MONNUAGE
Continuer sur l'appli
Ouvrir
Où allez-vous ?
Aimez-vous Sahagún ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Que faire à Sahagún

54 contributeurs

20 choses à voir à Sahagún

Eglises à Sahagún
Eglise de la Trinidad
L'Eglise de la Trinidad est située juste à côté de l'Eglise de San Juan de Sahagún, dans la zone est de la ville. Elle a été construite au XIIIe siècle dans un style mauresque, et fut reconstruite au XVIe et XVIIe siècle. Elle est fermée au culte en 1964 et aménagée de façon à devenir l' Auditorium Carmelo Gómez et l' Albergue Municipal de Peregrinos. L' Auditorium accueille de nombreuses manifestations culturelles comme des concerts, des expositions, des conférences ou encore des pièces de théâtre.
Eglises à Sahagún
Iglesia de Sahagún - San Pedro Advíncula
(1)
Ce sanctuaire est situé à la périphérie du village, 2 km vers l'est. Pour y arriver, il faut traverser la voie ferrée et l'autoroute A-231, puis prendre la route menant à la zone industrielle et à la chapelle.Il fait partie intégrante des étapes du chemin de saint jacques de compostelle et sa construction remonte au XIIe siècle, avec notamment des influences mauresques.
Monuments historiques à Sahagún
Puente Canto
Ce pont fut construit au XVIIIe siècle grâce à l'utilisation des pierres d'une petite chapelle inachevée. A l'entrée du pont, il y a une croix de pierre et un parc. Il fait partie du Chemin de Saint Jacques et permet de traverser le fleuve Cea. C'est vraiment un très beau pont, et je l'aime beaucoup.
Monuments historiques à Sahagún
Monastère de San Pedro de las Dueñas
(4)
Ce monastère se trouve dans la petite localité de San Pedro de las Dueñas; pour y arriver il faut parcourir environs 4 Km par la Ctra. Sahagún-Mayorga. C'est un monastère bénédictin, qui a un petit hôtel et un restaurant qui offre un menu unique fait par les moines, à prix très économique. Le monastère n'a pas d'horaires de visite, il faut demander dans le village par Mme Maruja, qui est chargée de le montrer. Il fut déclaré Monument Historique du patrimoine espagnol et fut construit à la fin du Xe siècle; c’est l’une des églises les plus représentatives du roman mudéjar, il combine pierre et brique. L'église a une forme basilicale, avec trois nefs séparées par des arcs et couvertes de voûtes de canon. Noter la tour de brique de forme carrée qui s’élève sur la chapelle principale. La plus remarquable de l'intérieur est la collection de chapiteaux, décorés avec une curieuse iconographie qui représente des dragons et des figures humaines. Dans l'église, il y a un Christ de Gregorio Fernández. On peut aussi visiter le cloître, avec de jolis jardins bien soignés.
Mairies à Sahagún
Mairie de Sahagún
(1)
La Mairie de Sahagun se situe Plaza Mayor. Le bâtiment est sur trois niveaux : l'accès au rez-de-chaussée est précédé par une arcade; le premier étage possède un balcon; et le deuxième étage dispose de plusieurs balcons indépendants. La façade est peinte en beige et dispose de deux corps symétriques qui entourent une sorte de clocher, décoré par un blason et une petite cloche.
Eglises à Sahagún
Monastère Bénédictins
(3)
Ce monastère est situé juste en face de l'emblématique "Arc de San Benito". Il a été construit en 1546 par la volonté et grâce aux dons de Mme M ª Antonia Enriquez Orense. En 1798 il a été intégré dans l'Église de San Tirso. Il s'agit d'un humble monastère austère mais confortable, assez grand, habitée par des religieuses. Toutefois, une partie du monastère peut être visiter, car elle accueille le Musée d'Art Sacré de la ville (la visite comprend également l'église). D'un côté du monastère, il y a l'entrée de l'auberge des pèlerins des Bénédictins.
