Profitez de vos voyages
Avec l'appli monnuage
Télécharger
Où allez-vous ?
Aimez-vous Sénégal ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire au Sénégal

284 contributeurs
Le plus visité
Iles à Dakar
Ile de Gorée
(6)
Iles à Joal Fadiouth
Île de Fadiouth
(4)
Lacs à Dakar
Lac Rose
(5)
Villes à Dakar
Dakar
(3)
Zoos à Mbour
Réserve de Bandia
(4)
Plages à Dakar
Plage de Yoff
(2)
Falaises à Dakar
Pointe des Almadies
(2)
Marchés à Dakar
Marché Kermel
(3)
Iles à Dakar
Ile de Ngor
(6)
Rivières - Fleuves à Saint Louis
Fleuve Sénégal
(2)
Forêts à Fatick
Baobab
(3)
Lacs à Dakar
Les Dunes du Lac Rose
(3)
Iles à Ziguinchor
Ile de Karabanne
D'intérêt culturel à Tambacounda
Bassari
(1)
Mosquées à Kaolack
Mosquée de Kaolack
(3)
Villes à Saint Louis
Saint Louis
(2)
Gares ferroviaires à Dakar
Gare de Dakar
(1)
Iles à Dakar
Ile de Gorée
(6)
Iles à Joal Fadiouth
Île de Fadiouth
(4)
Iles à Dakar
Ile de Ngor
(6)
Iles à Ziguinchor
Ile de Karabanne
Iles à Fatick
Île des coquilles
(1)
Iles à Dakar
Iles de la Madeleine
(1)
Iles à Oussouye
Eloubaline
(1)
Iles à Karabane
Iles à Karabane
Plages à Dakar
Plage de Yoff
(2)
Plages à Mbour
Plages de Mbour
(2)
Plages à Thiès
Plages de Lompoul
(1)
Plages à Kayar
(1)
Plages à Mbour
Plage de Somone
(1)
Plages à Dakar
Plage des Almadíes
Plages à Dakar
Plages à Dakar
(2)
Plages à Nianing
Plage de Nianing
(1)
Plages à Kayar
la Grande côte
Plages à Dakar
Rivières - Fleuves à Saint Louis
Fleuve Sénégal
(2)
Rivières - Fleuves à Kédougou
Excursion sur le fleuve Gambie
(2)
Rivières - Fleuves à Tambacounda
Sur le fleuve de Gambie
Rivières - Fleuves à Fatick
Delta de la rivière de Saloum
Rivières - Fleuves à Ziguinchor
Casamance VTT
(3)
Rivières - Fleuves à Oussouye
Balade en pirogue dans les Bolongs
Rivières - Fleuves à Ziguinchor
Réserves naturelles à Tambacounda
(2)
Réserves naturelles à Saint Louis
Lagune de Barbarie National Park
(1)
Réserves naturelles à Mbacké
Savane sénégalaise
Réserves naturelles à Mbour
Parc de Bandia
(2)
Réserves naturelles à Dakar
Afzelia africaine
Réserves naturelles à Saint Louis
Parc national du Djoudj

98 choses à voir au Sénégal

Iles à Dakar
Ile de Gorée
(6)
Quelle est donc cette île fascinante et possédée, située à tout juste un quart d'heure en bateau de la capitale sénégalaise ? Quel est ce mauvais sort qui, tout comme l'Océan, est venu frapper ses côtes ? Cette île prisonnière des flots est condamnée à supporter les blessures d'un lourd passé. Ce qui lui confère un charme à la fois tragique et magnifique. Avec des constructions à la provençale, des couleurs douces, on se croirait en Méditerranée, or voilà des bougainvilliers et des baobabs un peu partout. Cette île fleurie, aussi difficile qu'il soit de le concevoir, a pourtant été l'une des portes de l'enfer pour le Nouveau monde. Ici l'odeur du passé est aussi poignante que celle des fleurs. De ce bout de terre sont partis durant plus de trois siècles des millions d'esclaves. Les ruelles sont aujourd'hui paisibles, autrefois elles raisonnaient des cris de ces fils de l'Afrique au noir destin. La maison des Esclaves est là pour témoigner. Vous serez submergé par une puissante émotion si vous avez le courage de la visiter et d'affronter ce passé. Malgré tout l'île s'offre une nouvelle vie et le poids du passé la rend d'autant plus sublime. Il est très agréable d'en faire le tour, quelques heures suffisent. Votre balade sera ponctué par les expositions diverses des artistes de l'île. Vous serez amusé par le talent de certains qui, avec quelques déchets que recrachent la mer : Montres, appareils photos, brosses, canettes... Réussissent des œuvres étonnamment vivantes. Vous pourrez terminer par une petite baignade sur la grève d'arrivée.
