Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Arévalo ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Arévalo

88 contributeurs

34 choses à voir à Arévalo

Monuments historiques à Arévalo
Arévalo
Arévalo est un joli village qui a conservé les vestiges de ses anciennes murailles, et qui abrite de superbes monuments historiques. On peut voir une partie du château qui est très bien conservée, mais je vous recommande de visiter l'église de San Martín (de style mudéjar), l'église de San Juan et l'église de San Miguel.
Châteaux à Arévalo
Le château d'arevalo
(7)
On ne connaît pas très bien les premières années de ce château. Selon les légendes, il était une forteresse carthaginoise, et plus tard le château dans lequel les chrétiens se réfugiaient à l’arrivée des arabes en 711. Le plus primitif est conservé au cœur de la Tour de l'Hommage, qui a été la haute tour des murailles d'Adaja. L’expansion du Château au milieu du XVIe siècle a été faite en pierre calcaire, avec une forme pentagonale qui demeure jusqu'à aujourd’hui. Au XVIe siècle, des réformes ont été apportées, comme l'embrasure transformée en une forteresse d’artillerie. En 1812, il devenait un patrimoine royal et son enceinte en ruine a commencé à être utilisée comme cimetière jusqu’à la fin du siècle. En plus du cimetière, c'était le service pénitentiaire des illustres personnages de la noblesse castillane. A partir de là, il est plus connu pour ce dernier que pour son importante fonction militaire. Aujourd’hui, il est aménagé pour les réunions et à l’intérieur, se trouve le Musée des céréales. Son aspect est impeccable et tout autour il y a une place publique, récemment rénovée.
Eglises à Arévalo
Eglise de Saint Domingue de Silos
Située dans l’un des places les plus centrales de la ville, cette église est désignée comme une paroisse en 1250. Elle a été reconstruite au XVe siècle, au même moment où apparaît la porte de la sacristie qui semblait à la chapelle située dans l’actuelle base de la tour des peintures murales de cette période. La forme actuelle des trois navires, remonte au XVIe siècle et l’entrée principale a été construite en 1572, sous la supervision des anciens fondateurs du collège des jésuites. A l’intérieur, il y a des sculptures de la Vierge des Angoisses à San Francisco d’Asis.
Statues à Arévalo
Statue Isabel la Catolica
(1)
Située dans la rue parallèle à la Place Royale, cette sculpture de bronze a été placée par l'Hôtel de Ville après le cinquième anniversaire de la mort de la reine. La ville d'Arevalo compte dans son histoire un épisode avec Isabel la Catolica, la statue est un véritable monument historique pour les habitants.
Statues à Arévalo
Monument de toston
(1)
Si quelque chose a gagné la réputation de la ville d'Arevalo dans le domaine de la cuisine, ce serait sans doute son Toston (c'est ainsi qu'il s'appelle) ou cochon de lait rôti. Depuis les dernières décennies, cette ville est devenue une référence nationale de ce produit. La ville a un grand nombre de restaurants qui offre ce plat comme son plat remarquable. Sur cette place centrale, la mairie a mis une sculpture en pierre, ressemblant à celui-ci, et sur laquelle est placée une fontaine avec un toston, les deux sont en bronze.
Palais à Arévalo
Palais del General de Rio
Il est situé sur la rue qui va de la "plaza de la Villa" au château. Ce palais, aujourd'hui transformé en maison,possède un grand fronton en granit avec trois blasons couronnant la porte d'entrée. A l'intérieur, on trouve un très beau patio traditionnel castillan. Après avoir brûlé, le bâtiment a ensuite été reconstruit par le général Don Vicente del Rio, ancien chef de la maison militaire du roi Alphonse XIII, d'où son nom.
Places à Arévalo
Place de san pedro
(2)
Située dans la partie plus ancienne de la ville, au milieu des ruelles qui vont de la place Plaza del Real jusqu’au Château, cette place, dont le nom est le même que le quartier où elle se trouve, doit son nom à une église qui se trouvait ici depuis de nombreuses années. Selon les historiens, l’église de San Pedro a été construite sur un ancien château. Avec l’invasion des Français, l’église s’est effondrée et tous le matériel à l'intérieur a été transféré dans l’ancienne église de San Nicolas, située derrière la maison du Général de Rio, qui a été pratiquement la seule conservée dans les environs de la Place de San Pedro, après le passage des Français dans la ville. La plupart des maisons des familles nobles qui se trouvaient là ont été sauvegardées. Beaucoup de célébrités dans l’histoire de la ville sont passées sur cette place de San Pedro et y sont restées comme le roi Don Sanche IV et Saint-Jean de la Croix.
Eglises à Arévalo
Eglise de San Martin
Cette église est un des nombreux exemples d'art religieux de la vieille ville, sur la Place de la Villa. Ses deux grandes tours se démarquent du reste, l'une de par ses motifs ornementaux, l'autre parce qu'elle est plus récente (elle date de 1200). L'intérieur a connu plusieurs transformations dont la plus importante à l'époque baroque. Il y a un grand retable avec trois images ainsi que des peintures qui ornent le plafond et le dôme. Le bâtiment a été entièrement restauré et n'est pas utilisé pour les messes mais comme centre social et culturel.
Eglises à Arévalo
Eglise de Saint-Nicolas de Bari et Ecole des Jésuites
