MONNUAGE
Continuer sur l'appli
Ouvrir
Où allez-vous ?
Aimez-vous Sibiu ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Eglises à Sibiu

11 eglises à Sibiu

Eglises à Sibiu
Eglise jésuite de Sibiu
(4)
L’église Saint François se trouve dans le quartier sud de la ville médiévale de Sibiu. C’est un monument historique qui a été construit en 1716. Elle appartenait aux moines franciscains depuis cette époque. Depuis dehors, l’église est de style gothique. L’immeuble original était du XVe siècle mais on lui a ajouté des détails de style baroque. L’intérieur de l’église est bien plus moderne, et baroque également. La nef a dans sa partie nord un épitaphe de Hugo Von Virmond de 1722, mais d’autres tombes sont du Moyen Age, elles sont dans une salle fermée au public. A l’intérieur il y a une sculpture de la vierge a l’enfant, faite de différents bois, du XVe siècle. C’est un travail très fin pour l’époque. L’ancien monastère est toujours debout a coté.
Eglises à Biertan
L'Eglise de Biertan
L’église de Biertan a été construite entre 1486 et 1524, sur le terrain d’une ancienne église. Elle a trois nefs de la même taille, et c’est le dernier édifice de ce type construit en Transylvanie. L’église est inscrite a la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, avec d’autres églises saxonnes de la région de Transylvanie. Elle a été construite par la communauté de Biertan qui grandissait, après avoir été déclarée ville a part entière. On y parle toujours allemand dans le village, et l’église est une église de confession évangélique. Elle est de style gothique tardif avec des éléments de style renaissance. Mais l’expansion de l’église a été limitée par les murailles défensives qui l’entouraient. Mais même ainsi, c’est l’une des plus grandes et des plus fameuses de la région. L’entrée est gratuite, mais les dons sont appréciés. C’est fermé durant les heures de messes et le dimanche matin. A l’intérieur il y a de belles sculptures, des peintures et des meubles, qui montrent a tout visiteur la puissance et la richesse du village et de ses habitants. Cette église fut construite entre 1486 et 1524, sur le terrain d'une ancienne église. Il a trois nefs de même hauteur, et c'est le dernier bâtiment de ce type construit à Transylvanie. L'église est inscrite dans la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, avec d'autres églises saxonnes de la région de Transylvanie. Il a été construit pour la Communauté de Biertan. On parle encore l’allemand dans le village et l'église est une église évangélique. De style gothique tardif avec des éléments de la renaissance. Mais l'expansion de l'église fut limitée par les murs défensifs qui l'entouraient. C’est l’une des plus grandes et célèbres de la région. Entrée gratuite, mais on apprécie des donations, elle est fermée pendant la messe du dimanche matin. À l'intérieur, de jolies sculptures, peintures et meubles, qui font connaître à tout visiteur la richesse du village et de ses habitants
Eglises à Orlat
Eglise de Sibiel
Sibiel est a coté d’Orlat, non loin de la route qui va de Sibiu a Sebes. Son église orthodoxe est la plus importante du pays. Elle est dédiée à Saint Treime, et si elle est petite de taille, c’est un vrai bijou a l’intérieur. L’église a été construite au XVIIIe siècle quand le village s’est développé. Les saxons allemands étaient dans la région depuis le Moyen Age, autour de Sibiu, et Sibiel s’est développée plus tard. Autour de l’église on trouve le cimetière du village. Et la maison ancienne que tu vois dans le jardin est le musée des icones religieuses de Sibiel. L’endroit a été déclaré monument historique en 1924, et depuis les fresques murales ont été rénovées, particulièrement dans les années 60. Sympa aux heures de messe.
Eglises à Jina
Eglise de Jina
Jina est un village de bonne dimension où on trouve une grande communauté orthodoxe. On y a été un dimanche matin pour y voir la messe du village. Les gens portent pour cette occasion si spéciale leurs meilleurs habits, ca va de la minijupe pour les adolescentes jusqu’a la chemise et pantalon propre pour les hommes, en général des paysans. Un détail qui surprend, sur la porte de l’église, il y avait une sorte d’hygiaphone qui permettait d’écouter la messe et le sermon en dehors de l’église. Les chants étaient superbes, chantés par le prêtre puis repris par un chœur de femmes. Surprenant aussi que dans ce village où il ne doit pas se passer grand-chose, et la messe est le point d’orgue de la semaine, les gens y vont parfois avec plus d’une heure de retard. La messe dure la matinée, puis on reste a l’église pour le thé et les gâteaux.
Eglises à Biertan
Fort de Biertan
Le fort de Biertan a été construit peu a peu, entre le XIIIe et le XVIe siècle, au fur et a mesure que grandissait la ville. En Transylvanie, les saxons, venus d’Allemagne, se sont installés autour du XIIe siècle. La terre était offerte par le roi de Hongrie, mais en échange ils devaient protéger le territoire. A Biertan, on a donc construit comme dans les autres villages saxons de la région une église fortifié a l’intérieur de laquelle tout le village pouvait se réfugier en cas de guerre. Une première muraille a été construite, puis une seconde et une troisième, assurant la sécurité des habitants. Ce fort, encore exceptionnellement conservé, fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il y a un bel escalier couvert qui permettait aux habitants de monter a l’église pour aller a la messe sans se mouiller ni craindre le vent. Tu peut aller a Biertan depuis Medias ou Sighisoara, mais les routes ne sont pas asphaltées. Le fort est ouvert tous les jours, et si non, il suffit de frapper a la porte de l’habitant qui en a la clé, les indications sont a l’entrée.
