Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Morales ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Morales

14 contributeurs

6 choses à voir à Morales

Châteaux à Morales
Chateau San Felipe
(2)
Le Château de San Felipe se situe sur le lac d´Izabal, au Guatemala, à la hauteur du village de Morales. En général, quand on prend un tour par bateau sur le río dulce, depuis Morales vers Livingston, le chauffeur au début ira un peu vers l´arrière pour te permettre d´observer le château de San Felipe depuis l´eau. C´est une forteresse qui servait à défendre le Guatemala des invasions maritimes par le Río Dulce. Quand tu es sur la cote caraïbe du Guatemala, si tu remontes le río dulce qui se jette dans la mer à Livingston, tu arrives à Izabal, et au lac, sans marées, sans vent, que plusieurs voiliers au long cours utilisent pour s´abriter quelques semaines et faire leurs réparations. Les caravelles des conquistadors faisaient de même, et si ils étaient ennemis de Guatemala, les armées du fort San Felipe s´occupaient de les renvoyer d´où ils venaient. Une autre manière de visiter le château est d´y aller par la terre, depuis Morales, à pied ou en voiture, il n´y a pas grand-chose de plus que la ruine mais c´est une jolie balade, l´entrée est payante et il y a un jardin avec des jeux pour les enfants.
Lacs à Morales
Lac Izabal
(2)
Le lac Izabal est un autre des superbes lacs du Guatemala, dans le delta du Río Dulce. Le fleuve se jette dans le lac, puis redevient un fleuve et va vers la mer au village de Livingston. C´est une zone encore sauvage, peu peuplée, et les habitants qui vivent sur le lac ou sur les affluents du río Dulce se déplacent uniquement en bateau, la majeure partie du temps à la rame et non au moteur. La zone abrite de biotopes, celui du lamantin, et celui du quetzal. Celui du quetzal se visite à pied, mais le précieux oiseau est presque une espèce éteinte, il est donc extrêmement peu probable que tu en vois un. Mais la réserve naturelle est belle. Le lamantin sort plus souvent se montrer. Depuis le village de Morales (qui s´appelle à tort Río Dulce car c´est l´unique pont qui traverse le lac), tu peux prendre un bateau « lancha » jusqu´à Livingston, et découvrir en chemin le lac et ses habitants, et avec un peu de chance quelques oiseaux, ratons laveurs et lamantins. Le bateau s´arrête ensuite dans des sources chaudes où tu peux te baigner, dans un village d´un affluent du Río Dulce, le fleuve Tatín, pour voir une communauté et connaître ses traditions. La finca Tatín sur le fleuve du même nom est un endroit parfait pour se reposer 2-3 jours sur le lac, à faire du kayak et se baigner.C'est un des plus beaux lacs du Guatemala, à l'embouchure du Rio Dulce.La région constitue un refuge pour le lamantin et le quetzal. Le quetzal est un bel oiseau qui a presque disparu et c'est vraiment très difficile d'en voir un. En tout cas, vous verrez de nombreux oiseaux, en particulier au cours de la matinée. Il y a un hôtel, la ferme Tatin, qui est le lieu idéal pour se détendre au bord de la rivière.
Rivières - Fleuves à Morales
El Golfete
(1)
El golfete est une partie du Río Dulce, pas loin de Morales au Guatemala, que l´on découvre en navigant en barque à moteur, depuis Morales jusqu´au village garifuna de Livingston. C´est une zone naturelle encore très sauvage, où tu verras des oiseaux, des lamantins avec de la chance, et d´autres mammifères du fleuve. Des communautés mayas vivent autour du fleuve. Le tourisme écologique est en train de se développer au Guatemala, de manière positive, en préservant non seulement le milieu naturel mais aussi le style de vie traditionnel des communautés. Quand on part de Morales, on voit d´abord la beauté naturelle du Golfete, les nénufars sur le fleuve, on rentre dans la mangrove des affluents qui se jettent dans le fleuve principal, pour voir les communautés, leurs maisons de bois sur pilotis au toit de paille, et on découvre leur mode de vie. Les gens sont q´eqchi, ils vivent sur le fleuve depuis des générations. Les maisons sont construites en hauteur pour éviter les inondations lors des crues du fleuve. Un projet intéressant est Ak Tenamit, près de l´éco hôtel finca Tatín, sur l´affluent Tatín. Il est administré par la communauté, et tous les fonds lui reviennent. Ils vendent de l´artisanat, des souvenirs, fabriqués avec le bois et les ressources naturelles de la forêt. Il y a aussi un bateau hopital qui fait le tour des communautés pour apporter des soins aux enfants qui ne peuvent pas se déplacer si facilement car il n´y a pas de routes.