Iles à Joal Fadiouth
Île de Fadiouth
(4)
Fadiouth est l´ile aux coquillages. On y va depuis le village de Joal, sur la cote du Sénégal au sud de Dakar. C´est une ile plate, qui est littéralement recouverte de coquillages. Il y en a plein les rues, et ils craquent sur notre passage. Désormais, l´ile est très touristique, mais elle garde quand même un coté nonchalant, tranquille, on joue dans la rue, les vieux sont sous l´arbre à palabres en train de discuter, on va chez les voisins pour manger un tieb bou dien, littéralement un riz avec du poisson. C´est le plat national du Sénégal, une montagne de riz pleine d´huile parfumée, avec plein de légumes par-dessus, un peu comme un couscous, et du poisson. On s´assoit par terre, tous en rond autour du plat, et on pioche allégrement dedans. Les femmes dépiautent les poissons qui sont servis entiers, et distribuent les petits bouts de chairs aux autres convives. En général, les enfants mangent les restes, à part, un peu plus tard. Il est impoli pour un sénégalais d´arrêter de manger si son invité n´a pas arrêté de manger. Pas besoin donc de te forcer à tout finir, car ca ira aux petit de toute façon. On va à Fadiouth depuis M´bour, en grand taxi ou bien depuis Dakar en taxi brousse (camion collectif).
Lacs à Dakar
Lac Rose
(5)
Vous avez déjà eu un de ces rêves un peu fou dans lequel vous vous baignez dans du champagne, dans du lait, ou encore au milieu de pétales de roses... Réalisez le grâce au lac Rose ! Tentez de vous y baigner et laissez-vous flotter alors dans du vin rosé : Une expérience unique ! Rendu célèbre par le rallye Paris-Dakar, à quelques centaines de mètres de l'Océan Atlantique, bordé de dunes, de palmiers et de filaos, ce lac est une curiosité. C'est sa couleur particulière qui lui a donné son nom. Des tons surprenants qui vont des roses les plus pâles jusqu'aux violets, selon les jeux du soleil et du vent. Cet effet visuel magique est produit par l'alliance entre la forte teneur en sel du lac (380 grammes par litre) et des algues microscopiques ainsi que des micros-organismes. Etonnant. Ses 3 km2 et 3 mètres de profondeur font vivre des milliers de personnes par l'extraction du sel. Travaille éreintant, 24 000 tonnes de sel sont récoltées à la main chaque année, ce même sel que l'on retrouve par la suite sur les filets de poissons en provenance de St Louis, par exemple. Etonnant.
Musées à Dakar
La Maison des Esclaves de Gorée
(9)
La maison des esclaves de Gorée est un point de passage obligé lors d´une visite à Dakar. Elle se trouve que l´ile de Gorée, il faut donc prendre un bateau depuis le port de Dakar, qui part toutes les demi heures en haute saison, sinon toutes les heures. De là partaient les esclaves en direction de l´Amérique et de l´Europe. La maison des esclaves est donc l´endroit où les esclaves, faits prisonniers dans leur village, et emmenés à Dakar, attendaient le bateau qui allait les emmener vers l´inconnu. La maison est aujourd´hui convertie en musée, il y a une cour principale, où les esclaves arrivaient, ils étaient ensuite parqués dans des pièces minuscules par dizaines, dans les pires conditions, parfois sans fenêtre, ni eau ni nourriture pendant plusieurs jours. La porte de sortie, derrière, donne sur la mer, là où accostaient les bateaux, et d´où on ne revenait jamais. Beaucoup mourraient en route, des mauvaises conditions, ceux qui survivaient étaient ensuite vendus pour travailler la canne à sucre ou le coton. La maison est facile à trouver, il y a une statue d´esclave devant, avec un tambour, l´esclave est en train de rompre ses chaines en signe de liberté. La France a aboli l´esclavage en 1850.
