Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Macédoine ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire en Macédoine

527 contributeurs
  • Monuments
    84 lieux
  • De plein air
    25 lieux
  • Promenades
    14 lieux
  • Musées
    8 lieux
Le plus visité
Lacs à Ohrid
Lac d'Ohrid
(3)
Eglises à Ohrid
Forteresse de Samuel
(2)
Eglises à Ohrid
Saint Jean Kaneo
Ruines à Bitola
Ruines d´Héraclea
Lacs à Skopje
Canyon et lac Matka
(3)
Monuments historiques à Bitola
Tour de l'Horloge
(4)
D'intérêt culturel à Skopje
Skopje
(2)
Monuments historiques à Bitola
Maison des officiers
(1)
Eglises à Ohrid
Sainte Sophie
Fêtes à Ohrid
Festival des Balkans
(1)
Sentier à Ohrid
Skrebatno – Leskoec
(2)
Sentier à Ohrid
Velgosthi – Ramne
(1)
Mosquées à Skopje
Mosquée Murat Pasha
Monuments historiques à Skopje
Kale
(3)
Monuments historiques à Bitola
Maison Danabach
(1)
Villes à Ohrid
Ohrid
(3)
Gares ferroviaires à Veles
Gare de Veles
Eglises à Ohrid
Forteresse de Samuel
(2)
Eglises à Ohrid
Saint Jean Kaneo
Eglises à Ohrid
Sainte Sophie
Eglises à Bitola
Eglise du sacré coeur
(1)
Eglises à Ohrid
San Panteleimon
Eglises à Ohrid
Monastère Sveti Naum
Eglises à Ohrid
Eglise Sainte Sophie
Eglises à Skopje
Eglises à Skopje
Eglises à Ohrid
Eglises à Ohrid
Eglises à Ohrid
Eglises à Skopje
Eglises à Skopje
Eglises à Vodno
Eglises à Aracinovo
Eglises à Kriva Palanka
Eglises à Skopje
Monuments historiques à Bitola
Tour de l'Horloge
(4)
Monuments historiques à Bitola
Maison des officiers
(1)
Monuments historiques à Skopje
Kale
(3)
Monuments historiques à Bitola
Maison Danabach
(1)
Monuments historiques à Debar
Monastère de Rajcica
Monuments historiques à Debar
Monastère de Sv Jovan Bigorski
Monuments historiques à Skopje
Monuments historiques à Ohrid
Monuments historiques à Ohrid
Monuments historiques à Skopje
Monuments historiques à Ohrid
Puits de la basilique
Monuments historiques à Ohrid
Statues à Ohrid
Buste d'Andon Dukov
Statues à Ohrid
Buste de Metodi Patchev
Statues à Ohrid
Buste de Hristo Uzunov
Statues à Ohrid
Buste de Spas Bantsov
Statues à Ohrid
Buste de Grigor Plitcev
Statues à Skopje
Statues à Skopje
Statues à Skopje
Statues à Skopje
Statues à Skopje
Statues à Skopje
Statues à Skopje
Sentier à Ohrid
Skrebatno – Leskoec
(2)
Sentier à Ohrid
Velgosthi – Ramne
(1)
Sentier à Ohrid
Skrebatno – Velgoshti
Sentier à Ohrid
(1)

182 choses à voir en Macédoine

Lacs à Ohrid
Lac d'Ohrid
(3)
Le lac d´Ohrid est un autre coup de cœur dans les Balkans. Il sépare l´Albanie et la Macédoine, et c´est l´un des plus vieux lacs au monde. Du coté Albanais, c´est les vacances à la soviet, les grands bâtiments gris, au milieu des bunkers qui durant un temps protegèrent les côtes de l´ennemi macédonien, les hommes en short et marcel et les enfants blondinets qui voient l´eau pour la première fois. Côté macédonien, c´est une zone classée par l´UNESCO, pour ses églises byzantines, le superbe village d´Ohrid et toute la côte qui ravira les amateurs de culture et les randonneurs. Pour voir les deux mondes, c´est un peu compliqué, il n´y a pas de traversées internationales sur le lac, il faut prendre un bus depuis Padgarec côté albanais vers la Macédonie, puis l´un des rares bus ou un taxi hors de prix, qui rentrera vers Ohrid. Attention, la monnaie des deux pays ne s´échange pas en dehors de leurs frontières, même à la douane! En Macédonie le taux de change est fixe avec l´euro, on n´a donc pas besoin de changer, on recoit des MKD en échange d´un paiement en euro. Pour la baignade, le côté macédonien est également le mieux préservé... Et le plus agréable
Routes à Ohrid
Frontiere Albanie-Macedoine
(2)
On a passé la frontière entre la Macédoine et l´Albanie à hauteur d´Ohrid, et au bord du lac du même nom. D´un coté on a l´Albanie, pauvre, la rive pleine de bunkers qui rappellent les guerres et l´époque communiste et défendaient les cotes contre les invasions. Mais en passant la frontière, le paysage change, c´est plus tranquille du coté de la Macédoine, avec des églises byzantines et de jolis villages. La frontière se trouve au milieu de nulle part. Si on a passé moins de 10 jours en Albanie, on peut normalement récupérer tout ou partie du visa de 10 euros qu´on a payé pour y entrer, mais voilà, on a jamais reçu de preuve de ce paiement, qui doit toujours être au fond de la poche du douanier, donc tant pis. On n´a pas pu non plus changer les LEK albanais une fois sur le sol macédonien. Il aurait fallu les changer avant la frontière, contre des euros, puis rechanger les euros en dinars macédoniens. Le passage de frontière a été sans douleur, rapide et avec des douaniers sympas. Le bus albanais te laisse a 10 minutes à pied de la frontière, mais du coté macédonien, il y a peu de bus, un taxi coute un peu plus cher mais il est bien plus rapide.
