Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Goa ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Goa

256 contributeurs

95 choses à voir à Goa

Villes à Panaji
Panaji
(3)
Panaji est la capitale de l´état indien de Goa. Il se trouve sur les bord du fleuve Mandovi, qui à ces altitudes est un estuaire. C´est une petite ville, de 70 000 habitants, une jolie ville coloniale tranquille, avec ses petites églises blanches et ses maisons basses. Appelée Nova Goa par les portugais, elle remplaçait la vieille Goa comme capitale administrative des Indes portugaises. Ce n´est que dans les années 60 que les portugais sont partis des Indes, alors que l´Inde britannique était indépendante depuis 1947. La place centrale de la ville est la place de l´église de l´immaculée conception, une église baroque du XVIeme siecle. Les endroits a visité sont la plage de Miramar, le quartier de Mala, et le vieux centre. La plage de Miramar est la plus proche de la capitale, et aussi la plus visitée de l´état de Goa. Elle se trouve toujours sur le fleuve Mandovi, on peut trouver bien mieux à peine plus loin. De l´autre coté du fleuve, il y a un chapelet d´iles à visiter, qui sont bien plus tranquilles. La plage de Dona Paula est également toute proche, on y tourne les films de Bolywood où les acteurs dansent tout habillés dans l´eau. Pour dormir, il est plus agréable de trouver un bungalow sur une plage, et visiter Panaji dans la journée.
Marchés aux puces à Colvale
Marché de Anjuna
(2)
Pendant la saison, tous les mercredis, ce marché est un des must de Goa et draîne la foule touristique. Fléché depuis Candolim, il occupe une vaste esplanade proche de la plage d'Anjuna. Cela n'a plus rien d'un "Flea market" : fini le temps où les hippies, plus ou moins désargentés, venaient vendre leurs effets personnels : jeans, montres ou poste de radio, objets occidentaux qui séduisaient une clientèle locale. Au Flea market, on ne vend plus d'objets d'occasion, mais on trouve tous les produits exotiques d'Inde, ou même d'ailleurs, susceptibles d'intéresser les touristes. Les dames sont attirées par les cotonnades, pures ou mêlées de synthétique (!). Les stands se succèdent à l'envi : articles de cuir, bibelots de tout le sud asiatique : j'ai trouvé un jeu d'échecs de voyage en bois à un prix fort intéressant. Ambiance un peu surfaite comme ces musiciens, "montreurs de vache sacrée enturbannée".
Eglises à Goa
Eglise Notre Dame de l'Immaculée Conception
(2)
Notre Dame de l’Immaculée Conception est la principale église de la ville de Panaji, Inde. Panaji appelé Nova Goa était la capitale de Goa, à l’époque des colonies portugaises. L’occupation portugaise en Inde a duré plus de 450 ans, puis ils ont laissé des traces de leur foi avec la construction de nombreuses églises et cathédrales de la région. L’église est très bien conservée, toute blanche, avec des escaliers latéraux menant au sommet de chaque côté. Elles sont taillées avec de nombreuses ouvertures, et il y a des lumières pour éclairer la route. La statue de la Vierge est au milieu de l’escalier, sur un piédestal, et sous le clocher de l’église. L’église n’est pas très imposante, mais elle est jolie. La couleur blanche lui donne une touche de fraîcheur, comme le reste de la ville, elle est propre et ordonnée. Elle est également de style baroque, et est toujours utilisée pour célébrer la messe tous les dimanches pour les Portugais.