Eglises à Sahagún
Eglise de Saint Laurent et chapelle de Jesus
Cette église est située dans le centre-ville, dans ce qui était le quartier des Maures. C'est une des plus ornées et des plus complètes du style maure, elle a été déclarée monument national depuis 1931 et fait partie du pèlerinage de Compostelle. Elle a été construite au XVIIIème siècle et sa structure architecturale est très similaire à celle de l'Eglise de San Tirso. Elle a une basilique à trois nefs séparées par des arcs et la tête est formée de trois chapelles et d'absides échelonnées. Sur le choeur, il y a une tour carrée de quatre côtés et un pigeonnier. A côté de l'église se trouve la chapelle de Jesus, qui abrite le musée de la Semaine Sainte et en face se trouve chaque samedi le marché aux puces local.
Eglises à Sahagún
Eglise de Saint Jean de Sahagún
Cette église est dans la zone est de la ville, juste en face de l’ancienne église de la Trinité qui est aménagée comme un "Auditorium" et une "Auberge des pèlerins". Elle est dédiée au patron de la ville Saint Jean de Sahagún, en honneur de qui est célébrée la fête de la ville en Juin. Cette église a été construit en 1635, avec un plan en croix latine, et en style colonial néo-classique. Bien que l’extérieur ne soit pas très voyant, son intérieur abrite par contre des précieuses sculptures en bois, des retables, ainsi qu'un arc avec les restes des martyrs Facundo et Primitivo. Ces Saints Martyrs ont joué un rôle important dans l’histoire de Sahagun. Ils ont été décapités par les romains et jetés dans le fleuve Cea. Par la suite, les villageois ont commencé à leur rendre un culte, et un monastère clunisien a été construit sur le lieu de la torture. Ce qui a conduit à la naissance de Sahagun.
Gares ferroviaires à Sahagún
Gare de Sahagún - Renfe
La gare de Sahagún se trouve dans la zone suburbaine de la ville avec ses onze voies ferrées parallèles à l’autoroute A-231 ralliant León-Burgos. Elle a été construite en 1863 et c’est la troisième station la plus importante de la province de León, où des trains tant régionaux qu’à longue distance, de Sahagún communiquent avec les villes comme Barcelone, La Corogne, Vigo, Madrid, Valladolid, León, Palencia, Gijón, Alicante, Ponferrada, etc. Elle dispose d’un snack-bar, d’une bagagerie, d’un comptoir de vente de billets et d’informations, d’une salle d’attente… Elle dispose également d’un service de taxis et juste au côté il y a une station-service.
D'intérêt sportif à Sahagún
Plaza de Toros de Sahagún
(1)
Sahagun est une ville avec beaucoup de traditions taurines, dont les origines remontent au XVIIe siècle. L’actuelle plaza de toros a été construite en 1909 par la Société "La Taurina" dissoute en 1910 et la place a été vendue aux enchères à Gabino Ibanez Testera. Finalement, en 1929, elle devient une propriété municipale. Les fêtes patronales dédiées à saint Jean de Sahagun (12 Juin) et les événements les plus attendus et caractéristiques de ce festival : les novilladas et les corridas ont lieu sur cette fameuse place. La plaza de toros est un peu loin du centre ville, de l'autre côté des chemins de fer, et juste en face de l’ancienne église de la Trinité (maintenant devenue Auditorium et Auberge des Pèlerins) et de l'Église de Saint Jean.
Places à Sahagún
Plaza Mayor de Sahagún
La Plaza Mayor est l'épicentre de la ville, c'est une place piétonne et rectangulaire toujours bondée, entourée de maisons à arcades. Au deux extrémités de la Place, on trouve un kiosque de musique et une fontaine en pierre. C'est un lieu vivant, surtout le samedi, et dans les rues à proximité se tient une brocante locale et l'on peut trouver de nombreux bars, cafés, restaurants et l'hôtel de ville.
Marchés aux puces à Sahagún
marché du samedi
(1)
Tous les samedis durant l'année a lieu un marché populaire dans le village de Sahagun, très prisé non seulement des villageois, mais aussi par ceux des villages environnants. Il se déroule dans les rues de la ville, entre la Plaza de San Lorenzo (en face de l' Eglise, près de la rue Alhóndiga et de la Plaza Mayor . Sur ce marché on trouve tout, des produits maraîchers aux vêtements ou chaussettes ( marché aux puces).
Expositions à Sahagún
Exposition de maquettes
Une visite à l’intérieur de l’Église de San Tirso vaut vraiment la peine. En plus d’offrir une information touristique sur les lieux les plus intéressants à visiter dans Sahagún, dont le centre historique déclaré Ensemble Historique Artistique, vous pouvez voir une exposition de maquettes, lesquelles sont représentées en détail et en miniature les principaux bâtiments et monuments qui ont mérité telle qualification patrimoniale.
