MONNUAGE
Continuer sur l'appli
Ouvrir
Où allez-vous ?
Aimez-vous Ohrid ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Ohrid

179 contributeurs
Eglises à Ohrid
Forteresse de Samuel
(2)
Eglises à Ohrid
Saint Jean Kaneo
Eglises à Ohrid
Sainte Sophie
Eglises à Ohrid
San Panteleimon
Eglises à Ohrid
Monastère Sveti Naum
Eglises à Ohrid
Eglise Sainte Sophie
Eglises à Ohrid
Eglises à Ohrid
Eglises à Ohrid
Eglises à Ohrid
Eglises à Ohrid
Eglises à Ohrid
Eglises à Ohrid
Eglises à Ohrid
Sentier à Ohrid
Skrebatno – Leskoec
(2)
Sentier à Ohrid
Velgosthi – Ramne
(1)
Sentier à Ohrid
Skrebatno – Velgoshti
Sentier à Ohrid
(1)

64 choses à voir à Ohrid

Lacs à Ohrid
Lac d'Ohrid
(3)
Le lac d´Ohrid est un autre coup de cœur dans les Balkans. Il sépare l´Albanie et la Macédoine, et c´est l´un des plus vieux lacs au monde. Du coté Albanais, c´est les vacances à la soviet, les grands bâtiments gris, au milieu des bunkers qui durant un temps protegèrent les côtes de l´ennemi macédonien, les hommes en short et marcel et les enfants blondinets qui voient l´eau pour la première fois. Côté macédonien, c´est une zone classée par l´UNESCO, pour ses églises byzantines, le superbe village d´Ohrid et toute la côte qui ravira les amateurs de culture et les randonneurs. Pour voir les deux mondes, c´est un peu compliqué, il n´y a pas de traversées internationales sur le lac, il faut prendre un bus depuis Padgarec côté albanais vers la Macédonie, puis l´un des rares bus ou un taxi hors de prix, qui rentrera vers Ohrid. Attention, la monnaie des deux pays ne s´échange pas en dehors de leurs frontières, même à la douane! En Macédonie le taux de change est fixe avec l´euro, on n´a donc pas besoin de changer, on recoit des MKD en échange d´un paiement en euro. Pour la baignade, le côté macédonien est également le mieux préservé... Et le plus agréable
Routes à Ohrid
Frontiere Albanie-Macedoine
(2)
On a passé la frontière entre la Macédoine et l´Albanie à hauteur d´Ohrid, et au bord du lac du même nom. D´un coté on a l´Albanie, pauvre, la rive pleine de bunkers qui rappellent les guerres et l´époque communiste et défendaient les cotes contre les invasions. Mais en passant la frontière, le paysage change, c´est plus tranquille du coté de la Macédoine, avec des églises byzantines et de jolis villages. La frontière se trouve au milieu de nulle part. Si on a passé moins de 10 jours en Albanie, on peut normalement récupérer tout ou partie du visa de 10 euros qu´on a payé pour y entrer, mais voilà, on a jamais reçu de preuve de ce paiement, qui doit toujours être au fond de la poche du douanier, donc tant pis. On n´a pas pu non plus changer les LEK albanais une fois sur le sol macédonien. Il aurait fallu les changer avant la frontière, contre des euros, puis rechanger les euros en dinars macédoniens. Le passage de frontière a été sans douleur, rapide et avec des douaniers sympas. Le bus albanais te laisse a 10 minutes à pied de la frontière, mais du coté macédonien, il y a peu de bus, un taxi coute un peu plus cher mais il est bien plus rapide.