Villes à Goa
Old Goa
(2)
Old Goa, c´est un site classé par l´UNESCO comme patrimoine de l´humanité, des maisons qui remontent au temps opulents des comptoirs portugais, et une multitude d´églises datant de l´âge d´or de la ville. Goa a été officiellement abandonnée par les portugais au milieu du XIX ème siècle, quand la capitale de la colonie a été passée a Panjim. Aujourd´hui, la plupart des restes des immeubles et églises coloniales sont préservés par l´association archéologique de la ville. La principale église est la cathédrale, qui est la plus grande de l´Inde également. Le bâtiment original était fabriqué en boue séchée au XVI ème siècle et dédié à Sainte Catherine. Elle a mis 75 ans à être construite. Elle se voulait digne de la richesse, du pouvoir et de la réputation des colonies portugaise, qui à l´époque incluaient le Brésil également. Un autre beau bâtiment religieux est l´église et le couvent de Saint François d´Assise, créé par les franciscains pour évangéliser les indiens. Goa Velha contient également bon nombre de palaces, mosquées et temples. La population a été ravagée par le choléra et les épidémies de paludisme, réduite quasi à néant, puis repeuplée peu à peu à partir du XVIIIeme siècle.
Plages à Goa
Plages de Goa
(1)
Goa es un état du sud ouest indien, dont les plages ont la réputation d´etre des paradis terrestres, et ont attiré depuis des décennies toute sorte de touristes, depuis les hippies dans les années 60, qui sont venus en van depuis l´Europe, et ne sont jamais repartis, aux amoureux en lune de miel, ou bien aux routards venus se dépoussiérer quelques jours loin de la pollution des grandes villes indiennes. Quand on arrive à Goa, on respire. Tout est plus zen. Les hippies de 50 ans avec les cheveux longs t´indiquent où trouver un bungalow, pour quelques euros on a un chouette cabanon avec les pieds dans l´eau, la plage est superbe, le sable est blanc, les cocotiers font de ´l ombre pour la sieste, et il est difficile de dépenser plus de 15 euros par jour, bières comprises. La nourriture est savoureuse, délicieuse, poissons grillés et currys de légumes en tête, on mange peu de viande en Inde. Les fruits sont incroyablement gouteux. La région est divisée entre Nord Goa et Sud Goa. C´est une ancienne colonie portugaise mais à part les églises de Old Goa, bien peu subsiste. Les plages les plus convoitées, celles que l´on voit dans les films, sont au centre de la région, Anjuna, Palolem, Patnem, ou Dona Paula sont quelques exemples. Goa est un état du sud-ouest de l'Inde, où les plages ont la réputation d'être de véritables paradis terrestres. Celles-ci attirent des dizaines de milliers de touristes provenant de tous les pays chaque année.Quand vous venez à Goa, tout est calme. Vous y trouverez des plages sable blanc, la mer turquoise, des cocotiers pour avoir un peu d'ombre et des bières bon marché.
Forêts à Goa
Arbre Banyan
A 32km au nord-ouest de Mapusa (la gare la plus proche) à Goa, on trouve le village d'Arambol qui est très calme (comparé au flux touristique à Goa) et qui a de très belles plages. Après avoir marché environ 10 minutes à travers une petite forêt (qui n'est déjà pas facile à franchir avec des chaussures de sport, alors non recommandé avec des sandales), on arrive à l'arbre Banyan, un arbre vraiment grand qui donne un sentiment de paix. On y trouve généralement des cendriers en noix de coco où brûle de l'encens en l'honneur de Shiva.
Plages à Goa
Plages de Anjuna
(3)
Anjuna est une des plages du nord de Goa, c’est un ensemble de plages, pour arriver ici, tu dois arriver plus tôt dans la ville de Mapusa, où il y a plusieurs bus locaux qui mènent à Anjuna. C’est un lieu qui, en haute saison, est assez fréquenté, il y a de nombreux voyageurs, j'y étais en basse saison, c’est pourquoi, les plages et les hôtels n’étaient pas pleins de monde. L'ensemble de ses plages est un superbe lieu, avec des tombées et levers du jour tout simplement magiques. Il y a un marché qui a lieu une fois par semaine, où tu peux trouver un peu de tout: une grande variété de chemisettes et ustensiles d'artisanat, ainsi que d’autres objets faits main, tu pourrais rencontrer quelques occidentaux et de vieux hippies.
