Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Moskau ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Moscou

472 contributeurs
Destinations populaires

175 choses à voir à Moskau

Places à Moscou
Place Rouge
(52)
Une des plus célèbres places au monde. Je me l'étais imaginée plus "plate"! Lors des revues militaires, j'avais cru que les chars venaient défiler devant le Kremlin et le mausolée de Lénine, en glissant de loin sur des avenues planes. Il n'en est rien. La Place Rouge est un plateau sur la nuque de la colline du Kremlin. Pavée, et un peu bossue, elle doit son accès, aux deux extrémités, à de courtes rampes : depuis la Moskva, un raidillon croise la célébrissime Saint Basile et, à l'autre bout, la descente longe le Musée d'Histoire aux murs de briques pourpres et toits de zinc. Une place en longueur : sur tout un côté, la façade néogothique du centre commercial Goum, comme pour un Noël quotidien, s'enguirlande gaiement tous les soirs ; sur l'autre côté, les murailles du Kremlin dominent le mausolée de Lénine. Elle peut être vide, comme chez Bécaud, en cas de réquisition officielle, mais en principe il y a foule de touristes.
Monuments historiques à Moscou
Cathédrale Basile-le-Bienheureux
(46)
Un des symboles de Moscou, absolument incontournable!!!! Evidemment l'impression extérieure est déjà fortes avec ces bulbes colorés uniques en Russie. Ce lieu plein de légendes est complètement rénové à l'extérieur et bien retapé à l'intérieur. Ce qui frappe d'entrée c'est l'exiguité du lieu, la cathédrale étant divisé en 9 églises de tailles assez limitées. Reste que lorsque les voix du choeur Grégorien résonnent dans l'edifice, on trouve une ambiance tout à fait particulière, évidemment magique. A l'intérieur, quelques boutiques souvenirs, avec tous les attributs de l'orthodoxie russe. Le monument est fermé tout les mardis et tout les premiers lundi du mois, mais lorsque la place Rouge est fermée, la cathédrale reste souvent ouverte (hors évenement majeur du type concert ou parade militaire)
D'intérêt culturel à Moscou
Le Kremlin
(26)
La station de metro la plus proche pour accéder au Kremlin est Biblioteka imehhi Lenina sur la ligne rouge (1) du metro. De toute façon les murs du Kremlin sont inmanquables, mais si vous voulez évitez de faire le tour complet pour trouver l'entrée. En fait il y a deux entrée: l'une située à proximité de la Moskova, si vous souhaitez uniquement visiter le Palais de Armures, l'autre, plus générale, qui donne accès à tout, est située au niveau de la tour Koutafia, dans le Jardin Alexandre, le long des murs du Kremlin. Cette tour possède une frise de dentelle en son sommet, donc facilement reperable, elle est située en dehors du Kremlin, et il faut franchir un passerelle qui enjambe le parc. Les caisses se trouvent à gauche et à droite de cette tour à dentelles (Tour Koutafia), ainsi que dans le parc. La tarification du Kremlin est extrêmement complexe. Il existe trois endroits différents: l'ensemble des cathédrales (300 roubles), la palais des armures (350 roubles), et le fonds des diamants (500 roubles). ATTENTION, etudiants n'oubliez pas vos cartes d'etudiants, car les tarifs seront alors 70, 70 et 100, ce qui represente une economie énorme. Que visitez dans le Kremlin? Celà dépend du temps que vous restez à Moscou. L'ensemble des cathédrale reste indispensable: il permet de pénetrer au cœur des pouvoirs politiques et religieux de la Russie. Le Kremlin renferme plusieurs églises et cathédrale, mais souvent certaines d'entres elles sont fermées pour des raisons plus ou moins obscures. Le Palais des armures quant à lui est plus discutable: il s'agit d'un musée rassemblant pas mal de cadeaux d'ambassades, d'insignes de la monarchie (couronnes, vêtements). Je préconise malgré tout la visite, malgré un prix assez exorbitants pour les gens ne bénéficiant pas de tarifs réduits. Certains œufs de Faberge sont exposés, constituants certaines des pièces maitresse du musée. Quant au fonds des diamants (le billet peut s'acheter lors de l'accès au palais des armures, l'entrée est presque au même endroit), il s'apparente au joyaux de la couronne à Londres. Le prix est vraiment exorbitant si l'on considère qu'il n'y a que deux salles. Si vous visitez l'ensemble du Kremlin, vous aurez cependant une vue d'ensemble de l'histoire russe, et la visite incontournable de ce lieu reste sans doute le moment fort d'un séjour moscovite... A ne pas manquer.
