Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Split ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Split

220 contributeurs

76 choses à voir à Split

D'intérêt touristique à Split
MS Afrodita
(6)
MS Afrodita est un voilier de croisière faisant la liaison sur Dubrovnik et la côte dalmate. Il fait la promotion de la Méditerrannée comme l'ont déjà fait ses prédécesseurs sur cette mer. En tout cas, l'endroit le plus attrayant et le plus connu reste la côte dalmate, et pour la découvrir, l'option la plus intéressante est de faire des "petites" croisières sur des navires d'environ 15 cabines. On peut profiter ainsi de bains de soleil sur le pont et contempler de superbes coucher de soleil sur des sites intéressants comme Dubrovnik, Korcula, Hvar.
Palais à Split
Palais de Dioclétien
(14)
C´est l´un des plus beaux monuments de la Croatie, qui se trouve en plein cœur de la ville de Split, dans la région de la Dalmatie. Construit par l´empereur Dioclétien au IIIeme siecle, le palais lui doit son nom. C´est grâce à lui que Split est inscrite au patrimoine mondial de l´UNESCO depuis les années 80. Le palais est formé par une nef rectangulaire avec des tours sur trois de ses facades, sauf au sud. C´est la plus belle facade, car c´est celle qui donne sur la mer. Le palais peut se visiter, il faut vraiment prendre une visite guidée dans ce cas, car comme il est assez détruit, on se rend ainsi vraiment compte de comment était la ville dans le temps, et de la splendeur du palais. Le palais est plein de recoins, de petits passages, il y a un musée et dans les souterrains du palais des boutiques de souvenirs et d´artisanat. Le plus surprenant est que la ville s'est construite comme greffée dans le palais, par exemple il y a un café qui a ses sièges sur les marches, c´est comme une ruine vivante!
Ports à Split
Port de Split
(4)
De nombreux bateaux vous emmènent sur les iles. La compagnie Jadrolinija appartenant à l’état effectue des allers-retours, je les appelle les navettes de mer. Vous pouvez acheter votre ticket à la dernière minute. Si vous souhaitez partir sur une ile et revenir le soir, le choix de la destination sera restreint. En effet, vous pourrez uniquement vous rendre sur l’ile de Brack à 45 minutes de Split. Autrement, vous devrez passer la nuit sur les iles. Si vous partez en catamaran, le trajet sera plus rapide. Très facile de voyager avec votre voiture, tous les ferries transporteront votre véhicule.
Statues à Split
Statue de Grgur Ninski
(7)
Appelée aussi la statue de Grégoire de Nin, en français, cette statue rend hommage à l'évêque qui a réussit à obtenir que les messes soient énoncées en slavon (langue liturgique) et non plus en latin au XIème siècle. Cette magnifique statue, située face à la porte d'Or du Palais de Dioclétien, a été réalisée par Ivan Mestrovic en 1929. N'hésitez pas à toucher son orteil car cela porte chance ! (les habitants de Split passant devant ont d'ailleurs pris cette habitude, et l'orteil est par conséquent, beaucoup plus clair que le reste de la statue)
Cathédrales à Split
Cathédrale Saint-Domnius de Split
(2)
La cathédrale vient de l´héritage de l´organisation de l´ancienne ville romaine de Salona. Cette dernière a joué un grand rôle dans le développement historique de Split. Les Salonitains, abandonnant leur cité dévastée, s´installent dans le palais impérial où, dés le VIIème siècle, ils organisent une vie urbaine et perpétuent la vénération des saints martyrs de Salona, transférant leurs reliques dans le siège de leur nouvelle cité. Un de ces martyrs, Domnio, devint ainsi le saint patron de la ville de Split, alors que le culte de la vierge, vénérée à Salona, perdura à Split où la cathédrale, ancien mausolée de Dioclétien, lui fut très tôt consacrée, aux environs du VIIème siècle. Le patrimoine religieux était au début du Moyen Age le principal facteur d´aménagement de chaque ville et de son autonomie. En référence à l´église de Salona, celle de Split fut élevée au rang d´archevêché et le monument au rang de cathédrale.
Villes à Split
Riva
(1)
La riva est la promenade principale, style jetée de la ville. J’aime beaucoup parce que d’une part, l’on peut voir les murailles de Split, le palais de Dioclétien, les petits enfants, de l’autre côté est le port, avec les bateaux de sport, les ferrys qui vont vers les îles voisines. Entre les deux se trouve Riva. C’est un monde à part où les gens vont pour se promener, pour prendre une glace, pour rejoindre leurs voisins une fois le soleil ne tape plus. C’est vrai parce que, entre 9 heures du matin et 7 heures du soir, personne, même pas des touristes, ne va dans Riva, les gens locaux savent déjà qu’il fait trop chaud pour une promenade dans cet endroit peu ombragé. Il y a beaucoup de restaurants à quelques kilomètres de Riva. Ils ont de jolies terrasses, et offrent tous de nourriture de bonne qualité, bien que chère. Là ils vous offrent des nappes blanches et des couverts en argent. Les prix sont conformes à cela, mais on mange des fruits de mer et des pâtes. Durant l’été, vous pouvez voir dans Riva tous types de concerts et de festivals, ainsi que des petits marchés ambulants.
Palais à Split
Peristil
(5)
Le péristyle est un patio monumental qui forme l´accès nord aux appartements impériaux de Dioclétien. Aujourd´hui c´est le cœur même du palais, qui reste une « ruine vivante » très animé, avec sur ses marches un bar où l´on vient boire un verre, et l´office du tourisme de Split. C´était le centre de la ville jusqu´à son extension hors des murailles du palais, quand la place Narodni prit le relais avec les bâtiments officiels et administratifs médiévaux. L´autre place urbaine, le péristyle, devient, avec l´extension de la ville vers l´ouest, le centre religieux de la cité sous le nom de place Saint Domnio. Split acquit ainsi un schéma urbain à deux centres, cas assez commun pour les villes médiévales. Il y avait quatre quartiers dont deux situés dans la partie ancienne, dans le palais, et les deux autres, Sainte Marie et Sainte Claire, dans la nouvelle zone de la ville. La porte par laquelle on rentre vers le péristyle est la plus somptueuse, la porte dorée. C´est un endroit magique, avec les hirondelles qui piaillent le soir, et l´animation perpétuelle. Toute l´enceinte du palais est patrimoine mondial de l´UNESCO.
