Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Cotonou ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Cotonou

64 contributeurs

28 choses à voir à Cotonou

Sentier à Cotonou
Bénin
(1)
La république du Bénin est un pays à la superficie relativement réduite dans le vaste continent africain. Les attraits touristiques ne manquent pas ; certains sont répertoriés par l'UNESCO. Les visiteurs étrangers m'ont semblé assez rares : il faut dire que la chaleur est forte, même au mois de décembre (saison sèche). Je conseille de se munir d'un téléphone cellulaire pour contacter hôtels, moyens de transport ... Internet est plutôt aux abonnés absents ! En deux semaines, j'ai trouvé à me loger confortablement et à me nourrir à l'européenne. Les déplacements sont plus délicats, d'autant que la marche à pied sous la chaleur .... Ce pays francophone offre les restes historiques de l'ancien Dahomey, les beaux paysages de l'Océan, de la lagune de Ganvié et, 600 kms au nord, un parc naturel, lions, buffles, éléphants, crocodiles ... Les contacts avec la population m'ont, par contre, paru parfois rudes : ce n'est pas le pays du sourire accueillant. Il semblerait qu'à l'école on taise le rôle des rois du Dahomey dans la traite des esclaves, rejetant tous les torts sur les Européens, mais cela n'explique pas tout...
Plages à Cotonou
Plage de Cotonou
(1)
On ne se baigne pas dans l'Océan au Bénin : les rouleaux sont trop forts. Pour se baigner à Cotonou, il existe un endroit privé, abrité, El Dorado. En bord de mer, le sable est là, tout près de l'aéroport. Mais ça cogne fort sur la vaste étendue. Les habitants préfèrent aller quelques kilomètres plus loin, sur la célèbre Route des Pâches où cabines de palmes ("à louer avec courant") et cocotiers offrent un semblant de fraîcheur. Un parc d'attraction, très prisé, est implanté entre océan et piste dans le faubourg de la plage, à Cotonou.
Aéroports à Cotonou
Cotonou
(1)
La plus grande ville du Bénin (la capitale est encore Porto Novo) abrite bien des ministères et des ambassades : autant dire qu'il s'agit là d'un quartier plutôt "léché", non loin de l'aéroport - secteur résidentiel de Haie Vive. J'ai eu tellement chaud en décembre que je n'ai pas trop pris le temps de flâner à Cotonou. Les déplacements sont assez difficiles si on excepte la moto-taxi. La ville grouille d'activités sur une vaste étendue avec un trafic animé, principalement de petites motos. L'Afrique rurale n'est pas bien loin et des jardins maraîchers existent, même sous les murs de l'aéroport ; ils sont proches d'un supermarché Erevan, très "européen". Pas de monument exceptionnel à Cotonou, et les accès du port sont verrouillés. Mais passage incontournable pour une découverte du Bénin avec l'aéroport international, où on n'est, et c'est tant mieux, nullement assailli.
Places à Cotonou
Place de l'étoile rouge
(2)
La place de l'Etoile Rouge est un pôle important dans la circulation de Cotonou, à la croisée des boulevards qui desservent les quartiers de cette grande ville. Elle est un témoignage de la période communiste de la nouvelle république du Bénin. Au centre se dresse un monument d'inspiration stalinienne, une colonne si haute qu'on a du mal à distinguer la statue dont elle est le piédestal : un paysan, fusil en bandouillère dans le dos, brandit une houe agraire d'un geste décidé. Le centre de la place dessine une étoile, encerclée par le ballet constant des deux roues qui tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre : un gros rond-point en quelque sorte.
Marchés à Cotonou
Marché Dantokpa
(1)
Il faut absolument se rendre à ce gigantesque marché quotidien pour sentir battre le coeur de Cotonou. Ca grouille et ça déborde de tous côtés sur la rive droite du 3ème pont. Première vue d'ensemble depuis la passerelle piétonne qui enjambe le boulevard au niveau du City Market en dur. Attention, côté marché proprement dit, il aurait fallu supprimer une ou deux boutiques pour avoir un accès direct à la passerelle : un long détour s'impose à partir du monument à la Marchande.. Couleurs, animation, bousculade et marchandises exotiques côté alimentaire : on le dit le plus grand marché d'Afrique Noire francophone et anglophone. J'avais trouvé un étal de louches d'aluminium plutôt photogénique mais la vendeuse m'a interdit de photographier ces objets et les a prestement ravis hors de ma vue !!
Statues à Cotonou
La ménagère de Dantokpa
(1)
Au bord du boulevard, une haute statue signale de loin les abords du marché Dantokpa. Représentation réaliste d'une maman venue faire ses courses ; un bébé attaché dans le dos à l'africaine, elle donne la main droite à sa fille aînée. Sur la tête, son panier à provision déborde de deux beaux ananas. La statue polychrome n'est pas une oeuvre d'art exceptionnelle et puis les saisons des pluies ont déjà bien endommagé le panier ! La sculpture est là, intégrée au marché car encerclée par les étals, qui occupent le moindre espace.