Plages à Arambol
Plage d'Arambol
À environ 30kms de la ville de Mapusa au nord de Goa, se trouve le village d'Arambol, un lieu idéal pour se couper du reste du monde. La plage principale est assez longue, et on y trouve pas mal de restaurants économiques, une nourriture très simple mais très bonne, le poisson est délicieux, étant donné que le village est essentiellement dédié à la pêche, il faut parfois attendre l'arrivée des pêcheurs pour voir ce qu'ils rapportent. Il y a très peu d'hôtels, mais il est très facile de trouver un hébergement dans des maisons, des cabanes appartenant aux restaurants (c'est une zone très simple, mais un vrai petit coin de paradis.) Au nord de la ville, on trouve le lac d'eau douce, juste derrière une de ses plages les plus calmes et les plus éloignées (juste avant la jungle menant au Banyan Tree (si vous voulez en savoir plus : Http :/ / www.Minube.Com/rincon/25073) Un endroit pour tout oublier
Villes à Arambol
Arambol
(1)
Le meilleur moment pour visiter Arambol est au début de Décembre jusqu'à la fin Février. J’y était au début de Décembre et il n’y avait personne, donc nous avons trouvé un site très, très calme. Nous avons payé environ 150 roupies pour une grande chambre dans une région très peu peuplée et super calme, la salle de bains était partagée, mais c’était une maison propre et dans un environnement parfait. En haute saison, on peut payer jusqu’à 800rps. Selon le site, l’hébergement sur la plage est plus cher. Le village offre une quantité très considérable de petits restaurants de toutes sortes, de la nourriture tibétaine, indienne typique de la région, un poisson très frais. Il y a beaucoup de magasins d’artisanat à un bon prix, il faut marchander (ce n’est pas habituel dans les magasins gérés par des Tibétains), mais on obtient de très bons moments (surtout avant la saison). Il y a beaucoup de sites pour se connecter à Internet: café, restaurants, salons, ...
Plages à Colvale
Plage de Colva
(4)
Goa est une région de l'Inde. Aujourd'hui, son héritage se situe sur ses plages avec son sable fin remplis de palmiers. Là-bas, vous pouvez assister à des fêtes incroyables. Sur la plage de Colva, vous ne pouvez trouver que de la tranquillité. De plus, il n'y a pas beaucoup d'hotels mais seulement quelques bars. Il y a à peine quelques touristes qui veulent profiter du soleil et boire une bière tranquillement. Certains autres, par contre, veulent profiter de la belle vue sur les couchers du soleil.
Plages à Goa
Plage de Palolem
(2)
Palolem est l'une des plages paradisiaques de Goa, au sud de l'Inde, face à la mer d'Oman. Nous y sommes arrivés dans l'intention de passer 3 ou 4 jours détente, au soleil, avant de remonter vers Bombay et finir ainsi notre itinéraire en Inde du Sud. Un plan parfait, non? Eh bien en août a lieu la mousson et ses pluies, et dans la pratique cette zone est très affectée à cette époque... On nous avait dit que les pluies cesseraient dans les 15 jours, mais pas quand nous y étions. Il a plus sans arrêt, comme il pleut durant la mousson, depuis le début de l'après-midi, jusqu'à ce que nous décidions de partir, un jour et demi plus tard. Autour de cette plage, qui semble être comme les autres plages de Goa, on trouve entre les palmiers des restaurants, boutiques, cybercafés, et des auberges pour y séjourner. Mais en période de pluies, la moitié au moins sont fermés, donc il faut y penser. Malgré cela nous avons trouvé un petit hotel assez agreable et propre, et quelques restaurants où boire des bières, jouer aux cartes, et regarder la pluie tomber en trombes d'eau. Par contre le poisson est excellent! La plage est très belle, avec de grands palmiers, des pêcheurs et leurs barques en train de réparer leurs filets... même si les vaches et leurs "résidus" sont aussi sur la plage, tout comme les petits vendeurs qui essaient de vendre les colliers, bracelets, etc etc. avec leur stratégie d'entamer la conversation, faire des compliments, et ensuite ne plus vous laisser tranquille tant qu'on n'a pas répété 20 fois qu'on ne veut rien acheter.
