Où allez-vous ?
Entrer
Mon profil
Editer mon profil
Déconnexion
Partager une expérience
Publier

4 avis sur Campo Santo

Le Campo Santo se situe à quelques pas ...

Le Campo Santo se situe à quelques pas de la Cathédrale est un cloître funéraire dont la construction a débuté au XIVème siècle. On peut déambuler sous les arches et visiter la petite chapelle dont les vitraux sont récents et réalisés par une artiste américaine dans le respect de la construction.
Le Campo Santo sert également de lieu de spectacle où de grands noms se produisent (en programmation pour juillet 2011, Véronique Sanson par exemple).
Par contre pour les visites un petit bémol : l'accès (entrée libre) n'est possible que de octobre à mai. En pleine saison le Campo Santon est fermé.

Campo Santo

Accolé à la cathédrale Saint-Jean Baptise, soit en plein centre du coeur historique de Perpignan, le Campo Santo abrite un cimetière et le cloître de l'ancien monastère. On peut toujours se balader sous ses arches gothiques pour profiter du jardin et de la jolie vue, mais le monastère n'est plus en activité. Comme le reste de l'ensemble cathédrale, le Campo Santo date du XIV e siècle.

Etymologie Campo Santo signifie "le...

Etymologie

Campo Santo signifie "le champ Saint", ce qui désigne assez bien un cimetière, bien que se soit imagé. Cette appellation est récente, elle fut employée pour la première fois au début du siècle.

Localisation

Le cloître cimetière est avant tout un cimetière construit pour les paroissiens de St Jean, mais un cimetière qui ressemble à un cloître. Il a été en service jusqu'à la révolution française. Ce cloître fait parti d'un ensemble d'édifices religieux composé de la chapelle St Jean le vieux (du XIe au XIIIe siècle), de l'actuelle cathédrale (de 1324 à la fin du XVe siècle) et de la chapelle St Jean l'Evangéliste (de 1383 à 1389)

« L'angle Nord-Est, avec la Funéraria
Structure

Le Campo-Santo a la forme d'un cloître carré dont trois sont archés. Chaque côté fait 54 mètres de long, deux arches étant séparées par des colonnes de marbre de la carrière de Baixas. Ce sont sous ces arcades que se trouvent les tombes des défunts. Initialement les côtés étaient recouverts d'un appentis de bois soutenus par des colonnes aux chapiteaux sculptés. Les arcs sont encore de nos jours gravés pour la plupart d'un blasons aux armes de la famille à qui il appartenait. Bien sûr seuls les membres de la noblesse ou de la haute bourgeoisie avait un tel tombeau. En 1321, soit très rapidement après sa construction on pensa aux moins fortunés qui purent se faire enterrer dans un ossuaire situé au centre du cloître.

Lire tout
Vous connaissez ?
Ajoutez votre opinion et vos photos et aidez les autres voyageurs à découvrir