Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Addis Abeba ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Rues à Addis Abeba

Destinations populaires

5 rues à Addis Abeba

Rues à Addis Abeba
Rue du roi George VI
Les Anglais, (de la seconde guerre mondiale), sont bien honorés dans la capitale de l'Ethiopie : Churchill a une avenue à son nom et le roi George VI, une rue si large et si importante que c'est bien une avenue, sillonnée par les minibus-taxis collectifs. Cette rue m'a paru la plus importante et la plus moderne de la capitale : elle est sur la colline et mène aux routes du nord du pays. Je me permettrais presque de dire que ce sont les Champs Elysées éthiopiens ! La végétation y est présente. La rue débute au rond-point d'Arat Kilo où se trouve le monument du 28 magabit (selon le calendrier éthiopien) qui commémore la libération d'Addis Abeba le 28 avril 1941 : un obélisque coiffé du lion de Judas, porte une pendule dont les aiguilles sont arrêtées sur le chiffre 11, heure de la libération de la capitale. Non loin d'Arat Kilo, les Ethiopiens ont coutume de venir consulter un panneau qui porte des offres d'emploi. La rue George VI monte en pente douce vers Sidist Kilo et le campus universitaire ; sur cette rue se trouve le Musée national et le restaurant Sérénade que je recommande très vivement.
Rues à Addis Abeba
Abey roads
(1)
Je n'ai pas trouvé qu'il était facile à Addis Abeba d'organiser un circuit individuel. J'avais contacté, depuis la France, un monsieur Abey qui a un site internet et dispose d'un véhicule. Tapez : "Abey roads" sur google .... J'ai eu recours à ses services, pas vraiment "donnés" mais très fiables. Il a une grande connaissance du pays et ainsi les étapes peuvent être raisonnées. Son véhicule Toyota peut rencontrer quelques problèmes sur les pistes éthiopiennes mais Abey assure toujours : prévoyant, il avait chargé une réserve de carburant dont nous n'avons pas eu besoin. Nous sommes partis d'Addis Abeba, puis Lalibela, Makelé, Axoum, le parc du Simien, Bahar Dar et le lac Tana.
Rues à Addis Abeba
Taxis d'Addis Abeba
(1)
Bleu et blanc sont tous les taxis d'Addis Abeba. Bleu et blanc sont toujours le «made in Ethiopia» que reçoivent ces véhicules d’importation qui, souvent de seconde ou troisième main, arborent encore l’autocollant de l’initiale du pays d’origine. Les taxis d’Addis sont de vaillantes sexagénaires, Fiat 1200 ou 1400, Lada basique, rachetées par certains bourgeois ; le "chauffeur", mot importé via Djibouti - de même que la voiture se nomme "la machina" depuis l’occupation italienne - est un homme de confiance du propriétaire, car le contrat qui les lie est un véritable métayage. Bien présentes dans la capitale, ces vieilles autos ne pullulent néanmoins pas : par atavisme, les Ethiopiens sont marcheurs et préfèrent utiliser le minibus pour un plus long trajet. … «Taxi !»… Nous nous sommes mis d’accord : 40 birrs (moins de 2 euros) pour la course de deux kilomètres. Et encore, ce doit être un tarif pour "farenji", l’étranger que je suis. Le chauffeur a bien valorisé la déclivité du trajet, ce qui me laisse perplexe sur les capacités de la Lada. La manivelle de la vitre a cessé ses fonctions depuis belle lurette et la poignée de la porte menace ruine, mais point n’est besoin de se cramponner : l’allure de gastéropode permet de jouir du spectacle de la rue. Un moment, en bas de la côte qui grimpe de l’hôtel Finfine Adarash au palais du Premier Ministre, je me demande si je ne devrais pas délester le véhicule sur quelques mètres, voire le pousser un peu, mais non ! D’ailleurs, la jovialité du conducteur est des plus rassurantes. Il semble partager mon opinion pour le kitsch du palais du Patriarche et me félicite du choix du Lucy Restaurant. Tout juste s’il ne pénètre pas dans le patio pour m’économiser 5 mètres !
Rues à Addis Abeba
Rues à Addis Abeba
Route en Ethiopie
Éthiopie, comme beaucoup d'autres pays africains, n'a presque pas de routes. Il y a juste une route asphaltée, les autres sont des chemins de terre pas très larges et non fréquentés. Sur ces routes, vous pouvez admirer quelques beaux paysages, d’immenses montagnes, des champs avec un vert éclatant typiques des paysages écossais, des fleurs de couleurs merveilleuses, etc. Mais également, il est très courant de trouver des accidents car nombreux animaux peuvent traverser la route. Outre, pendant la saison des pluies, les routes ont tendance à émettre de la chaleur, du coup, les bétails se mettent à paître sur la route et les propriétaires ne font absolument rien pour l'éviter. Il faut donc veiller à ne pas les écraser.