Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Thessalonique ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire en Thessalonique

124 contributeurs
Eglises en Thessalonique
Rotonde
(2)
Eglises en Thessalonique
Sainte Sophie
(2)
Eglises en Thessalonique
Panaghia Chalkeon
Eglises en Thessalonique
San Dimitrios
(5)
Eglises en Thessalonique
Eglises en Thessalonique
Saint Elias
(1)
Eglises en Thessalonique
Eglises en Thessalonique
Eglises en Thessalonique
Eglises en Thessalonique
(1)
Eglises en Thessalonique
Profitis Elias

43 choses à voir en Thessalonique

Eglises en Thessalonique
Rotonde
(2)
La rotonde est l'une des églises byzantines, patrimoine mondial de l'UNESCO, à ne pas rater lorsque vous visitez la ville de Thessalonique. L'entrée est gratuite. Elle est fermée les lundi et ouverte du mardi au vendredi de 8 à 19 heures, et le samedi de 8:30 jusqu'à 15 heures. Elle est situé au sommet de la rue Gounari, le grand axe piéton qui divise la ville en deux, du nord au sud. Au début, la Rotonde était un temple romain dédié à Zeus, construit par l'empereur César Galère. Le temple est presque aussi vieux que le Panthéon de Rome. Dans la période byzantine, l'empereur Théodose a été baptisé à Thessalonique, et a transformé le temple en une église chrétienne orthodoxe, en l'arrangeant un peu. Rotonde est devenue plus tard la cathédrale de Thessalonique durant plus de 1000 ans. Son dôme mesure 24,50 mètres. Le monument est décoré à l'intérieur avec du marbre et de mosaïques sur les murs. En 1590, pendant la période de l'Empire turque ottomane, l'église fut transformée en mosquée et un minaret a été ajouté, qui est toujours là. Actuellement, c'est l'église officielle de l'Université de Thessalonique et elle est dédiée à Saint Georges.
Monuments historiques en Thessalonique
Tour blanche
(7)
Sur la trace de mes aïeuls, je suis retourné à Salonique (Thessalonique), voir notamment cette Tour Blanche dont on m'avait souvent parlé. La Tour Blanche se situe sur le bord de mer, un endroit agréable pour se promener... d'ailleurs les saloniciens l'ont bien compris : à côté de la Tour Blanche, c'est noir de monde ! L'édifice est beau, il ne fait pas son âge (un demi milénaire quand même). Personnelement, je m'attendais à une tour de couleur blanche mais en fait elle tourne sérieusement qu gris à cause de la pollution. Il faut dire que la circulation prèsdu bord de mer est insuportable. Je n'ai pas pu entrer dans le monument car à l'époque il était fermé, on m'a dit qu'il était désormais ouvert au public.
Gares ferroviaires en Thessalonique
Gare de Thessalonique
(6)
Il est cinq heures moins cinq. Notre train, qui devait arriver à une heure cinq, de Belgrade et de Skopje, vient d’entrer dans la gare de Thessalonique. Quatre heures de retard et les gens des guichets nous disent "Ah oui, ce train est toujours en retard", comme si de rien n’était! Et les autres trains, pour aller à Athènes ? Ils sont en grève. Alors notre aventure par les trains grecs s’est arrêtée là. C’est embêtant, parce que le train était joli, cela va tout doucement, et çà vous laisse le temps d'admirer le beau paysage plutôt que par l’autoroute avec ces milliers de voitures. Pour Athènes, si cela fonctionne, c’est parce qu’il y a un train de nuit qui dure 6 heures et coûte 30 euros, et le jour, le train rapide dure 4 heures et le lent 6 heures. La différence est dans le prix, 50 euros pour les rapides, et 15 euros pour les lents. Il y a un laisser-passer pour les Balkans et une réduction pour les étudiants qui prennent souvent le train. Pour aller dans d'autres pays, il y a des liens avec la Serbie, Budapest, Sophia, Istanbul et Zagreb. Les trajets durent entre 12 et 24 heures, si tout va bien. A la gare, vous pouvez laisser votre sac à dos à la consigne pour 3 euros par jour.
