Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Espagne ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire en Espagne

106.200 contributeurs
Abbayes en Espagne Aéroports en Espagne Aires de loisirs en Espagne Ambassades en Espagne Baies en Espagne Bars à vins en Espagne Boutiques en Espagne Bowlings en Espagne Cabaret en Espagne Calanques en Espagne Canyons en Espagne Casinos en Espagne Cathédrales en Espagne Caves en Espagne Centres commerciaux en Espagne Centres de beauté en Espagne Centres de secours en Espagne Châteaux en Espagne Chutes d'eau en Espagne Cimetières en Espagne Cinémas en Espagne Circuits automobiles en Espagne Circuits vélo en Espagne Citadelles en Espagne Club de sport pour enfants en Espagne Comédies musicales en Espagne Commissariats en Espagne Compétitions sportives en Espagne Concerts en Espagne Consulats en Espagne Cours de tennis en Espagne Cybercafés en Espagne D'intérêt culturel en Espagne D'intérêt sportif en Espagne D'intérêt touristique en Espagne Déserts en Espagne Discothèques en Espagne Eglises en Espagne Escalade en Espagne Etangs-mares en Espagne Expositions en Espagne Falaises en Espagne Fêtes en Espagne Forêts en Espagne Gares ferroviaires en Espagne Gares routières en Espagne Golfs en Espagne Grottes en Espagne Gymnases en Espagne Hippodromes en Espagne Hôpitaux en Espagne Iles en Espagne Jardins en Espagne Jungle en Espagne Kite Surf en Espagne Lacs en Espagne Lieux insolites en Espagne Mairies en Espagne Marais en Espagne Marchés en Espagne Marchés aux puces en Espagne Monuments historiques en Espagne Mosquées en Espagne Musées en Espagne Offices de Tourisme en Espagne Paddle en Espagne Paintball en Espagne Palais en Espagne Parachutisme en Espagne Parcs à thème en Espagne Parcs aquatiques en Espagne Parcs d'attractions en Espagne Patios en Espagne Places en Espagne Plages en Espagne Points de vue en Espagne Ponts en Espagne Ports en Espagne Quartiers en Espagne Rafting en Espagne Réserves naturelles en Espagne Rivières - Fleuves en Espagne Routes en Espagne Rues en Espagne Ruines en Espagne Safari en Espagne Salles Omnisport en Espagne Salles de concerts en Espagne Saunas-Hammams en Espagne Sentier en Espagne Sites archéologiques en Espagne Skate park en Espagne Spa en Espagne Spectacles en Espagne Stades en Espagne Stades en Espagne Stations de ski en Espagne Statues en Espagne Surf en Espagne Synagogues en Espagne Temples en Espagne Théâtres en Espagne Thermes en Espagne Universités en Espagne Vallées en Espagne Villages en Espagne Villages vacances en Espagne Villes en Espagne Vinothèques en Espagne Volcans en Espagne Wakeboard en Espagne Zones commerçantes en Espagne Zoos en Espagne

46.174 choses à voir en Espagne

Cathédrales à Barcelone
Sagrada Familia
(2.031)
Les dimensions de l'édifice, la profusion et l'exubérance des sculptures extérieures me pétrifie sur place (bon j'exagère un peu, mais on se comprend...). Je vois aussi la file d'attente, dont la longueur pourrait être homologuée au Guiness Book, et là je me dis que j'ai bien fait d'acheter le billet à l'avance sur internet! L'intérieur est tout aussi fabuleux, avec ces immenses colonnes de base inclinées et qui se ramifient en branches et en feuille, et ces vitraux au couleurs éclatantes. La construction débute en 1882, sous la direction du premier architecte Francesc de Paula del Villar...remplacé au bout d'un an suit à différents désaccords avec le commanditaire de l'édifice. C'est alors que Antoni Gaudí reprend le projet; il va y dédier le reste de sa vie et laisser carte blanche à son imagination débordante pour faire s'élever cette basilique hors du commun. Il meurt en 1926, renversé par un tramway. En pleine Guerre Civile d'Espagne (débutée en 1936), une grosse partie de l'atelier de Gaudí est incendiée; les plans de l'édifice partent en fumée. Depuis, la construction se poursuit à un rythme très lent, en essayant de rester le plus fidèle possible aux idées du maître. La construction DEVRAIT s'achever en...2026, et la Sagrada Familia devrait compter 18 tours. Mais je dois dire qu'énormément de barcelonais sont dubitatifs à ce sujet!
