MONNUAGE
Continuer sur l'appli
Ouvrir
Où allez-vous ?
Aimez-vous Avignon ?
Partagez-le avec le monde entier
Entrer avec Google Plus

Monuments historiques à Avignon

50 monuments historiques à Avignon

Monuments historiques à Avignon
Porte Matheron
La porte Matheron était la porte de sortie de la ville lorsqu’elle était entourée des premières murailles au XIIe siècle. C’était à l’époque l’une des portes principales d’Avignon, et elle porte le nom d’une famille célèbre de la ville, qui vivait à côté. La rue Paul Sain et la rue de la Campane étaient construites juste là où se trouvaient la première muraille du XIIe siècle, et la seconde, du XIIIe siècle. Le couvent des Augustins s’était installé en 1281 à côté, alors dans la partie extérieure de la muraille. L’église et ses bâtiments disparaissent lors de la Révolution, mais il reste toujours le clocher, symbole du quartier qu’il domine. Le bâtiment de la banque conserve une décoration du XIXe siècle, et est classé monument historique.
Monuments historiques à Avignon
Clocher des Grands Augustins
Le clocher grands augustins est un monument emblématique qui domine le quartier des Carmes. Avant il y avait autour une église et un couvent, qui étaient en dehors des murailles de la ville. Ils ont été inclus dans la dernière muraille du XIVe siècle L’église et le couvent ont été détruits durant la révolution, ainsi que beaucoup de bâtiments religieux d’Avignon. Mais le clocher est resté debout. En plus, il y a des preuves qu’Avignon se trouve a la limite entre deux plaques tectoniques et que la région a souffert durant l’ère glacière de beaucoup de tremblements de terre. Le dernier de grande magnitude remonte a juin 1909. Il a laissé une trace visible dans le centre ville et notamment le clocher, qui est depuis resté un peu incliné!
Monuments historiques à Avignon
Porte de la Ligne
Le grenier a sel a été construit en 1756. C’est l’œuvre de l’architecte Jean-Ange Brun, qui l’a installé non loin du Rhône pour faciliter le débarquement du sel des péniches. Il a une façade imposante, et une porte qui s’ouvre maintenue par des piliers. L’immeuble a été restauré pour accueillir des activités culturelles et commerciales. Par exemple durant le festival d’Avignon, qui a lieu en juillet, il y a des pièces de théâtre et autres événements culturels. En face du grenier se trouve la porte de la ligne, qui donnait sur le port au bois, ligne étant un dérivé du vieux mot provençal qui désigne le bois. Elle était trop petite et fragile c’est pourquoi ils l’ont changé de place pour être dans la rue Palapharnerie a coté du grenier de seul. Les travaux, réalisés par les frères Franque, datent du XVIIIe.
Monuments historiques à Avignon
Place de l'Horloge
Véritable cœur et poumon de la Cité des Papes, la place de l'horloge est l'une des principales places de la ville, tout simplement incontournable. Elle se situe en effet à l'extrémité de la jolie rue de la République, qui prend naissance sur le parvis de la gare d'Avignon centre, et à quelques pas seulement du Palais des Papes. On adore cette place avec ses nombreux restaurants aux terrasses toutes plus colorées et agréables les unes que les autres, qui abrite également l'opéra et la mairie de la ville. Une étape à ne manquer sous aucun prétexte.
Monuments historiques à Avignon
La Comédie
Jusqu'au XVIIIe siècle, Avignon n'avait pas de théâtre, et les œuvres étaient présentées dans la salle du jeu de paume. Mais le terrain est démoli en 1732, et l'idée nait d'avoir enfin une vraie salle de spectacles. Les gens de la ville montent une société d'actionnaires, et achète le Jeu du Mail, endroit dont ils conservent seulement la façade. L'architecte Thomas Lainée se charge des travaux. La façade a été ornée d'une Gloire, qui rappelle le roi soleil Louis XIV, qui venait parfois au Jeu du Mail. La salle est tout de suite un succès avec son style italien. Elle reçoit les principales tournées et pièces de théâtre jusqu'à l'ouverture du théâtre municipal sur la place de l'horloge.
