MONNUAGE
Continuer sur l'appli
Ouvrir
Où allez-vous ?
Aimez-vous Potosi ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Potosi

107 contributeurs

37 choses à voir à Potosi

Villes à Potosi
Potosi
(4)
Potosi est certainement l’une des villes que vous ne pouvez pas passer, sans faire une petite promenade dans la ville de la Bolivie. Pour y arriver, vous parcourez le Saler d’Uyuni, près de la frontière du Chili. En route, vous rencontrez des endroits magnifiques. Il faut signaler qu’il y a plusieurs options pour arriver dans cette belle ville bolivienne qui devient l’une les plus riches du monde grâce à sa haute montagne « Cerro Rico », pleine de minéraux comme l’or, et l’argent. Son exploitation est une source d’emploi pour beaucoup d’indigènes. L’architecture est également une des grandes spécialités de la ville, puisque vous pouvez trouver des grands immeubles et des belles églises. C’est vraiment attirant de voir les goûts architecturaux de la région.
D'intérêt touristique à Potosi
Mines de Potosi
(19)
Dans la cité minière de Potosi, on peut descendre à la mine, voir comment travaillent les mineurs, sans lumière, avec peu d´air et dans des conditions extrêmes. La visite se réserve avec une agence de voyage, elle coute environ 35 bolivares pour la matinée, et en plus tu dois acheter des petits cadeaux pour les mineurs, ca peut être des feuilles de coca, qu´ils mastiquent pour ne pas sentir le froid, l´altitude et la fatigue, ou bien des cigarettes, des allumettes, comptes 5Bs en plus. Dans les mines, on descend dans un petit train, entassés comme les mineurs, par une voie étroite. Pour supporter les conditions de travail, certains boivent de l´alcool à 96 degrés ! Pendant 300 ans, Potosi fût un fournisseur primordial pour les colons espagnols, d´argent, qui servait à payer leurs dettes de guerre. Les monnaies étaient frappées à Potosi, puis envoyées vers la péninsule ibérique. A l´époque, les espagnols faisaient travailler des indiens dans la mine, mais aussi des noirs, esclaves venus d´Afrique. Ils descendaient dans la mine et parfois ne remontaient pas avant 3 à 6 mois ! Les indiens aymara supportaient mieux que les africains, qui mourraient par dizaines et ne supportaient pas l´altitude. Maintenant, c´est une vraie fourmilière humaine souterraine, mais la mine s´épuise, et avec elle les perspectives de travail pour les hommes. En bas, dans la mine, on raconte ses problèmes a une statue de saint, à qui on fait fumer des cigarettes et boire de l´alcool.
D'intérêt culturel à Potosi
Maison de Moneda
(7)
Située à Potosi, cette ancienne maison, devenue un musée aujourd'hui, abrite entre ses pierres une histoire riche et dramatique. La visite est pleine d'émotions, de découvertes et de merveilles. J'espère pouvoir la visiter à nouveau si je retourne à Potosi. Je conseille à tout le monde de la visiter, elle laissera à chacun une impression différente, mais la visite ne laisse indifférent !
Lieux insolites à Potosi
Les geysers Sol de Mañana
(3)
Pas aussi impressionnants que les geysers du Tatio au Chili, ceux du Sol de Mañana du Sud Lipez offrent toutefois un superbe spectacle. Les guides n'étant pas très prévenants, on évitera de s'aventurer tout seul trop près des trous d'où jaillissent la fumée blanche à 85° C minimum et on profitera plutôt du lever de soleil magnifique.
Monuments historiques à Potosi
Vieux centre de Potosí
(2)
Au XVIeme siècle, la ville de Potosí était considérée comme le plus grand complexe industriel au monde. On y extrayait l´argent, avec un système technique avancé pour l´époque, dans les mines situées à deux km du centre ville. Maintenant, la ville comme la mine ont été déclarées Patrimoine mondial de l´Humanité par l´UNESCO, en 1987, la zone inclut les monuments industriels de Cerro Rico, oú on sortait l´argent, qui ensuite était envoyé en Espagne pour financer les guerres et la vie de la couronne, la ville coloniale, l´église de San Lorenzo et les quelques maisons qui restent de cette époque, y compris celles du quartier Mitayo, qui est là oú vivaient les travailleurs, dans des baraquements, entassés comme des poules. C´est vraiment impressionnant à Potosí de descendre dans les mines, où les gens continuent à travailler, avec des conditions pas vraiment meilleures qu´il y a cinq siècles. On dit de Potosí que c´est la ville la plus haute du monde, avec 4824 mètres d´altitude, le cerro rico, la montagne remplie d´argent, domine la ville. Mais la mine se tarit, la population souffre du chômage, et de pauvreté. A son apogée, la ville, fondée en 1546, avaient 200 000 habitants, c´était l´une des villes les plus importantes d´Amérique du Sud.
D'intérêt touristique à Potosi
Statues à Potosi
Statue de la Liberté
(1)
S’il était connu qu’il existait diverses répliques de la statue de la Liberté, la rencontrer en plein milieu de la place principale de Potosi a tout de même tendance à surprendre. Si elle n’est pas aussi majestueuse que la statue de Manhattan, elle parvient tout de même à s’imposer, la tête haute, le bras levé, une couronne de piques ornée d’une étoile en son centre. Elle tient un bouclier et une couronne de laurier à son bras. Si elle est située en plein centre ville, elle paraît bien basse par rapport à l’obélisque à cent mètres d’elle.
