Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Kyoto ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Kyoto

403 contributeurs
  • Monuments
    69 lieux
  • Promenades
    15 lieux
  • De plein air
    10 lieux
  • Faire des courses
    12 lieux
  • Musées
    5 lieux
Activités à Kyoto
GetYourGuide
(40)
91,56
GetYourGuide
(22)
26,82
Le plus visité
Temples à Kyoto
Kinkaku-ji
(37)
Temples à Kyoto
Temple de Fushimi Inari
(37)
Quartiers à Kyoto
Gion
(12)
Temples à Kyoto
Temple Kiyomizu-dera
(15)
Réserves naturelles à Kyoto
Forêts de bambou de Arashiyama
(24)
Châteaux à Kyoto
Château Nijo
(15)
Temples à Kyoto
Temple Ryoan-ji
(13)
Temples à Kyoto
Temple de Plata - Ginkaku-ji
(8)
D'intérêt culturel à Kyoto
Heian Shrine
(8)
D'intérêt culturel à Kyoto
Pontocho
(12)
Temples à Uji
Byōdō-in
D'intérêt culturel à Kyoto
Arashiyama
(6)
Monuments historiques à Kyoto
Mont Hiei
(3)
Temples à Kyoto
Temple Tenryu-ji
(5)
D'intérêt culturel à Kyoto
Geisha et Maiko à Kyoto
(3)
Gares ferroviaires à Kyoto
Gare
(4)
Villes à Uji
La ville d'Uji
(1)
Temples à Kyoto
Kinkaku-ji
(37)
Temples à Kyoto
Temple de Fushimi Inari
(37)
Temples à Kyoto
Temple Kiyomizu-dera
(15)
Temples à Kyoto
Temple Ryoan-ji
(13)
Temples à Kyoto
Temple de Plata - Ginkaku-ji
(8)
Temples à Uji
Byōdō-in
Temples à Kyoto
Temple Tenryu-ji
(5)
Temples à Kyoto
Ninna-ji Temple
Temples à Kyoto
Sanjūsangen-dō
(3)
Temples à Kyoto
Hieizan Enryaku-ji Temple
(1)
Temples à Kyoto
(4)
Temples à Kyoto
Daitoku-ji Temple Complex
(2)
Temples à Kyoto
(4)
Temples à Kyoto
(1)
Temples à Ukyō-ku
Temples à Kyoto
(3)
Temples à Kyoto
(1)
Temples à Kyoto
Temples à Kyoto

144 choses à voir à Kyoto

Temples à Kyoto
Kinkaku-ji
(37)
Jamais en lisant "Le Pavillon d’Or" de Yukio Mishima (Livre de Poche), je n’aurais imaginé qu’il me serait donné un jour de le voir "pour de vrai". Pourtant, un séjour au Japon en 2007 m’a permis de me rendre à Kyoto, entre autres, et plus précisément à l’ouest de la ville près du Ryoan-ji. Construit en 1397, le pavillon d’Or a d’abord été la villa d'Ashikaga Yoshimitsu, troisième shogun Ashikaga. Après sa mort en 1408, elle fut transformée, selon la volonté du défunt shogun, en temple zen de la secte rinzai. Le pavillon d’Or fut incendié en 1950 par un jeune moine qui avoua avoir voulu mourir dans les flammes. En 1955, le temple fut reconstruit entièrement à l’identique. Le pavilon, posé sur un l’étang du Miroir, se reflète dans l’eau la nappant de l’or dont il est recouvert. Au sommet du pavillon, le faîte en bronze est surmonté d'un oiseau fabuleux "le phénix", qui a la réputation d'apparaître lorsque survient un souverain vertueux... Pour aller voir cette merveille (ainsi que les autres bâtiments dont le temple d’argent et la maison de thé, en particulier), le plus facile est le bus. Deux arrêts : Kinkakuji-mae et Kinkakuji-michi, par les bus 12, 50, 59, 204 et 205. Le temple est ouvert tous les jours de 9 heures à 17 heures (entrée payante : 400 yens).