Monuments historiques en Thessalonique
Bey Hamami
(2)
Les Bey Hamami, ou les bains du paradis, ont été le premier bain turc ottoman construit dans Thessalonique, en 1444. C´est une maison de bains double, avec une section séparée pour les hommes et les femmes. A l´époque, il n´y avait aucune communication entre les deux coté, il était impossible d´y accéder une fois à l´intérieur. Les sections sont symétriques l´une à l´autre avec des axes parallèles. L´entrée de la section des hommes était bien entendu plus grande, et bien mieux décorée. Elle se trouve sur la rue Egnatia, alors que l´entrée des femmes, bien plus simple et petite, se trouve sur la face nord du bâtiment. Les chambres des deux sections sont traditionnellement construites, il y a la chambre la plus grande, froide, suivie de la chambre tiède, puis la chambre chaude principale, et enfin des chambres super chaudes individuelles. Les murs sont en contact avec un foyer de cheminée qui donne en dessous, dans l´hypocauste. Il y a des bassins de marbre dans la chambre chaude des hommes et des femmes, dans lequel on puise de l´eau pour s´arroser, se rafraichir et se laver. Aujourd´hui, les bains ne servent plus, c´est un musée que l´on peut visiter.
Offices de Tourisme en Thessalonique
Office du tourisme
(1)
L'office du tourisme de Tesalónica s'ouvre tard et ferme tôt. C’est un beau et grand édifice, qui est également le bureau du ministère du tourisme, et se charge de promouvoir la région. On y trouve plein d'informations sur la ville, notamment ses églises byzantines, qui font partie du patrimoine mondial de l'UNESCO, les anciennes ruines qui entourent la ville, les îles de l'archipel et aussi sur la façon d'atteindre la capitale. Ainsi ils ne t'indiquent que les informations sur la ville. Néanmoins ils ont été sympathique et parle bien l'anglais. Ils ont des cartes de la ville avec les églises byzantines.
Monuments historiques en Thessalonique
Arc de Galerius
(2)
L´arc de triomphe de l´empereur romain Galerius se trouve au centre de Thessalonique, en haut de la rue Gounari. L´empereur en a demandé la construction au IVème siècle, ainsi que celle de son palais, et du temple de la Rotunda, où il est aujourd´hui enterré. L´arc en soi est complet, mais très endommagé dans sa partie supérieure. Il était bien plus imposant dans le passé, célébrant la victoire de l´armée romaine sur les perses. L´arc a été construit entre 298 et 299, pour fêter la capture de la capitale perse de Ctésiphon. Il avait en ce temps huit piliers, desquels ils restent deux seulement aujourd´hui. L´ouverture centrale mesure 12 mètres de haut et 10 de large. Elle se trouvait sur la via Egnatia, qui est toujours la rue Egnatia, la première route romaine qui allait de l´ouest jusqu´a Byzance, désormais Istanbul. L´arc de triomphe connecte la Rotonde avec le palais de l´empereur, qui se trouve plus vers la mer. Sur les piliers qui restent toujours on peut voir les soldats de Galerius combattant les perses.
Villages en Thessalonique
Quartier haut
(2)
J´ai été surprise de voir que le quartier ancien de Thessalonique se trouvait sur les hauteurs de la ville. Comme la ville, qui a plus de 3000 ans, a toujours été un port, j´imaginais que les gens auraient développé leurs maisons autour de ce dernier et non sur la colline qui surplombe la ville. Mais tout le contraire, après les constructions antiques de romains et des helléniques, les gens sont partis vivres dans les quartiers hauts. C´est un quartier qui a ensuite été oublié avec le temps et la nouvelle mode d´habiter une grande tour en centre ville dans les années 50 après la guerre. Mais maintenant, ces belles maisons sont presque toutes restaurées, et remplissent de fierté la classe moyenne – haute – un brin bohème de Thessalonique, qui a de nouveau délaissé le centre pour une vie tranquille et une maison bien plus chouette. J´ai beaucoup aimé ces maisons, peintes de couleurs vives, avec du bois apparent, la plupart ont une base plus étroite que les étages supérieurs, et avec le dénivellement de la colline on dirait qu´elles sont prêtes a tomber, mais loin e la, elles sont debout depuis des siècles. La ballade est d ´autant plus agréable que dans ces rues tortueuses, il n´y a pas trop de voitures. On peut y monter en bus et se faire la visite en descendant.