Fêtes à Potosi
Potosí en fête
Potosi est un endroit idéal pour se détendre. Tous les ans Potosi célèbre la visite du président Evo Morales. Les gens font une caravane, portent des vêtements typiques de la région, jouent des instruments de musique, chantent et dansent. C’est vraiment bon et c’est un évènement fortement recommandé.
Lacs à Potosi
Points de vue à Potosi
Cerro Chico
(1)
La première montagne qui surplombe Potosi et ses carrières minières. Les chemins pour y mener sont nombreux et pas tous balisés. La prudence est donc hautement recommandée. De plus, comme nous nous situons en hauteur, la montée peut s’avérer fastidieuse du fait du manque d’oxygène. Une fois au sommet de cette montagne, vous aurez droit à une vue panoramique sur Potosi et les montagnes alentours ainsi qu’à l’église d’où un Christ de bronze contemple la ville.
Monuments historiques à Potosi
Casa Verde
C’est une maison verte accrochée à la colline… On y vient à pieds, notamment si l’on n’a pas voulu payer pour un tour guidé dans les galeries minières mais que l’on tient néanmoins à apporter une contribution aux travailleurs sous la montagne. En effet, ce lieu a été créé pour endiguer la corruption qui existe dans ses montagnes. Cette corruption vient généralement des touristes qui veulent visiter les mines sans passer par des tours et préfèrent payer les mineurs pour des tours au plus bas prix. Il faut savoir que tel comportement est périlleux car les mineurs ne sont pas des guides attitrés et chaque mois, ces galeries laissent prisonniers des visiteurs imprudents.
Places à Potosi
Plaza de los mineros
A deux pas de leur lieu de travail et de leurs résidences se trouve une place en l’honneur des mineurs et pour les mineurs. De nombreux kiosques sont installés d'une part et d'autre de la place, pour qu’ils puissent se restaurer à bas prix pendant leurs heures de repos ; on y trouve un grand choix de fruits, de légumes, d’empanadas et autres coupes-faims. Deux statues dorées représentant un mineur et sa femme se hissent au milieu de la place.
Statues à Potosi
Statue de mineur
(1)
Potosi est une ville minière, aussi, de nombreuses constructions ont été érigées en l’honneur de ces travailleurs troglodytes, afin surtout de mettre en valeur leur difficile labeur, histoire de prouver l’importance de leur travail. C’est le cas pour cette statue qui impose un mineur en héros, le fusil à la main, le marteau piqueur de l’autre et le casque de travail sur la tête. Si les couleurs sont d'un jaune vif douteux, on peut comprendre le besoin de reconnaissance généré par un tel travail.
Points de vue à Potosi
Mirador central
A l’entrée du Teatro Modesto Omiste, dirigez-vous immédiatement sur la gauche pour gravir un escalier en colimaçon qui mène au toit du théâtre et offre une vue imprenable sur les toits de la ville minière et sur les montagnes alentours. Une terrasse minuscule fait bénéficier de deux tables et quelques chaises et l’on peut s’y reposer gratuitement pour apprécier la vie au-dessus de ses habitants. L’un des lieux les plus marquants du centre-ville où l’on apprécie de se retrouver plus haut que l’obélisque de la place principale de Potosi. Sous réserve de ne pas souffrir du vertige.
Eglises à Potosi
Capilla del Sagrado Corazón de Jesús
Au sommet du Cerro Chico, après une montée que les hauteurs et la raréfaction de l'air rendent laborieuse, un Christ sur une église contemple la ville de Potosi, le regard dirigé vers le centre ville. On en trouve souvent de ces Jésus Christ blancs, aux bras déployés en signe d'accueil, en Amérique du Sud. Dans la cour de cette église circulent d’énormes oiseaux domestiqués, sortent de gigantesques condors qui tiennent compagnie à la statue entre des barrières sur lesquelles sont déposés des peaux et des fourrures de bêtes. Comme le point est élevé, le lieu est jonché de grandes antennes, de paraboles, de câbles électriques et de tours rouges et blanches qui enclavent et dépassent la statue du Roi des rois, induisant un étrange mélange de la technologie et du religieux.
Monuments historiques à Potosi
Obelisco
(1)
L’Obélisque de Potosi est un énorme pilier qui se dresse majestueusement au centre de la ville. A son pied, un écriteau indique que Potosi se veut la capitale de la dignité humaine. Une statue de colombe au pied d’une autre de femme guerrière, garante de la Justice donnent une combinaison aux tendances angéliques. Sous ces deux statues, une plaque représente un échange marchand entre les habitants des deux montagnes : Potosi et Illimani, en signe pacifique.
Eglises à Potosi
Clocher de l'église de San Francisco
(1)
La tour de l'église San Francisco de Potosi est l'un des monuments les plus hauts de la ville. Elle domine tout le vieux Potosi et était durant de nombreuses années, l'édifice religieux principale de la ville. La tour faisait partie d'un ensemble, avec un temple, un couvent et une partie musée d'art religieux. Il n'est malheureusement pas possible d'accéder à la tour et ainsi de pouvoir observer cette partie coloniale du centre ville de Potosi.
Routes à Potosi
(1)