Temples à Kyoto
Temple de Fushimi Inari
(37)
Le sanctuaire Fushimi Inari Taisha est un temple qui est en fait une montagne avec de nombreuses chapelles et temples shintoïstes sur son chemin. A la base du mont se trouve plusieurs "temples" caractérisés par des statues représentant les gardiens des lieux, des renards (animal sacré dans la culture shintoiste et dans la culture japonaise). Même si ce lieu n’est pas le plus célèbre touristiquement parlant, c'est, à mon avis, un sanctuaire qui mérite le détour. Une autre des choses les plus célèbres de cet endroit, ce sont les couloirs impressionnants créés pour mettre de multiples O-tori (portes Shinto) continus. En fait, l’un des couloirs de ce temple est apparu dans le film « Mémoires d’une Geisha », bien que dans le film soit traité numériquement et semble être dans la partie ancienne de Kyoto (alors qu’en fait non). Se promener sur la colline du Sanctuaire, en plus de vous fournir une grande sensation de paix et de tranquillité, vous permet d'avoir quelques vues imprenables depuis les zones les plus élevées. Dans la vidéo j’explique la signification de ces O-tori et comment s’y rendre.
Quartiers à Kyoto
Gion
(12)
A deux pas de l'arrêt de métro "Gion Shijo", vous pouvez vous perdre dans le quartier des Geishas. Autrefois quartier "chaud", ces ruelles sont devenues un lieu de fréquentation pour les touristes. Si les Geishas s'y font de plus en plus rare, la promenade donne à voir de nombreuses japonaises parées de magnifiques kimonos traditionnels. Le mot signifie "femme d'art" et désigne des dames de compagnies pour messieurs aisés... Elles officient dans les maisons de thé et maîtrisent l'art du chant, de la danse, du thé, et de la conversation. A Kyoto, ville à la fois traditionnelle et moderne, on peut encore voir des spectacles de Geishas. Ce quartier fait aussi déplacer les touristes pour son architecture traditionnelle.
Temples à Kyoto
Temple Kiyomizu-dera
(15)
Kiyomizudera (清水寺) signifie le temple japonais de l’eau pure et c'est l’un des temples les plus célèbres de Kyoto et du Japon. En fait, il a été désigné pour être l’une des 7 merveilles du monde contemporain, mais, cela a échoué. Le temple original a été construit en 778, bien que les bâtiments actuels sont des restaurations et reconstructions d'il y a 400 ans. Le temple doit son nom aux cascades qui descendent des collines environnantes. Il faut remarquer la cascade Otowa-no-taki, qui arrive au temple sur trois canaux d’eau tombant dans un étang. Le fait de boire cette eau, selon la coutume, permet d'avoir bonne santé, la longévité ou la réussite dans les études, selon le canal dans lequel vous buvez, mais, selon la tradition, il faut choisir et ne boire que de l’un des trois.
Réserves naturelles à Kyoto
Forêts de bambou de Arashiyama
(24)
Pour commencer la forêt n'est pas dans kyoto mais à côté. En effet il vous faudra prendre le train (JR) de la gare de kyoto jusqu'à Arashiyama (environ 15mn). Sur place, la bonne sortie sera indiquée en anglais et dehors vous devrez marcher encore 10 minutes environ pour arriver à la forêt. Il n'y a qu'à suivre les panneaux et savoir dire:"bamboo forest", pour qu'on vous indique si vous avez du mal. la forêt n'est pas très grande, il y a un parcours à suivre mais c'est sympa à voir. De plus, il y a un jardin après la forêt qui est assez grand et beau au printemps. La seule chose a payer sera le voyage jusqu'à Arashiyama qui coûte environ 4€ de la gare de Kyoto.
Châteaux à Kyoto
Château Nijo
(15)
Le Nijo-jo (二条 城) ou le château de Nijo à Kyoto (京都) est situé au nord-ouest de Kyoto, dans l'un des plus beaux quartiers de la ville. L'entrée du parc du château coûte 600 yens. Ce complexe date du début du XVIIe siècle et a été le foyer du shogun Tokugawa. C'est beau, tant pour la structure du château, que pour le magnifique jardin. La première chose que nous avons remarqué fut la porte Kara-mon, faite de bois et recouverte de feuilles d'or. Une fois à l'intérieur du complexe, on trouve deux bâtiments de plusieurs pièces. Lors de la visite, il est interdit de prendre des photos. A l'intérieur , on peut observer les différentes pièces de la cour Tokugawa. Mannequins habillés en samouraïs représentant différentes scènes de l'histoire, à travers la politique et la vie à la cour du Japon féodal. Le plafond et les peintures murales sont fabuleuses. Ne ratez pas une visite de ce lieu superbe.
Temples à Kyoto
Temple Ryoan-ji
(13)
Le temple Ryoan-ji se trouve au Nord-Ouest de Kyoto, au Sud du Pavillon d'Or. Pour y accéder, vous devez prendre le bus de la gare (environ 45min, 2e). l'arrêt de bus se trouve à 10 min à pied du temple. Le temple est entouré d'un jardin et d'un lac. L'entrée du temple vous coutera environ 6e et vous permettra d'admirer le jardin de pierre zen et les fresques des pièces à la japonaises. Le prix est un peu élevé pour la taille du temple. Il vaut mieux y aller pendant la période de la floraison des cerisiers (fin mars-mi avril) pour pouvoir admirer les fleurs derrière le jardin de pierre.