Eglises à Ohrid
Forteresse de Samuel
(2)
A l'époque byzantine, Ohrid était une ville de première importance. Non seulement c´était une ville de commerces, mais aussi un important centre religieux et culturel. Durant une courte période aux environs du XIème siècle, Ohrid devint même la capitale de l´empire slave dirigé par Czar Samuel. Sa forteresse, qui se trouve sur la colline dominant à la fois le vieux centre et le superbe lac qui aujourd´hui sert de frontière entre la Macédoine et l´Albanie, peut se visiter et on peut monter pour la modique somme d´un demi euro, sur les remparts et en faire le tour. La forteresse de Samuel ressemble à une couronne posée sur la colline de la ville que l´on appelle d´ailleurs le bijou de la couronne macédonienne. C´était dans le temps la plus imposante des fortifications des Balkans, avec des murailles de 3 km de long et de 16 m de haut. Aujourd ´hui, il reste de la structure originale 18 tours et 4 portes qui servent d´entrées dans la partie ancienne, patrimoine mondial de l´UNESCO. Dominant le lac et la ville, c´est l´endroit idéal pour admirer la vue sur Ohrid et sa région. En été, crème et chapeau obligatoires, c´est le cagnard total.
Eglises à Ohrid
Saint Jean Kaneo
L´église Saint Jean de Kaneo est une église macédonienne orthodoxe située sur un rocher de Kaneo, dominant le superbe lac Ohrid, au sud ouest du pays. Patrimoine mondial de l´UNESCO, les églises byzantines d´Ohrid sont toutes magnifiques. Celle là est un peu plus petite que les autres, mais sa position en fait une ballade sympa, d´autant plus qu´il y a un petit port de pêche juste en contrebas de l´église dans lequel on peut se baigner. Il y a également un rocher qui avance dans le lac, et offre de superbes vues sur la ville d´Ohrid, qui se trouve à une vingtaine de minutes à pied. L´église est dédiée à l´évangéliste Jean, et a été construite mi XVème siècle, sur une autre église du XIIIème siècle. Elle a seulement été restaurée dans les années 60, quand on y a découvert de superbes fresques dans le dôme. Contrairement aux églises catholiques, les églises orthodoxes sont de forme carrée, et le dôme est au milieu. L´entrée de l´église est payante en dehors des heures de culte. On y trouve entre autre une fresque de Saint Clément d´Ohrid, dont le monastère se trouve près de l´église.
Eglises à Ohrid
Sainte Sophie
L´église de Sainte Sophie se trouve dans la ville d´Ohrid, au sud ouest de la République de Macédoine, sur les bords du lac Ohrid. C´est l´un des monuments les plus importants du pays, elle a été construite au Moyen Age et elle est superbement préservée. Avec les autres églises de la ville, elle est inscrite au Patrimoine mondial de l´Humanité de l´UNESCO, qui en assure la protection et la conservation. En dehors de l´église, il y a un petit amphithéâtre pour les troupes de passage durant l´été, et des spectacles de son et lumière sur les murs de l´église. Autrefois c´était le siège de l´archevêché d´Ohrid, mais comme Sainte Sophie d´Istanbul et Sainte Sophie de Thessalonique, elle fut convertie plus tard en mosquée durant l´invasion de l´Empire Ottoman. L´intérieur de l´église a toutefois gardé des fresques du XI, XII et XIIIème siècle, qui sont de véritables œuvres d´art et des bijoux culturels pour le pays. La majeure partie de l´église actuelle date également du XIème siècle, et on la retrouve sur tous les billets de 1000 dinars macédoniens.
Fêtes à Ohrid
Festival des Balkans
(1)
Au mois de juillet, à Ohrid, c´est le festival des Balkans, de musique et danses folkloriques. Mais les groupes viennent d´un peu tous les pays. Le festival a lieu en haut de l´église Sainte Sophie, mais depuis le centre ville on est guidés par le bruit qui en provient, musique et applaudissements. Il y a des groupes venus du Costa Rica, ou encore ce groupe de jeunes australiens dont les parents ont émigré des Balkans, et qui avec plus de 3000 représentations à leur actif et des dizaines de prix portent haut les couleurs de leur région d´origine. La présentation des groupes se fait en langue macédonienne puis en anglais, détail agréable quand on ne comprend pas un mot sinon. Ce festival est le quarante septième, et les groupes tournent ensuite le reste de l´été en Europe et autour du bassin méditerranéen.