Jardins à Madrid
Parc du Retiro
(2)
Le célèbre parc du Retiro est l'un des deux véritables poumonts verts de la capitale espagnole. En plein coeur de Madrid, ce sont 118 hectares de pelouse, d'arbres, de bassins et autres promenades qui s'offrent aux habitants. Initialement construit en 1630, après le don du terrain qui accueillera le futur parc par le Comte-Duc de Olivares au roi Felipe IV, pour y construire une résidence secondaire, le Retiro devint peu à peu un espace public. Aujourd'hui, c'est probablement le parc le plus fréquenté de la ville: promeneurs, familles, bandes d'amis, enfants, sportifs en tous genres, danseurs, personnes âgées...c'est tout Madrid s'y retrouve, à toute heure de la journée. En plus de ses agréables pelouses ombragées, et de sa flore variée, le Retiro propose de (très) nombreux autres pôles d'intérêt: le grand étang et ses barques à louer, surplombés par le monument à Alfonso XII, le magnifique Palais de Cristal, un théâtre, un kiosque de danse, de nombreux petits points de restauration et de rafraîchissement, la foire aux livres, une fois par an, une roseraie, plusieurs jardins aménagés, des pistes de sports, plusieurs sculptures et fontaines et bien d'autres découvertes à faire au fil de la promenade. Pour passer un moment "nature", loin du bruit et de l'agitation... en plein coeur de la ville!
Rues à Madrid
Gran Vía
(919)
La Gran Vía, c’est le Broadway de Madrid. Une rue avec une riche histoire, passage obligé pour tous les visiteurs. De chaque coté de la rue on peut apprécier les immeubles particuliers qui caractérisent l’endroit. Il y a des magasins en tous genres, comme H&M, Zara, ou de luxe comme Loewe. La caractéristique majeure de la Gran Vía, ce sont certainement les cinémas et théâtres. La plupart des théâtres de Madrid sont situés sur la Gran Via. Les cinémas, malgré la rude concurrence que leur livrent les grands centres de loisirs comme Kinepolis, tiennent le coup grâce a leur authenticité, ce sont des emblèmes de la ville. Jusqu’a il y a peu, Madrid n’était pas une ville de hauts immeubles, encore moins de gratte-ciel. Ca a commencé a changer avec la zone du Paseo la castellana et la place de castille, mais avant cela, les plus hauts immeubles madrilènes, sièges de banques, grands hôtels et demeures luxueuses se trouvaient sur la Gran Vía. On regarde partout, du ciel au trottoir, on se laisse emporter par l’animation incessante du quartier.
Monuments historiques à Madrid
Temple de Debod
Ce temple m'a toujours surpris, un peu d'histoire égyptienne au milieu de la culture madrilène. Il est dedié à Amon. On peut le visiter gratuitement entre 10 et 14h puis de 18 à 20h pendant la période estivale, et des horaires plus courts l'hiver. En 2012, plus de 300 000 personnes sont allés visiter ce vestige du passé.
Marchés à Madrid
Mercado San Miguel
(741)
Le marché de San Miguel, situé sur la place du même nom, à deux pas de la Plaza Mayor, est un endroit à ne pas manquer. Magnifique marché couvert de 1200m², toute son armature est faite de verre et de fer. La Plaza San Miguel connait une très longue tradition de marché: déjà au Moyen-Age elle accueillait le marché de la ville, et ce jusqu'à l'époque napoléonienne. Si l'idée d'en faire un espace couvert est née dès 1865, sa réalisation fut bien plus tardive; et le nouveau marché San Miguel fut inauguré au début du XXe siècle. Mais au-delà de la magnifique structure, c'est l'intérieur qui vaut véritablement le détour: grandement inspiré de l'incroyable Boquería de Barcelone, le marché multiplie les stands magnifiques et hauts en couleurs, en odeurs, et en saveurs. Marché traditionnel aux produits de très grande qualité, l'espace est aussi en grande partie dédiée au "tapeo", à savoir l'heure des tapas, où des centaines de madrilènes se pressent pour goûter les portions en tout genre. Tartines de mousse de mozzarela, pommes de terres cuites au sel, toast de saumon, morue sous toutes ses formes, hamburgers cuits aux chalumeau, huîtres, brochettes de poulet mariné, formages en tout genre, olives garnies, cônes de saucisson, cocktails de fruits, vins, glaces, pâtisseries maisons, salades de fruits... il y en a pour tous les goûts. S'il est certain que les petits budgets ou les affamés n'y feront pas un repas complet, car certaines portions peuvent être un peu chères, il faut absolument s'y rendre pour goûter à quelques unes des spécialités du marché, pour quelques euros, et s'enivrer de couleurs, et de l'ambiance typiquement espagnole qui y règne en début de soirée. Magnifique !