Monuments historiques à Avignon
Place Saint Pierre
(1)
La place St Pierre est une petite place cachée derrière l’église St Pierre. C’est un endroit moins touristique que la place de l’horloge ou la place du palais. Ici on peut boire un verre sans voitures, et sans trop de bruit. Il y a surtout des gens du quartier qui viennent profiter des terrasses a l’ombre quand il fait beau. Autour de la place, il y a des demeures typiques de Provence. La plupart ont une belle façade restaurée, et ont été redécoupées en appartements, alors qu’elles appartenaient autrefois a la même famille. De grands arbres donnent de l’ombre pendant l’été, et des plantes basses délimitent la place, interdisant l’entrée aux voitures. Idéal pour un brunch.
Monuments historiques à Avignon
Couvent des Célestins
Nichée au cœur de la place des corps saints, l'église du couvent des Célestins est l'une des principales églises de la cité des Papes et mérite de fait une petite visite. Récemment restaurée, elle date de la fin du XIVème siècle, puisque le monastère des Célestins, édifié par Charles VI, aurait été construit en 1395 à cet emplacement précis, et aurait ensuite connu plusieurs modifications de grande envergure au fil du temps. Une jolie église à ne pas manquer.
Monuments historiques à Avignon
Tour Saint Jean
La tour Saint Jean se trouve sur la place Pie, construite au XVIe siècle, et qui porte le nom du pape Pie V, alors Pape d’Avignon. La confrérerie de Saint Jean de Jérusalem existait a l’époque et son bâtiment bordait la place sur la partie nord, formant une séparation avec le quartier juif. Au XIXe siècle, la place Pie porte une colonne avec une croix de fer en son centre. Pour que la place soit intégrée dans un plan d’urbanisme plus global, elle est rénovée et en 1860, on en profite pour restaurer la tour Saint Jean. Le reste de la conférerie avait déjà été détruit pour laisser la place au grandes halles municipales. La tour est renforcée et on lui ajoute une horloge. La cour qui séparait la confrérerie vient agrandir la place Pie. L’ancien marché de fer est transféré a la place des Carmes.
Monuments historiques à Avignon
Ancien Palais de Justice
En 1752, le séminaire de Sainte Garde achète un ancien monastère qui était établi la depuis 1640. Avignon, capitale des Papes et épicentre de la religion catholique avait des dizaines de monastères. Lambertin en reconstruit la chapelle en 1770, dans un style corinthien superbe. Consacrée en 1775, c’est la dernière construction religieuses avant la révolution, qui détruit a partir de 1789 beaucoup d’églises et monastères. En 1792, les immeubles sont occupés par le tribunal de la ville, et rénovés dans un style plus laïc. La chapelle sert de salle pour la cour a partir de 1829. Après la première guerre mondial c’est la salle des audiences, puis le palais de justice jusqu’en l’an 200, quand pour faute d’espace les magistrats sont déplacés hors des murailles dans des bureaux neufs.
Monuments historiques à Avignon
Maison Palasse
La maison Palasse se trouve à coté du Palais des Papes, dans le vieux Avignon. Elle appartint au peintre François Palasse au XVIIIe siècle. Ensuite c'est devenu la demeure de la famille Palun à partir de 1910, et les derniers l'ont léguée à l'Académie de Vaucluse, dont Avignon est le chef-lieu. C'est depuis le siège de l'académie. A la fin du XVIe siècle, les maisons médiévales construites en bois dans le vieux centre sont détruites pour des raisons d'hygiène. Celle du parfumeur Palasse fait partie de la destruction, mais seulement pour la façade. Les travaux de Jean Rochas la reconstruisent en 1680. La façade a de beaux ornements, comme des bustes de femmes, et des masques qui représentent les quatre saisons. C'est un style un peu ancien pour l'époque, mais qui est du coup réalisé à la perfection.
Monuments historiques à Avignon
Monument du centenaire
Le monument du centenaire, situé juste derrière la muraille médiévale d'Avignon, à la hauteur de la place Crillon a été inauguré par le président Sadi Carnot en 1891. Au début il était installé en face de l'hôtel de ville d'Avignon sur la place de l'Horloge, mais il a été passé a l'Allée de l'Oulle en 1974. L'œuvre célèbre le centenaire de l'inclusion dans l'empire français de l'empire d'Avignon, avant composé d'états indépendants. Le Vaucluse constitue le 87eme département français, et il est représenté en allégories dans les sculptures des personnages. Ce n'a pas été facile d'inclure les états des Papes dans un pays laïc. C'est pour cela que c'est un monument discret, sans trop d'allégories patriotiques. Il a été fait par Félix Charpentier.