Eglises à Ohrid
Forteresse de Samuel
(2)
A l'époque byzantine, Ohrid était une ville de première importance. Non seulement c´était une ville de commerces, mais aussi un important centre religieux et culturel. Durant une courte période aux environs du XIème siècle, Ohrid devint même la capitale de l´empire slave dirigé par Czar Samuel. Sa forteresse, qui se trouve sur la colline dominant à la fois le vieux centre et le superbe lac qui aujourd´hui sert de frontière entre la Macédoine et l´Albanie, peut se visiter et on peut monter pour la modique somme d´un demi euro, sur les remparts et en faire le tour. La forteresse de Samuel ressemble à une couronne posée sur la colline de la ville que l´on appelle d´ailleurs le bijou de la couronne macédonienne. C´était dans le temps la plus imposante des fortifications des Balkans, avec des murailles de 3 km de long et de 16 m de haut. Aujourd ´hui, il reste de la structure originale 18 tours et 4 portes qui servent d´entrées dans la partie ancienne, patrimoine mondial de l´UNESCO. Dominant le lac et la ville, c´est l´endroit idéal pour admirer la vue sur Ohrid et sa région. En été, crème et chapeau obligatoires, c´est le cagnard total.
Eglises à Ohrid
Saint Jean Kaneo
L´église Saint Jean de Kaneo est une église macédonienne orthodoxe située sur un rocher de Kaneo, dominant le superbe lac Ohrid, au sud ouest du pays. Patrimoine mondial de l´UNESCO, les églises byzantines d´Ohrid sont toutes magnifiques. Celle là est un peu plus petite que les autres, mais sa position en fait une ballade sympa, d´autant plus qu´il y a un petit port de pêche juste en contrebas de l´église dans lequel on peut se baigner. Il y a également un rocher qui avance dans le lac, et offre de superbes vues sur la ville d´Ohrid, qui se trouve à une vingtaine de minutes à pied. L´église est dédiée à l´évangéliste Jean, et a été construite mi XVème siècle, sur une autre église du XIIIème siècle. Elle a seulement été restaurée dans les années 60, quand on y a découvert de superbes fresques dans le dôme. Contrairement aux églises catholiques, les églises orthodoxes sont de forme carrée, et le dôme est au milieu. L´entrée de l´église est payante en dehors des heures de culte. On y trouve entre autre une fresque de Saint Clément d´Ohrid, dont le monastère se trouve près de l´église.
Ruines à Bitola
Ruines d´Héraclea
Bitola est une ville antique, on y trouva des traces de vie il y a 5000 ans. C’est dans cette prairie que s’installait la tribu Lyncestis, dont le centre principal était Heraclea. Fondée au milieu du IVe siècle par Philip II de Macédoine, la ville d’Heraclea passa sous la domination romaine en 168 avant J.C. C’est dans cette époque que la ville de Pelagonia devint le centre de la région et que la Macédoine antique se convertit en une seule province romaine de la péninsule balkanique. Heraclea était l’une des routes les plus utilisées de l’Empire; la Via Egnatia, qui va de la mer Adriatique à la mer Egée, se développait comme un carrefour de communication et d’affaires. Dans les ruines, se trouvant à une demi-heure de marche du centre, se situent l’amphithéâtre et les thermes romains de l’époque. L’entrée est de 100 MKD ou 1,50 euros, mais si vous prenez des photos, vous payerez 10 euros! Les mosaïques de l’ancienne basilique sont exceptionnelles. Également un petit musée avec des objets qui ont été trouvés dans le site.