Villes à Cotonou
Zémidjens de Cotonou
(1)
Zémidjen signifie "Emmène-moi vite". Ils sont légion au Bénin et principalement dans la grande ville de Cotonou. Ce sont les motos-taxis qui , en l'absence de bus, assurent la majorité des déplacements. Une politique de mise en place de transport en commun est très timidement à l'ébauche dans la plus grande agglomération du pays. Quelques taxis existent aussi, mais ils sont rares. Rares aussi les conducteurs de zem coiffés d'un casque. Pour faire ce métier, il convient d'être inscrit et porteur d'un numéro d'enregistrement qu'on arbore sur le dos du tee-shirt ou du coupe-vent, de couleur jaune à Cotonou. Mais enfin, des numéros doubles seraient aussi en circulation ... Les courses se négocient pour quelques centaines de francs CFA.
Lacs à Cotonou
Embarcadère d'Abomey Calavi
(1)
Voilà un emplacement très animé et coloré où se vendent les poissons du lac Nokouè. Petites et grandes pirogues de bois forment un ballet incessant jusqu'au village lacustre de Ganvié à huit kilomètres de là. Des nasses sont bien visibles sur les berges. Généralement les touristes préfèrent (pour 5000 CFA par personne) la pirogue motorisée et bâchée contre les ardeurs du soleil qui se faufile entre les nuées tropicales.
Rues à Cotonou
Abomey Calavi
(1)
Abomey Calavi est un faubourg en pleine expansion de la tentaculaire Cotonou. Desservi par une voie rapide depuis le Stade de l'Amitié et contigu à la rive ouest du lac Nokouè, il offre un embarcadère animé pour atteindre, en pirogue à rame ou à moteur, le célèbre village lacustre de Ganvié. Même ambiance de boutiques de rue que dans toute ville béninoise avec la chaussée occupée par le va-et-vient des "zem".
Marchés à Cotonou
Centre artisanal
(1)
C'est un lieu éminemment touristique, mais fort agréable. En retrait de l'animation du boulevard , sous de grands arbres, plusieurs petites boutiques proposent des produits artisanaux. Certaines toiles contemporaines peuvent légitimement retenir l'attention des collectionneurs. Habituelles copies de masques, statues, cannes, bijoux. Quelques artisans sont à l'oeuvre dont un tisserand. Des marionnettes réalisées avec du "bois" de calebasse m'ont paru typiquement béninoises (?) et peuvent séduire papy et mamy .... Les clients n'ont pas l'air de se bousculer.
Réserves naturelles à Cotonou
Circuit Bénin-Togo
(1)
Si on en a les moyens financiers, il est possible de faire un circuit individuel d'une dizaine de jours jusqu'au nord du Bénin et "redescente" par le Togo (coût des visas!) Pour cela, il faut louer un véhicule avec chauffeur. En saison sèche, un 4x4 n'est pas nécessaire mais un véhicule haut sur roues est préférable pour les pistes. Départ de Cotonou, étapes à Abomey, Parakou, Nattitingou ; par la piste du pays somba, on rejoint Tanguiéta. De là, je suis allé deux nuits au campement du Parc de la Pendjari. Au niveau de la piste qui passe de Boukoumbé à Kandé, la frontière togolaise m'a semblé une passoire, mais il vaut mieux être en règle : visas demandés et payés à Paris, qu'on fait enregistrer au commissariat de Kandé. Quant au laisser-passer du véhicule, il faut aller l'acheter à la douane de Kara (5000CFA). Etapes togolaises à Sokodé et Kpalimé. Fin du circuit par un séjour balnéaire à Grand Popo (11 jours de location de véhicule, j'aurais peut-être pu rester une seule nuit au lieu de deux à Abomey). Je m'étais confié à Mathieu Sanhouekoua, chauffeur propriétaire d'un Toyota, qui m'avait été recommandé par l'hôtel Tichani Club de Cotonou, MAIS je le DECONSEILLE car il a les dents qui labourent la latérite et, de ce fait, est prêt à bien des comédies et bien des embrouilles pour user de votre argent. (En règle béninoise, c'est le client qui paie l'essence). J'ai appris que William, le second chauffeur "attaché" à l'hôtel, n'est pas non plus recommandable. Rédigez un contrat écrit sur papier libre ; n'omettez aucun détail, réparations du véhicule, repas et hébergement du chauffeur, péages routiers, guide pour le parc de la Pendjari ... Essayez peut-être Norbert 229 93 80 24 29 tchanfa2012@yahoo.fr Je vous souhaite bonne chance...
