Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Grèce ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire en Grèce

3.379 contributeurs

1.207 choses à voir en Grèce

Iles à Santorin
Santorini - Thira
(94)
Un lieu extraordinaire que ces îles connues sous le nom de Santorin : archipel de 4 îles dont la principale Thira accueille, par mer ou par air, des foules de touristes. Thirassia, sa voisine, ne manque pas de charmes. Au centre, le cratère du volcan, toujours prêt à entrer en activité. Des falaises pourpres dominent le bleu profond de la mer. Des villages blancs les coiffent, dont le plus célèbre Oya se dresse sur l'éperon face au soleil couchant. Et les dômes bleus des églises, qu'on a tous vus mille fois en photo, mais dont on ne se lasse pas. L'île principale de Santorin se nomme Théra ou Thira. C'est assurément une destination unique au monde, et les touristes y viennent de tous horizons. L'île est un reste d'une caldeira qui s'est effondrée dans la mer. Au sud , ce sont falaises vertigineuses qui dominent le bleu marine sur lequel les bateaux de croisière semblent bien en contrebas. Au nord, la pente est plus douce. Une grande partie de l'île est zone hôtelière avec des camions-citernes qui charrient l'eau douce. A côté de la foule des touristes, marcheurs ou loueurs de quad, on croise parfois un vigneron qui s'en va voir ses ceps sur sa mule. Phira, ou Fira, la ville principale de Santorin est accrochée au bord de la falaise de la caldeira. A l'arrivée en bateau, elle apparaît comme un véritable nid d'aigle, 100 mètres au dessus de la mer. Un téléphérique ou le dos d'une mule permet de descendre directement du centre-ville au vieux port. Des boutiques, beaucoup de bars, une animation nocturne en été font que j'ai préféré séjourner moins en bord de caldeira. Tant pis pour la vue, je suis allé à l'intérieur de l'île, à Karterados. Ville très touristique, Fira ne permet guère le stationnement d'un véhicule ; pourtant son musée archéologique vaut vraiment la visite.
Monuments historiques à Athènes
Acropole
(65)
Le cœur de la vieille Athènes, l´Acropole, le rocher sacré, comprends plusieurs parties. L´entrée coute 12 euros mais elle incluse également les autres sites anciens, comme le temple de Zeus, la bibliothèque d´Hadrien ou encore l´ancienne Agora. Le guide nous annoncait que le site ouvrait a 8h30, on y va à 8 heures, tranquillement, et on se retrouve avec une queue monumentale, déjà des groupes de touristes organisés, et le site ouvrait à 8 heures. C´est indispensable d´y aller tôt, pour la chaleur, le monde, la lumière, pour tout! Le site est impressionnant, il comprend le Parthénon, le site le plus connu de la ville, mais aussi d´anciens théâtres, un autre temple d´Athéna, et même s´il est actuellement en rénovation et qu´il y a pas mal d´échaffaudages un peu partout, ça reste vraiment impressionnant. De nuit, on peut admirer le site des collines environnantes. L´entrée est gratuite pour les étudiants, ne pas oublier sa carte!
Villages à Oía
Villa de Oia
(19)
Quelle beauté ce petit village grec !!! En surplomb de la mer Egée, à l’extrémité nord de Santorin, Oia est un village somptueux, malheureusement pris d’assaut par les touristes. Heureusement, on peut sortir des rues commerçantes et se perdre dans les dédalles de ruelles pittoresques et calmes, loin de l’agitation et de la cohue. Les petites chapelles sont omniprésentes, et la vue plongeante sur la mer donne une impression de décors de carte postale à tous les coins de rues. A ne manquer sous aucun prétexte lors d’un passage par Santorin.
