Où allez-vous ?
Partager
Aimez-vous Annecy ?
Partagez-le avec le monde entier
Expérience
Entrer avec Google Plus

Lac d'Annecy

+131

37 avis sur Lac d'Annecy

Découvrir le lac d’Annecy, c’est s’ac...

Découvrir le lac d’Annecy, c’est s’accorder un passeport pour la forme et la vitalité tout autant que pour la sérénité et la détente.

C’est d’abord contempler un paysage exceptionnel, composé de bleu, de vert et de blanc, d’eau limpide, de forêts et de neige.

Le panorama du lac et des montagnes qui l’entourent est doux, non agressif mais néanmoins imprégné de caractère alpin : Le lac se situe à 447 mètres d’altitude, mais est surplombé au point le plus haut par la Tournette, époustouflant sommet en forme de fauteuil, qui culmine à 2351 mètres.

On est ici en harmonie avec la Nature que l’on laisse souveraine, parce que les maîtres mots en ce domaine, depuis plus de 40 ans, sont :

« respect et protection ».

Lire tout
+3

Lac d'Annecy

Très bien

Au pied du massif des Bornes, le lac d'Annecy, aussi appelé "lac Bleu" s'étend d'Annecy au nord-ouest jusque Doussard au sud-est. Entouré par les villes de Menthon, Talloires, Duingt ou Saint-Jorioz, il est un des plus grands lacs d'origine glaciaire de France.

Considérant que ce lac change de couleur et d'ambiance d'heure en heure et de kilomètre en kilomètre, il est assez ahurissant de s'y rendre plusieurs fois, toujours à des endroits différents, à une époque différente de l'année, avec une météo différente. L'impression de ne jamais être en face du même lac que la fois précédente est assez saisissante, et pourtant, ce n'est que le lac qui vous joue des tours!

Lire tout
+5

Tout, autour de moi, était silencieux. ...

Tout, autour de moi, était silencieux. Il n'y avait plus que le lac et moi. Le lac, et sa majestueuse beauté, sa vue imprenable paraissant être sans fin, et sa grandeur le faisant passer pour le maître des lieux. Nul besoin de tenter de retirer mon regard de lui, cela m'était impossible.
Après de longs moments de marche pour gravir la montagne dans le but d'admirer ce fameux paysage, je me retrouvais ainsi face à lui, le souffle coupé. Le vent, pendant ce temps, me murmurait bien des choses à l'oreille tandis qu'il jouait inlassablement avec mes cheveux. Le froid qui prenait part de mon visage ne parvenait à me déstabiliser. Et durant de longues minutes, je demeurais, immobile, plongeant mon regard dans les profondeurs sans fin des eaux qui acceptaient volontiers de se prêter à moi. Face à lui, je me sentais à la fois si petite et insignifiante mais aussi merveilleusement libre. Sa liberté incontestable parvenait à se refléter en mon propre intérieur avec une agréable délicatesse.

Lire tout
Vous connaissez ?
Ajoutez votre opinion et vos photos et aidez les autres voyageurs à découvrir