Eglises en Thessalonique
Sainte Sophie
(2)
C´est l´une des plus anciennes églises de la ville qui soit toujours debout aujourd´hui. Patrimoine mondial de l´UNESCO, l ´église de Sainte Sophie remplace une première église construite au IIIème siècle. Au VIIIème siècle, on construit la structure actuelle, en copiant Sainte Sophie de Constantinople, l´actuelle Istanbul. En 1205, quand les croisés prennent possession de la ville, Sainte Sophie devient la cathédrale de la ville. Puis les turcs s´emparent de Thessalonique, et convertissent l´église en une mosquée en 1430. Elle le sera pendant plus de 5 siècles ! Avant de redevenir, au début du siècle dernier, une église orthodoxe. Elle a le plan typique d´une basilique grecque avec un dôme central. C´est l´un des meilleurs exemples d´architecture byzantine. On peut y voir de superbes mosaïques en or et des icones de Saints, de la vierge et des 12 apôtres. L´entrée est gratuite mais il est demandé de ne pas se déplacer durant les heures de services. L´ensemble des églises byzantines de Thessalonique est classé, mais c´est de loin la plus impressionnante.
Eglises en Thessalonique
Panaghia Chalkeon
Panaghia Chalkeon est l´une des nombreuses églises byzantines très bien conservées, que l´on trouve dans le centre de Thessalonique, près des bains turcs de Bey Hamami. Toutes les églises fond partie du patrimoine mondial de l´UNESCO . L´ église a une forme de croix et se trouve sur une grande place, mais son niveau est plus bas que celui de la place et donc on l´observe depuis en haut. Il y a un petit sanctuaire sur la partie est. Quatre colonnes et quatre arcs forment une croix qui donne à l´église son support structurel. Tu pourras voir deux couches différentes de peintures sur les murs, des XIème et XIVème siècles. L´église a été construite en 1029 par l´officiel byzantin Christophoros, et il y a toujours une inscription qui le mentionne sur un bloc de marbre de la partie ouest. Apres la conquête de Thessalonique par les turcs, l´ église est convertie en mosquée en 1430, et avec la libération de la ville en 1912 elle redevient une église. Les murs ont été nettoyés du plâtre que les turcs y avait posé pour couvrir les images des saints, et on a réussi à faire réapparaitre les belles fresques. Il y a eu un tremblement de terre en 1932 qui a endommagé les murs, mais aujourd´hui c´est une église rénovée et qui sert toujours pour les messes.
Musées en Thessalonique
Musée de la culture byzantine
(2)
Le musée de la culture Byzantine de Thessalonique est l´un des musées à voir dans la région pour en comprendre la culture et l´histoire. Il est vraiment bien fait, tellement bien qu´il a été élu meilleur musée européen en 2005, et il retrace sur 11 espaces différents l´histoire byzantine, la construction des églises et des lieux de culte, ainsi qu´une exposition temporaire qui parle de l´invasion Turque à Chypre et des dommages faits aux fresques, décorations et aux églises byzantines de l´île en général. Ce qui est particulièrement attrayant c´est que le musée n´enferme pas les pièces de sa collection sous des bulles de verre poussiéreuses, les poteries, les vases, les objets retrouvés lors des fouilles sur les emplacements des anciennes églises byzantines, sont exposés sans frontière avec le visiteur. Par contre il y a toujours quelqu´un qui est derrière nous pour vérifier que l´on ne touche pas, et les photos ne sont pas autorisées, pour préserver les couleurs des céramiques et des mosaïques. Le musée ouvre de 8h a 19h sauf le lundi matin, et on peut y rentrer jusqu´à 19h. Il se trouve sur Stratou, à une vingtaine de minutes à pied du centre ville.
Ruines en Thessalonique
Ancienne agora
(3)
Ce qui est surprenant, quand vous visitez Thessalonique, c'est qu'au coeur de la ville, il y a un grand trou avec des ruines grecques et romaines (le site a été occupé par les romains aussi). A l'époque Romaine, l'empereur Galère a fait construire plusieurs palais ainsi qu'un arc de triomphe qui se trouve désormais dans la rue Gounari. L'agora antique, a été utilisée dès le IIIe siècle avant J.-C., et on y a trouvé de nombreux objets datant de cette époque. Le secteur sud-est est le plus intéressante, on y trouve notamment les bains romains qui ont été construit au deuxième siècle avant notre ère.