Lacs à Skopje
Canyon et lac Matka
(3)
Le lac Matka est l'un des lieux de prédilection pour les citoyens de Skopje pour la détente ou les activités. Mais n'imaginez pas qu'il est large et étendu, c'est plutôt l'inverse, le lac est plutôt étroit, et ce que l'on remarque ce sont les hautes falaises de la montagne, un vrai canyon me rappelle Chiapas Gully. La promenade en bateau pour visiter la petite grotte coûte 5 euros par personne et le guide parle anglais, et l'on peut s'y rendre de 10 à 14 heures, au départ de [poi = 621721] Planinski Sun Matka [/ poi] et de l' [poi = 621 731] Église de San Andrés [/ poi]. La visite dure deux heures et est particulièrement digne d'intérêt. Nous avions beaucoup d'espoir quant à la visite des [poi = 621 741] grottes [/ poi], mais il s'est avéré que le trajet était le point culminant de cette petite excursion. Nous sommes arrivés par la rivière Treska et le canyon formé par ses eaux. Il est impressionnant, pas autant que ceux du Mexique, mais assez pour vous le rappeler. Sur les rives ont parfois été installés des chalets d'été, mais qui sont maintenant vides. Des aigles planent au dessus, suivant les courbes de la rivière. Il y a aussi beaucoup de canards qui nagent et nous avons vu quelques randonneurs à pied le long des sentiers qui se penchaient parfois sur le rivage. Certains de ces chemins mènent à plus d'une douzaine d'églises et de monastères dans la région, certaines abandonnés d'autre encore en usage.
Monuments historiques à Bitola
Tour de l'Horloge
(4)
La tour de l´horloge est pour chaque ville au XVIIème siècle, une caractéristique architecturale. Son aspect et sa hauteur reflètent le rang de la ville, sa richesse, et sa puissance politique et économique. A Bitola, elle a été érigée sur un emplacement choisi avec soin, au centre de la ville et au cœur du marché. La première tour, un simple clocher indiquant les heures, était probablement moins grande, et entourée de petites échoppes et maisons individuelles. A proximité de la tour se trouve la grande mosquée principal Isac Tchelebi, la mosquée Yeni, l´ancienne église Saint Dimitri et le cœur du marché. Depuis 70 ans, cette horloge tinte toutes les 6 heures laissant entendre 6 mélodies alternées. Autrefois ces mélodies variaient en fonction des événements de la ville. On écoute entre autre la marche nocturne de Mozart. La tour mesure 32 mètres de haut. Jusqu´en 1912, elle indiquait les heures à la turc, puis « à la franque », c´est à dire à l´européenne, avec un mécanisme français.
D'intérêt culturel à Skopje
Skopje
(2)
Macédoine est un pays ayant une saveur particulière car il se trouve dans une lutte acharnée entre modernité et tradition. En particulier, la forte conservation des traditions sont une bouffée d'air frais contre mondialisation que nous vivons dans le reste de l'Europe. De nombreux recoins et de plats savoureux. C'est un petit pays charmant situé dans plein coeur des Balkans et qui mérite d'être connu. Là bas, on vous servira de nombreux de plats typiques de Macédoine. Pendant l'été, en raison des températures élevées, la cuisine est basée principalement dans les légumes et les fruits, qui sont mélangés avec fromage blanc. C'est délicieux, même pour les plus grands carnivores ;-). Lui les photos vous verrez du Tavche Gravche (un sorte de ragoût cuit léger et très bon) avec des légumes. C'est un plat savoureux, riche du soleil intense qui arrose quotidiennement la région ...
Monuments historiques à Bitola
Maison des officiers
(1)
La maison des officiers a été construite en 1911 par Abdul Kerim. Elle fut achevée après la première guerre mondial, par des architectes venus de Vienne et d´Italie. Le bâtiment était à la disposition de l´armée de la République de Macédoine, mais aujourd´hui, c´est la propriété du ministère de la culture. Ce bâtiment est unique dans la ville et dans l´architecture bitolienne de la fin du XIXème et début du XXème. Son esthétisme et son histoire le distinguent des autres édifices de la ville. Il porte les caractéristiques de l´architecture européenne par son plan, ses ornements et par la composition globale, mais porte également des éléments orientaux. Les entrées, les fenêtres centrales des façades sud et nord ainsi que les baies du dernier étage se trouvent sous des arcs typiques de l´architecture ottomane. C´est une synthèse entre un palais et une forteresse. Autant la structure globale est brute autant les détails sont fins, et presque luxueux, ce qui est surprenant pour un bâtiment militaire.