Centres commerciaux à Moscou
GUM Place Rouge
(21)
GUM est un centre commercial situé au cœur du Kremlin, en plein centre de Moscou. C’est une belle structure, avec ses grands couloirs voûtés en cristal, les locaux de marque internationale plus exclusifs de la ville. Le commerce ressemble à celui de l’Europe occidentale, et les prix de la marchandise varient généralement très peu. Ce qui attire l’attention, c’est la conception du lieu en contraste avec le commerce traditionnel du lieu.
D'intérêt culturel à Moscou
Le métro moscovite
(27)
A côté de la minorité dont les puissantes conduites intérieures occupent le haut de l'asphalte, ils sont quotidiennement des millions à circuler sous terre, empruntant les rames du métro le plus souterrain du monde. Une "bouche", discrète pour le novice, s'ouvre le plus souvent au rez-de-chaussée d'un immeuble. La longue profondeur des escalators surprend avec leurs files ininterrompues de voyageurs. Certaines stations sont même dotées d'un escalier central supplémentaire, dont le sens varie en fonction des heures de pointe. Mais ce qu'a voulu le gouvernement de l'URSS, depuis le début de la construction en 1935, c'est un véritable palais pour le transport du peuple, rien n'étant trop beau pour la décoration des stations, chacune traitée avec originalité. Lustres et lampadaires de style Art Déco témoignent d'un goût sûr. Murs et plafonds ont été soumis au talent d'artistes reconnus. Plusieurs séries de mosaïques vantent les mérites des travailleurs fiers et musclés, du bâtiment ou de l'agriculture. D'autres célèbrent les progrès aéronautiques. A la station Piochad Revolioutsi, de grandes statues de bronze se font écho d'un quai à l'autre, ouvriers et paysans, intellectuels et militaires. L'ensemble est vraiment remarquable : on pense à une vaste basilique souterraine à la gloire du socialisme. Et pourtant, si l'éclairage et la beauté du décor sont un baume apaisant, l'œil du voyageur pressé ne s'attache guère aux œuvres d'art. Le flot est puissamment géré avec un train toutes les minutes en semaine : régularité, efficacité, rentabilité perdurent depuis la planification soviétique.
Cathédrales à Moscou
Cathédrale du Christ-Sauveur
(16)
Cette église visible d'un peu partout dans le cœur de Moscou est la plus grande Cathédrale orthodoxe du monde. Malgré ses airs de bicentenaire, la cathédrale à été inaugurée en 1999, par Vladimir Poutine lui-même. En fait, la première version construite pour commémorer la victoire des Russes sur Napoléon en 1812 (qui date de 1820 environ), avait été détruite par Staline en 1935, qui souhaitait érigé un palais à la gloire communiste, un géant de 400 mètres de haut, surmonté d'une statue de Lénine. Pour cause de sol trop meuble et de la guerre, le projet fût abandonné après avoir tout de même entamé les fondations. Le trou béant qui restait fût comblé par de l'eau. Ainsi, des années durant, les moscovites purent profiter d'une piscine à ciel ouvert, hiver comme été (elle était chauffée). A la chute de l'Union Soviétique, le regain de l'eglise orthodoxe permis de commencer la reconstruction dès 1992, qui s'acheva donc en 1999. Cette histoire rocambolesque est du reste retracé dans le musée de la Cathédrale, qui se trouve au sous-sol. En ce qui concerne la cathédrale en elle-même, malgré que tout ait été reproduit à l'original, tout paraît un peu trop neuf et beau, il faudra sans doute attendre quelques années pour sentir à nouveau une vraie âme à ce lieu. Reste le gigantisme et la ferveur des orthodoxes pour donner quelque intérêt au lieu. L'entrée est gratuite (y compris pour le musée), la station la plus procge est Kropotkinskaya (ligne rouge)
Marchés à Moscou
Marché izmailovsky
(14)
Bien plus authentique que les boutiques de la rue de l'Arbat, le gigantesque marché d'Izmaïlovo (samedi et dimanche) est une institution moscovite. Pour s'y rendre, ne pas descendre à la station de métro Izmaïlovski, mais à la précédente, Partisanskaia. Montreur d'ours, vaste enceinte d'attrayantes boutiques d'artisanat (entrée 10 roubles), marché aux puces également. Ambiance folklorique. Mais, un peu plus loin, immenses halles populaires où l'on trouve de tout, y compris des fourrures de vison. C'est là surtout, dans ce "bazar" démesuré, davantage qu'au marché aux puces voisin, que l'économie moscovite s'affiche : une foire où l'on côtoie le petit peuple en foule, venu de tous horizons.