Eglises à Sibiu
Eglise Sainte Ursula
L’église grecque catholique de Sainte Ursula se trouve dans le centre historique de Sibiu, a quelques pas de la grand place quand on descend vers la gare ferroviaire. Il y avait tout d’abord a cet endroit un monastère dominicain du moyen âge. En 1543, l’endroit se transforme en église luthérienne. C’est seulement au XVIIIe siècle qu’ils installent une église catholique de l’ordre des ursulines, arrivées de Sighisoara. L’église est de style baroque, mais avec beaucoup de détails gothiques, et on remarque particulièrement le porche et la porte d’entrée, ainsi que les statues de l’intérieur. Ce qui est surprenant, c’est la ferveur des gens qui a toute heure entrent et sortent de l’église alors que les nôtres sont près que tout le temps vides. L’église est dédiée a Sainte Ursula.
Eglises à Medias
Sainte Marguerite
L´amplitude du phénomène des églises fortifiées en Transylvanie du Sud est unique dans l´architecture européenne, du fait de son nombre, plus de 300 forteresses a l´époque, et de la diversité des constructions et des techniques employées. La protection contre les invasions de peuples migratoires était la raison principale pour laquelle les forteresses étaient construites. Tout d´abord assez simples, les mesures de sécurités deviennent de plus en plus élaborées. Entre le XIVème et le XVIème siècle, les communautés saxonnes construisent de petites citadelles de haute sécurité autour de leurs églises, qui sont en général les constructions les plus stratégiquement placées de la zone (sur des collines principalement). L´église fortifiée la plus ancienne et la plus grande du pays est édifiée a Medias. Nommée Sainte Marguerite, elle est construite entre 1438 et 1488, a l´endroit où au XIIIème siècle on avait déjà construit une petite église. La façade de style romantique de l´église est intégrée dans l ´église gothique qui existant. Dans la seconde partie du XVème siècle, l´église est fortifiée avec cinq tours de défense et deux rangées de remparts. Aujourd´hui , on peut visiter l´église ainsi que la forteresse, tous les jours sauf aux heures de messe le dimanche matin.
Eglises à Saliste
Eglise fortifiée de Saliste
Saliste est un village a une heure a l’ouest de Sibiu. Comme la plupart des villages de la région, il a été fondé par les saxons, qui sont venus d’Allemagne au Moyen Age. Dans leurs villages, ils ont la particularité d’avoir construit des églises fortifiées, qui font maintenant partie du patrimoine de l’UNESCO. La région était une grande prairie, ouverte aux invasions et aux guerres, ce pourquoi, en cas de menace, les habitants se réfugiaient dans l’église, protégés par une, deux, voir trois murailles défensives. Dans la forteresse, tu peux voir comme les habitants avaient chacun un grenier et un compartiment pour cacher leur fortune. A l’intérieur, l’église est plutôt simple, avec peu de décorations. L’église est de bonne taille, laissant penser que Saliste était déjà un gros bourg au Moyen Age.
Eglises à Poiana Sibiului
Eglise de Poiana Sibiului
Poiana Sibiului est un village de montagne, proche de Jina, le village le plus haut de Roumanie. Son église principale est romaine catholique, et se trouve au centre du village. La place de l’église sert pour les rassemblements des habitants, et une fois par semaine, on y organise le marché du village. Alors que la plupart des églises de la région ont été construites avec une muraille autour, pour que les habitants aient un abris sur en cas de guerre, l’église de Poiana est "ouverte" et n’a pas de forteresse autour. Vue qu’il est difficile d’arriver jusque la haut, ce n’est pas surprenant, c’est sans doute le dernier endroit qu’un envahisseur voudrait conquérir. Sibiului a aussi une belle église en bois du XVIIIe siècle, qui mérite une visite. Pour la messe, les hommes portent un petit chapeau rond en feutre et leurs meilleurs habits.
Eglises à Arpașu de Sus
Eglises à Medias
L'Eglise de Sainte Marguerite
L’ampleur de phénomènes des églises fortifiées de Transylvanie du Sud est unique dans l’architecture européenne, par le nombre d’églises. Au total, plus de 300 forteresses y sont construites durant l’époque médiévale. Les constructions sont très variées, les techniques utilisées dans un village ne ressemble pas à celles utilisées dans un village à 10 kilomètres plus loin. La protection contre les invasions des populations migratoires a été la raison principale pour laquelle les forteresses ont été construites. D’abord, c’était assez simple, mais avec le temps, les mesures de sécurité deviennent de plus en plus élaborées. Entre le XIVe et le XVIe siècle, les communautés saxonnes ont construit de petites citadelles de haute sécurité autour de ses églises, qui sont généralement des constructions stratégiquement bien situées ( sur des montagnes et collines, principalement). L’église fortifiée de Sainte Marguerite est la plus ancienne et la plus grande du pays, elle fut construite entre 1438 et 1488 sur un lieu où, au XIIIe siècle, il y avait déjà une petite église. Sa façade de style romantique s’intègre dans l’église gothique de l’époque. Dans la seconde partie du XVe siècle, elle a été fortifiée avec cinq tours de défense, et de murailles. Vous pouvez la visiter tous les jours sauf le dimanche pendant la messe.