Eglises en Thessalonique
San Dimitrios
(5)
L'église de Saint Dimitrios est l'église grecque orthodoxe du saint patron de la ville. Il s'agit de la plus grande église dans le pays. Elle est recouverte de marbre, et ils ont réussi à préserver les fresques du VIIIe siècle et quelques mosaïques établies du V siècle jusqu'au XIIe siècle.Les gens se rendent en pèlerinage à l'église pour embrasser l'image du saint.
Aéroports en Thessalonique
Aéroport de Thessalonique
(7)
L'aéroport de Thessalonique en Macédoine se trouve à une demi-heure de bus du centre ville. Le bus 78 qui va à l'aéroport fonctionne toute la nuit de même que l'aéroport. C'est le deuxième plus grand aéroport du pays après celui d'Athènes. Il est à 14 km du centre-ville, ce qui coûtera environ 10 euros en taxi. Ryanair vole depuis Londres vers Thessalonique, et Olympic Airlines et Aegean Airlines rejoignent Athènes ainsi que les îles aux alentours comme Mykonos, Limnos, Heraklion... Nous avons préféré prendre le bus pour nous rendre à Athènes, cela nous a pris 7 heures. Le train ne va pas plus vite, mais il est beaucoup moins cher, dommage qu'ils étaient en grève. Alors, il vaut la peine de prendre l'avion parce que vous gagnez une journée à moins que vous ne voyagiez en bus ou en train la nuit. Mais comme l'aéroport reste un petit aéroport de province, le service y est limité. Mais vous pouvez quand même louer une voiture et il y a également un hôtel en face.
Villages à Néa Vrasná
Vrasná
Situé à seulement 5 kilomètres de la côte, en partie dans la montagne, cette ville est petite mais charmante. Ce lieu a su préservé la pureté et le goût d'un village traditionnel. Vous y trouverez une petite place et les reste d'une tour byzantine. C'est un de ces lieux que l'on trouve par hasard mais qui restent dans vos esprits.
Ruines en Thessalonique
Palais de Galerius
Sur le site archéologique de la place Navarinou, on peut visiter une section du palais de l´empereur romain Galerius Maximianus, qui a vécu de 250 a 311. Il comprend le patio du péristyle, les bains et la citerne, ainsi que les salles de réception, avec de splendides mosaïques, tout comme dans la basilique. La construction du complexe du palais a commencé au IVème siècle, pour pouvoir loger l´empereur et sa cour durant un séjour temporaire à Thessalonique. A part le bloc d´immeubles de la place Navarinou, les constructions qui appartenaient à l´ancien palais incluent la Rotonda, qui était le temple dédié à Zeus, et trône toujours en haut de la rue Gounari, le hall vouté que l´on trouve toujours au milieu de la rue Gounari, la chambre des officiels, ou encore l´hippodrome, mais ce dernier est depuis longtemps enterré sous des constructions plus modernes.
Places en Thessalonique
Place Aristote
(2)
Une vaste place qui mène à la mer en passant par de larges arcades de fleurs et des bâtiments modernes qui se veulent marqués par les influences de la Grèce d’avant décadence – non, pas celle de cette décennie, celle d’un autre millénaire. On y trouve de nombreuses échoppes remplies de pâtisseries et de magasins de luxe. Il est agréable de s’y promener, de s’y poser, de regarder passer les gens et de refuser les assauts des nombreux vendeurs à la sauvette, les bras chargés de bracelets et de montres, de sac à mains et de jouets.
Rues en Thessalonique
Rue Gounari
La rue Gounari est la grande rue piétonne de style rambla qui va du nord au sud de Thessalonique, en passant par Rotonda, l´arc de triomphe et les ruines de Galerius. Lempereur romain a laissé sa trace un peu partout dans la ville, mais c´est là que l´on voit le mieux tout ce qu´il a construit à Thessalonique. Tout au long du parcours, la partie centrale de la rue est un trou béant au fond duquel on aperçoit les vestiges de la vieille Thessalonique, cité antique riche de plus de 3000 ans d´histoires. Les bords des carrés d´excavations forment des bancs pour les locaux qui viennent s´y retrouver pour boire un coup dehors ou manger une glace, une crêpe, un gâteau, dans cette capitale grecque de la sucrerie. Animée de jour comme de nuit, la rue Gounari peut devenir étouffante du fait qu´avec les ruines il n´y a pas beaucoup de place pour passer. Sur la partie nord, juste avant d´arriver à la Rotonda, il y a des cafés avec terrasse, et des cyber cafés ouvert 24h sur 24.
Points de vue en Thessalonique
(2)