MONNUAGE
Continuer sur l'appli
Ouvrir
Où allez-vous ?
Aimez-vous Kálimnos ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Kálimnos

44 contributeurs

16 choses à voir à Kálimnos

Escalade à Kálimnos
Kalymnos
(1)
L'île de Kalymnos n'est pas trop visitée par les touristes et c'est tant mieux pour ceux qui viennent la découvrir. Les estivants se concentrent sur la côte ouest vers Massouri, lieu de baignades. J'ai bien aimé la vieille ville de Pothéa et son passé de pêcheurs d'éponges. Le sanctuaire d'Apollon qui rayonnait dans l'Antiquité a livré de belles sculptures en marbre. C'est essentiellement la nature montagneuse qui séduit à Kalymnos avec la création de criques encaissées que l'on découvre depuis des routes en balcon, jusqu'au véritable fjord de Vathi. Le thym sauvage abonde et parfume la production de miel.
Musées à Kálimnos
Musée archéoligique de Pothéa
Le musée archéologique de Kalymnos est un bâtiment tout neuf, situé dans la vieille ville ; vous ne pouvez pas le manquer car il est fléché depuis le port. C'est d'ailleurs le seul musée qui soit clairement indiqué. Si vous voulez en découvrir un autre, il vous faudra partir à la pêche aux renseignements. Ce musée m'a vraiment subjugué. Pour moi, c'est un des meilleurs de la sculpture grecque antique. Il faut dire que, sur Kalymnos, était un temple dédié à Apollon, et que les commandes de statues masculines ont dû être particulièrement soignées : beaux corps mais aussi expression de visage et coiffures détaillées. Des chefs d'oeuvre taillés dans le marbre pur, vous dis-je ! Ces statues mériteraient d'être mieux connues, mais les gardiens du musée veillent : photos prohibées. Vous vous contenterez de celle de l'affiche placardée en ville. Une autre salle présente de remarquables statues de bronze retrouvées en mer, mais l'attitude de la grande dame est assez raide dans son "chiton". Une tête, peut-être d'aurige, nous montre que les anciens utilisaient un casque en dehors de l'usage militaire ?... A l'étage restes de la basilique chrétienne édifiée à l'emplacement du temple d'Apollon. Un petit musée avec des oeuvres de grande qualité.
Villes à Kálimnos
Pothéa
Pothéa, la capitale de l'île de Kalymnos, surprend dès l'arrivée en bateau : au-dessus des maisons blanches ou aux couleurs pastel, ce ne sont que rocailles arides. La ville est resserrée : ruelles étroites, escaliers... Les deux routes, qui sont des échappées vers le centre de l'île, roulent à sens unique et les commerces qui les bordent ne sont pas particulièrement agréables. Par contre, il fait bon flâner dans les autres rues et admirer les façades d'un autre temps, celui de la splendeur du commerce des éponges. Surtout, le port est le poumon vital de la ville. A l'heure de la sieste qui se prolonge bien jusqu'à 17 heures passées, l'animation est au ralenti. Les hommes d'un âge laissent le temps s'écouler à l'ombre des arbres et les statues de bronze ponctuent stoïquement le décor. Et puis à la veillée, tout s'éveille d'un coup : deux roues pétaradant envahissent les parkings ; les bars du fond de quai s'emplissent assez bruyamment ; les gosses viennent jouer sur l'esplanade : la vie authentique.
D'intérêt culturel à Kálimnos
Pêcheurs d'éponges
L'île de Kalymnos apparaît dès l'abord comme particulièrement rocailleuse. On se dit que nombre de ses habitants, pour survivre, ont bien dû prendre la mer. L'île, tout comme sa voisine Léros, a vu se développer une pêche particulièrement dangereuse : la pêche aux éponges. Combien de plongeurs y ont perdu la vie ! L'arrivée du scaphandre a bien entendu amélioré la sécurité. La pêche des éponges serait pratiquée par les Grecs depuis plus de trois millénaires, comme semblent en attester certains passages d''Homère. L'éponge est un animal plutôt noirâtre qui nécessite des traitements manuels et chimiques pour devenir ce qu'on apprécie. Au 19ème siècle, les grandes familles de Kalymnos prospérèrent dans le commerce des éponges naturelles puis vint le déclin avec, d'une part la raréfaction de l'animal, d'autre part l'arrivée d'éponges synthétiques. Aujourd'hui Kalymnos s'enorgueillit d'une flotte qui part au loin pêcher l'animal pour livrer un produit de qualité 100% naturel.