Places à Madrid
Puerta del Sol
(810)
La Puerta del Sol est l’un des endroits les plus emblématiques de Madrid. C’est également le km zéro de la ville, et de ce point on calcule toute les distances avec les autres villes de la péninsule. Un endroit toujours animé, d’où part la rue Preciados, l’une des plus commerçantes de la ville. C’est aussi la que beaucoup de gens se donnent rendez vous, pour ensuite sortir dans les bars et restaurants du quartier. La première fois que j’ai été a Madrid, je me suis retrouvée sur la Plaza del Sol a deux heures du matin, avec un trafic pas possible, des gens partout, c’était une surprise car je pensais qu’il n’y aurait pas un chat ! En particulier, les gens viennent ici pour y célébrer le nouvel an, et manger 12 grains de raisin en même temps que sonnent les 12 coups de minuit sur l’horloge de la mairie. La Puerta del Sol est une porte historique de la vieille Madrid. Maintenant elle est située en centre ville, mais avant elle faisait partie de l’enceinte des murs médiévaux. La port était décorée par un soleil, d’où son nom. La porte est mentionnée des le XVe siècle, quand Madrid grandit hors des murailles chrétiennes du XIIe siècle.
Monuments historiques à Grenade
La Alhambra
(443)
"Alhambra" signifie "rouge" en langue arabe, à cause de la couleur que prennent les pierres quand les rayons du soleil couchant les atteint. On dit souvent le Palais de l'Alhambra, mais c'est bien plus, c'est un ensemble de bâtiments et de jardins, entourés d'une ceinture de fortifications de plus de 2 km. L'Alhambra était la résidence des dirigeants musulmans et se compose de trois grandes parties. Après avoir longé une allée bordée d'arbres, l'entrée se fait par la Puerta de la Justicia et on atteint l'Alcazaba, qui est un peu la forteresse "originelle" de l'ensemble. ce n'est pas forcément la partie la plus spectaculaire de l'Alhambra, mais du haut de la Torre de la Vela s'offre une belle vue sur la ville et les remparts. La visite se poursuit avec les Palais Nasrides; le point d'orgue de la visite, c'est ici et maintenant. Enfin...quand on vous dira d'entrer, car la réservation est conseillée et un créneau horaire précis est imposé pour entrer. Pour éviter la surfréquentation du site, les entrées se limitent à 6000 par jour, dont le tiers sans réservation, à condition de s'y prendre suffisamment à l'avance! Il y a toujours la file (pas trop longue pour moi, ouf!), mais parfois les gens font la queue pour la session suivante. Les préposés de l'Alhambra vont normalement le long de la queue pour vérifier que toutes les personnes ayant des billets pour une heure donnée puissent entrer. C'était à la fois la forteresse et la résidence des émirs; c'est une suite de salles et de cous avec fontaines. Parmi les salles importantes, la salle du Mexuar, où siégeait le tribunal royal; la Chambre Dorée, où le sultan donnait des audiences; le Palais de Comares, destiné à recevoir les émissaires étrangers, la Cour des Lions avec sa fameuse fontaine soutenue par 12 lions de marbre, le tout en alternance avec des patios fleuris avec des plans d'eau souvent rectangulaires. On continue à s'en prendre plein la vue avec les immenses jardins du Generalife, qui était le palais "résidence d'été" des sultans. A noter que le Generalife est en dehors de l'enceinte fortifiée. C'est une profusion d'allées, de bassins à jet d'eau et de fontaines. On peut aussi se balader dans les jardins du Partal, en terrasses, avec à côté le palais de Charles-Quint, édifié à l'initiative de...devinez? Il est inachevé et n'a jamais été habité; il abrite le musée des Beaux-Arts.