Musées à Moscou
Mausolée de Lénine
(14)
Pour les nostalgiques de la Russie Soviétique (ce qui n'est pas mon cas), cette petite pyramide rouge et noire, estampillée "Lénine", rappelera certainement quelques bons souvenirs. Attention, le mausolée est ouvert de façon aléatoire. Officiellement fermé les jeudis et lundi, il est en fait aussi imprévisible que la place Rouge, le mieux pour ceux qui parlent un peu russe est de demandé aux gardes la prochaine ouverture. L'accès se fait par la droite du Musée d'Histoire lorsque vous venez de Okhony Riad. L'entrée est gratuite, mais n'emmenez pas d'appareils photos, sinon il faudra payer une soixantaine de roubles de consigne. La visite par temps pluvieux et vent léger ajoute incontestablement une touche dramatique, puisqu'il s'agit d'un cimetière. En effet, avant d'entrer dans le mausolée, vous passerez devant les tombes de dignitaires soviétiques, à droite (dans le mur du Kremlin) comme à gauche. Ensuite vous entrerez par la grande porte du Mausolée, ou un garde vous attendra à chaque virage. Dans la salle principale, une lumière rouge éclair le visage du grand Lénine, visiblement en mauvais état... A la sortie, prendre à gauche pour d'autres tombes de dignitaires: Brejnev, Andropov, Frounze, Staline ou Gagarine. La sortie se fait directement sur la place Rouge.
Monuments historiques à Moscou
Chocolaterie Octobre Rouge
(1)
Je ne c'est pas!! Ça fait partie de la culture Russe!! Nous approuvons l'histoire. Je vais vous donner une info exclusive, car prochainement à Moscow (Moscou), qui seront en vitrine à Moscow, les chocolats BENCHEIMOUN (praline et amande)!! Distributeur de chocolat en France. Ils vont sortir leur gamme Premium de chocolat. J'ai eu la chance de les déguster lors d'un salon... C'est trop trop bon surtout le chocolat "Aroryba".
Musées à Moscou
Musée historique d'État
(13)
Attention aux tarifs... comme bon nombres de choses en Russie, les prix fluctuent énormément. Les étudiants munis de leurs cartes russes ou ISIC profiterons au pire d'un demi-tarif. Le billet peut-être couplé avec d'autres musées, notamment la Cathédrale St-Basile, mais l'avantage n'est pas énorme. Souvent ouvert, ce musée vaut surtout pour...sa boutique souvenir, spacieuse et très bien fournies (on peut y acheter un ours empaillé!!) En effet, même si un effort de décoration a été fait (chaque salle dans le style de l'époque qu'elle décrit), les collections présentées restent assez pauvres et c'est bien dommage. Les explications sont en russes. La période décrite va de l'âge de pierre à aujourd'hui. En gros, si vous avez le temps lors de votre dernier hommage à la place Rouge, faites quand même le détour. Reste que le bâtiment, de la fin du 19ème, ferme majestueusement la place Rouge à l'Ouest.
