal
(1)
Ce palais était auparavant un temple romain, le temple de Diane, ensuite, il est devenu un lieu d'archive de la ville et le siège des institutions municipales, c’est un témoin de la continuité de la vie municipale. Avec un grand mélange d'architecture, en commençant par l’art ancien, les styles roman et gothique, en passant par ceux de la Renaissance, baroque et contemporain. Chaque mur vous fait découvrir les différents épisodes de l'histoire de Pula. Fidèlement, le bâtiment était toujours le siège de la ville, depuis l'Empire romain, la République de Venise jusqu’à maintenant avec la République croate. Avec une façade gothique, il exprime les ambitions des familles riches de Pula. Achevé en 1296, le palais a su conserver ses parties anciennes.
Musées à Pula
Musée d'Histoire d'Istrie
Le musée d'histoire d'Istria est situé dans le château de Pula. Au sommet de la colline autour de laquelle a été construite la ville se trouve l'ancien château fort construit au XVIe siècle. L'entrée du musée coûte 2 euros, et il ferme très tôt dans l'après-midi. A l'intérieur, il y a une collection incroyable de documents et photos sur la région d'Istria ainsi que des explications de son histoire compliquée. Il faisait partie, successivement, de l'Empire romain, de la République vénitienne, de l'empire austro-hongrois, français, de Yougoslavie, et actuellement de Croatie. Il y a une grande collection de cartes postales qui représentent la région au fil du temps, les plus anciennes remontent aux fins du XIXe et aux débuts du XXe siècle. Au total, il y a 6500 cartes qui ont été collectionnées depuis 1991. Le château a été converti en musée depuis 1955. Il fut ensuite le Musée de la Révolution, fondé par les communistes. Actuellement, c'est une institution publique qui est responsable de la préservation du patrimoine historique de la ville depuis le Moyen Age jusqu'à nos jours. Parmi les sections, se trouvent l'histoire de Pula, l'histoire médiévale d'Istria, et les collections permanentes. On y trouve des symboles religieux, timbres, pièces de monnaie... au total, soit 40000 objets qui vous expliqueront l'histoire de la région.
Réserves naturelles à Pula
(2)
Calanques à Premantura
Premantura
Premantura est une petite ville du sud de l'Istrie, en Croatie. C'est le dernier village de la péninsule et la porte d'entrée d'une réserve naturelle connue sous le nom Kamenjak. Il s'agit d' un parc naturel, et l'entrée en voiture coûte deux euros, et si vous y allez à pied, vous n'aurez pas à payer quoi que ce soit. Il est conseillé d'y aller en voiture / vélo pour avoir le temps de visiter tout l'endroit. Dans ce parc, vous trouverez plein de coins et de criques dignes d'êtres photographiées. Les plages recouvertes de cailloux mais leurs eaux sont cristallines, et il vaut la peine de plonger dans l'eau car elles sont pleines de vie. Vous reconnaîtrez différentes espèces de poissons et de crustacés. Je vous conseille d'apporter: crème solaire, chapeau / parapluie et bouteille d'eau. Il y a seulement quatre bars répartis sur plusieurs criques, et ils sont loin les uns des autres. Vous pouvez également visiter le parc à vélo, mais on remarque vite qu'il y a beaucoup de côtes, et que les pistes sont largement accessibles en voiture.
Eglises à Porec
Basilique euphrasienne de Poreč
(3)
La basilique Saint Euphraises est l´église la plus grande de la ville de Porec, dans la région croate de l´Istrie. Le complexe épiscopal inclut la basilique, mais aussi une sacristie, un baptistère et la tour du clocher du palais de l´archevêché. De style byzantin, très impressionnante et bien conservée, l´église fait partie du patrimoine mondial de l´UNESCO depuis 1997. L ´église qui se trouvait auparavant sur cet emplacement était dédiée à saint Maurus, et construite au IVème siècle. Les mosaïques de l´oratoire se trouvent toujours dans le jardin de l´église. Le poisson, qui est le symbole du Christ, date de cette époque. La basilique actuelle fut construite au VIème siècle durant le gouvernement de l´évêque Euphraise, au lieu de l´ancienne basilique. C´est une église sur une église sur une église, et c´est pour cela que dans certaines parties on peut en voir les parties antiques, des fresques et des mosaïques de grande valeur historique. La tour du clocher est plus récente, du XVIème siècle, mais on peut voir en bas le baptistère, oú les premiers chrétiens de la ville furent convertis et baptisés. L´entrée de l´église est gratuite, si on veut voir la vue du haut du clocher il faut payer.
Monuments historiques à Pula
Les Murailles romaines
(1)
Les murailles municipales représentent a cet endroit la plus vieille partie de murailles de défense romaine. A cette époque, Pula faisait partie de l'empire romain, et par sa situation géographique, c'était un lieu stratégique qui devait se défendre fort contre les invasions. Les murailles étaient détruites, recommençaient à se construire, s'amélioraient avec chaque reconstruction. La porte d’Hercule est le monument le plus ancien de l'architecture romaine de Pula, construit autour du Ier siècle av. J.-C.. Dans la pierre centrale, le visage d’Hercules est sculpté. C'était alors le patron de la ville antique de Pola, la Pula romaine. Il est représenté avec sa toge, et l’espèce de grosse massue, qui lui servait à se défendre. L'inscription sur la porte indique que la colonie romaine de Pola a commencé autour de 45 av. J.-C.. Il est supposé, par les caractéristiques qu'elles présentent, que les portes jumelles sont de la fin du Ier siècle.