Jardins à Barcelone
Parc Güell
(516)
Le parc Güell est incontestablement l'un de mes lieux favoris à Barcelone. Unique, original et incroyablement enchanteur, ce jardin vaut le détour et mérite que l'on arpente toutes ses allées et recoins, pour en saisir toute sa beauté. Edifié entre 1900 et 1914 par Antonio Gaudi pour Eusebi Güell, le parc était destiné à être un quartier embourgeoisé, avant de se révéler être un projet trop coûteux à réaliser entièrement et donc cédé à la ville pour le plus grand bonheur des futurs touristes ! Le parc se trouve sur une colline et surplombe toute la ville, offrant un panorama époustouflant. Plusieurs ouvrages de Gaudi sont disséminés ci et là, on sillonne donc entre arcades désarticulées, beaucoup d'éclats de mosaïque, un matériau que chérissait l'artiste, ainsi que diverses oeuvres divinement bien réalisées. Ce majestueux jardin a l'honneur de figurer sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, et ce n'est bien sûr pas par hasard ! à voir: la fontaine-salamandre, la Sala Hipostila, le célèbre banc de Trencadis, à la mosaïque aux mille couleurs, qui ondule comme un serpent tout le long de la place du coeur du parc. A l'entrée également, deux remarquables maisons de gardien qui semblent tout droit sorties d'Alice au pays des Merveilles... à ne surtout pas manquer ! :) :)
Places à Madrid
Plaza Mayor
(666)
Toute la zone des quelques petites rues situées entre Sol et la Plaza Mayor constituent une étonnante zone à la fois très touristique et très typique. En effet, les magasins de souvenirs s'y accumulent, mais mêlés à d'autre enseignes on ne plus plus espagnoles: 100 montaditos, une vieille horlogerie, el Museo del Jamon, des épiceries et charcuteries, quelques bars à tapas ... De jolis bâtiments s'élèvent dans les petites rues piétonnes, comme une ancienne auberge, la Posada del Peine, à l'angle de la Calle de la Sal. La zone est toujours pleine de passants, qui flânent entre les vitrines aux couleurs espagnoles, en quête d'un cadeau à rapporter ou de quelques à tapas à manger à toute heure de la journée. C'est en endroit vraiment agréable, gai et vivant, souvent peuplé, au détour d'une rue, de ces étranges créatures ou de ces statues vivantes, qui s'animent lorsqu'on leur donne une pièce. A ne pas manquer pour une fin d'après-midi tranquille ! En 1617, la construction de la Plaza Mayor madrilène à l'architecture et aux couleurs si particulières est venue remplacer un grand marché. Aujourd'hui la place et la place principale de Madrid, et l'une des plus connues d'Espagne. L'immense rectangle de pavés est entouré d'arcades et d'habitation. En son centre, la statue équestre de Philippe III trône. La place accueille de nombreux petits bars et bistrots, ainsi que des boutiques, sous les arches. Le dimanche, elle reçoit un grand nombre de philatélistes qui viennent vendre, troquer ou acheter de quoi compléter leurs collections. Et en hiver, c'est un impressionnant marché de Noël qui s'y tient, proposant des stands, de quoi manger, mais surtout de nombreuses animations. La Plaza est donc évidement un incontournable à Madrid, et un espace bien agréable pour flâner ou prendre un café... Impressionnant!
Palais à Madrid
Palais Royal
(530)
Le Palais Royal de Madrid a une grande présence. Il est à la fois dans et hors de la ville : dans la ville, près des quartiers les plus anciens de Madrid (à deux pas de la Plaza de la Vila, de la Plaza Mayor...) mais presque en dehors : dressé au bord du plateau sur lequel est bâtie Madrid, il surplombe désormais les banlieues populaires du haut d'une falaise arborée. Palais Royal d'une monarchie qui se défie de son peuple (à la manière des Bourbon... comme en France où la monarchie s'exila volontairement loin de la populace, à Versailles). Le Palais Royal est massif : à son approche, on sent physiquement le pouvoir politique, le pouvoir qui écrase, le pouvoir absolu. Les grandes fenêtres, les colonnes et la décoration baroque ne parviennent pas à effacer cette impression d'écrasement due aux très hauts murs de la façade. A noter également que l'arrière du Palais aménage un très agréable jardin, havre de paix ombragé aux plus chaudes heures de l'été madrilène. Sous les frondaisons variées des arbres centenaires on peut à loisir admirer la coupole qui couronne le Palais Royal. La visite du Palais Royal est intéressante : les Palais se ressemblent tous. Escaliers d'apparats agençant des dalles de marbres cyclopéennes, salons décorés aux dorures étincelantes, salles à manger gigantesques présentant des tables dressées interminables, salles décorées de chinoiseries, salles néo-pompéiennes... A noter que si le Palais n'est plus habité par les monarques Espagnols, il continue à jouer un important rôle diplomatique puisqu'il sert de cadre de prestige aux manifestations internationales.