Villes à Dakar
Dakar
(3)
Dakar est une ville étonnante. C'est une ville qui se développe lentement. La ville a remplacé St-Louis comme capitale du Sénégal et est une ville de contrastes, où la richesse et la pauvreté vont main dans la main avec l'austère et le moderne. Bien qu'il existe une grande pauvreté, les gens ont l'air heureux malgré tout. La ville est en constante évolution, en particulier dans les environs. Dakar est une ville moderne mais il y a un fort contraste avec les vendeurs de rue et les stands... La meilleure chose à faire est de se promener à travers les rues afin de découvrir les contrastes animant la ville. Les banlieues sont beaucoup plus pauvres. Il n'y a pas de routes, seulement du sable, tout est détruit...
Zoos à Mbour
Réserve de Bandia
(4)
Qui croit que les safaris sont inévitablement coûteux au Kenya, en Tanzanie ou en Afrique du Sud, se trompe. Au Sénégal, dans la commune de Mbour, on trouve cette réserve naturelle. Bien qu'elle ne dispose pas des trois grands: lions, hippopotames et éléphants, elle présente une variété de faune qui justifie sa visite. Peut-être que j'ai eu de la chance, mais j'ai vu des singes, un varan, des autruches, des sangliers, des girafes, des zèbres, des hyènes, un troupeau de bisons, plusieurs onyx, beaucoup de gazelles, des crocodiles, et au milieu de la piste, un énorme rhinocéros nous a fait rebrousser chemin. La réserve est rempli d'acacias, (dont les feuilles avec des épines sont appréciées des girafes), de fromagers et d'énormes baobabs. Si vous y allez, il est préférable de prendre un guide agréé, car il ya beaucoup d'opportunistes qui loin de ce que vous aurez espérer, vous feront payer plus cher.
Plages à Dakar
Plage de Yoff
(2)
Apres une semaine passée à Dakar, dans le trafic, la poussière, les sollicitations constantes des vendeurs ambulants ou des mendiants, le besoin se fait sentir de faire un break, mais dans un pays où on ne fait pas plus de 50km par heure avec un bus, et encore quand tout va bien, et généralement il s´arrête tous les 100 mètres car les sénégalais n´ont pas encore inventé les arrêts de bus, et n´ont pas l´idée de se regrouper tous les 200m. J´attends le bus devant ma porte, mon voisin devant la sienne, le bus s´arrête tous les 30 mètres. Bref, on a besoin d´un break, sur une plage pas trop loin de Dakar, facile d´accès, pour ne pas passer la journée dans le bus, mais bel et bien à ne rien faire les pieds dans l´eau. Nous allons à la plage de Yoff, sur les indications d’un jardinier de villa de luxe. Les enfants se régalent de poisson grillé, nous nous rafraîchissons dans l’eau, avant de monter sur la plus haute des « mamelles », deux petites collines surmontées d’un phare, et qui permettent du large de distinguer la pointe des Almadies, et la presqu’île du Cap Vert où se trouve Dakar. Nous prenons quelques photos souvenir, puis nous quittons, enchantés de cette journée insouciante, rythmée par les découvertes et les palabres de notre guide.
Falaises à Dakar
Pointe des Almadies
(2)
La pointe des Almadies est le point le plus à l´Ouest de l´Afrique. Elle se trouve près de Dakar, à la sortie de la ville, au bout de la péninsule du Cap Vert. L´archipel se trouve à 600 km de là, mais la péninsule pointe dans leur direction. Les mamelles, deux petites montagnes de 100 mètres de haut, sont le point culminant de la zone, on y monte pour avoir une vue sur l´océan, la plage, un petit bout de Dakar, et pour voir le phare le plus occidental de l´Afrique. La falaise ne tombe pas à pic dans la mer, il y a la « chaussée des Almadies », un parterre rocheux avant la falaise. Le phare envoie un message aux bateaux pour qu´ils s´éloignent, mais beaucoup sont échoués dans le secteur. Le fait que la pointe soit encore protégée, pas loin de l´ile de Ngor, avec de beaux fonds sous-marins et de la verdure, le tout à quelques minutes de Dakar fait qu´il y a beaucoup d´hôtels de luxe dans le coin, le Méridien, un Club Med, et c´est un endroit agréable pour rester dans la région, visiter le Lac Rose, Rufisque, les iles de Ngor et de Gorée.