Plages à Kálimnos
Plages de Kalymnos
L'île de Kalymnos, avec ses côtes découpées, offre quantité de plages aux charmes variés. De Kantouni à Massouri, la zone balnéaire aligne, au pied des montagnes, ses parasols et ses "sunbeds". Plus au nord, Skalia offre une crique sympathique, accessible par une piste ; de même Palionissos sur la côte est : petit nombre de baigneurs, ambiance "cool", proche de la nature. On peut rejoindre la plage de Sykati à pied (600 mètres environ à travers la garrigue). Une petite chapelle y a été édifiée. Peut-être serez-vous seul sur cette plage, mais son caractère désert a hélas un prix : pollution de déchets rejetés par la mer.Quel dommage ! Quant à Pezonta, certains embarquent sur un bateau de pêcheur pour l'atteindre par voie maritime.
Lieux insolites à Kálimnos
Ruches du Dodécanèse
Depuis l'antiquité, les Grecs sont des apiculteurs chevronnés. Homère le chantait déjà. Les fleurs sauvages qui poussent sur Patmos donnent un miel d'un grande pureté, mais c'est surtout Kalymnos dont la réputation est célèbre : le thym sauvage qui croît sur toute l'île procure un miel particulièrement parfumé. Au détour d'un virage, le décor se pare de l'alignement coloré de ruches en pleine nature. Du miel dans le yaourt au petit déjeuner, ou pour accompagner des feuilletés de féta : un délice !
Iles à Kálimnos
Croisière sur Dodekanisos Pride
Le Dodekanisos Pride est un catamaran rapide dont les horaires sont plutôt confortables pour relier les îles, "touristiques", de Patmos à celles de Kalymnos et Kos : trajet en début d'après-midi. Ce bateau, de construction norvégienne, accueillle 280 passagers, 9 voitures au maximum, et développe une vitesse de 32 noeuds. Son port d'attache est Rhodes. Très confortable, il offre une mini-croisière dans le Dodécanèse avec escales à Lipsi, une île peu peuplée dont on aperçoit aussi une chapelle byzantine en bord de mer, cliché photogénique, et à Leros. Léros apparaît, d'après les légendes, comme l'île d'Artémis. Sur le port, l'église byzantine a troqué le bleu contre le rouge tuile pour la couleur de ses dômes.
Fjords à Kálimnos
Vathi à Kalymnos
Un fjord dans les îles grecques, voilà de quoi surprendre, mais Kalymnos est une île à la géographie accidentée et ce site existe bel et bien. C'est un endroit très pittoresque et d'un calme remarquable. Au fond du petit fjord, le port accueille des bateaux de pêche ; quelques voiliers de plaisance sont aussi au mouillage. Les pentes avoisinantes sont peuplées de chèvres. Quant à la vallée encaissée qui poursuit le fjord, elle est le domaine des mandariniers. Bien entendu, de part et d'autre du fjord, une blanche chapelle vient ponctuer ce beau décor.
Lieux insolites à Kálimnos
Route fleurie
(1)
Emporios est un petit village au nord de l'île de Kalymnos, bout de la route. Autant dire qu'il n'y a pas la foule des touristes et qu'on y perçoit l'authenticité grecque. L'île, dans son ensemble, apparaît d'une beauté sauvage avec un paysage rocailleux, mais c'est aussi le domaine des fleurs et le miel de thym de Kalymnos s'exporte. La route qui mène à Emporios, spécialement depuis Arginonta, quant à elle, est un lieu insolite : étroite et sinueuse, cette route en balcon au-dessus de la mer se faufile entre deux haies de lauriers-roses. Spectaculaire sur des kilomètres !
Villes à Kálimnos
Triporteurs à Pothea
Pothéa, la capitale de l'île de Kalymnos, n'est pas une station balnéaire ; les touristes n'y séjournent pas beaucoup. Pourtant, c'est une ville grecque typique qui dévoile son authenticité propre. Les rues étroites de la cité ont rejeté la station des taxis au nord, sur la route d'Hora ; par contre, sur le quai du port, se trouve la station des triporteurs. Très originale. Il s'agit de taxis pour marchandises qui attendent là le chaland. Tout ce que les autochtones ont besoin de faire transporter peut être ainsi livré. Ces véhicules pittoresques m'ont interpellé, les conducteurs m'ont semblé joviaux ; certains agitaient leur komboloï, sorte de chapelet mais qui n'a pas de rôle pieux, c'est un "décontractant" !