Marchés à Barcelone
Marché de La Boqueria
(384)
Couleurs, odeurs, saveurs. Le marché de la Boqueria offre une expérience rare, car tous les sens entrent immédiatement en éveil, sitôt le porche du hall passé. Fruits frais et exotiques, viandes, poissons encore frétillants, épices aux arômes enivrants, légumes, fruits de mer...Difficile de ne pas y trouver ce que l'on cherche. Marché ambulant à ses débuts, le hall couvert fut construit en 1840. Aujourd'hui ses 6000m² d'étalages splendides en font le plus grand marché d'Europe. Et probablement le plus beau. Dissimulé à droite de la célèbre Rambla, ne ratez surtout pas son entrée, sous peine de passer à côté de cette expérience sensorielle... Et de produits de grande qualité! Visite(s) indispensable(s) lors d'un séjour dans la cité Catalane !
Plages à Ribadeo
Plage des Catedrais
(235)
Prévoyez une belle marée basse qui vous laisse le temps d'une visite prolongée. Admirez les structures de la roche telles des sculptures. Évitez les We trop touristiques: trop de monde nuit!!
Musées à Bilbao
Musée Guggenheim
Le musée Guggenheim se remarque de loin ! Lorsque je suis arrivée à Bilbao, c’est la première chose que j’ai vue… Et la première réaction, est une grand « wahou… !». Je suis restée sans voix devant l’immensité du bâtiment, dont le surface atteint pas moins de 24000 m2, dont 11000m2 dédiés aux expositions. L’Atrium central, considéré comme le point central du musée, mesure lui environ 50 mètres de haut. Véritable exemple de l’architecture avant-gardiste du XXème siècle, le musée est le fruit du travail de l’architecte Frank O. Gehry. Les matériaux utilisés sont multiples : Pierre, verre et titane. J’ai trouvée les courbes du bâtiment extraordinaires, celles-ci ont toutes été conçues par ordinateur. C’est un vrai challenge architectural et mathématique, une œuvre d’art en soi. Je conseille d’observer le musée de haut, depuis le pont, situé à côté. On a alors une belle vue d’ensemble, intéressante pour se rendre compte de la globalité du bâtiment…Tout est surdimensionné, on se croit plongé dans un monde futuriste ! Bilbao est vraiment une ville pleine de surprises ! Durant notre parcours sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, nous y sommes passés. Nous découvrons ses larges avenues, ses nombreuses places... Nous arrivons bientôt au musée Guggenheim, je suis très impatiente de le voir enfin ! Ma première vision est celle du chien fleuri Puppy, une œuvre d'art contemporain. Mais en avançant un peu plus avant l'entrée du musée, je me rend compte que la vue est très sympathique... Un très beau et vieux bâtiment et en premier plan, les jets d'eau design du musée... On commence à découvrir la ville différemment, et c'est à ce point précis que j'ai réalisé le savoureux mélange entre la Bilbao ancienne et moderne.
Musées à Valence
Cité des Arts et des Sciences
(329)
Cet ensemble futuriste un peu fou et surtout très impressionnant rassemble dans le lit de l´ancien fleuve Turia cinq bâtiments dédiés aux arts et aux sciences dans leur sens le plus large. Il y a tout d´abord l´Hémisphérique, qui est un cinéma IMAX à 180 degrés, ainsi qu´un planétarium. Puis le musée des sciences du Prince Felipe, un musée interactif un peu comme celui de la Villette à Paris. A coté, se trouve l´Umbracle, un grand jardin futuriste dont les palmiers poussent sous des arches blanches, et le palais des arts de la Reine Sofia, dédié à la musique et aux arts scéniques. Enfin, au bout du grand jardin, se trouve l´Océanographique, le plus grand aquarium d´Europe. La plupart des monuments ont été inaugurés il y a deux ou trois ans, d´autres sont encore en construction, comme l´Esclectic, une scène construite sur l´eau qui accueillera des concerts et des festivals. Pour y aller, c´est a vingt minutes du centre historique de Valence, et on peut y marcher a travers les jardins de Turia, une belle balade qui nous fait passer en quelques instants du présent à la Valence du troisième millénaire.