Monuments historiques à Athènes
Parthénon
(63)
Le Pathénon est probablement le monument le plus connu de Grèce ! Perché sur l’Acropole, il domine la ville mais pour l’approcher il faut un peu de courage et de force dans les jambes pour monter à pied sur ce gros rocher. Ce temple mythique, aux dimensions imposantes, a été bâtie en l’honneur de la déesse Athéna, pour abriter sa statue Athéna Parthénos, et aussi pour garder l’argent de la cité athénienne. Aujourd’hui le Parthénon est en réparation pour continuer de le protéger puisqu’au fil du temps, l’édifice s’est beaucoup abîmé. Le visiteur pour faire le tour mais ne peut pas rentrer, d’une part parce qu’il n’y a plus rien du bel intérieur mais aussi à cause des risques. Mais il est très intéressant d’admirer les colonnes qui ne sont pas toutes de la même épaisseur ni de la même courbure pour donner l’illusion d’un horizontalité et verticalité parfaite. Cependant, ces corrections rendent aussi plus délicate la taille de chaque bloc de pierre, ainsi que le travail de jointoiement.
Monuments historiques à Athènes
Olympiéion - Temple de Zeus
(32)
Le temple de Zeus se trouve un peu en retrait du reste des ruines grecques du centre d´Athènes. On met environ 30 minutes à pied depuis l´Agora pour le rejoindre. Il ouvre à 8 heures le matin, mais ce n´est pas le temple le plus visité, donc même un peu plus tard dans la journée, on est relativement tranquille. Les vues sur le Parthénon et l´Acropole dans le fond sont magnifiques. L´entrée est également incluse dans le billet global des ruines du centre, avec le Parthénon, l´ancienne Agora, le cimetière... Du temple en soi il ne reste pas beaucoup, mais les colonnades sont impressionnantes. Dédié a Zeus, le roi de l´Olympe, le temple date du 6ème siècle avant JC. Il devait être le plus grand temple du monde, mais n´a finalement été achevé qu´avec l´empereur Hadrien, 7 siècles plus tard. C´était alors le plus grand temple du pays, et il abritait l´une des plus grandes statues de l´Antiquité. C´est dommage que le site n´ait pas plus d´infos pour les visiteurs, mais il est à côté du jardin botanique, on peut donc le visiter en passant
D'intérêt culturel à Athènes
Érechthéion
(40)
L´Erechtheion est l´un des palais qui se trouve au sommet de l´Acropole, à côté du Parthénon. C´est l´un des bâtiments favoris des visiteurs, même si je recommande d´arriver tôt et d´aller d´abord au Parthénon qui attire les foules, avant de profiter tranquillement de l´Erechtheion. Il a été construit dans la zone la plus sacrée de l´Acropole, et selon la mythologie grecque, c´est là que Poséidon a bu le sérum avec son trident et là également que naquit l´olivier. L´Erechtheion est un sanctuaire, et un lieu de culte à Athéna, Poséidon et Erechthe, un roi mythique d´Athènes qui lui donna son nom. Il est formé de six colonnes en forme de femme, les caryathides. Lors d´une expédition anglaise, Lord Elgin en emporta une pour mettre dans son manoir écossais, et par la suite la vendit au British Museum, la Grêce tente toujours en vain de récupérer ces pièces historiques. L´Erechtheion est un exemple d´architecture ionique, qui a dû être construit sur plusieurs niveaux pour corriger les imperfections du terrain. Il y a le temple principal, le portique nord et celui du sud. C´est également l´un des rares temples qui ne soit pas encombré d´echaffaudages...
Rues à Mykonos
Petite Venise de Mykonos
(33)
La "Petite Venise" est un endroit plutôt sauvage de Mykonos : les vagues viennent se briser au pied des maisons qui ont justement les pieds dans la mer. Pas vraiment de terrasse bord de Méditerranée : on en trouve un peu plus loin, plus abritées du vent qui donnent vue sur ce groupe de pittoresques maisons. Blanches, aux volets peints de couleur différentes pour donner de la gaieté au décor, les humbles demeures avancent, tels les palais vénitiens, avec des balcons fermés pour gagner de l'espace habitable au-dessus de l'eau. Maisons anciennes qui ont beaucoup de cachet, elles sont à peindre (sur toile).