D'intérêt culturel à Kálimnos
Eponges Gourlas
Kalymnos s'est fait une célébrité dans la pêche des éponges naturelles. Cinq ou six magasins, à Pothéa, la capitale de l'île, se réclament du commerce des éponges naturelles et je suis bien incapable de déterminer une différence entre eux. Gourlas se targue d'être un magasin d'usine, une "Sponge Factory". Sa position excentrée dans une ruelle de la vieille ville pourrait faire penser à une meilleure authenticité que les commerces de bord de port, plus proches des touristes amenés en croisière d'un jour, depuis Kos ... ? Le magasin est pittoresque à visiter; les explications données sont intéressantes ; il y a des calibres pour calculer le prix des éponges, mais le choix n'est pas aussi important que dans les magasins de bord de port ...
Boutiques à Kálimnos
Suzuki Rent cars
"Suzuki Rent cars and Bikes" casse les prix sur l'île de Kalymnos : 20€ une petite Suzuki de 9 heures du matin à 19 heures, sur le port même de Pothéa, la capitale de l'île. Autant dire que son voisin, lui aussi loueur de voitures, n'apprécie pas trop. Il semble d'ailleurs qu'il y a problème de cohabitation des bureaux : j'ai galéré avant de trouver, car des explications trop complexes sont affichées sur un bureau fermé de Suzuki ; il faut aller au bureau "Location de deux roues" .... Rendez-vous sur le quai du port, proche de l'arrivée des ferries pour trouver les différents loueurs. A deux, il vaut mieux prendre une voiture qu'un scooter car il y a des côtes particulièrement raides sur Kalymnos ; du coup, la petite Suzuki s'est montrée gourmande en carburant. Chez Suzuki Rent Noufris, méthode meilleure que celle de bien des loueurs dans les îles : le véhicule est livré (et rendu) avec le réservoir plein.
D'intérêt culturel à Kálimnos
Sponges Stelios Nikolakis
Assurément "Sponges Warehouse" de monsieur Stelios Nikolakis cherche à attirer le touriste en ses murs, avec une ancienne machine exposée sur le quai de Pothéa. A voir les guides y conduire leurs groupes de touristes, on peut aussi se poser des questions sur l'authenticité du travail des ouvriers que l'on voit s'activer à nettoyer les éponges (encore de couleur "marronnasse") de leurs impuretés minérales. Mais le professionnalisme semble au rendez-vous pour les explications : l'éponge est un animal plutôt noirâtre. Il faut la "travailler"pour l'assouplir. Avec des bains de manganèse et potassium, on obtient la belle couleur jaune que nous apprécions. Mais il y a éponge et éponge, non seulement au niveau des formes, mais de la douceur et de la solidité. Tout semble connaissance de spécialistes au niveau qualité, et je suis assez perplexe quand je songe aux nombreux commerces qui proposent cette spécialité grecque dans presque toutes les îles....
Iles à Kálimnos
Télendos
Le site le plus prisé de Kalymnos est la côte ouest, face à l'îlot volcanique de Télendos : plages abritées, climat agréable et site d'une grande beauté. Au pied de falaisses, les constructions s'agglutinent dans les localités de Panormos, Myrties et Massouri où se trouvent la majorité des hébergements de l'île, hôtels et surtout studios. De Myrties,on peut atteindre, en dix minutes de traversée, Télendos qui offre 2 plages et quelques tavernes.
Points de vue à Kálimnos
Forteresse de Chrysohera
A quelques kilomètres de Pothea, se trouve l'antique capitale de l'île : Hora. Véritable nid d'aigle, sa forteresse fut habitée jusqu'au 18 ème siècle. Les ruines se fondent dans les rocs de la montagne. Mais à Pothea même, en surplomb du port, les chevaliers de Rhodes avaient édifié un château sur l'éminence. Chrysohera signifie "Main d'or" en référence aux nombreuses pièces d'or trouvées sur le site. Je n'en ai point vu : les ruines sont à l'abandon ; trois chapelles ont bien été édifiées à l'intérieur des anciens remparts, mais elles étaient fermées et l'herbe avait bien poussé. Par contre, la grimpette (la rue est en pente raide!) vaut pour le panorama que l'on a sur la capitale de l'île : quelques arbres poussent en ville dans des jardins, alors qu'à l'extérieur, le roc offre son pur aspect minéral
Boutiques à Kálimnos