Eglises à Ohrid
Sainte Sophie
L´église de Sainte Sophie se trouve dans la ville d´Ohrid, au sud ouest de la République de Macédoine, sur les bords du lac Ohrid. C´est l´un des monuments les plus importants du pays, elle a été construite au Moyen Age et elle est superbement préservée. Avec les autres églises de la ville, elle est inscrite au Patrimoine mondial de l´Humanité de l´UNESCO, qui en assure la protection et la conservation. En dehors de l´église, il y a un petit amphithéâtre pour les troupes de passage durant l´été, et des spectacles de son et lumière sur les murs de l´église. Autrefois c´était le siège de l´archevêché d´Ohrid, mais comme Sainte Sophie d´Istanbul et Sainte Sophie de Thessalonique, elle fut convertie plus tard en mosquée durant l´invasion de l´Empire Ottoman. L´intérieur de l´église a toutefois gardé des fresques du XI, XII et XIIIème siècle, qui sont de véritables œuvres d´art et des bijoux culturels pour le pays. La majeure partie de l´église actuelle date également du XIème siècle, et on la retrouve sur tous les billets de 1000 dinars macédoniens.
Fêtes à Ohrid
Festival des Balkans
(1)
Au mois de juillet, à Ohrid, c´est le festival des Balkans, de musique et danses folkloriques. Mais les groupes viennent d´un peu tous les pays. Le festival a lieu en haut de l´église Sainte Sophie, mais depuis le centre ville on est guidés par le bruit qui en provient, musique et applaudissements. Il y a des groupes venus du Costa Rica, ou encore ce groupe de jeunes australiens dont les parents ont émigré des Balkans, et qui avec plus de 3000 représentations à leur actif et des dizaines de prix portent haut les couleurs de leur région d´origine. La présentation des groupes se fait en langue macédonienne puis en anglais, détail agréable quand on ne comprend pas un mot sinon. Ce festival est le quarante septième, et les groupes tournent ensuite le reste de l´été en Europe et autour du bassin méditerranéen.
Sentier à Ohrid
Skrebatno – Leskoec
(2)
Ce chemin, indiqué en bleu, fait seulement 8 km de long, mais il est de niveau difficile, car il y a près de 600 mètres de dénivelé, en général un marcheur moyen compte 100 mètres de dénivelé par heure, donc ca fait 6 heures de marche. Le point de départ de cette randonnée est aussi le centre du village de Skrebatno, et part en direction de la montagne de Belo Orle, avec près de 1200 mètres d´altitude. On peut y apprécier les vues sur la région du lac Ohrid et le village en contrebas. Attention, il n´y a pas de points de restauration en route, seulement des sources avec de l´eau fraiche. Ensuite, on continue sur un paysage plus rocailleur, jusqu´au monastère de Saint Naum, à ne pas confondre avec l´église du même nom, l´un des joyaux d´Ohrid, qui se trouve à une vingtaine de km de là. En contrebas, on arrive au village de Leskoec, il y en a deux, l´ancien et le nouveau, avec l´église de Saint Nicholas et des fresques du XVème siècle. Le nouveau village de Leskoec se trouve à 3 km seulement d´Ohrid, on pourra donc rentrer à pied.
Sentier à Ohrid
Velgosthi – Ramne
(1)
C´est le plus facile des sentiers de randonnée de la région d´Ohrid, il y a seulement 6 km à parcourir et moins de 300 de dénivelé, pour un total de 4 heures de marche. Le chemin commence juste avant d´arriver au monastère de Saint Petka, au dessus du village de Velgoshti, au nord est d´Ohrid. On continue à monter sur un terrain arrive, jusqu´au ravin où la rivière Velgoshka, qui donne son nom au village, court se jeter dans le lac. Le point le plus haut du parcours est le monastère de Saint Nicolas, construit récemment dans cette région très sainte pour les orthodoxes macédoniens. Ici aussi la vue est dégagée sur Ohrid et sa région. A partir de là c´est de la descente facile pour rejoindre le village de Ramne et l´église de Saint Athanase. Toutes les églises de la région d´Ohrid font partie du patrimoine mondial de l´UNESCO et présentent un grand intérêt historique et artistique pour les fresques et icones de saints que l´on trouve à l´intérieur. Hélas, sur ce parcours du moins, la plupart sont fermées sauf pour les messes, et on peut juste les voir de l´extérieur.