Que visiter et que faire à Potosi

C'est une ville avec un grand patrimoine architectural, de nombreux musées et une successions de parcs coloniaux et de points de vue spectaculaires.

L'un des principaux lieux à visiter à Potosi est la cathédrale de la Villa Impériale, une basilique baroque et une influence néoclassique. L'un des symboles de la ville est la Tour de la Société, un couvent religieux qui se trouve à Potosi et qui date du XVIIIe siècle. La montagne Cerro Rico ou Sumaj Orcko, est l'une des choses à faire à Potosi à coup sûr. C'était la plus ancienne mine dans la zone à partir de laquelle de l'argent a été extrait.

La vue panoramique de cette colline est spectaculaire. Au Nord, on peut voir les montagnes de Kari Kari et ses célèbres lacs artificiels, au sud, la Tahuaco Nunu et le chemin jusqu'à Cinti, Tarija et l'Argentine. A l'ouest, vous trouverez le volcan du Nouveau Monde, quelque chose à faire à Potosi d'extraordinaire.


Las Lagunas est un ensemble de
lagunes artificielles situées à l'est de la ville. Elles sont un autre lieu touristique à Potosi. Elles sont appelées San Sebastián, Chaviri, Ppisco Ccocha, San Ildefonso, Laccka Chaca.

De plus, la ville possède de nombreux musées tels que le Museo Sacro et la vie religieuse de Santa Teresa, les points de vue comme le Mirador Maritime, le Mohamed Paaloma ou le Mirador Rotary Pary Orcko et de nombreuses fermes coloniales. Il y a beaucoup de choses à voir à Potosi grâce à sa variété et ses grands contrastes.