Marchés à Dakar
Marché Kermel
(3)
Le plus beau marché du Sénégal est sans conteste le marché Kermel, petit marché au cœur du vieux Dakar. Mais ce n'est pas le plus intéressant en terme de vie locale et c'est le plus cher car fréquenté presque exclusivement par les étrangers. Le marché Kermel est un très beau bâtiment de 1860 qui fut ravagé par un incendie en 1994, et reconstruit à l'identique en 1997. Il y fut néanmoins adjoint des systèmes modernes de réfrigération. Au marché Kermel, on y trouve tous les produits alimentaires à prix Toubabs (nom donné aux occidentaux). Aux alentours, des vendeuses de fleurs, les sempiternelles cantines (baraques plus ou moins solides servant de boutiques) d’artisanat à touristes et quelques magasins "modernes" : Boucheries, épiceries…
Iles à Dakar
Ile de Ngor
(6)
Ngor est une petite ile au large de Dakar, un village de pêcheurs avec de jolies plages, qui sont bien pour une excursion d´une journée hors de la poussière et du bruit de la ville. On y va sur une barcasse en bois, avec un petit moteur, et une trentaine d´autres personnes. Rien à voir avec le ferry de Gorée, qui est un bateau en dur, et emmène plusieurs centaines de personnes à la fois. L´ile est prisée par les sénégalais qui viennent y passer le dimanche, pour jouer au foot ou au volley , et se baigner, la plage étant bien plus propre que sur la cote. La traversée n´est pas chère, 1 euro environ, mais pour les sénégalais, c´est une somme qui n´est pas accessible à tous, et il y a donc une sélection qui se fait par le prix, les plus pauvres restent sur le continent. Il y a quelques hôtels, assez basiques, en général les hôtels sont chers en Afrique, il n´y a pas de culture du tourisme, quand on voyage c´est pour visiter de la famille ou émigrer et avoir un meilleur travail, les hôtels sont donc uniquement orientés vers les étrangers, et pratiquent des prix élevés.Ngor est une île au large de Dakar. Il y a là un village de pêcheurs avec de belles plages, qui sont parfaites pour une excursion d'une journée, à l'abri de la poussière et du bruit de la capitale. Pour y aller il faut prendre un bateau en bois avec un petit moteur et avec une trentaine d'autres personnes. En fait, ce sont des bateaux de pêcheur utilisés pour transporter des passagers.
Rivières - Fleuves à Saint Louis
Fleuve Sénégal
(2)
Le fleuve Sénégal est un fleuve de 1790 km de long, qui durant une bonne partie de son cours sert de frontière entre le Sénégal et la Mauritanie. C´est un axe commercial important, qui des l´antiquité servait à transporter des marchandises de l´intérieur de l´Afrique vers l´Atlantique, et de là vers la Méditerranée. Il se jette dans la mer au niveau de Saint Louis, un ancien protectorat Français, qui a toujours de beaux restes même si les bâtiments sont décrépis, on y trouve l´hôtel de la Poste, avec une maquette d´avion postal de l ´époque Saint Exupéry, l´ancienne mairie ou les écoles de la république. Le Sénégal et la Mauritanie joignent leurs efforts pour préserver cet endroit de grande beauté et diversité naturelle, grâce à un consortium pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, fondé dans les années 70. Il y a plusieurs zones protégées, que l´on peut visiter, la faune et la flore sont très variées, et au petit matin on peut voir plein d´oiseaux. Une balade dans les rues de Saint Louis à la tombée du jour, avec les jeunes qui se baignent dans le fleuve, un beau coucher de soleil, un verre à la terrasse d´un café à l´ambiance coloniale, tout est parfait !
Forêts à Fatick
Baobab
(3)
Le baobab est l'arbre le plus typique du Sénégal et l'un des symboles du pays qui apparaît sur de nombreux drapeaux et emblèmes officiels. Sa forme est caractéristique, avec son énorme tronc, plein de noeuds et avec de gros trous. Selon la légende, les morts se cacheraient dans ces trous, ou bien ils serviraient de refuge en cas d'attaque. Le tronc peut faire plus de 40 mètres de circonférence et mesure environ 20 mètres. L'arbre donne un fruit comestible, comme une sorte de melon, mais en plus petit.
Lacs à Dakar
Les Dunes du Lac Rose
(3)
Près du Lac Rose, la nature nous offre un paysage unique. Un petit désert de dunes entre le lac et l'océan Atlantique. Cependant, d'ici, vous ne voyez rien, rien que le sable qui forme des collines. On se sent vraiment insignifiant lorsqu'on est au milieu de nulle part. Un peu plus loin, derrière l'immense dune de sable, il y a l'océan Atlantique et une plage vierge avec de chevaux sauvages.