Points de vue à Oía
Soleil à Oia
(10)
J’avais toujours entendu parler des couchers de soleil à Oia, et de la beauté de ce village. En effet ; le village était joli et charmant. Une charme qu’il perd au fur et à mesure que les voitures, les autobus et les gens s’y entassent pour voir le coucher de soleil… C’était en fin septembre, quand nous y avons été, on nous a dit que ce n’est que 10 % des gens qui viennent ici en été. Comme le soleil descend, les gens commencent à prendre place, comme si il y avait le théâtre dehors. Ils remplissent tous les endroits : les toits des maisons, les terrasses des bars et les hôtels avec des vues sont bondés. Même les bateaux qui vont en mer se déplacent pour laisser apparaître le coucher du soleil. Certains de ces bateaux sont des bateaux de touristes qui font le trajet vers le volcan et au retour ils s’arrêtent à Oia pour voir le coucher de soleil. Comme ce sont des bateaux qui imitent des galions ils donnent un aspect "particulier" à la vue. Quand le soleil se couchent les gens applaudissent et sifflent.
Plages à Santorin
Red Beach
(20)
La Plage Rouge (Red Beach) est une des plages les plus populaires et les plus belles de Santorin. Elle a du sable fin rouge et des rochers. Elle est située à proximité du village et du site antique d'Akrotiri. La plage peut être atteinte par bateau, mais vous pouvez aussi y aller en voiture. La Plage Rouge est nommée après les roches sédimentaires de fer, mais aussi pour le sable lui-même qui est, comme les roches, rouges. Le soleil cogne très fort, ainsi vous pouvez louer un parasol et une chaise pour 7€, mais il y a un espace libre avant midi, parce que oui, si vous y allez après, vous allez rencontrer beaucoup de gens. Les premiers mètres d'eau près de la rive sont assez rocheux, il vaut mieux emporter des sandales pour être plus à l'aise. Et quand le soir tombe enfin, préparez-vous à voir l'un des plus beaux couchers de soleil de votre vie !
Quartiers à Athènes
Plaka
(22)
Le quartier de Plaka est sans doute l´un des plus connus d´Athènes, c´est aussi l´un des plus anciens. Situé juste en bas de l´Acropole, il attire la plupart des touristes, pour son méli mélo de petites rues, certaines quasi désertes et d´autres noires de monde, où l´on peut trouver aujourd´hui des restaus et boutiques de souvenirs en pagaille. Le quartier s´étend sur 35 hectares, au nord et à l´est de l´Acropole. La rue Adriano, qui est l´une des artères les plus anciennes de la ville, sépare le quartier en deux parties : Plaka haut qui va jusqu´au quartier Anafiotika et Plaka bas qui termine sur la place de monastiraki. L´origine du nom de Plaka n´est pas claire, on dit que ça vient de l´albanais pliakou, qui veut dire vieux, ou encore qu´il y avait une grande plaque de pierre entre les rues Adrianou, Tripodon et Lysicratous. Plaka est un petit quartier, facile à découvrir. C´est le quartier que j´ai le plus aimé, car même s´il y avait du monde, il contient la majeure partie des monuments et des rues historiques les plus intéressants de la ville. Les prix sont vraiment chers pour manger, et la qualité loin d´être la meilleure. Si on a faim, il vaut mieux se faire un pita sur le pouce et aller ailleurs pour bien manger.
Iles à Corfou
Ile de Corfou
(48)
Lorsque nous avons atteint l’île, la première chose que nous avons fait fut de louer un vélo car cette ile est très facile à visiter avec ce mode de transport. La ville est très belle et accueillante. Parmi le port maritime, à quelques minutes de marche, il y a une zone de baignade avec un bon restaurant, super pour passer le matin et regarder les vagues traversées par de grands navires. La plage Paliokastritsa est fantastique, et le couvent à côté de la Kanoni orthodoxe mérite une visite car il est au sommet d’une colline donnant une magnifique vue sur la mer. Il est également intéressant de voir ce magnifique palais appelé Achilleion.
Monuments historiques à Kalambáka
Monastères des Météores
(12)
Pour arriver à Kalambaka, il faut prendre un train depuis Athènes et après environ 4 heures de trajet vous arriverez à la station de cette ville. Kalambaka est une petite ville tranquille où vous pouvez trouver les monastères de Meteora, suspendus au sommet des rochers. Pour y accéder, louez un autobus du centre de Kalambaka et pour 2 €, vous pouvez vous trouvez là-haut, au Grand Météore. Depuis ici tous peuvent être visités à pied et descendre de nouveau Kalambaka. L’entrée aux monastères est de 2 € chacun. Les monastères ont été utilisés pendant la deuxième guerre mondiale comme refuge aux troupes allemandes. Ce site est le patrimoine de l’humanité et c’est un endroit à ne pas manquer si vous voyagez en Grèce.