Monuments historiques à Avignon
Aumône générale
(1)
L’institution de l’aumône générale est fondée en 1592, avec l’idée de loger et d’aider les plus pauvres. Elle se trouve dans la rue des Lices depuis 1610. C’est un grand bâtiment en forme de U, réalisé dans sa dernière version par le fameux architecte Franque a la fin du XVIIIe siècle. Quatre étages avec des arcs et des galeries font de l’endroit un immeuble assez spécial. Une chapelle séparait la cour des hommes de celle des femmes. Un immeuble plus bas, sur la rue, était pour les femmes "de mauvaise vie". Au milieu du XIXe, l’endroit se convertit en caserne, et accueille plus tard l’école des beaux arts. La partie basse et la chapelle sont détruites. Puis c’est une compagnie immobilière qui rachète en 1998 et installe des appartements neufs a l’intérieur, en conservant l’aspect général et les arcades.
Monuments historiques à Avignon
Trésor Bas
La tour des Papes a été construite entre 1335 et 1337 pendant le pontificat de Benoit XII. Au 2e étage, le trésor bas conserve les objets précieux qui composent le trésor pontifical, ainsi que les archives de l’église catholique. Benoit XII les avait fait apporter de Rome, dans des caisses de fer identifiées par un code. Il cachait les archives dans de grandes caves sous le sol, avec un niveau de sécurité comparable a celui d’une banque aujourd’hui. Les pierres du sol se levaient avec une barre de fer, pour accéder aux salles secrètes qui renfermaient les pièces les plus précieuses du trésor. Seul le pape et son chamberlain pouvaient y accéder. Ensuite l’endroit est devenu la laverie du génie militaire au XIXe siècle, avant d’accueillir en 1907 les archives de la ville.
Monuments historiques à Avignon
Monuments historiques à Avignon
Monuments historiques à Avignon
Place de la Mirande
Cette place doit son nom à une salle spéciale du palais des Papes, qui donnait dessus. Le palais avait au XVIe siècle une récente salle d’ « Apparat », c’est à dire une salle admirable avec un superbe toit, des meubles luxueux, et où le Pape emmenait ses visiteurs pour affirmer sa richesse. On l’appelait la salle de la « miranda ». Le palais domine toujours cette petite place, et on trouve dans un coin la tour de Saint Laurent, de 44m de haut, la porte de la Peyrolerie, qui donne accès a la cour d’honneur, mais plus pour les visiteurs, qui doivent faire le tour pour l’entrée principale. C’est là qu’est la boutique du palais, accessible sans billet. Ensuite il y a la tour du Pape et la tour du garde-robe. Si on sort par la rue Peyrolerie, on passe par le rocher des Doms, sur lequel est construit le noyau ancien de la ville.
Monuments historiques à Avignon
Maison Jean Vilar Avignon
Les collections qui composent la Maison Jean Vilar concerne toute la vie et la carrière de l'homme de théâtre, et rassemble ses archives personnelles ainsi que les éléments relatifs aux spectacles. J'ai visité la maison depuis la rue du Mons, dans la très belle ville d'Avignon.
Monuments historiques à Avignon
Grande Trésorerie
(1)
C’est la Thesauraria Magna, la grande trésorerie divisée en deux par un mur et deux niveaux différents. C’était l’endroit des différents services financiers du Pape, avec un personnel nombreux qui s’occupait de la comptabilité, de rentrer les recettes et dépenses dans les livres, ainsi que le montant des impôts. Avant le Pape faisait payer un impôt au peuple, qui arrivait de tout le monde catholique a la grande trésorerie, ainsi que les correspondances avec les autres souverains. Les bureaux avaient des banques, tables, guichets… et les hauts fonctionnaires utilisaient des cathèdres hautes et ce qu’on appelle Studia, comme une petite pièce surélevée a roulettes. Les archives étaient dans des coffres forts et des armoires. Une sécurité incroyable mais la richesse du Pape était l’une des plus grandes au monde.