Sentier à Ohrid
Skrebatno – Leskoec
(2)
Ce chemin, indiqué en bleu, fait seulement 8 km de long, mais il est de niveau difficile, car il y a près de 600 mètres de dénivelé, en général un marcheur moyen compte 100 mètres de dénivelé par heure, donc ca fait 6 heures de marche. Le point de départ de cette randonnée est aussi le centre du village de Skrebatno, et part en direction de la montagne de Belo Orle, avec près de 1200 mètres d´altitude. On peut y apprécier les vues sur la région du lac Ohrid et le village en contrebas. Attention, il n´y a pas de points de restauration en route, seulement des sources avec de l´eau fraiche. Ensuite, on continue sur un paysage plus rocailleur, jusqu´au monastère de Saint Naum, à ne pas confondre avec l´église du même nom, l´un des joyaux d´Ohrid, qui se trouve à une vingtaine de km de là. En contrebas, on arrive au village de Leskoec, il y en a deux, l´ancien et le nouveau, avec l´église de Saint Nicholas et des fresques du XVème siècle. Le nouveau village de Leskoec se trouve à 3 km seulement d´Ohrid, on pourra donc rentrer à pied.
Sentier à Ohrid
Velgosthi – Ramne
(1)
C´est le plus facile des sentiers de randonnée de la région d´Ohrid, il y a seulement 6 km à parcourir et moins de 300 de dénivelé, pour un total de 4 heures de marche. Le chemin commence juste avant d´arriver au monastère de Saint Petka, au dessus du village de Velgoshti, au nord est d´Ohrid. On continue à monter sur un terrain arrive, jusqu´au ravin où la rivière Velgoshka, qui donne son nom au village, court se jeter dans le lac. Le point le plus haut du parcours est le monastère de Saint Nicolas, construit récemment dans cette région très sainte pour les orthodoxes macédoniens. Ici aussi la vue est dégagée sur Ohrid et sa région. A partir de là c´est de la descente facile pour rejoindre le village de Ramne et l´église de Saint Athanase. Toutes les églises de la région d´Ohrid font partie du patrimoine mondial de l´UNESCO et présentent un grand intérêt historique et artistique pour les fresques et icones de saints que l´on trouve à l´intérieur. Hélas, sur ce parcours du moins, la plupart sont fermées sauf pour les messes, et on peut juste les voir de l´extérieur.
Villes à Ohrid
Ohrid
(3)
Ohrid est une superbe ville qui se trouve au bord du lac Ohrid, en Macédoine. L´arrivée a été agitée, mais finalement on a trouvé une chambre chez l´habitant, pour 5 euros par personne avec petit déjeuner, imbattable. La zone est magnifique, tout d´abord parce que le lac, l´un des plus anciens d´Europe a une faune et une flore remarquable, mais aussi parce que le village a une riche histoire, et est rempli d´églises byzantines, de beaux immeubles, a une charmante rue piétonne commerçante et de délicieux restaurants. C´était l´étape parfaite, après avoir traversé l´Albanie, ses routes poussiéreuses et les trajets qui n´en finissent pas, pour se poser quelques jours et partir à la découverte de la région, qui fait d´ailleurs partie du Patrimoine mondial de l´UNESCO. Depuis l´Albanie, l´accès n´est pas idéal, et comme le reste des villes macédoniennes, Ohrid n´est vraiment bien relié qu´avec Skopje, la capitale. Parmi les points d´intérêts il y a les murailles et le fort qui dominent la ville, l´église de Sainte Sophie, celle de Panteleimon, ou encore de Saint Jean de Kaneo, et la baignade dans le lac, qui est à température parfaite. Il ne fait pas trop chaud l´été, une trentaine de degrés, par contre super froid l´hiver.
