Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Sibiu ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Sibiu

171 contributeurs

59 choses à voir à Sibiu

Villes à Sibiu
Sibiu
(7)
Berceau de la civilisation saxonne, Sibiu, qui compte 170 000 habitants, est la ville de Roumanie qui a conservé le plus grand ensemble homogène de vieux quartiers. On a l´impression d´etre en Allemagne, les saxons ayant donné leur touche personnelle a la ville. La vieille ville, capitale Européenne de la culture en 2007, est un dédale de vieilles rues pavées, de passages, d´escaliers, de cours verdoyantes cachées derrière un lourd porche, et places et de maisons colorées. Vers 1150, les premiers arrivants allemands se fixent dans la vallée du CIbin, qui donne ensuite son nom a la ville. Habité depuis la préhistoire, ce site se trouve a la convergence de routes d´échanges déjà connues des Romains : Celle qui va depuis Alba Iolia vers le pays de Barsa et la ville de Brasov, et l´axe qui vient des Balkans vers le centre de l´Europe. Baptisé Villa Hermanni en latin, puis Hermannstadt en allemand, la ville se développe autour de l´actuelle rue du 9 mai, mais les Tatars l´anéantissent en 1241. Pour stimuler les habitants, le roi de Hongrie accorde a la ville le statut de ville libre, et elle prospère a l´abri de remparts, avant de devenir au XVème siècle la plus grande cité économique et militaire de Transylvanie. Aujourd´hui, roumains, hongrois et saxons partagent la ville, qui se visite en 1 ou 2 jours.
Places à Sibiu
Piata Mica
(4)
La Piata Mica, ou la petite place, est avec la Piata Mare, la grande place, le cœur de la ville médiévale de Sibiu. Ses cotés nord et est présentent un ensemble de demeures qui surmontent des rangées d´arcades, et appartenaient aux plus prestigieux artisans de la ville. Ils vivaient au dessus, et avaient une petite boutique d´exposition sous les arcades, et un atelier complet dans la partie arriere, qui donnait sur un jardin. En souvenir de cela, se trouve aujourd´hui sous les arcades un centre artisanal qui rassemble des exemples de porcelaines, tissus et broderies de toute la région de Sibiu. A l´actuelle maison des arts, la Casa Artelor, qui date de 1370, se trouvait la halle du marché, avant de devenir celle des bouchers. C´est aujourd´hui une galerie d´art qui expose des peintres roumains. De l´autre coté de la place, les maisons ont été converties en hôtels et en restaurants. La tour du conseil, sous laquelle on passe pour rejoindre la grand place, domine l´ensemble. Le soir c´est un lieu plutôt animé du fait du grand nombre de bars et restaurants. Elle est plus conviviale pour sortir diner que la grande place.
Routes à Poiana Sibiului
Route de Poiana Sibiului
Poiana Sibiului est un village de montagne, et la route qui y monte est superbe, avec des vues incroyables. Tu peux monter a Poiana depuis Jina ou depuis Rod, selon d’où tu viens, tu auras soit un chemin de terre ou de l’asphalte (par Rod). Quand il pleut c’est assez compliqué de conduire mais a part ca le chemin est bien entretenu. On a rencontré énormément de monde sur le chemin, qui venait a pied ou a cheval au village suivant, on a même emmené un homme et sa fille. Ils nous ont offert des pommes de leur maison et nous des fruits d’été qu’on avait acheté dans la ville de Sibiu, et semblaient être un grand luxe pour la petite fille. On arrive a un point tellement haut qu’on domine toute la vallée a des kilomètres si le temps est clément. On n’a pas croisé de transport public, j’imagine qu’il y a des bus mais qui mettent des heures a monter.
Monuments historiques à Sibiu
Cathédrale Evangélique
(3)
La cathédrale évangélique de Santa Maria de Sibiu se trouve derrière la Piata Mica, une petite place. Tu la vois de loin par la hauteur de son clocher de 74 m de haut, c’est l’emblème de la ville. L’église a été érigée en 1520, dans le site d’une ancienne basilique romane du XIIe siècle. Son aspect actuel résulte de la rénovation du XIXe siècle. L’intérieur est gothique, avec des arcades et pierre tombales dignes d’intérêt. Le reste de l’intérieur est assez moderne, mais l’intérêt est que vous pouvez monter sur la tour du clocher pour voir toute la ville médiévale. La tour a sept tourelles plus basses, et c’est la plus élevée de toute la Transylvanie. Cette ville a été ensuite fortifiée avec l’église au centre, affirmant sa puissance économique et sa force devant les envahisseurs.