Ports à Athènes
Port du Pirée
(15)
Avec l´un des plus grands ports de la Méditerranée, le Pirée est aussi l´une des plus grandes villes de Grèce. Il a été le port d´Athènes durant des millénaires ! Les grandes murailles entre le Pirée et Athènes ont commencé à se construire en 480 AC avec Thémistocle. Mais la muraille a été détruite par Sulla par la suite, et au Moyen Age, le Pirée n´était plus qu´un petit village de pécheurs. Quand Athènes devint la capitale de la Grèce en 1834, le Pirée se réveilla et on commença à y construire des bâtiments de style néoclassique, des usines modernes et des docks pour décharger tout ce dont la ville croissante avait besoin. En 1923, 100 000 réfugiés arrivèrent d´Asie Mineure au Pirée, apportant dans la ville leur culture et leurs traditions, et contribuant à donner à la ville son air cosmopolite qui subsiste aujourd´hui. Ca à l´air sympa comme ça dans le guide, mais en réalité, c´est surtout un gros port de ferrys qui traversent la Méditerranée dans tous les sens, vers l´Afrique du nord, Istanbul ou les îles grecques, et on se sent un peu perdu dans la foule grouillante. Le port de loisir est plus sympa et sans doute la plus proche plage d´Athènes, juste au bout du métro. Ce port correspond à l´ancien port du Pirée, où auparavant arrivaient les pêcheurs et la pêche, où il y avait le marché au poisson et la criée. Avec le temps et la croissance de la ville, ainsi que celle d´Athènes, le port commercial a été déplacé vers un endroit où la côte était plus plate, non pas une baie, qui limitait sa croissance. L´endroit accueille désormais les ferrys et les cargos venus de tout le pourtour méditerranéen. Le port de loisirs est dans une petite baie circulaire avec un petit bras de mer qui se connecte avec l´Adriatique. Il y a 8 quais principaux, qui accueillent les yachts de luxe et les grosses embarcations. Le port a une entrée principale pour les voitures, mais qui n´est pas fermée aux seuls membres, comme la plupart des ports de loisirs, et il est facilement accessible depuis les quais pour les piétons qui peuvent s´approcher des bateaux sans problème. De l´autre côté de l´avenue qui longe les jetées, on trouve des bars et des restaurants qui appartiennent pour certains au yacht club.
Villages à Mykonos
Quartier ancien de Mykonos
(12)
Parmi les nombreuses raisons de visiter Mykonos, venez visiter le site de sa vieille ville, c'est très impressionnant. L'endroit est typique des villages pittoresques. Il y a plusieurs ruelles authentiques où vous pouvez découvrir des petits coins charmants. Cependant des rues comme celles près de la plage sont très touristiques et il y a beaucoup de monde.
Iles à Rodas
Rhodes
(17)
La ville de Rhodes, à la pointe nord de l'île du même nom, est un haut lieu touristique. Son port voit défiler de nombreux bateaux de croisière. Rhodes comporte au moins trois districts : la ville moderne qui ceinture l'ancienne acropole et s'étend aussi le long du rivage nord-ouest, domaine des plages, où s'alignent joliment d'anciens cabanons de pêcheurs, heureusement préservés des promoteurs ; le quartier de Mandraki qui affiche nettement son architecture italienne du début du 20ème siècle ; et, bien entendu, la cité médiévale, blottie derrière ses remparts. A l'intérieur de l'enceinte fortifiée, se trouve la majorité des monuments historiques. Les restaurants se rencontrent en tous lieux ; les loueurs de véhicules se concentrent davantage à la jonction entre Mandraki et la ville moderne, aux environs du Casino.