Réserves naturelles à Morales
Jacanas et nénuphars du Rio Dulce
(2)
Le Rio Dulce se trouve dans le département d'Izabal, entre le lac Izabal et la baie d'Amatique, qui mesure environ 43 km de long. C'est l'une des premières aires protégées du Guatemala depuis 1955. Dans cette rivière, vous pouvez trouver de nombreux Jacana, qui sont des échassiers, avec de longues pattes, et qui sont uniques car ils peuvent marcher sur la végétation dans l'eau, et est connu sous le nom de "petit poulet d'eau" ou "petit poulet mexicain". Dans ce domaine, il est tout à fait normal de voir ces oiseaux marchant parmi les nénuphars.
Réserves naturelles à Morales
Biotope Chocón Machacas
(7)
Le biotope de Chocón Machacas est une réserve naturelle protégée, à l´est du Guatemala. Elle se trouve dans le département de Livingston, Izabal. Il a été déclaré zone protégée dans les années 90, avec le but de préserver le lamantin dans son espace naturel. C´est toute la zone du lit du fleuve Chocón qui a été préservée, une partie de laquelle se trouve dans le parc national de Río Dulce. On est près de la mer, mais dans une zone où plusieurs fleuves se rencontrent, et on est toujours dans des eaux douces. Le climat est chaut, tu pourras y trouver des centaines d´espèces d´oiseaux, plus de 30 mammifères différents, plus des reptiles et presque 100 espèces de poissons. Pour y aller, il faut prendre un bateau depuis le village de Morales. Il y a des bus qui partent tous les jours depuis la capitale pour Río Dulce, tous ceux qui vont à Flores au Petén passent également par là. Ensuite tu demandes à un pêcheur qu´il t´emmène au biotope du lamantin (manatí). Il en reste très peu, ils sont menacés d´extinction, et en voir un relève du miracle, mais c´est une zone naturelle très agréable à découvrir, les paysages sont incroyables, on est au milieu de la jungle, tout est hyper ver, les oiseaux et les poissons s´observent par dizaines. Un bateau coute 10 euros par personne et en général on forme un groupe à Morales pour partager le bateau.
Réserves naturelles à Morales
De Morales a Livingston
L´un des plus beaux parcours au Guatemala, en barque, pour aller à travers le Río Dulce et le lac d´Izabal, jusqu´à Livingston sur la cote caraïbe du pays. Il n´y a pas de transport public « normal » pour aller depuis Morales (que certains appellent « río dulce », par amalgame avec le lac) à Livingston. Les gens qui vivent sur la cote prennent un bateau rapide depuis Puerto Barrios pour rejoindre Livingston en 20 minutes. Pour les touristes, et les gens qui vivent dans des communautés sur le lac, on prend un bateau depuis Morales. C´est un peu plus cher, l´aller coute 70Q et l´aller retour 110 Q, mais c´est bien plus joli ! On commence par le biotope du lamantin, et si on a de la chance il y aura quelques animaux qui nagent pas ici. Ensuite le pilote s´arrête dans des communautés, pour nous montrer la vie des gens sur pilotis, qui vivent en général non pas sur le río dulce mais sur des petites rivières affluentes. La majeure partie vit dans des huttes en paille. Tu pourras voir des ratons – laveurs, des oiseaux par dizaines, des toucans… Ensuite le paysage devient plus dramatique, les cotes s´élèvent et se font plus étroites, on entre dans des gorges, où personne ne vit, et on s´arrête pour se baigner dans des sources chaudes dans un coin du fleuve. Apres une heure et demi de visite, on arrive à Livingston, dans le delta du río dulce.