Mosquées à Skopje
Mosquée Murat Pasha
Située en face des anciens bains, qui sont maintenant occupés par la galerie d'art [poi = 628 231] Cifte Amam [/ poi]. Cette mosquée moderne au plafond carré a été construite en 1802. La structure originale a été brûlée quand le général Piccolomini a pris Skopje en 1689. Sa forme inhabituelle est celle d'une basilique à trois nefs au toit plat (au lieu de dômes) et vient du fait qu'elle a été construite sur le monastère de Saint-Georges, qui était le principal monastère de Skopje avant l'arrivée des Turcs.
Monuments historiques à Skopje
Kale
(3)
La forteresse de Skopje porte le nom de la Kale. La forteresse offre de belles vues sur la ville et son entrée est gratuite. Enfin, si vous pouvez rentrer, car nous la police ne nous a pas laissé rentré, si bien que nous n'avons pu la voir que de l'extérieur, mais sa beauté réside plus dans son extérieur, car son intérieur ressemble à une sorte de parc. Elle ressemble beaucoup à celle d'Ohrid. L'importance des différentes routes et voies centrales dans l'antiquité à obligé les anciens à construire une forteresse de défense dans cette région stratégique. Romains, les Byzantins, Bulgares, Ottomans, etc l'ont utilisé comme moyen de défense, mais l'ennemi le plus implacable fut le tremblement de terre en 1963 qui lui a infligé de conséquents dégâts. N 42 ° 00 128 'E 21 ° 25.949'
Monuments historiques à Bitola
Maison Danabach
(1)
La maison Danabach, construite dans la première décennie du XXème siècle, était la propriété de la célèbre famille bitolienne Danabach. Transformée en musée populaire, c´est aujourd´hui le siège de plusieurs partis politiques. C´est l´un des plus beaux exemples de l´architecture urbaine du début du XXème siècle. Un peu en retrait de la rue, la maison Danabach est cachée du regard des passants par de grands pins. Son architecture témoigne de l´influence de l´Europe Occidentale en Macédoine. Le classicisme se reflète par l´emploi de colonnes doriques, de balcons à balustrades, de frontons surmontant les fenêtres. L´entrée est mise en valeur avec les balustres en céramiques et des escaliers de marbre. Les tons pastel rappellent les belles porcelaines importées de Thessalonique et appréciées des riches familles bitoliennes de l´époque.
Villes à Ohrid
Ohrid
(3)
Ohrid est une superbe ville qui se trouve au bord du lac Ohrid, en Macédoine. L´arrivée a été agitée, mais finalement on a trouvé une chambre chez l´habitant, pour 5 euros par personne avec petit déjeuner, imbattable. La zone est magnifique, tout d´abord parce que le lac, l´un des plus anciens d´Europe a une faune et une flore remarquable, mais aussi parce que le village a une riche histoire, et est rempli d´églises byzantines, de beaux immeubles, a une charmante rue piétonne commerçante et de délicieux restaurants. C´était l´étape parfaite, après avoir traversé l´Albanie, ses routes poussiéreuses et les trajets qui n´en finissent pas, pour se poser quelques jours et partir à la découverte de la région, qui fait d´ailleurs partie du Patrimoine mondial de l´UNESCO. Depuis l´Albanie, l´accès n´est pas idéal, et comme le reste des villes macédoniennes, Ohrid n´est vraiment bien relié qu´avec Skopje, la capitale. Parmi les points d´intérêts il y a les murailles et le fort qui dominent la ville, l´église de Sainte Sophie, celle de Panteleimon, ou encore de Saint Jean de Kaneo, et la baignade dans le lac, qui est à température parfaite. Il ne fait pas trop chaud l´été, une trentaine de degrés, par contre super froid l´hiver.
Gares ferroviaires à Veles
Gare de Veles
La station de Veles se trouve au centre de la Macédoine, au carrefour entre les deux lignes de trains principales du pays. Une d´elle part de Bitola et va du sud ouest au nord est, avec comme destination finale la Bulgarie, et l´autre part de Serbie, de Belgrade, passe par la capitale de Skopje, et poursuit son chemin vers Thessalonique en Grèce. La mauvaise idée, c´est que personne n´a pensé que peut être les voyageurs voudraient faire une correspondance entre les deux lignes, et a arrangé les horaires en conséquences. Donc on a du passer une nuit dans la gare des trains, en venant de Bitola, avant de pouvoir poursuivre vers la Grèce. Mais une fois de plus, ils ont été tres agréables, nous donnant une salle où poser les sacs et dormir, et s´assurant que le lendemain on prenait le bon train. Pour Skopje, on met environ deux heures depuis Veles. En bus c´est tout aussi long, mais personnellement je trouve les trains plus confortables.