Iles à Ziguinchor
Ile de Karabanne
Il s’agit d’un petit trésor au sud de Sénégal, une île bordée par le fleuve de Casamance et dont la ville plus proche est Elinkine. À peine 200 à 300 âmes vivent sur l’île. Il y a beaucoup de choses à voir sur place : les ruines de l’église bretonne, la jetée, l’ancienne prison des esclaves et l’ancien cimetière colonial. Ce qui est vraiment touchant, c’est l’ambiance, la convivialité, et les beaux couchers de soleil sur une plage presque déserte, et aussi la découverte d’anciennes épaves quand la marée est basse. Le temps semble s’arrêter ici et les heures passent doucement pendant que les enfants s’amusent dans un lieu où, sans le savoir, un jour il y a eu beaucoup de souffrance, à cause de la traite d’esclaves… De cette façon, en seulement quelques lignes, je vous ai fait découvrir une partie du trésor. Il y a encore beaucoup d’autres secrets à découvrir. Un fait qui se produit quotidiennement est qu'à un moment de la journée, tout le monde se cache dans sa maison et le silence règne pendant quelques minutes. Qu’est-ce que c’est ? Je vous encourage à le découvrir ? Cela va être une bonne surprise pour vous.
D'intérêt culturel à Tambacounda
Bassari
(1)
Il s'agit d'un groupe ethnique qui pour échapper aux persécutions s'est installé au sommet d'une montagne pour continuer leur traditions animistes. Pour y accéder,il faut marcher environ une heure (sur la route), mais à l'arrivée vous trouverez une culture ancienne et un peuple qui vit dans un autre temps.
Mosquées à Kaolack
Mosquée de Kaolack
(3)
À la périphérie de la ville de Kaolack se trouve cette mosquée bleue. Seule dans l'immensité de la savane, vous la trouverez inespérément. C'est la mosquée de "médina baye" où est enterré le calife général de famille Tidjanes "Niassenes". Kaolack est situé à 200 kilomètres de Dakar et est la troisième plus grande ville du Sénégal. Connue comme la capitale de la cacahuète.
Villes à Saint Louis
Saint Louis
(2)
Saint-Louis semble figée dans le temps... Au XIXème siècle, si on tend l'oreille on peut presque entendre encore le martellement des sabots des chevaux entrain de tirer les carrosses, tous plus rutilants les uns que les autres, longeant les façades des sublimes demeures aux balcons en fer forgés, aux colonnes de marbre, aux jardins luxuriants... Rien de tel pour revivre cette époque des bals et des soirées mondaines que de monter à bord de l'une des "carrioles à touristes". C'est l'un des moyens les plus charmants pour faire le tour de cette ancienne ville coloniale, surtout si vous disposez de peu de temps. La ville en elle-même enchante, à l'embouchure du fleuve Sénégal, face à l'Océan, quoi souhaiter de plus ? Au couchez du soleil c'est simplement féerique. Mais le plus intéressant, le plus vivant aussi aujourd'hui, reste sans aucun doute ce qu'on surnomme "la langue de Barbarie", cette partie la plus pittoresque, cette étroite bande de terre entre l'Atlantique et le fleuve. Deux quartiers sympathiques où vivent essentiellement les pêcheurs dans des conditions modestes. Les enfants jouent au foot entre les étendards de linge, pendant que les femmes salent et préparent le poisson pêché par les hommes. Les énormes camions frigorifiques attendent quant à eux leur précieux chargement pour l'emmener vers toute l'Europe. Cependant, puisque vous êtes là ce serait dommage de ne pas profiter de ce poisson tout frais, n'hésitez donc pas, grillé c'est un délice. Saint-Louis reste une ville hors du temps.
Gares ferroviaires à Dakar
Gare de Dakar
(1)
Un des plus beaux exemples de l'architecture coloniale, la première gare fut construite en 1885. A l'origine, la ligne de chemin de fer desservait Saint-Louis et fut inaugurée le 6 juillet 1885. Ensuite fut cré le chemin de fer du Dakar-Niger, qui permettait de rallier Bamako (Mali) en 36 h, deux fois par semaine. La ligne de Saint Louis a été supprimée il y a une dizaine d'années. La gare ferroviaire a été désaffectée il y a 3 ans et les terrains de l'emprise ferroviaire vont accueillir un théatre national (en construction).