Rues à Barcelone
Las Ramblas
(424)
La promenade de Las Ramblas est une rue étonnante et spéciale, non seulement par le profil architectural qui la limite mais aussi par les activités traditionnelles qui se développent journellement dans son espace, dont les kiosques de presses et de revues. Bien qu’on les trouve dans toute la ville, ceux de Las Ramblas sont spéciaux. Outre la presse locale et les revues nationales, il y a également de la presse internationale et tout type de souvenirs dédiés au tourisme de la ville, articles du Barça, objets modernistes, gaudi, cartes postales, guides de la ville, porte-clefs, calendriers,... Il s’agit d’un sujet d’actualité sur ces kiosques situés à Las Ramblas. Pour le moment, ils font partie de la promenade urbaine qui relie la Place Catalunya au monument de Christophe Colomb. C’est étonnant de voir un tel espace d’exposition de nombreux animaux: oiseaux, tortues, poissons, poulets, lapins, hamsters, et j’ai même vu un furet et un caméléon. Ils sont tous dans des cages, et vendus avec de petites enveloppes alimentaires. Les fleuristes de Las Ramblas commencent à disposer leurs étals au début du printemps, et inonde la place de couleur, que ce soit sur la place ou dans les rues. On y trouve une grande variété de plantes et semences, le long des différents kiosques numérotées. C'est tout simplement superbe et particulièrement romantique.
Stades à Madrid
Stade Santiago Bernabeu
(476)
Ce stade chargé d'histoire est l'antre du club élu "plus grand du 20ème siècle" par la FIFA : Le Real Madrid. Ici, les fantômes de Puskas, Di Stefano, Gentile, Butragueno, Sanchis, Hugo Sanchez, et plus récemment Zidane ou Ronaldo règnent en maîtres et impressionnent autant que les 80 000 spectateurs que peut contenir l'enceinte. Un haut lieu du football Européen, témoin des plus grands exploits merengue. Le stade Santiago Bernabeu accueillera en mai 2010 la finale de la prestigieuse Champion's League. Pour jouer "sa" finale, le Real s'est donné les moyens de retrouver son lustre d'il y a quelques années avec une campagne de recrutement extraordinaire (Cristiano Ronaldo, Kaka, Benzema...). Bernabeu n'a pas fini de nous faire rêver, a priori... La visite du stade est possible en journée (parcours fléché se terminant bien evidemment par la boutique du club, ode au marketing sportif exacerbé), et le tour par le musée du club est un indispensable. L'occasion d'admirer l'entassement des trophées du club et les récompenses de ses plus grandes stars, dont le ballon d'Or obtenu par Zidane en 1998.
Mosquées à Cordoue
Mosquée de Cordoue
(284)
L´ancienne mosquée de Cordoue, en Andalousie, a été convertie en l´actuelle cathédrale sainte Marie de Cordoue au XIIIème siècle. Avant, durant la conquête des Maures, c´était l´une des plus grandes mosquées du monde musulman, après celles de la Mecque et de Casablanca, avec 23 400 mètres carrés ! Aujourd´hui, il y a des offices religieux catholiques dans l´église, durant lesquels on peut rentrer gratuitement. Il y en a un tous les matins, vers 9h30 mais les horaires varient, et la messe du dimanche. Le reste du temps, la mosquée est ouverte aux visiteurs, mais il faut payer. On dit que c´est une cathédrale sur une mosquée, car la première n´a jamais été détruite. C´est l´un des chefs-d´œuvre de l´architecture islamique espagnole, avec l´Alhambra de Grenade et l´Alcazar de Séville. Elle a été construite au VIIIème siècle, quand les musulmans sont arrivés, et ont récupéré le terrain de l´ancienne église. Quand les catholiques ont récupéré l´église, en 1236, ils fermèrent la cour pour en faire un patio mais les 850 imposantes colonnes ont heureusement été conservées. C´est une impression étrange de voir dans ce qui paraît toujours être une mosquée des catholiques prier et des icones de la vierge ou des statues du christ. Les musulmans ont demandé l´autorisation au Pape de pouvoir y retourner prier, mais la réponse est non pour le moment. Le lieu est classé au patrimoine mondial de l´UNESCO.
Jardins à Madrid
Jardin El Capricho
(329)
Ce parc n'est pas aussi célèbre ni aussi grand que le parc de la retraite, mais il vaut certainement la peine d'être visité puisqu'il est considéré par beaucoup de Madrilènes comme étant le plus joli de la ville. C'est le seul jardin romantique de Madrid. On peut y voir notamment le labyrinthe d'arbustes, des bâtiments comme le palais, le petit ermitage, ou la très belle salle de bal, des ruisseaux et des étangs où vous trouverez des cygnes et des canards.