Monuments historiques à Sibiu
La Tour du Conseil
(2)
Le Sfatului Turnul, ou Tour du Conseil, se trouve entre la place principale et la petite place de Sibiu. Il s'agit d'un emblème de la ville, peut-être le monument le plus célèbre. La tour fut construite au XIIIe siècle et a été mentionnée pour la première fois dans un document écrit en 1370. Son nom est lié à l'édifice d'à côté, qui a été le premier Conseil municipal de la ville. La tour fut, à cette époque, la porte d'entrée de la ville, servant à la défense, et intégrée dans la seconde muraille de la ville. La tour fut érigée à la fin du XVIe siècle. Le dernier niveau a été ajouté en 1829 et le toit que vous voyez actuellement date du XIXe siècle. A travers les siècles, la tour a été utilisée comme espace pour stocker des sacs de céréales, comme prison... Vous pouvez monter un petit escalier pour profiter de belles vues du centre-ville médiéval.
Zones commerçantes à Sibiu
Rue Corso
(1)
Le Corso est la rue commerçante principale de Sibiu. Elle part de l’ouest de la ville pour arriver a la place centrale, la Piata Mare. Au XVIIIe et XIXe siècle, toute bonne famille de la ville se devait d’avoir sa résidence sur le Cours. Les après midi et weekends, on y déambulait, pour voir et être vu, avec ses meilleurs habits. Maintenant c’est toujours une rue animée, les maisons anciennes ont été rénovées et repeintes de couleurs vives, et les rez de chaussée sont devenus des boutiques de luxe. On trouve peu d’endroits pour manger sur le corso, et s’il y en a, c’est a emporter, des pizzas ou des patisseries. Les prix sont plus bas qu’en Europe, sauf pour les boutiques de luxe de marques internationales.
Eglises à Sibiu
Eglise jésuite de Sibiu
(4)
L¨église jésuite de Sibiu est sur la place principale du village, la Piata Mare. C’est un immeuble très grand, avec un clocher qui domine la place. Il y a deux tours de clocher, les deux sont jaunes, mais l’autre est la tour publique, où l’on gardait le grain et où le conseil de la ville se rassemblait. L’église date de l’installation des jésuites a Sibiu, et a été construite sur la partie nord de la place. Elle logeait toute la communauté jésuite de la ville au Moyen Age. Maintenant il reste une belle église que l’on peut visiter pendant la journée sauf aux heures de messe. Quelques peintures sont de grande valeur, comme par exemple le retable de l’autel principal. L'église jésuite de Sibiu se trouve sur la place principale du village, la Piata Mare. C'est un très grand monument qui domine la place. Elle possède deux clochers (dont l'un était la tour publique). L'église date de l'arrivée des jésuites à Sibiu, et abritait toute la communauté des jésuites au Moyen-Âge. C'est magnifique d'entrer dans l'église au moment de la messe, et on peut y voir un superbe retable.
Boutiques à Sibiu
Galerie d´Art Populaire
(1)
La galerie d’art populaire de Sibiu est situé à Piata Mica, au rez-de chaussée de la maison Artelor. La maison porte le nom de maison des arts et, dans ces quatre ou cinq salles, vous pouvez voir des modèles de tous les artisanats de la région. Chaque artisan vient avec ses productions sur lesquelles les prix sont indiqués en fonction de leur taille et de leur qualité. Ces prix ne sont pas négociables, mais la maison fait en sorte qu'ils ne soient pas trop abusifs. En même temps, l’artisan reçoit juste le salaire de son travail. Il y a des œuvres en argile peinte, depuis les cendriers jusqu'aux grands plats pour mettre les fruits. Elles sont décorées avec des couleurs simples et joyeuses. De même, les autres utilisent le verre pour faire des petits animaux et des verres artistiques. Il y a également un rayon pour les photos des gens ou des monuments de la région que vous pouvez encadrer. C'est un endroit agréable qui offre un large choix aux visiteurs. Cette célèbre galerie d'art est situé au rez-de-chaussée de la maison Artelor. Dans ces salles, vous pouvez voir toute sorte d'objets fabriqués par les différents métiers de la région.Vous pouvez acheter les objets exposés, les prix sont indiqués. La galerie garantie à l'artisan un salaire équitable et juste pour son travail (c'est pourquoi les prix ne sont pas négociables).