Monuments historiques à Split
Ossature du Palais
(1)
Il s'agit de la partie située à proximité du Palais de Dioclétien, au cœur de la vieille ville de Split. Cette partie est très bien conservée, et propose désormais des souvenirs de la région. Les souvenirs typiques sont les cartes postales, les lunettes de soleil, et les objets inutiles... Aujourd'hui on peut dire que c'est un lieu magnifique, et plutôt moderne.
Monuments historiques à Split
Porte d'Argent
(1)
La Porte orientale du palais de Dioclétien, appelée «la Porte d’Argent», était un hommage à Saint-Apollinaire, un saint vénéré au début de la chrétienté à travers la région méditerranéenne. Comme en haut des portes du nord et de l’ouest, là aussi, la ronde des gardes du palais impérial a été, durant la fin de l’Antiquité, probablement au VIe siècle, changé en église où Saint-Apollinaire, prétendument, protégeait, avec ses pouvoirs fantastiques, la ville des invasions, et les personnes entrant dans l’enceinte du palais. Une partie des murs et la porte ont été intégrés dans les structures des différents édifices l’entourant. Ce fut le cas, par exemple, de l’Eglise des Saints Innocents, qui a ensuite été détruite durant la Seconde Guerre mondiale. Avec la porte d’argent, nous sommes entré dans le cœur du palais, vers le mausolée, le péristyle et la partie souterraine, les vieux bains publics de la ville. De l’autre côté de la porte, on a installé un marché de légumes et fromages. C’est peu accessible si vous venez en transports en commun ou en voiture, lors de la visite de Split, elle est plus utilisé comme porte de sortie que d’entrée.
Rues à Split
Rue Marmontova
(1)
De jour comme de nuit cette grande rue moderne de Split est pleine de monde, qui se balade, mange une glace ou l´une des délicieuses pizzas que l´on vend par tranches au début de la rue. Pendant la journée il y a plein de boutiques, marques internationales et mode locale, en général inspirée de la mode italienne. Pour tout dire, ca m´a paru assez cher, je pensais trouver de jolis habits pas trop chers, la qualité est bonne chaussures de cuir, habits d´été surtout car le reste, importé, est bien plus cher. La rue Marmontava fait partie de la deuxieme enceinte de Split, hors des murailles du palais, quand on a commencé à planifier un peu plus une vraie ville, et que le commerce s´est développé grace aux turcs et aux vénitiens, rendant nécessaire l´agrandissement du village pour devenir une vraie ville. C´est aussi la rue du marché au poisson.
Forêts à Split
Colline Marjan
(2)
Marjan est la colline qui domine split. Si on prend en compte le trafic qu´il y a en centre ville, il vaut mieux s´armer de bonnes chaussures et y monter à pied depuis le centre, il y a un chemin qui y monte, on y arrive en 20 minutes environ, et on est récompensé par la plus belle vue sur la vieille ville et le palais de Dioclétien. C´est agréable car c´est une bulle de verdure et de tranquillité dans la ville, les gens y vont pour marcher, faire du sport, du vélo, et même de l´escalade sur les falaises de la partie sud. Le point le plus haut est le pic Telegrin, qui mesure 174 mètres de haut. Depuis l´époque de la renaissance, on trouve des cellules d´ermites dans les grottes des falaises méridionales du Marjan. La tradition les met en rapport avec Saint Jérôme et Saint Cyriac, et à de très anciens pèlerinages de Splitois, dès le XIIIème siecle. La petite église jouxtant la plus grande grotte, abrite l´autel du sculpteur A Alessi et son relief qui montre Saint Jérôme date de 1480. Le marjan est plein de petites églises votives. Sur les pentes sud, il y a par exemple Notre Dame des sept douleurs, Notre Dame de Bethléem ou encore l´église saint Nicolas et le cimetière juif.
Monuments historiques à Split
Porte de plata
(3)
La porte orientale du palais de Dioclétien, appelé Porte d'Argent, était un hommage à Saint-Apollinaire, un saint vénéré au début du christianisme dans la région méditerranéenne. Comme ci-dessus les portes du nord et de l'ouest, là aussi le chemin de rondes gardait le palais impérial pendant la fin de l'Antiquité, probablement au VIe siècle, transformé en église où Saint-Apollinaire soi-disant protégé, avec leur grandes puissances, la ville des invasions, et les gens qui entrent dans l'enceinte du palais. Une partie des murs et la porte ont été intégrés dans les structures des différents bâtiments autour. Ce fut le cas par exemple de l'église des Saints-Innocents, qui a ensuite été détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec la porte d'argent, nous entrons dans le coeur du palais, le mausolée, le péristyle et la partie souterraine, les anciens bains publics de la ville. De l'autre côté de la porte on trouve un marché aux légumes et fromages. Presque inaccessible si vous venez en transports en commun ou en voiture, lors de la visite de Split elle est plutôt utilisé plus comme porte de sortir plutôt que d'entrée.
Marchés à Split
Le Marché de la porte dorée