Temples à Kyoto
Temple de Plata - Ginkaku-ji
(8)
La première chose à faire le matin pour éviter la foule et profiter de la tranquillité est d'arriver aux portes du temple Ginkaku-ji après avoir gravi une belle rue pleine de boutiques qui commençaient à ouvrir, connu sous le nom de pavillon d'argent, il a été érigé en 1489 sur le modèle du Temple Kinkaku-ji, son emplacement, de magnifiques jardins et des sentiers boisés font de ce temple un must dans la ville de Kyoto ... et si c'est le matin et qu'il n'y a presque personne c'est encore mieux .. inoubliable.
D'intérêt culturel à Kyoto
Heian Shrine
(8)
Le Heian Jingu (平安 神宫) est l'un des temples shintoïstes les plus populaires de Kyoto, car en face de lui se trouve la porte torii la plus grande du monde. Pour vous donner une idée de sa taille, il suffit de vous commenter qu'en dessous il y a une route large avec plusieurs voies (vous pouvez le voir dans l'une des photos). La forme de leurs toits est très caractéristique, car ce n'est pas commun dans la région et non plus à l’époque dans laquelle il a été construit, peut-être parce que, lorsqu'elle est déployée, en 1895 (onzième centenaire de la création de Kyoto comme la capitale impériale) le sanctuaire principal a été conçu en imitant l'ancien Palais Heian qui était dans le Palais impérial de Kyoto, mais à une échelle 3:4. Il est intéressant de souligner les jardins dans l'aile ouest. Au fait, l'entrée à l'enceinte est gratuite, sauf pour les jardins, pour eux il faut payer 600 yens (3,50 Euros). Au printemps ou lorsque il a neigé c'est le meilleur moment pour aller les voir. Heian Jingu est l'un des sanctuaires shintoïstes les plus populaires de Kyoto. Pour vous donner une idée de sa taille, regardez seulement les photos ci-dessous. Le plus caractéristique est la forme et la taille de ses toits, ce qui n'est pas commun, même dans leur région au moment où il été construit, peut-être parce que lors de sa construction en 1895 (onzième anniversaire de la création de Kyoto, la capitale impériale), le sanctuaire principal a été conçu à l'imitation de l'ancien Palais impérial de Heian, à une échelle de 3:4. Il a des jardins remarquables dans son aile ouest. En fait, l'entrée est gratuite, sauf pour les jardins, pour lesquels vous payez 600YEN (3.50 Euros). L'idéal est de le visité au printemps ou en hiver.
D'intérêt culturel à Kyoto
Pontocho
(12)
Pontocho est le quartier de Kyoto le plus célèbre et le plus traditionnel. Avec le quartier populaire de Gion, ils sont les plus connus de l'ancienne capitale du Japon en raison de leurs relations avec le monde des Geishas et des Maikos. Ces quartiers conservent leur magie bien que nous soyons au XXIème siècle et de nombreuses fois nous avons eu d'agréables surprises en marchant. Le meilleur moyen d'accéder à Pontocho est d'y aller en bus ou de descendre à l'arrêt de métro Shijo-Kawaramachi et de tourner dans les ruelles jusqu'au pont qui traverse la rivière Kamogawa.
Temples à Uji
Byōdō-in
Le Byoudouin (平等院) est un temple bouddhiste situé dans la paisible localité de "Uji", au sud de la province de Kyoto. Il est surtout connu pour son bâtiment principal: Le pavillon du Phénix, situé au cœur d’un paisible lac et flanqué de deux phénix sur le toit. Ce bâtiment apparaît au dos des pièces de 10 yens. Son histoire remonte au Xe siècle. Ce fut en fait l’un des temples bouddhistes les plus emblématiques. Le temple appartient à la branche bouddhique "Terre Pure" qui, avec la branche "Zen" est l’une des écoles les plus influentes du bouddhisme en Asie.
D'intérêt culturel à Kyoto
Arashiyama
(6)
Arashiyama est un lieu dans la périphérie de Kyoto, à l'écart de l'agitation citadine, mais nous pouvons facilement y accéder via les lignes JR ou Hankyu. Il y est très agréable de passer une matinée ou une après-midi parce que c'est une oasis du Japon traditionnel entre rivières et montagnes. Habituellement, de nombreuses personnes, notamment japonaise, y viennent parce que c'est un lieu réelle et très populaire dans le tourisme intérieur pour de nombreuses raisons différentes. Togetsukyou est le fameux pont (渡月桥), qui traverse la rivière pleine de bateaux et les temples qui semblent se développer sur la montagne elle-même et donnent à ce lieu un charme particulier.