Situé tout près de l'Eglise de Saint-Martin, dans le centre historique de la ville, cette église a commencé a être construite à partir de 1593 et dispose d'un bâtiment annexe dans lequel sont réparties des classes et où vivaient également les étudiants. Elle fait partie du complexe Eglise-école qui a appartenu à la Compagnie de Jésus jusqu'à son expulsion d'Espagne en 1767. Avec l'expulsion des Jésuites, l'église est devenue une paroisse et l'école a été utilisé pour différents événements. Actuellement, elle est dans un état de délabrement avancé, en particulier la partie qui a été l'école, de sorte qu'elle soit incluse dans la Liste Rouge du patrimoine espagnol.
D'intérêt culturel à Arévalo
Bibliothèque publique
La bibliothèque publique se trouve dans une rue étroite de la vieille ville, où se trouvent l'église de Saint-Martin et l'église de Saint-Nicolas. C'est un lieu qui passe inaperçu alors que l'entrée est ornée d'un magnifique clocher et d'un blason gravé dans la pierre. Elle occupe un grand terrain dans le quartier.
Mairies à Arévalo
Mairie d'arevalo
Elle est située dans un bâtiment rénové à la fin du siècle dernier, et dans lequel se trouvaient les bureaux des deux palais des Chevaliers de Hinojosa de la Prison et Montalvo. Le portail de la mairie, en granit, est le même que ce qu'avait le palais. Avec la mairie, dans les mêmes pièces, se trouve également le siège de la police municipale. En face de ce bâtiment, soulignons la Maison des Sexmos et la maison natale du poète local Eulogio Florentino Sanz.
D'intérêt touristique à Arévalo
Arc d'alcocer ou arc de la prison
Arevalo, comme beaucoup d’autres villes castillanes, était la ville fortifiée et appartient de ce fait à FICAM (Forum Ibérique des Cités Fortifiées). Cette porte était l’accès principal depuis le sud de la ville fortifiée. Elle est la seule à être conservée. Elle sert de passage d'union entre la rue Entrecastillos et la Place du Real. Elle est située à côté de la Mairie. Soulignons son grand bastion avec des arcs étayés, en guise de tunnel, qui relie les deux parties de la ville, et à l’intérieur duquel se trouve l'Office du tourisme de la ville. Bien que son nom d’origine soit Arc d'Alcocer, il est aussi connu sous le nom d'Arc de la prison parce que la prison était située ici.
Places à Arévalo
Plaza de real
Cette place centrale doit son nom au Palais des Trastamare qui est situé sur elle. Au centre, il y a un parc verdoyant, avec une aire de jeux et un kiosque à musique. Les événements lors des fêtes sont réalisés sur elle, ainsi que les sculptures que la mairie a consacré aux personnages natifs qui sont connus pour leur travail remarquable. La place est entourée par la Mairie et l'Arc de l'Alcocer, ainsi que de plusieurs bâtiments caractéristique. Elle est également située très près de l'ensemble historique et artistique de la traditionnelle Place de la Villa.
Statues à Arévalo
Sculpture à Eulogio Florentino Sanz
C’est une des deux sculptures qui sont placées devant la Mairie. Eulogio, poète, né dans cette ville en 1822, est un orphelin dès son enfance, fatigué de vivre dans la pauvreté et s’est allé à Madrid pour chercher de la fortune littéraire. A Madrid, il a collaboré plusieurs publications, il a été rédacteur d’un périodique et, a été le responsable de la révolution de 1854. Il a été délégué libéral et il a été offert plusieurs charges diplomatiques. En plus de traduire des œuvres de l’allemand Heine , il a composé de nombreux autres qui ont atteint le succès.
Statues à Arévalo
Sculpture à Emilio Romero Gomez
Située dans la place centrale royale, cette sculpture est dédiée à un poète indigène de la ville d’Arevalo. C’est le journaliste écrivain Emilio Romero Gomez, né à Arevalo en 1917 et a fait des études en droit et du corp enseignant. En 1940, il a été nommé directeur d’un journal de Lerida et deux ans plus tard, dans l’un des Alicante. En 1969, Il était directeur de l’école de journalisme officiel à Madrid. Il a reçu plusieurs nominations dans la presse et la radio. Concernant son œuvre littéraire, qui est très variée, il y a des essais, des romans, des théâtres, du commentaire, de l’article ou de la conférence. Il a reçu plusieurs prix littéraires intéressants.
Monuments historiques à Arévalo
Pont de Médina
Situé sur la rivière Arevalillo, ce grand pont du 14e siècle est une des plus remarquables œuvres de la ville. Il est construit en brique et a été le point clé de liaison entre l’extérieur des murs et le château. Il a trois arches. A la fin du pont se trouve l’arc Medina, un élément qui a marqué l’entrée de la ville.
D'intérêt touristique à Arévalo
Arc de Medina
(1)
Situé dans la partie basse du Château, cet arc marque l'entrée de la ville, au bout du Pont de Médina. De style néoclassique, il a été construit en brique et comporte le bouclier de la ville, fait de granit. Il fut érigé en 1769 comme arc commémoratif et fut restauré en 1985. C'est un lieu qui mérite que l'on s'y attarde.
Eglises à Arévalo
Eglise de saint-michel
(2)
Située à la périphérie de la ville, à côté de l'Arc de Medina, celle-ci est une autre des sept Églises qui font partie du grand patrimoine artistique d'Arevalo. La façade sobre et simple de cette cathédrale n'a pas non plus de date exacte de construction. Ce que l'on sait c'est qu'elle a été achevée au XIIIe siècle. Son aspect d'origine semble avoir été changé en raison des réformes ultérieures qu'elle a subies. Ce n'est pas une cathédrale dédiée régulièrement au culte, de plus son intérieur n'a pas de meubles. Soulignons son retable principal et les tableaux peints. Ici, on ne trouve pas de commentaire sur cette église appelée la bizarre parce que sa structure ne ressemble en rien au style des autres églises de la ville.