Villages à Goa
Goa
Ce petit état de l'Inde a été notre terre promise. Après trois mois dans le nord du pays, nous arrivions enfin au soleil pour prendre des vacances. Au programme, plages et farniente. Nous sommes restés 10 jours au nord à en profiter au maximum, recharger les batteries, apprécier la douceur du sud bien différente avec la rudesse du nord, de ses habitants. En bref, une parenthèse enchantée loin de l'Inde, puisqu'on y croise surtout beaucoup de touristes, mais qui fait du bien dans un voyage au long cours comme le nôtre.
Réserves naturelles à Goa
Rizières de Goa
(1)
Avec les cocotiers en barrière d'horizon, les rizières de Goa sont un élément particulièrement décoratif du paysage. On peut en apercevoir depuis l'"interstate" 17, en direction de Margao. C'est toujours un spectacle intéressant pour nos yeux d'occidentaux : vert tendre des jeunes pousses et paysannes courbées au repiquage. En décembre, les champs étaient en eau, miroir aux reflets changeants.
Cathédrales à Velha Goa
Basilique du Bom Jesus
Cette basilique tranche dès l'abord avec les autres églises de Goa, toutes blanches : ici le bâtiment a été construit en latérite pourpre. De style Renaissance, l'église est consacrée à l'Enfant Jésus. L'intérieur présente une décoration baroque qui atteint des sommets avec le retable et surtout la chaire dont les angelots n'ont rien à envier aux chérubins des temples hindous. Par contre, le cloître, blanchi à la chaux, est des plus reposants. La basilique est un lieu saint car elle abrite le tombeau du grand prédicateur de l'Asie, Saint François Xavier. Tous les 10 ans - et cela "tombe" cette année 2014 - sa dépouille est exposée dans la cathédrale en novembre.
Plages à Mapusa
Vagator Beach
(2)
Au nord de Panjim, juste avant l'estuaire de la Chapora, le village de Vagator offre 3 plages de sable ; la plus grande, "Vagator Beach" est la plus septentrionale. Elle vaut le coup d'oeil, sinon une baignade : bien située au pied d'une colline où a été implanté le vieux fort portugais de Chapora, on y croise quelques vaches libres. Tourisme oblige : des activités nautiques du style "banane gonflable tractée par hors bord" sont proposées. Les palmiers, bien présents, dispensent leur ombre bienfaisante un peu trop loin du sable .
Lieux insolites à Panaji
Quartier de Fontainhas
(2)
Une promenade dans le quartier de Fontainhas ramène au temps de la vie portugaise, loin de l'agitation automobile des bords de la Mandovi. Il n'y a d'ailleurs pas si longtemps que cela que les Portugais sont partis ; la foi catholique est toujours bien présente. Certaines demeures offrent des façades joliment pimpantes. Azuleros et coqs portugais sont toujours dans le décor, et méritent d'être préservés.
Statues à Panaji
Statue de l'Abbé Faria
(2)
Panaji honore avec cette statue, en bonne place près de la rive de la Mandovi, un des rares Goanais à avoir acquis la notoriété. C'est à quelques kilomètres de là, à Candolim précisément, que naquit José Custodio de Faria. Après avoir participé à la Révolution française, il devint professeur de philosophie au lycée de Marseille. Il est connu pour sa pratique du magnétisme animal et de l'hypnose, ainsi que le montre clairement la statue. Il est surtout connu comme personnage de fiction du roman d'Alexandre Dumas, "Le Comte de monte-Cristo" . Effectivement le vrai abbé Faria a bien fait un séjour au Château d'If en 1812, mais il n'a jamais rencontré Dantès et pour cause. Il ne mourut pas dans la prison marseillaise, comme le conte Dumas, mais à Paris en 1819.
Plages à Siolim
Plage Ashvem
(1)
A cinq petits kilomètres d'Arambol, dont les plages sont bien plus fréquentées, la plage d'Ashwem est un petit havre de paix où les grandes étendues de sable sont encore relativement calmes. Vous trouverez malgré tout quelques restaurants ou bars pour vous requinquer à l'ombre aux heures les plus chaudes, à moins que vous ne préfériez les passer à jouer les poissons dans l'eau...