Il s'agit d'un marché superbe, très animé, avec beaucoup de couleurs. La nourriture croate est en général très bonne, les fruits et les légumes sont délicieux, ce qui est normal pour cette terre très fertile et très ensoleillée. Le marché commence juste dans la porte d'or lorsque vous quittez l'enceinte impériale du Palais de Dioclétien. Le marché du poisson se trouve de l'autre côté de la ville, dans un bâtiment construit spécialement pour lui, mais ici, on trouve le marché des légumes, fruits, fromages et miel, en plein air, avec des étalages ambulants qui sont fermées chaque jour aux heures les plus chaudes, et prêts à réouvrir le lendemain dès 6 heures du matin. Les prix sont très bas, et si vous avez la chance de supporter le poids des bagages, ne manquer pas de rapporter les délicieux fromages de la région, un grand fromage vous coûtera plus ou moins 10 euros, ils sont exquis et les meilleurs sont ceux de l'île de Pag, un peu plus chers, pas moins de 15 euros le kilo. Les fruits ne coûtent rien, pêches, figues, melons et les pastèques sont les plus abondants ces jours de ce mois de juillet.
Offices de Tourisme à Split
Office du tourisme
(2)
Le bureau d’information touristique de Split est situé dans l'ancienne église Sveti Roka, juste à côté du péristyle du palais de Dioclétien. C'est un office très accueillent et serviable et il nous aide à planifier le reste de notre voyage vers les îles de la côte de Dalmacie. Il s’agit d’un très petit bureau, un autre exemple des monuments romains, comme un palais transformé en lieux d’affaires et de chambres. Malgré sa taille, il a beaucoup d’informations. A l’extérieur du bureau, il y a des écrans tactiles qui vous donnent un aperçu sur la ville, sa culture, ses traditions, et bien sûr sur les questions: où dormir, où manger, quoi manger, les plats typiques, qui sont les agences de Voyage ... De plus, ceux-ci fonctionnent 24 heures sur 24, ils sont très pratiques surtout quand il n'y a plus de bureaux du tourisme ouverts. En outre, ce bureau organise des visites guidées de la ville et en particulier le palais de Dioclétien tous les jours, ce qui vaut 13 euros. Il peut aussi vous donner les horaires des ferries qui vont aller-retour depuis le port vers les îles de Hvar et Korcula, mais il y a une demi-heure de marche depuis le port et des gens vont vous y conduire.
Palais à Split
Palais Karepic
Ce palais se trouve à côté du palais gothique municipal, sur la place Narodni, l´une des places les plus animées de Split, surtout durant la nuit. De style renaissance, c´est un palais construit par la famille Karepic, l´une des grandes familles commerçantes de Split, qui est venue de Trogir, à environ 30 km de là, au XIVème siècle, pour profiter de l´expansion de la ville au niveau économique et commercial. Trogir était avant cela le centre de commerce le plus important de la Dalmatie. La famille déménagea vers 1300. Les parties les plus anciennes du palais indiquent qu´il a été par la suite construit comme immeuble gothique, sur une base romane. C´est l´un des plus vieux palais de Split, mais son apparence actuelle fut acquise en 1564 durant l´époque du vicaire Ivan Karepic, le dernier de la famille Karepic à posséder le palais. L´inscription sous les armes de la famille sur la façade principale indique les rénovations faites durant la Renaissance.
Bars à vins à Split
Lvxor
(1)
Ce n'est pas un café ordinaire, vous êtes assis sur les marches du palais. Pour un peu plus de confort, il y a des coussins, mais vraiment les serveurs vous servent sur les marches, dans les gradins. L'endroit n'est pas très cher, et le soir il y a un pianiste qui vient jouer de la musique. Vous pouvez voir le coucher de soleil, c'est un moment magique.
Monuments historiques à Split
Ancien hotel de ville
L’ancienne mairie de la ville, de style gothique se trouve sur la place Narodni de Split, en dehors du palais de Dioclétien. C'est la seule partie restante d'un complexe architectural qui a été détruit en 1825. Elle inclut le palais du recteur, le théâtre et la prison de la ville. Le bâtiment a été rénové en un style néogothique en 1890. La porte de la façade principale, le mur nord et la chapelle de San Lorenzo ou Sveti Lovro, construite en 1455 comme un pont entre la mairie et le palais Karepic ont survécu. Entre 1910 et 2005, l'ancienne mairie était le musée ethnographique. Aujourd'hui, ce palais est utilisé pour des expositions temporaires de peintres de la ville, ainsi que pour des expositions de photos de la ville. Construit sur trois niveaux, le premier était réservé pour la réception des gens importants de la ville et des résidents pour les démarches et les procédures administratives. Les deux étages supérieures étaient les bureaux de l'administration et les logements des fonctionnaires.
Villes à Split
Pjaca
(1)
Split, comme la majorité des villes du littoral oriental adriatique, connait vers la fin du XIII et au XIVème siècle, une importante croissance économique, qui aboutira à l ´établissement d´une commune autonome, la civitas Spaleti. A cette époque sont rédigés les statuts municipaux dont l´exemplaire le plus ancien conservé remonte à 1312. Cette période de l´aménagement communal est l´une des plus riches dans l´histoire de la cité. La ville sort du premier noyau du Palais et le quartier occidental, entouré d´un simple mur en pierres sèches pour sa défense, est désormais relié au noyau par une nouvelle enceinte. Les autres faubourgs, jusque là hétérogènes, s´intègrent dans la ville avec des maisons bien bâties et des demeures en pierres taillées des familles aisées, avec un réseau de rues bien aménagées. L´enceinte urbaine partait de l´actuelle place du renouveau national vers le nord et de là vers l´est en direction de la tour nord ouest du palais. Sur cette surface ainsi définie se forma la nouvelle place publique dite Platea Sancti laurenti, mentionnée pour la première fois en 1255. La place, piazza, voit au XVème siècle, sous l´administration vénitienne, l´édification du palais du recteur et du principal bâtiment communal, l´hôtel de ville.