Volcans à Oía
Caldeira volcanique de Santorini
(23)
L’archipel de Santorin consiste en une immense caldeira dont la partie centrale s’est emplie d’eau de mer. Les iles et ilots émergeants ne sont que les flancs de l’ancien volcan qui existait ici et dont la partie centrale s’est effondrée sur elle-même il y a bien longtemps (j’ai écrit un truc sur un blog la dessus : Http://www.Monnuage.Fr/voyage/preambule-ca-fait-toujours-serieux-p2384). Ce tragique événement géotechnique qui, pour certaines personnes, a donné naissance au mythe de l’Atlantide a toutefois permis de sculpter en plein milieu de la mer Egée un écrin de toute beauté. Depuis les falaises et les petits villages qui y ont été construits, accrochés au dessus du vide, les vues sont superbes sur l’archipel et le volcan central qui est ressorti des eaux depuis un peu plus de 2000ans. Un chemin allant de thira à Oia (Ia) permet d'avoir un superbe aperçu de la caldeira mais nécessite un peu de courage, rando de 4h30 environ (je ne devrais pas tarder à écrire un article dans mon blog là-dessus...)
Places à Athènes
Place Syntagma
(16)
La place de Syntagma est l´une des places les plus centrales de la ville. On y trouve le Parlement, qui a été construit par le bavarois Von Gartner au XIXème siècle et qui servit durant un temps de palais royal, jusqu´en 1935, quand il devint le siège du parlement grec, et qu´on y déclara la constitution, Syntagma en grec, d´où le nom de la place. Devant le parlement se trouve la tombe du soldat inconnu. Tous les dimanches matin on peut assister, avec un demi-million d´autres personnes, à la relève de la garde, haute en couleurs ! Pompons sur les chaussures et grandes tuniques aux manches qui se gonflent dans le vent, une cinquantaine de soldats accompagnés d´une fanfare viennent soulager les deux soldats qui cuisent au soleil depuis des heures, et les remplacer par deux autres tout frais. Syntagma est aussi une place super pratique pour le métro et les bus, et ce toute la nuit. Elle se trouve à 10 minutes à pied du centre plein de restaus et pas loin des ruines, on y trouve le métro ainsi que le bus qui rejoignent en 45 minutes l´aéroport d´Athènes.
Iles à Naxos
Naxos
(10)
Le port et la station balnéaire de Naxos constituent une étape de charme pour une croisière dans les Cyclades. La "Porte d'Apollon" est la ruine majestueuse d'un temple de l'Antiquité. Le dieu est, encore aujourd'hui, magnifié quand l'astre apparaît dans l'encadrement géant. La cité s'étage sur une colline dominée par une forteresse : le kastro. Ruelles et escaliers constituent un véritable labyrinthe qui ne se parcourt qu'à pied. Le bord de mer, avec, pour décor, les bateaux du port, offre de nombreuses tavernes. A la sortie sud de la ville, une immense plage de sable blond accueille la foule des baigneurs. Mer et soleil, Naxos est très prisée ; animation garantie l'été. L'île de Naxos a le charme des Cyclades : mer, plages, soleil et montagnes. Sa capitale, Chora ou Naxos, voit les touristes arriver en masse dès juin. L'île présente des vestiges archéologiques sans rapport étroit avec la légende qui dit que Thésée y abandonna lâchement la belle Ariane. La "porte d'Apollon" est célèbre. C'et la plus grande île de l'archipel des Cyclades et l'agriculture y tient une place importante : oliveraies mais aussi la célèbre pomme de terre de Naxos, cultivée dans la plaine côtière au sud-ouest. Des carrières de marbre, d'anciennes carrières d'émeri s'atteignent par les routes de montagneoù l'on croise aussi des chapelles byzantines en pierres nues. Parcourir l'intérieur de Naxos offre un plaisir intense. Pour se rendre aux deux kouros inachevés et découvrir une grande partie de l'île, qui est la plus vaste des Cyclades, louer un véhicule à la journée est confortable. Mais il est fun aussi de louer un quad pour gagner les plages du sud ou pour atteindre le fort vénitien du 13è siècle : il remonte à l'époque du Duché de Naxos. La nature est généreuse ; on croise des chapelles en pierres sèches et des arbres tourmentés par les vents, tandis qu'en plaine les oliviers ont des troncs pluri-séculaires.