Palais à Kyoto
Palais impérial de Kyoto & Park
(8)
Le parc de Kyoto abrite à l'intérieur le palais impérial qui est l'un des symboles de la ville. Il s'agissait de la résidence de l'empereur au XIXème siècle. Lors d'une fête nationale au Japon, le 3 novembre, l'entrée du palais était ouverte et libre, ainsi j'ai eu la chance de découvrir l'intérieur. Il y a plusieurs salles d'audience, des jardins, des arbres, et des étangs qui offrent une certaine tranquillité. L'environnement du parc du palais est très agréable et bien entretenu.
Monuments historiques à Kyoto
Mont Hiei
(3)
Le Mont Hiei à Hieizan est un sanctuaire situé entre les préfectures de Kyoto et de Shiga où se trouve le célèbre Enryaku-ji qui n’est pas vraiment un temple, mais plutôt un ensemble de temples. Il y a aussi beaucoup d’autres sites sacrés tout long du flanc du mont jusqu’à ce que vous arriviez dans la partie la plus haute possible. En effet, c’est l’un des lieux les plus sacrés. Quand je suis allé là-bas, il y avait beaucoup de gens. Tout respire la tranquillité et le respect. Depuis des générations, c'est un centre pour l’enseignement du bouddhisme, la méditation zen et des sutras. Je pense que c’est un superbe endroit pour passer une journée tranquille. Pour arriver au Mont, je recommande d'aller jusqu'à la station Hieizan-Sakamoto puis prenez un téléphérique jusqu’à Enryaku
Temples à Kyoto
Temple Tenryu-ji
(5)
Le Tenryu-ji (Temple du Dragon Céleste) se trouve dans la ville d'Arashiyama, dans les alentours de la ville de Kyoto, il a été déclaré Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO en 1984. Bien que dans sa situation il y eût déjà un petit temple au début de l’ère Heian (794-1185), il n'existait qu'en 1256 quand le prêtre Rankei a conçu et a construit une maison de campagne pour l'empereur. Plus tard, elle était devenue un temple par le shogun Ashikaga Takauji en 1339. Son jardin, conçu par Muso Kokushi, maintient sa structure originale.
D'intérêt culturel à Kyoto
Geisha et Maiko à Kyoto
(3)
Kyoto est le foyer des Geisha et des Maiko (apprenties geisha) que l'on trouvait autrefois dans tout le Japon, on y trouve donc encore des écoles prestigieuses. Même si elles ont parfois été associées à la prostitution, leur travail était très différent car beaucoup plus axé sur l'art, l'élégance et le divertissement que le sexe. La Geisha et la Maiko ont progressivement disparu, leur déclin commença à partir de la Seconde Guerre mondiale et il y en a maintenant moins de 1000 au Japon bien que vous pouvez en voir dans les quartiers classiques de Kyoto, Ponto-cho et Gion. Malheureusement, la plupart du temps, celles que vous verrez sont des "Henshin" (fausses Maiko), si bien habillées et maquillées qu'on ne peut distinguer une vraie d'une fausse que par son comportement.
Gares ferroviaires à Kyoto
Gare
(4)
Si Kyoto est une ville plutôt traditionnelle, elle dispose tout de même d’un quartier assez moderne comme en témoigne sa gare, à côté de laquelle se trouve également la tour de la ville. Critiquée au départ pour son architecture en décalage avec le reste de l’urbanisation, la gare de Kyoto est aujourd’hui un pôle essentiel qui génère un important passage. Cœur névralgique de Kyoto, elle est très bien aménagée et regorge de commerces.
Villes à Uji
La ville d'Uji
(1)
Une localité située dans la zone sud de la préfecture de Kyoto, avec beaucoup de traditions et d'histoires en ces murs. Très célèbre parce que c’est ici qu’on trouve l’un des plus vieux romans du monde, le "Genji Monogatari". Elle est également bien connue pour son thé vert, fort apprécié dans tout le pays. Le plat typique du lieu est le Cha-soba, vermicelles élaborés avec du blé sarrasin et du thé vert en poudre, sa saveur est très particulière. Uji abrite également le sanctuaire Byoudouin. C’est une visite obligatoire. Facilement accessible par le train, l’arrêt porte le nom du village.