Cathédrales à Moscou
Cathédrale Notre-Dame-de-Kazan
(7)
Sur la Place Rouge, à l'opposé de la célébrissime Saint Basile, se trouve une pimpante église aux tons pastel rose et vert. Il s'agit de Notre-Dame de Kazan. Après l'incendie de la ville de Kazan, en 1579, une fillette trouva une icône de la Vierge, miraculeusement préservée. Cette icône devint la protection de l'armée russe qui, en 1612, bouta hors de Moscou les interventionnistes polonais. Aussi, le prince Dmitri Pojarski, en mémoire de cet évènement, fit construire, à ses frais, l'église ND de Kazan pour abriter l'icône. En 1712, on transféra l'icône à Saint Pétersbourg et, dans les années 30, on détruisit l'église de la Place Rouge de Moscou. Mais, en 1993, le bâtiment fut reconstruit à l'identique, d'après les dessins originels : c'est lui que l'on voit de nos jours, tout pimpant. A dix kilomètres au sud du centre-ville, le parc de KolomenskoÏe se situe sur l'ancienne résidence d'été des tsars. Le village remonte au XIVè siècle, temps d'Ivan 1er. Le parc s'étend sur une butte qui domine de haut un méandre de la Moskova. J'ai été particulièrement séduit par les bulbes bleus étoilés de la petite église Notre Dame de Kazan, achevée en ces lieux pour le tsar Alexis en 1650. Ses murs blancs et son pur style baroque en font un élément majeur du parc. L'intérieur, serein et relativement petit, a beaucoup de charme.
Monuments historiques à Moscou
Station de métro Komsomolskaya
(8)
Cette station (celle située sur la ligne circulaire-marron, n°5-) est la star incontestée du métro moscovite, si célèbre pour sa finition. Cette station en particulier possède une impressionnante décoration sur le thème de l'armée russe. D'immenses fresques en mosaïque entourées de cadres en stucs sont mis en évidence par d'impressionnant lustres. Ce genre de décorations date du début des années 1950, et, à ce titre, toute la ligne circulaire possède des stations richement décorées que je décrirais sans doute un peu plus tard. La station dessert la place des trois gares (ou Komsomolskaya), donc si vous vous rendez à St-Petersbourg, Serguiev Possad, ou si vous empruntez le transsibérien, il est possible que vous passiez par là (si vous arrivez par la ligne rouge, faites le détour en suivant le panneau "на колцевую линю").
Monuments historiques à Moscou
Monastère Novodiévitchi
(9)
Si vous ne devez en voir qu'un, allez voir celui-là. Récemment classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO, ce monastère est encore en activité. Il est évidemment très typique des monastères russes: remparts, clocher, grande cathédrale à bulbes... Ce lieu est extrêmement calme et possède un vraie âme. Par toutes saisons, il possède un charme sans limites: lors des premières neiges, vers mi-octobre, les feuillages jaunes recouvert de blanc méritent le détour. Ses couleurs vives resplendissant par beau temps, et ses bulbes scintillent. Une féerie en plein cœur de Moscou. C'est également un haut-lieu d'histoire, puisqu'il a servi de prison à une époque. Pour accéder à l'ensemble, descendez à la station Sportivnaya, sur la ligne rouge, et choisissez de sortir à l'arrière de la salle-pour ceux qui déchiffrent le cyrillique, pas de problèmes-, et partez sur la droite, vous ne tarderez pas à apercevoir le grand clocher. Si vous ne souhaitez pas pénétrer dans les bâtiments, pas besoin de passer à la caisse. En revanche, si vous le voulez, trois édifices sont ouverts au public (selon la période): le réfectoire, un bâtiment près des remparts, et bien sûr la cathédrale principale, Notre-Dame de Smolensk, le seul intérieur qui vaille les 100 roubles de droit d'entrée. Vous devrez payer 80 roubles pour prendre des photos à l'intérieur. Tout au long de l'année, des mariages se déroulent ici et dans le parc qui le jouxte...spectacle en perspective.
Zones commerçantes à Moscou
Rue Novyi Arbat
(9)
Une des rues les plus extravagantes de Moscou, sans conteste. Issu de travaux d'urbanismes massifs sous Khrouchtchev, dans les annés 60, cette rue est censée être la version moderne du vieil Arbat et la représentation du communisme à visage humain. Reste que ce n'est pas précisément une réussiote architecturale et que le bbéton est roi. Ceci dit c'est une rue animée: d'une part les voitures (la rue doit faire environ 60 mètres de large à vue d'œil), d'autres part les casinos (l'effet de nuit est saisissant, puisque les russes ne lésinent pas sur les néons), et enfin les cafés et restaurants. On y trouve également une des plus grandes librariries de la ville (avec des ouvrages en langues étrangères, un cinéma (avec parfois des fims en V.O), et enfin l'une des plus grosses concentrations de bars de sport de la ville. Attention toute fois, la rue n'est desservie par le metro arbatskaya qu'à une seule extrémité, donc si vous souhaitez flâner sur cette artère prévoyer un peu de temps. Pour accéder à cette rue, trois stations de metro: les deux "Arbatskaya", et Smolenskaya. C'est l'une des rares rues piétonnes de Moscou, et un incontournable pour les touristes. La rue est bordée essentiellement de petits immeubles et de maisons (l'une d'elles renferme la maison-musée Pouchkine). Je conseille fortement de passer par ici lors de votre dernier jour de séjour à Moscou, puisque c'est, dans le centre, l'endoit ou vous trouverez le plus de souvenirs. On y trouve aussi une poste et des banques, ainsi que de nombreux restaurants et cafe (dont les deux starbucks de russie, et Hard Rock Cafe), mais les prix sont évidemment assez élevés, voire exorbitant. En ce qui concerne les souvenirs, il y a deux choix: les échoppes au milieu de la rue, ou les boutiques dans les bâtiments, mais les prix se tiennent globalement. Reste que cette artère est toujours animée, même en hiver et que les activités sont variées: concert, clowneries, jonglage...