Monuments historiques à Pula
Monastère Saint Francois d'assise
Avant d'être croate, la petite ville de Pula, en Istrie, était une colonie romaine. Alors, elle s'est développée dans le christianisme et le catholicisme. Sur la pente de la colline de Pula, après le Fort Romain et la piste circulaire supérieure, se trouve un monastère dédié à saint François d’Assises, construit au XIVe siècle. Le lieu où a été construit le monastère était un lieu de culte depuis des siècles. Témoin de l’importance de la communauté franciscaine de Pula qui s’étaient installés dans la ville autour du XIIIe siècle, l’église, construite en 1314, est de style romain tardif, comprenant certains détails gothiques. Tout comme la communauté du saint, l’église est austère voire même sévère et très simple, comme les Franciscains, qui avaient fait vœu de pauvreté et d’humilité. Pourtant, la finesse du travail des blocs carrés utilisés pour les parois prouvent la grande compétence et capacité des artisans de l’époque.
Cathédrales à Pula
Cathédrale de l'Assomption de la Vierge Marie
(1)
La cathédrale de l’Assomption de la Vierge Marie à Pula représente l’édifice épiscopal typique de l’Adriatique. Vous trouverez de nombreuses églises semblables à celle-là dans la région de l’Istrie. La cathédrale a une tour baroque, qui a été achevée en 1924. Elle occupe la partie centrale de la ville, alors c’est facile à trouver. Il y a un magnifique jardin dans sa cour et beaucoup de verdures aux alentours.
Monuments historiques à Pula
Forum Romain
(1)
La place centrale de Pula antique et médiévale est au pied de la colline de la ville, du côté ouest, près de la mer. Sa construction remonte au 1er siècle, quand cette partie de la côte adriatique a été conquise et développée par les Romains. Le Fort Romain fut le siège de toutes les fonctions civiques, religieuses, administratives, judiciaires et économiques. Dans le nord, il y avait deux temples, et un central dédié à Minerve et Junon. Des trois, le seul qui est conservé est le temple d’Auguste, tandis que le second temple a été partiellement utilisés plus tard, à l’époque médiévale, pour construire la Mairie et le palais municipal. Les restes du fort romain ont réapparu au cours de la construction de nouveaux bâtiments et, le site archéologique plus récemment découvert est l’Agrippine et son temple du 1er siècle. Le site est encore le centre le plus animé de la ville, on a couvert la place des ruines du Fort pour faire des terrasses de cafés et restaurants.
Châteaux à Pula
Château de Pula
La ville de Pula est construite autour d'une colline, mais au centre, il n'y a pas de maisons résidentielles, sinon un énorme château. Il servait à défendre la ville a l'époque italienne, contre les attaques de l'empire austro hongrois, et plus tard contre les français. Tu peux facilement monter au Kastel, le château de Pula, ca met environ 10 minutes à pied, et là-haut il y a un petit musée dans le château. Depuis la voie circulaire supérieure part une rue qui te mène au sommet de la colline, où en 1630 une fortification de plan carré a été construite avec un bastion défensif. Elle a été construite sur les plans de l'architecte militaire français Antoine de Ville, chargé par le gouvernement vénitien de l’édifier. Pula était a l'époque dans l'empire vénitien, et sa position stratégique la rendait plus vulnérable contre l'ennemi. Le château avait à défendre la ville et le port, en considérant sa grande importance pour le trafic marin dans la mer Adriatique supérieure. Au sommet de la colline avant cela il y avait une fortification antique, de l'époque pre romaine, mais il n’en reste plus rien. Les constructions d'Istrie étaient des plus avancées de l'époque.
Jardins à Rovinj
Pointe dorée
(1)
La pointe dorée, ou Zlatni rt, est une langue de terre que l´on trouve en face de la ville de Rovinj, dans la région de l´Istrie. Elle se trouve au nord de la Croatie, tout près de la frontière avec la Slovénie et l´Italie, et presque tout le monde dans le village parle Italien, la région n´étant croate que depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. On peut aller à la pointe à pied, mais c´est un peu loin du centre ville. Le mieux, c´est de se louer un vélo ou un scooter. Depuis ce parc centenaire, avec de superbes arbres et pelouses ombragées pour se reposer, il y a des vues impressionnantes sur la ville, qui est juste en face. Ce n´est pas un lac, mais un bras de mer fermé, avec de l´eau salée et des vrais rochers qui font mal aux pieds quand on se baigne. Mais l´eau est délicieuse et avec des vues pareilles ca vaut le détour. Il y a beaucoup de gens de la ville, c´e´tait un dimanche, en train de pique niquer et de se détendre dans le parc.