Ruines à Sahagún
Les Ruines du Monastère de Saint Benito
Bien que seulement des ruines soient conservées, ce vieux monastère avait mérité la qualification de Bien d'Intérêt Culturel dans la catégorie des monuments, en plus, il fait partie du Chemin de Santiago. C'était une Abbaye Clunisienne construite au XIIe siècle en commémoration des Saints Martyrs Facundo et Primitivo, décapités par les Romains. Le village de Sahagun se structure autour de lui. De ce monastère, seules trois parties sont conservées: L'arc emblématique de Saint Benito, la tour de l'horloge et les restes de la Chapelle de Saint Mancio. Je l'ai visité près de Noël et on avait installé une Crèche à l'intérieur de la vieille église.
Ruines à Sahagún
Chapelle de San Mancio
La chapelle de San Mancio fait partie de l’ancien "Monastère clunisien de San Benito", et ses ruines ont été également déclarées monument national. Elle était dédiée à San Benito, comme en témoigne l’inscription de la consécration de l’autel par l’évêque d’Astorga en 1184. Seuls les fragments de la croisée du transept ainsi que les deux absidioles sont conservés. Ce qui est curieux, c'est que cette chapelle a l’un des premiers murs de style mudéjar de la péninsule. Elle est située juste à côté de la "Tour de l'Horloge".
Monuments historiques à Sahagún
Tour de l'horloge
Bien qu’au départ, il y avait deux tours jumelles, actuellement, il ne reste plus que celle-là car l'autre a été détruite par un incendie en 1835 ( on peut voir ses restes à gauche de l’existante). Elle est située sur un côté de la place de l'ancien Monastère de San Benito et, comme ce dernier, elle a été déclarée Monument National du Patrimoine espagnol. Elle y a été construite par le père Miguel Echano, bénédictin de Vitoria. Elle a reçu son nom pour abriter l'horloge de la ville, et c'est à côté de la Chapelle de Saint-Mancio et juste en face de l'Église de San Tirso.
Monuments historiques à Sahagún
Arc de San Benito
(1)
L’arc de San Benito est sans doute le monument le plus emblématique et représentatif de Sahagun. Il est situé à côté des ruines de l’ancien "Monastère de San Benito". A un moment donné, la porte d'entrée était considérée comme celle du monastère du XIIe siècle, alors qu'elle était en fait l’entrée à l’église. Cet arc a été réalisé par Eduardo Saavedra en 1662. Il a été déclaré monument national et fait partie de la route de Saint Jacques. C’est la première chose que vous verrez une fois arrivée à Sahagun, car il se trouve au milieu de la route, comme un arc de triomphe. Les personnes tout comme les voitures peuvent passer en dessous. Il a deux remarquables façades différentes, en particulier dans l’une, il y a une richesse décorative avec les variétés de sculptures, un énorme blason héraldique, des plaques et des inscriptions. En le traversant, il y a le "monastère des bénédictines" qui abrite le "Musée d’Art Sacré".
Musées à Sahagún
Le Musée Sacré de las Benedictinas
Le Musée d’Art Sacré de la ville de Sahagun est situé à l’intérieur du monastère de las Benedictinas, construit au XVIe siècle près du vieux Monastère de San Benito du XIIe s. Visite gratuite et guidée par l'un des moines qui y habite, il est interdit de prendre des photos. Le musée est petit, composé de deux salles. A l’entrée, une sculpture spectaculaire de la patronne de la ville, la Vierge Peregrina, une œuvre du sculpteur Luisa Roldán, elle a une expression et un beau visage. Dans la salle intérieure, plusieurs vitrines avec des objets liturgiques et d’orfèvrerie, vêtements religieux, peintures, toiles, et plusieurs sculptures religieuses. La pièce étoile est un magnifique ostensoir d’argent du XVIe siècle, attribué à Henri de Lancez, entièrement sculpté. Également, j’ai été surpris par une baignoire faite d’une pièce en marbre. De cette salle on passe à l’église qui est vraiment spectaculaire. Elle possède un impressionnant retable churrigueresque qui met en évidence des Vierges, Anges et Saints. Aussi, elle abrite les tombeaux d’Alphonse VI et ses épouses.