D'intérêt culturel à Sibiu
Caves de céréales
(1)
Sur la place principale de Sibiu, la Piata Mare, se trouvent des trous dans le sol couverts par un capot en métal avec une petite fenêtre pour regarder à travers eux. Ce sont de vieux silos de céréales de la ville. À l’époque médiévale, Sibiu était une ville saxonne fortifiée où l’on parlait allemand, et la population allemande y était venue pour cultiver la terre dans ce grand pré. Après les récoltes, tout le monde a mis les grains dans le sous-sol de la ville. C’est un lieu discret comme dans les greniers des maisons privées. En fait, si les envahisseurs sont venus, et ont brûlé les maisons et les réserves privées, les habitants avaient encore ces granges cachées pour survivre.
Musées à Sibiu
Musée d'histoire naturelle
Le musée d'histoire naturelle de Sibiu est située à hauteur des muraille de l'ancienne cité médiévale, un endroit qui a bien été restauré. Il fait partie d'un groupe de musée, Brukenthal, fondée au XIXe siècle par le gouverneur d'Autriche, un amoureux de l'art et le culture. Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 à 18 heures, fermé le lundi et le premier mardi de chaque mois. Il a plus d'un million d'objets, classés par catégorie.
Monuments historiques à Sibiu
Vieille ville de Sibiu
(3)
La partie ancienne de Sibiu, construite au Moyen Age par les saxons venus d’Allemagne est probablement l’attraction principale de la ville. C’est un ensemble harmonieux avec la plupart des immeubles du centre construits par les allemands, hommes d’affaires en général riches qui jouissaient en plus de grands privilèges donnés par le roi. Parce qu’ils ont accepté de s’installer a Sibiu et de défendre le territoire, le roi ne leur faisaient presque pas payer d’impôts, et ca a duré des siècles! Les anciennes maisons de Sibiu reflètent cette opulence. Parmi les bâtiments importants, on trouve la tour du conseil, la maison triangulaire, construite au XIVe siècle, le monastère des dominicains qui date de 1474, et qui est devenu le couvent des ursulines en 1728. Ce que j’ai aimé du vieux Sibiu c’est que depuis que la ville a été capitale européenne de la culture en 2007, on trouve partout des explications sur les monuments historiques, leur importance dans l’histoire de la ville, des cartes pour se situer et un parcours fléché pour ne rien rater.
Rues à Sibiu
Rue Avram Iancu
(1)
Cette rue est représentative de la société qui vivait dans la partie haute de Sibiu : Maisons des commerçants saxons qui entreposaient leurs marchandises dans ces cours intérieurs, qui peuvent en général se visiter et ne manquent pas de charme. Il suffit de pousser les lourdes portes en bois des grands porches de ces maisons austères, et on bascule dans un autre monde, poétique et désuet, fait de vieilles voitures qui rouillent, petits potagers, balcons de bois et linge qui sèche. En général, les habitants n´ont pas de problèmes a ce que l´on rentre pour visiter, ces maisons ne sont plus particulières depuis bien longtemps, elles sont maintenant fractionnées en petits appartements, mais les habitants vivent toujours en semi collectivité autour de la cour centrale. Depuis la piata mara, on trouve au numéro 7, au fond de la cour, un mur de briques, qui sont des vestiges de l´ancienne enceinte de remparts de la ville. Au numéro 16, c´est la remarquable façade triangulaire de la casa Bobel, qui date du XVème siècle. En face part le passage des écoliers qui nous mène vers les plus vieilles rues de la ville.
Eglises à Biertan
L'Eglise de Biertan
Avec la venue des colons allemands, la Transylvanie se transforme, son territoire est aménagé drastiquement pour pouvoir résister aux différentes invasions ennemies. On ne sait pas pourquoi les colons allemands ont été baptisés Saxons, la plupart ne venaient pas de la région de Saxe, peut être est-ce à cause d´une minorité de mineurs qu´ils ont été nommés ainsi. Le contexte de permanente instabilité politique et insécurité pousse les paysans a transformer leurs églises en fortifications, et a y cacher tout leur or et leur grain. Au XIIème siècle, ce sont environ 500 familles de nobles luxembourgeois et de paysans libres de l´Allemagne qui traversent ainsi l´Europe pour s´établir dans la région de Sibiu. Ils y reçoivent des terres du domaine royal et d´incroyables privilèges. En échange, le souverain s´assure de la mise en valeur de l´espace, et qu´il fait contrepoids aux hongrois de Transylvanie. Les privilèges des saxons seront seulement abolis en 1876, leur permettant d´amasser une fortune considérable. Aujourd´hui les églises fortifiées et les citadelles paysannes font partie du Patrimoine Mondial de l´UNESCO. L´habitat des saxons est simple, les maisons se ressemblent, mais les églises sont superbes. Apres les pillages des Tatars en 1241, les saxons entourent leurs églises de remparts, et a l´intérieur, tout est organisé pour soutenir un siège. Celliers, réserves de lard et de grain, ils peuvent y passer des mois. Les plus impressionnantes sont dans la région de Sibiu et de Medias.