Eglises à Ohrid
San Panteleimon
L’église de San Panteleimon est un monastère orthodoxe à Ohrid, en Macédoine. C’est un peu hors de la ville, près des ruines d’une ancienne basilique chrétienne. Sa construction est attribuée à saint Clément d’Ohrid, et elle aurait été la première université d’Europe, où la Bible aurait été enseignée, pour la première fois, en ancienne langue slave. C’est le lieu le plus sacré du pays pour les Macédoniens. C’est le roi de Bulgarie qui a ordonné sa construction par Saint Clément, qui y a construit une crypte où il a été enterré. Les pèlerins viennent encore aujourd’hui pour prier sur sa tombe et baiser son icône à l’entrer de l’église. Il y a des billets qu’ils ont mis autour de l’image pour la bonne chance. A Pâques et Noël, il y a des gens venant là pour célébrer les fêtes religieuses. Au XVe siècle, l’église a été transformée en mosquée par les Turcs ottomans, puis redevenu un monastère dédié à saint Clément, un siècle plus tard.
Marchés à Ohrid
Le Marché d'Ohrid
Le marché d'Ohrid se trouve au centre de la ville, derrière la mosquée principale. c'est un marché couvert, de sorte qu’il ne se ferme pas tôt à midi quand la température monte (plutôt aux environs de deux heures). Nous avons été surpris au marché d’Ohrid par ses prix si bas! Profitant d’une pastèque juteuse, nous nous promenons à travers les fruits, les piments séchés, l’ail et les oignons qui sont tressés et accrochés sur les promenades. Il y a beaucoup de fruits riches et sucrés. Nous avons également acheté un Burek, une pâte farcie au fromage frais et aux épinards; et une autre, faite avec de la farine de maïs qui nous a déçu car elle n’avait aucune saveur. Si nous avions eu la chance d’être en mesure de remplir nos valises de souvenirs, nous aurions amené du miel et des fromages, des lukums et des bonbons; mais nous avons encore beaucoup à faire, trop de bagages pour le chemin. Nous avons profité pour dormir dans une chambre d'hôtes pour cuisiner ce que nous avons acheté au marché. Lors de votre séjour à Ohrid (Macédonie), une visite du marché traditionnel est fortement recommandée. Vous y trouverez de fruits, légumes et d’autres objets locaux, des imitations de vêtements à la mode, des savates, des lunettes de soleil... C’est vraiment pratique pour les voyageurs qui ont perdu ou ont cassé leurs accessoires pendant le voyage et veulent les remplacer à petit prix. Que vous soyez acheteur ou pas, c’est un lieu plein de vie qui mérite d’être visité.
Eglises à Ohrid
Monastère Sveti Naum
Un bus au départ de la gare routière d'Ohrid (3 en hiver, 4 en été) vous déposera à l'entrée de ce monastère perché sur les bords du lac. Le bus repassera deux heures après vous avoir laisser. En été, il est possible de profiter de la plage et d'une ballade sur les sources du lac. Ce monastère, dédié à Naum, disciple de Cyrille et Méthode qui évangélisa la région, à la particularité d'être le refuge d'une colonie de paon. Un restaurant et un hôtel se situe dans l'enceinte du monastère, qui se situe à 200m de la frontière avec l'Albanie (des Taxis pour Pogradec vous attendrons une fois la frontière franchie).
Offices de Tourisme à Ohrid
Information touristique
Le bureau de l’office du tourisme se trouve à la gare routière d’Ohrid. Il y a une liste des offres, comme des hôtels pour l’hébergement, des restaurants, l’endroit où vous pouvez visiter… Après, les responsables appellent le propriétaire et vous disent le prix. Si ce dernier vous convient, le propriétaire vient vous chercher directement à la gare. En plus, le personnel de l’office vous fournit toutes les informations que vous voulez avoir : l’endroit, l’état de l’hôtel ou de la pension, etc. Le but de cet office est de facilité votre voyage, donc n’hésitez pas de le consulter.