Marchés à Moscou
Vernissage d'Izmailovo
(6)
Si vous souhaitez faire des emplettes de dernières heures et voir un peu des alentours de Moscou, faites un tour au vernissage d'Izmailovo. Attention, descendez à la station Partizanskaya, sur la ligne bleue foncée (3). Vous vous dirigerez sur la droite des hôtels, en suivant le chemin que plusieurs personnes devraient emprunter; Si vous souhaitez vous restaurer avant de faire vos emplettes, entrer dans le centre commercial situé à droite, vous y trouver quelques fast-food. Le vernissage en lui-même compte trois grandes parties: la première aux alentours, où vous trouverez toutes les contrefaçons de vêtements que vous souhaitez, attention, les vendeurs vous aggriperons les bras en vous invitant à entrer dans leur boutique. Ensuite, vous entrerez, parfois après avoir acquitté une taxe de 10 roubles (selon le jour et l'heure), dans la partie pour souvenirs proprement dite. Les prix et les produits proposés sont les même que sur la rue de l'Arbat à Moscou, mais la concentration est bien plus dense: chapka, matriochka, bibelots soviétiques. Enfin, sur les "hauteurs" du complexe, vous trouverez toutes sortes d'antiquités soviatiques, mais je doute que l'on puisse y faire des bonnes affaires. Vous verrez sans doute une fortersse haute en couleur, sachez que sa construction date de 2007, donc rien d'historique dans l'histoire. Enfin, si vous souhaitez retirer de l'argent, des distributeurs se trouvent dans les grandes barres de bétons qui sont des hôtels, répondant au nom de alpha, beta, gamma et vega.
Monuments historiques à Moscou
Monument aux conquérants de l'Espace
(12)
Construit en 1964, c'est un bel exemple de monument soviétique : immense, spectaculaire, un peu kitsch. Dans le parc, on peut voir d'autres sculptures de célèbres astronautes, des ingénieurs du programme spatial et bien sûr de Lénine guidant le peuple vers le progrès. Dans le monument, il y a un musée sur les réalisations de l'URSS dans l'Espace, très intéressant.
Statues à Moscou
Parc des Arts
(5)
Amateurs nostalgiques du régime soviétiques et de ses symboles si lourds, rendez-vous dans ce parc situé en plein centre de Moscou par temps de neige et plongez vous dans l'ambiance de l'époque. C'est ici qu'à la chute de l'Empire, en 1991, les statues déboulonnées ont étés entreposées: Lénine, Djerzinski, Gorki... Pour 50 roubles vous pourrez errer dans ce modeste parc situé en bordure de la nouvelle galerie Tretiakov, en bordure de la Moskova.
Monuments historiques à Moscou
Murailles du Kremlin
(4)
Le Kremlin de Moscou est le bâtiment le plus célèbre et emblématique de la ville. L'ancienne forteresse que les fondateurs de Moscou construisirent le long de la rivière s'est agrandie avec le temps jusqu'à atteindre ce qu'on connaît aujourd'hui, avec ses tours, le siège du gouvernement, ses 5 belles cathédrales aux coupoles dorées et, plus récemment, un gigantesque palais des congrès de l'époque communiste de style moderne. Ce n'est plus une zone interdite et elle peut être visitée. Par contre, il est interdit de dépasser les lignes tracées sur le sol, au risque de susciter la réaction des soldats qui le gardent.