Que visiter et que faire à Split

Il y a beaucoup de choses à voir à Split, n'oubliez pas que l'UNESCO l'a déclaré site du patrimoine mondial en 1979 et est riche culturellement et un point stratégique du tourisme parmi les choses à voir en Croatie.

Parmi les lieux à visiter à Split le plus pertinent est le Palais de Dioclétien, un monument construit par ordre de l'empereur Dioclétien entre le troisième et quatrième siècles avant J.

C et c'est aujourd'hui le cœur de la ville. Il est très bien conservé et est reconnu comme l'un des plus beaux sites architecturaux sur la côte adriatique de la Croatie. Ici, vous pouvez voir les vestiges archéologiques de la forteresse et le temple de Jupiter. En outre il abrite également la cathédrale Domnio, ancien mausolée de Dioclétien, dans lequel se trouve le clocher de portes en bois de style romano-gothique avec des images de la vie du Christ.

Pour une promenade, la place Republike, l'église romane de San Lorenzo et Piazza Popolo sont d'autres endroits à visiter à Split. Si vous avez le temps de tout voir à à Split nous vous recommandons de ne pas manquer de voir un de ses monuments. Parmi les lieux touristiques de Split deux importants musées, le musée archéologique, un des plus anciens en Croatie construit en 1820 et le Musée ethnographique et galerie d'art, créé en 1931.
Vous pourrez découvrir la culture et la musique dont les protagonistes sont les habitants de la ville.

D'autres lieux à visiter à Split, comme il est pratique si vous voulez connaître la ville, flâner dans ses rues qui offrent différents styles architecturaux, et où l'odeur de sel respire la mer. La quantité de choses à faire à Split vous laissera sans voix.