Sentier à Ohrid
Skrebatno – Velgoshti
A 15 km au nord est du village d´Ohrid se trouve le village de montagne de Skrebatno, le point de départ de la rando. Le chemin, balisé en rouge, part du centre et monte ver l´église du Dormition de la Mère de Dieu. Ici on peut admirer la superbe vue sur le lac et se reposer sous les chênes centenaires en buvant de l´eau de source qui coule le long de la montagne. Le chemin est en partie recouvert de feuilles mortes, qui rendent la marche plus douce. Au sommet, a 1400 mètres d´attitudes, on est en moyenne montagne et le paysage change. On domine toute la vallée d´Ohrid. En contrebas, se trouvent les monastères de St Petka et de St elijah. Le chemin fait 9 km en tout, on part environ de 1000 mètres pour un dénivelé jusqu´à 1500 mètres. Ce n´est pas toujours facile quand ca monte, à l´arrivée se trouve l´église de Saint clément et le village de Velgoshti, que l´on rejoint en 4 heures. Compter 3 heures pour redescendre.
Sentier à Ohrid
Source de Biljana – Velestovo.
Cette randonnée, qui part des sources de Biljana sur la montagne de Petrino, est balisée en vert tout au long des 11.5 km de long. On met environ 8 heures pour les parcourir, avec un dénivelé de 600 mètres. On part de 700 m d´altitude pour monter a 1350 environ, et le niveau est moyen – bon. Le début monte dur, sur un terrain escarpé, et nous emmène vers le village de Ramne, avec une fontaine superbe et bienvenue qui écoule l´eau fraiche d´une source voisine, et la belle église de Saint Athanase. Ensuite, on traverse sur les flancs de la montagne des forets de hêtres et de chênes qui nous donnent de l´ombre. Quand on arrive à Velestovo, à 1100 mètres d´altitude, on remarque que beaucoup de vieilles maisons ont été rénovées et le village revit, tranquille et reposant. Le chemin continue pour faire une boucle, jusqu´au point culminant de Gorni Studenec, qui nous donne les plus belles vues sur Ohrid pour un pique nique bien mérité. Dans le village de Velestovo, on trouve aussi de quoi se restaurer et des taxis bien peu officiels qui nous ramènent vers le village d´Ohrid.
Eglises à Ohrid
Eglise Sainte Sophie
L’église Sveta Sofija, conçue pour être cathédrale, est une église à la surface rénovée mais dont l’intérieur conserve les traces du passage du temps – des fresques balafrées, des piliers qui se lézardent – qui n’ôtent en rien la beauté du lieu, lui conférant plutôt une atmosphère qui restitue l’authenticité de ce lieu de cultes. Certains personnages représentés sur les figurations orthodoxes tiennent de créatures plus que d’êtres humains, questionnant l’adresse au pinceau du peintre, sa perception du Monde où le physique des modèles qui l’ont inspiré.
Sentier à Ohrid
Atelier de Saint Clement
Cet atelier est réputé pour son papier fait main. C'est l'un des sept derniers ateliers dans le monde où on produit encore du papier avec méthode traditionnelle, technique vieille de plus de 2500 ans. Vous pouvez même voir une authentique presse qui date de 1450, comme celle inventée par Gutenberg. Les artisans vous explique tout le procédé de fabrication du papier, c'est très intéressant.
Sentier à Ohrid
Racha – Konjsko - Racha
C´est une randonnée en boucle, qui fait un peu plus de 12 km, de niveau moyen, avec un dénivelé total de 450 mètres. On en a environ pour 7 heures de marche depuis Racha. Racha se trouve seulement à 3 km d´Ohrid, en allant vers la frontière albanaise et l´église de Saint Naum, l´une des plus belles autour du lac, patrimoine mondial de l´UNESCO. En passant par Racha, on croise une église moderne, et le chemin à suivre est de couleur violette. On peut rejoindre le point de départ avec le bus qui va à la frontière, mais il n´en passe pas beaucoup par jour et au retour un taxi s´impose. Quand on arrive à Velestovo, on trouve une fontaine pour se rafraichir, et la belle église dédiée à la vierge, du XVème siècle. Attention, plusieurs chemins partent ensuite du village. On continue vers Konjsko, et de là vers Shipokno, village joli mais presque désert, on longe la cote pour retourner vers Racha, avec le lac sur notre gauche. Dans presque chaque village il y a une fontaine d´eau pure, par contre il faut emporter sa nourriture, bien que quelques habitants offrent de préparer des repas, mieux vaut avoir quelque chose au cas où.
Destinations proches populaires