D'intérêt culturel à Saliste
Statues de bois à Foltea
Lorsque l'on monte la colline Cindel, on arrive à un endroit étrange, qui s'appelle Poiana Soarelui. Le nom de Poiana Soarelui signifie prairie ensoleillée. C'est un grand champ, situé sur une colline et où il y a plusieurs statues en bois, de tailles et de formes différentes, et qui ont l'air très anciennes. Certaines sculptures représentent des personnages, d'autres ne représentent rien de concret, elles portent juste les traces d'une inspiration artistique et naturelle. Je crois que ce sont les moines du monastère de Foltea qui les ont faites (le monastère se trouve un peu plus bas). Cela me fait penser à l'île de Pâques, avec ses statues dont on ne connait pas bien l'origine !
Eglises à Orlat
Eglise de Sibiel
Sibiel est a coté d’Orlat, non loin de la route qui va de Sibiu a Sebes. Son église orthodoxe est la plus importante du pays. Elle est dédiée à Saint Treime, et si elle est petite de taille, c’est un vrai bijou a l’intérieur. L’église a été construite au XVIIIe siècle quand le village s’est développé. Les saxons allemands étaient dans la région depuis le Moyen Age, autour de Sibiu, et Sibiel s’est développée plus tard. Autour de l’église on trouve le cimetière du village. Et la maison ancienne que tu vois dans le jardin est le musée des icones religieuses de Sibiel. L’endroit a été déclaré monument historique en 1924, et depuis les fresques murales ont été rénovées, particulièrement dans les années 60. Sympa aux heures de messe.
Villages à Orlat
Orlat
(1)
Orlat est un village a une heure de voiture de Sibiu. C’est sur la route principale entre Sibiu et Sebes. Orlat est un ancien village Saxon, qui a été créé au moyen âge par un peuple venu d’Allemagne pour défendre cette région du pays, alors empire austro hongrois. Orlat a ces grandes maisons typiques des villages saxons, surmontées d’un grenier plein de foin pendant l’hiver. C’est un endroit touristique pour découvrir la culture saxonne, la plaine, les autres villages, avec leurs églises et monastères, et partager la vie quotidienne de la campagne roumaine. Par exemple a coté d’Orlat on trouve Saliste, et le monastère de Foltea, patrimoine mondial de l’UNESCO. Orlat a plusieurs pension où l’on reste en famille et en pension complète.
Villages à Saliste
Saliste
Saliste est une ville a une demi heure de Sibiu. Elle est sur la route principale pour continuer vers Sebes, mais la partie la plus sympa du village est un peu hors piste. C’est un village tranquille, qui vit de l’agriculture et de l’élevage. Les gens de la région sont descendants des saxons allemands, qui se sont installés autour de Sibiu au moyen âge. Jusqu’au siècle dernier, ils profitaient de privilèges fiscaux incroyables, et sont encore parmi les plus riches communautés de Roumanie. Saliste a de jolies églises, en particulier le monastère de Foltea. Il est un peu dur a trouver, a la sortie de la ville pour Sibiel. Le monastère fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO et se distingue pour ses belles fresques et icones de saints.
Villages à Jina
Jina
Jina est un village tranquille de la région de Sebes. Il a la particularité d’être le village le plus haut de Roumanie. Il y a une jolie église roumaine catholique, recouverte a l’extérieur de fresques anciennes. Et aussi une église orthodoxe, qui est la plus importante du village, et se trouve sur une colline qui domine l’agglomération. Les gens étaient très sympas a Jina, où l’on ne doit pas voir passer beaucoup de touristes, encore moins des non roumains. On a eu le droit aux plus beaux sourires, et tout le temps les gens venaient pour entamer la conversation. On comprend d’ailleurs pas mal, car c’est une langue de racine roumaine. Tu peux aller a Jina avec un bus mais ca prend des heures, depuis Saliste. Le mieux c’est de louer une voiture, surtout qu’elle soit en bon état car la plupart des routes sont des pistes sans goudron.