Monuments historiques à Cotonou
Monuments de Cotonou
(1)
Le "Monument " marxiste fut élevé pendant la période communiste de Mathieu Kérékou à l'endroit où, en 1977, ses troupes arrêtèrent les commandos du mercenaire Bob Denard. Une haute sculpture de bronze (3 personnages) illustre dans un style hyperréaliste les valeurs guerrières et patriotiques. Plus récemment, l'art contemporain a élévé, faisant face au monument militaire, une statue faite de boîtes de conserves. Je n'ai pas trouvé d'explication précise sur la signification de cet ajout. Le "Monument" est une des rares sculptures de Cotonou. Je n'ai pas davantage de renseignements à propos d'une colossale statue de tôle, bicéphale : couple symbole d'union fraternelle ? Cette autre sculpture se trouve assez proche du "Monument", à un carrefour .....
Rivières - Fleuves à Cotonou
Troisième pont
(1)
Les trois ponts qui enjambent la lagune reliant le lac Nokouè à l'Océan sont un élément majeur du décor de Cotonou ; cette lagune est un des poumons de la grande ville. Sur le troisième pont, la circulation à voies séparées est intense avec un ballet pétaradant de motos-taxis. Rive orientale, une grosse mosquée dresse deux minarets. Sur l'autre rive, le marché Dantokpa abrite son parking à motos sous les dernières arches.
Marchés à Cotonou
Portefaix de Dantokpa
(1)
Il est des gens au Bénin qui ont des conditions de travail particulièrement pénibles physiquement. Les portefaix du marché de Dantokpa font partie de ces rudes travailleurs manuels. C'est que ce sont des tonnes de marchandises qui transitent par Dantokpa, du gros au détail. Attelés à de lourds chariots, les hommes se fraient leur passage dans la foule à cris de "Ago". Il est vrai que, lorsque le chariot perd son élan, c'est souvent très difficile de le relancer dans une petite côte. D'autres charrient des ballots sur leur dos et je ne blâmerai nullement, au contraire, ce portefaix que j'ai vu prélever pour son compte trois oignons du gros sac qu'il transportait d'un camion à un entrepôt.
Lieux insolites à Cotonou
Zangbeto de Cotonou
Au début de la Route des Pêches, dans Fidjrossè, le quartier de la plage de Cotonou, se trouve un temple Vaudou, bien entretenu. Comme toujours, le "temple" lui-même n'est qu'une petite cabane réservée aux prêtres initiés. Devant, au centre de la place, un cône surmonté de deux cornes d'animal représente les ""zangbeto", ces justiciers de la religion Yoruba, entièrement recouverts de paille, fantômes chasseurs de nuit. Ce Zangbeto de Cotonou est le gardien de la nuit ; il protège les honnêtes béninois des voleurs et autres bandits. Une fresque indique qu'il s'agit du Zangbeto de Jacquot et on a représenté trois divinités : Tohounzo, Agninon, Agbante.
Gymnases à Cotonou
CEG Fiyegnon
(1)
A deux pas de mon hébergement, un collège, public, d'enseignement général. Mixité et les filles sont bien présentes à l'école. Uniforme règlementaire de couleur kaki, ou bleu pour les petites classes. Des palmiers au milieu de la cour sablonneuse ; sous leur ombre, les cours d'éducation physique ! A l'entour, les salles de classe ventilées et, du coup, pas isolées phoniquement. Aucune voiture de professeur : ils viennent tous en moto (salaires .... !) Quelques élèves viennent aussi en moto : il n'est pas rare qu'à 17 ans on soit encore au niveau du BEPC . Commerces, privés, de nourriture dans la cour de l'établissement.
Lacs à Cotonou
Lac Nokouè
(1)
Le lac Nokouè s'étale au sud du Bénin, et sur ses rives se sont développées Porto Novo, la capitale, et Cotonou, la mégalopole. Le lac totalise 20 kilomètres de long sur 11 de large; il communique avec l'Océan par la lagune de Cotonou. Il est propice à la pisciculture et des "akadja", sortes de parcs en bambous, ont été créées afin d'enserrer le poisson. Les eaux du lac ne sont pourtant pas potables et c'est un problème préoccupant pour les habitants des cités lacustres comme le célèbre village de Ganvié, dont les "rues" sont, de plus en plus, envahies de jacinthes.
Eglises à Cotonou
Chrétiens Célestes Aladura
(1)
Si le Bénin est le berceau du "vaudoun", actuellement le mouvement religieux qui a le plus d'ampleur est celui des Chrétiens Célestes. Dans la tradition des églises nigérianes aladura, un pasteur pentecôtiste se proclama prophète en 1947 : Samuel Bilewu Joseph Oschoffa. Son église, reconnue par la république du Dahomey en 1965, a sans doute maintenant près d'un million de fidèles au Bénin, et rayonne en de nombreux pays d'Afrique. Tous les dimanches matins, les "Célestes" se reconnaissent parce qu'ils ont revêtu des habits blancs, surlignés de safran ou de violet pour les prêtres. Les dames sont coiffées d'un chapeau qui m'évoque les petits mitrons. L'office dure plusieurs heures avec des sermons en langue locale. Dans le quartier Fidjrossè, l'église des "Célestes" est en construction et le culte est célébré sur le chantier.